« Etes-vous prêts à tous devenir des intermittents du spectacle capitaliste ? » (Ch. Sannat)

Ce que disait Warren Buffett il y a dix ans est plus vrai que jamais : « C’est la lutte des classes et ma classe est en train de la gagner ». J’ai d’ailleurs appris il y a deux jours que d’après un sondage, Amazon est redevenue l’entreprise préférée des Français…  OD

marionnette-spectacle-capitaliste

« Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Hier j’évoquais, lors de l’émission Ecorama, le chômage endémique dont nous souffrons et qui est lié en grande partie à l’implémentation des nouvelles technologies et à l’encaissement des gains de productivité par les entreprises à travers le non-remplacement des départs massifs à la retraite de la génération des Baby-boomers.

Ce n’est évidemment pas la seule cause de notre chômage de masse. L’arrivée des femmes sur le marché du travail (ce n’est pas une critique mais une simple constatation factuelle), l’accroissement de la population, les délocalisations liées à la mondialisation, sans oublier la compétitivité de notre pays sont autant de facteurs contributifs à notre taux de chômage élevé sans oublier enfin une croissance chaque année de plus en faible.

Le chômage de masse ne doit pas faire oublier la précarisation massive de nos emplois et des populations.
Les facteurs que nous avons énumérés un peu plus haut ont une conséquence directe. Ils pèsent sur le rapport de force « salarié/patron ». En clair le salarié est évidemment en position de faiblesse. Il n’y a plus de travail, celui qui a besoin de faire bouillir la marmite est donc prêt à accepter presque tout et n’importe quoi.

Nous assistons donc à une multiplication partout à travers le monde à des régressions sociales de très grande ampleur.

Aux USA c’est les 1 099, l’équivalent de nos auto-entrepreneurs, qui représentent plus de 35% des emplois désormais alors qu’au même moment plus de 96 millions d’américains ont été sortis des statistiques de la population active… Au Royaume-Uni c’est le paradis du contrat 0-heure. Vous avez un contrat de travail, mais pas de travail garanti. Le patron vous téléphone lorsqu’il a besoin de vous (mais vous n’êtes plus chômeur). Enfin en Allemagne c’est les mini-jobs à 1 euro de l’heure ce qui est nettement moins que le salaire minimum à Pékin qui est de 2.9 dollars par heure…
En France ce n’est pas mieux et l’hypocrisie règne en maître sur le marché du travail hexagonal.

C’est dans ce contexte mondial qu’Amazon «innove » socialement parlant en inventant un nouveau mode de travail pour ses non-salariés mais livreurs quand même !

Amazon invente Flex, le travail à la demande

Voici ce qu’écrit le journal Le Monde à ce sujet en restant plus que modéré sur les effets sociaux prévisibles !
« Soyez votre propre chef : livrez quand vous voulez, autant que vous voulez ». Tel est le nouveau slogan d’Amazon pour lancer un nouveau type de contrat de travail : le livreur payé à la tâche.

Le distributeur sur Internet a annoncé, mardi 29 septembre, qu’il allait embaucher des employés intermittents pour livrer ses colis. Le nouveau service, baptisé Flex, consiste à proposer de devenir livreur sur des créneaux de deux, quatre ou huit heures, quitte à reprendre ses activités traditionnelles entre-temps.

Les conditions sont assez limitées : il faut avoir au moins 21 ans, l’âge de la majorité légale aux Etats-Unis, être détenteur d’un permis de conduire, disposer d’un véhicule et d’un smartphone équipé du système d’exploitation Android. Enfin, les candidats ne doivent pas avoir d’antécédents judiciaires. Le tout est payé entre 18 et 25 dollars de l’heure (22,26 euros). La contrepartie : l’employeur ne vous assure aucune couverture chômage ou maladie, tandis que l’assurance du véhicule et les frais d’essence restent à votre charge. »

Uber fonctionne typiquement sur ce genre de système, de même que toutes les grandes plateformes internet de mise en relation entre particuliers et qui promettent monts et merveilles. La réalité est nettement moins glorieuse puisque rares sont les gens à pouvoir vivre décemment en louant leur voiture, leur propre appartement, ou encore leur force de travail en étant rémunéré à la tâche.

Un retour au 19ème siècle !

Plus on vous parle de prôôôgrèès plus la réalité est régressive. Plus on vous parle de lutte contre le chômage plus il augmente, plus on vous explique qu’il faut favoriser l’éducation, plus nous abrutissons les masses avec des flopées de sottises, plus nous voulons exporter la démocratie, plus nous faisons la guerre…

Beaucoup de nos concitoyens font face à une précarité de plus en plus importante. Nous serons de plus en plus nombreux dans ce cas et la précarisation devient exponentielle.

Prochainement nous deviendrons tous des « intermittents du spectacle capitaliste » comme j’aime à le dire. Nous pouvons le déplorer, mais c’est ainsi, nous sommes les victimes d’un immense réajustement économique par le bas.

Moins de salaire, moins de protection, moins de tout.

Tout cela pour le plus grand et le plus immense profit des grandes multinationales que par nos achats nous maintenons en vie… nous nourrissons nous-mêmes nos bourreaux. La seule révolution possible passe par celle des comportements. Ne plus acheter c’est ne plus cautionner ce système d’hyper-consommation qui nous hyper-affaiblit et qui nous hyper-exploite… en attendant vous irez bien acheter le dernier i-truc à la mode… Pour que les multinationales s’effondrent il y a une action simple. N’achetons plus. La somme de nos actions définit notre destin commun.

Alors, en attendant, préparez-vous, il est déjà trop tard ! »

Charles Sannat, Insolentiae, le 1er octobre 2015

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour « Etes-vous prêts à tous devenir des intermittents du spectacle capitaliste ? » (Ch. Sannat)

  1. The Richest Man in Babylon – TIMELESS FINANCIAL WISDOM!

  2. Marc Wyss dit :

    Je lis vos articles depuis un certain temps.
    Selon vous, y a t il quel que chose qui fonctionne encore sur cette planète ou êtes vous payés pour donner que de mauvaises nouvelles ?

    Il me semble que vous ėtes des défaitistes…. Tout semble ne pas marcher et vous attendez le déluge…

    Il esr vrai qu’il y a beaucoup de problèmes sur cette terre et il est facile d’énumérer le mal….

    Avec toute l’intelligence que vous avez pour écrire tous ces drames; que proposez vous concrètement de faire pour changer le « mauvais » système monsieur Olivier D. et autres écrivains.
    Merci

    • Primo, je ne suis pas payé. Mon blog est libre et gratuit.

      Secundo, je fais de la « réinformation », pas des articles pour dire que tout va bien et que les trains arrivent à l’heure (ce qui du reste est de moins en moins le cas : encore un signe…)

      Croyez-moi, il est utile et même indispensable de rétablir un certain nombre de vérités face au déferlement de mensonges et de propagande produits par ceux qui se prétendent journalistes mais sont en réalité des stipendiés du système.

      Nous autres blogueurs et journalistes indépendants sommes infiniment moins nombreux que les économistes à gages et les presse-titués !

      D’ailleurs si vous venez sur le blog, c’est que vous y trouvez d’une certaine manière votre compte, pas vrai ?

      Enfin, pour ce qui est des solutions concrètes, je n’ai pas le temps ni la place de vous refaire ici tout le topo. Parcourez le blog, vous y trouverez de nombreuses idées, dans tous les domaines.

      Nous n’attendons pas le déluge, nous essayons au contraire de le prévenir – ou au moins de prévenir les Français qu’il faut se préparer à des lendemains très difficiles…

  3. Robert dit :

    Analyse terriblement réaliste !

  4. Charlotte Corday dit :

    On attend François Asselineau – UPR pour sortir de l’union européenne et de l’OTAN – on attend une démocratie « participative » et non représentative – on attend l’éveil des consciences pour ne pas que notre lin, notre laine partent en Chine – (et plus encore) –
    quant à l’Allemagne, elle va faire travailler les migrants –

  5. zorba44 dit :

    Encore une fois et ce n’est pas la première fois que le signataire l’écrit : raboter les salaires à l’extrême pour augmenter profits et dividendes ne mène absolument nulle part, pour ne pas dire à la catastrophe.
    Les requins vont finir par se dévorer entre eux …vous verrez !

    Jean LENOIR

  6. Bonjour,
    je viens de lire votre article et effectivement le constat est très noir.
    J’avoue aussi ne pas tout comprendre de vos propos.
    (Je précise tout de suite que je fais partie des français les mieux lotis (emploi, salaire, patrimoine))
    En fait le chômage est à mon sens la pire précarité sociale et économique que l’on puisse connaitre. Il s’agit peut être pour vous de choisir entre la peste et le choléra, mais lors de ma période de chômage, j’ai effectivement,t cumulé les petits boulots, ce qui m’a permis de gagner un peu d’argent et beaucoup de vie sociale.
    Concernant votre constat sur le chômage et la précarité, ne pensez vous pas qu’il s’agit plutôt d’une mutation? Une sélection socioéconomique Darwinienne? Sans jugement de valeur aucun, je pense que le monde économique n’est plus aussi prospère que lors du siècle précédent, du fait de facteurs sur lesquels nous ne pouvons ou ne devrions pas forcément agir (travail des femmes, évolutions technologiques, démographie mondiale). Ne s’agit il pas simplement d’une grande mutation, d’une période de transition au sens historique du terme, à l’image de ce qu’ont été les grandes guerres?
    Enfin en ce qui concerne votre souhait « que les multinationales s’effondrent ». En quoi cela peut il résoudre nos problèmes? Un employeur de moins, de la production et de la redistribution en moins (malgré l’optimisation fiscale et autre combines).
    En tous cas merci pour vos articles, dont je ne partage pas souvent le point de vue, mais qui ont le mérite de me faire réfléchir.
    Cordialement,
    Claire

    • La réponse est à trouver dans l’Agenda 21, alias ordre international sous l’égide des Nations Unies, qui prévoit la tiers-mondisation des pays développés et la création de mégapoles géantes regroupant l’essentiel de la population mondiale. Ces cités géantes ont pour vocation de se regrouper au sein d’une fédération mondiale qui sera régi par les règles comportementales et environnementales définies par les Nations Unies dans sa gouvernance dite du « développement durable ». Une fois que les populations auront été métissées et regroupées dans des centres urbains géants, elles seront mûres pour être esclavagisées par l’oligarchie verte disposant de toutes les ressources des nouvelles technologies en matière de surveillance (1).

      Les banques opèrent les transferts de richesse nécessaires à la paupérisation des classes moyennes, par ailleurs exposés à l’invasion des masses du tiers-monde qui s’installent à leurs dépens, tout en pompant les ressources nationales sans contrepartie productive notable. Les attaques lancées contre les groupes automobiles allemands participent de cette stratégie de destruction économique des pays développés qui devront se plier au modèle économique défini dans la charte du développement durable qui a été récemment approuvé par le Vatican comme »bonne pour le service » (2).

      Les automobiles actuelles sont encore trop autonomes pour être conservées. Elles doivent être remplacées par des véhicules électriques « propres » entièrement automatisées qui circuleront sur des voies de circulation intelligentes actuellement en cours de test au Royaume-Uni. C’est ce qui explique le succès soudain de marques comme Ûber, Tesla, Apple ou Google cars (3).

      Certes ces transformations sociales nécessaires à l’accouchement du nouvel ordre écologique sont génératrices de tensions extrêmes. C’est pourquoi l’ONU a prévu le déploiement de forces de police internationales chargées de rétablir l’ordre en cas de débordements graves. A l’heure où les pays européens ne disposent plus d’armées dignes de ce nom, l’occasion est toute trouvée de déployer ces forces de police d’un nouveau genre, que l’on devrait voir débarquer prochainement en Europe dans les villes membres du « strong cities network » (1).

      (1) Cities are vital partners in international efforts to build social cohesion and resilience to violent extremism. Local communities and authorities are the most credible and persuasive voices to challenge violent extremism in all of its forms and manifestations in their local contexts. While many cities and local authorities are developing innovative responses to address this challenge, no systematic efforts are in place to share experiences, pool resources and build a community of cities to inspire local action on a global scale.
      http://www.justice.gov/opa/pr/launch-strong-cities-network-strengthen-community-resilience-against-violent-extremism

      (2) La Communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest s’est dotée d’un Agenda 21 et d’un Plan Climat Energie Territorial.
      ‘est la déclinaison en matière de développement durable du projet d’agglomération adopté en mars 2011.
      Les élus de Grand Paris Seine Ouest ont tenu à élaborer cet Agenda 21 communautaire en concertation avec les acteurs locaux et les habitants du territoire.
      Ce projet territorial a été labellisé en février 2012 «Agenda 21 local France» au titre de la Stratégie nationale de développement durable.
      http://www.agglo-gpso.fr/agenda_21.html

      (3) Smart Highways That Can Charge Your Electric Car Are Coming To The U.K.
      http://www.fastcodesign.com/3049770/smart-highways-that-can-charge-your-electric-car-are-coming-to-the-uk

  7. Ping : Extra l’ultra libéralisme! « FNACAB

  8. tripad dit :

    La colère monte….
    Après la confirmation de la possible suppression de 2.900 postes le DRH d’Air France déshabillé par les salariés !

    http://www.wikistrike.com/2015/10/le-drh-d-air-france-deshabille-par-ses-salaries.html

  9. Ping : « Etes-vous prêts à tous devenir des intermittents du spectacle capitaliste ? » (Ch. Sannat) Actualités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s