« La destruction d’Air France est le symbole de la destruction de la France » (P. Jovanovic)

Pierre Jovanovic s’exprime sur Air France et d’autres sujets d’actualité.

(source : Médias-Presse-Info)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour « La destruction d’Air France est le symbole de la destruction de la France » (P. Jovanovic)

  1. Ping : Laleph : Actualite alternative

  2. Ping : « La destruction d’Air France est le symbole de la destruction de la France » (P. Jovanovic) Actualités

  3. xavib dit :

    « La méthode américaine : la conquête par la planche à billets »… YES THAT’S IT !

  4. zorba44 dit :

    Et le pantin de la république de se gausser d’une prévision de hausse de l’activité de 1,1% en 2015 alors qu’en sous-main il casse tout ! Traître, félon !

    Jean LENOIR

  5. Trend dit :

    N’exagerons pas !

    Air France c’est un certain type de fonctionnaire ( sans vouloir généraliser bien sûr) digne de l’époque Louis XIV & Co., privilèges , privilèges , privilèges, pas de problèmes des 35 heures , ils connaissent et même en mieux..
    Abattement forfaitaire de 30 % sur leur salaire astronomique qui ne sera pas imposé ( brut = net), des billets gratuits en business et 1ère en veux-tu en voilà.
    Quand je vois leur formation intellectuelle par rapport à un chercheur du CNRS qui apporte une plus value indéniable à la société, qui est environs quatre fois moindre. Vous allez me parler de responsabilités? lesquelles ? Lorsque l’avion pique , je doute qu’il ne sache malheureusement pas faire grand chose , sinon la sieste au fond de l’avion [ Vol 447 Rio) He oui aux states on publie TOUT (conversations des pilotes, du moins lorsqu’ils sont tout les deux dans le cockpit], pas de censure là-bas) c’est pas l’Europe,ni la Russie ( ex URSS)

    • Alcide dit :

      …He oui aux states on publie TOUT …

      Même des rapports qui inventent de nouvelles lois physiques façon « Alice au pays des merveilles  » pour expliquer la chute de trois tours touchées par deux avions, les piscines d’acier fondues (visibles plusieurs jours ) par un feu de moquette… et les mystérieux évanouissements des deux avions l’un dans le sol sans feux de kérosène ( alors qu’il venait de décoller avec quelques tonnes dans ses soutes ) ni débris ou corps de passagers et l’autre par un trou de deux mètres dans la façade du Pentagone, après avoir sagement replié ses ailes pour éviter les lampadaires et largué ses réacteurs et trains atterrissage pour ne pas laisser de traces avec tout son titane hautement résistant.

      On n’a pas beaucoup entendu les « chercheurs  » du CNRS à ce sujet , ils devaient faire la sieste ou discuter d’éthique avec leur syndicat …

      • Trend dit :

        Hé oui vos propos viennent de publications de sites americains qu’ils soient ou on aux bottes des states

  6. Pierre dit :

    Tant qu’à y aller! Allons-y! Si le système voulait vraiment se perpétuer et se rééquilibrer entre l’économie trafiquée des riches et l’économie réelle, il y aurait une planche à billet juste pour les peuples, les gouvernements, où tous ce monde rembourseraient probablement leurs dettes et se libéreraient des banques usuraires. Ce qu’ils ne veulent pas! Le but est donc de maintenir la dépendance et l’asservissement du 99% et non la libération de l’homme. Le système n’a donc jamais servi l’homme; l’homme a toujours servi le système. Ce système a toujours abusé l’homme. L’homme n’a aucune raison de maintenir un système de prédation qui entretient son esclavage et ses pseudo-maîtres. Dans cet optique « l’argent noir » se résumerait plutôt à l’opposé et au-delà du sens commun implanté et admis, à tout argent créé de toutes pièces qui porte intérêt, et qui détruirait avec le temps l’économie réelle. Qu’est-ce qui est le plus important aujourd’hui, maintenir les services, les rentes, le bien-être des concitoyens, ou se serrer la ceinture pour payer l’intérêt d’une dette qui n’existe pas, créé de toute pièce?

    • Alcide dit :

      D’autant que la planche à billet pour la peuple relancerait immédiatement l’économie réelle et l’interdiction de la fraude dite des « réserves fractionnaires  » bancaires et de l’usure sur la monnaie inventée donnerait un formidable envol du pouvoir d’achat.

      Je suis d’accord avec vous , il ne le veulent pas et souhaitent maintenir un système réellement fasciste dans le sens de l’union des gouvernements avec les grands groupes hégémoniques économiques qui permet à une infime ploutocratie de violer les consciences et spolier la quasi totalité de la population par la dette inventée.

      Le savoir et distribuer ce savoir est une arme car leur martingale est ridiculement simple et ne peut perdurer que dans le secret et l’ignorance hébétée des foules incompréhensible à cette simplicité.

  7. Pierre dit :

    Voici un texte intéressant trouvé sur le net dont j’ai perdu l’adresse…

    Alors voici…

    Le principe même d’économie a été faussé sur cette planète voilà bien longtemps, faussé par deux
    évènements majeurs. On a attribué une valeur à l’argent, une valeur au temps par rapport à l’argent.

    Tout système d’échange, tout système de progression de l’être humain, ou tout système vivant par
    ailleurs, qui fait intervenir la notion de temps, par rapport à l’argent, est une hérésie, est une erreur.

    Bien évidemment, ce système a été bâti par des forces qui cherchaient, et qui cherchent encore, à assujettir toute la vie à leur volonté et à leur vision. Nombre de personnes aujourd’hui se rendent compte que cette économie-là est faussée.

    Bien évidemment, il ne sert à rien de vouloir trouver des nouveaux modes de fonctionnements et des modèles économiques, quels qu’ils soient, tant que ces deux paramètres de valeur de l’argent et de temps de l’argent ne sont pas supprimés totalement de votre mode de fonctionnement.

    Les flux générés à l’heure actuelle sont des flux sans supports, ces flux se dirigent dans un seul sens, qui est l’appropriation de toute la planète.

    Et personne, aucun être humain, n’est de taille pour lutter contre cette aspiration des forces adverses.

    Nous aurions beau, et vous auriez beau présenter la finalité d’un tel système qui est le néant, l’anéantissement, vous auriez beau montrer, démontrer la réalité de cette fin que cela n’y changerait rien pour ceux qui ne veulent pas voir plus loin que leurs objectifs égoïstes.

    Par rapport à ce qu’il a été demandé de proposer au milieu économique, et je rajouterai aussi pour un temps futur, social, c’est de faire prendre conscience de la futilité du temps et de la valeur attribuée à l’argent.

    Le temps de l’argent est une façon de parler qui attribue au temps une valeur, mais je veux dire par là, de la notion d’usure, de la notion d’intérêt, de la notion de temps qui court, de temps qui accumule, la notion de temps qui fait échouer et écrouler des pays entiers.

    L’argent n’a pas de temps, l’argent n’a pas de valeur. Il y a des lois, au sens mathématique du terme, des modèles à mettre en œuvre, qui sont directement issus de la compréhension des dimensions supérieures, de la dimension dans laquelle vous vous trouvez.

    Faire accéder certains êtres humains, dans le monde économique, à ces dimensions, permettra de formuler intelligemment ces lois pour ces individus. C’est la seule façon conforme, logique et aimante, de corriger les déséquilibres du temps de l’argent et de la valeur de l’argent, de les remplacer par les notions de justice et de justesse par rapport à la valeur, par rapport au temps.

    En aucun cas, le temps ne peut avoir de valeur par rapport à l’argent, bien au contraire. Le temps ne devrait pas renchérir l’argent mais amenuiser l’argent.

    Dans ces circonstances là, tout argent qui serait immobile, ne verrait pas sa valeur augmenter mais sa valeur diminuer. Il n’y aurait donc plus d’intérêts apportés, il y aurait donc des intérêts défalqués et il y a une loi à trouver là.

    Marie
    2005

  8. Juju dit :

    T’as bu ou t’as pas bu ? Les propos hallucinants d Alexandre Juniac, (le PDG d’Air France) sur la politique sociale….!
    « C’est quoi un enfant ? »
    « Tous les grévistes en prison…!! »

    • Trend dit :

      Il veut juste que l’on parle de lui ( bien ou mal) juste de l’ego mal placé , coté cerveau ? Je vous laisse deviner

    • Geraldine dit :

      Il s’adressait à la crème du patronat mondialiste…après un déjeuner copieux et bien arrosé. Tant mieux pour nous car il s’est lâché et on peut voir ce que le grand patronat des multinationales pense réellement du « dialogue social » et de nos systèmes de protection sociale…

  9. fabrice dit :

    Air France est la fille de l’Aéropostale, cette compagnie de héros français qui ont marqué l’histoire mondiale de l’aviation. Peu de compagnies actuelles peuvent se targuer d’un tel passé.
    Qu’elle soit rachetée avec du pq vert par une société étrangère me fendrait le coeur mais Air France est elle encore digne de cet Héritage?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s