Lancement de la recapitalisation des 4 premières banques grecques : jusqu’à 14,4 milliards d’euros

les 4 premières banques grecques ont besoin de 14,4 milliards euros capitaux

« La Banque centrale européenne (BCE) a fait état samedi d’un besoin de capital allant jusqu’à 14,4 milliards d’euros pour les quatre principales banques grecques privées, un montant inférieur aux sommes prévues par les partenaires de la Grèce pour leur recapitalisation.

La banque centrale a mené ces derniers mois une vaste revue des actifs des banques ainsi qu’un test de résistance. Cet examen approfondi “révèle un besoin de capital total de 4,4 milliards d’euros dans le scénario de base et de 14,4 milliards d’euros dans le scénario défavorable”, marqué par une forte dégradation des conditions financières et économiques en Grèce, a précisé la BCE dans un communiqué. Les quatre groupes concernés sont les banques Alpha Bank, Eurobank, NBG et Piraeus Bank, cette dernière apparaissant comme la plus fragile, avec un manque de capital de près de 5 milliards d’euros en cas de scénario défavorable et de 2,2 milliards dans le scénario de base. Les quatre banques citées ont jusqu’au 6 novembre pour présenter un plan de refinancement à l’autorité européenne de supervision, le nouvel organe de contrôle bancaire lancé en novembre 2014 sous l’égide de la BCE.

“Cela va ouvrir un processus de recapitalisation dans le cadre du programme d’ajustement économique (en Grèce, ndlr) qui doit être achevé d’ici la fin de l’année”, a précisé la banque centrale dans le communiqué. “Le fait de couvrir ces besoins en levant du capital va se traduire par la création de réserves supplémentaires pour les banques”, contribuant ainsi à améliorer leur résistance financière et leur capacité à faire face à de nouvelles crises, est-il ajouté. Plombées ces dernières années par les créances douteuses sur fond de la récession qui frappe le pays, les banques grecques se sont encore considérablement affaiblies en raison de la fuite des capitaux surtout pendant le premier semestre de cette année, lors de la crise des relations entre le gouvernement de gauche en Grèce et ses partenaires européens.

La recapitalisation des quatre plus importantes banques grecques avait été décidée dans le cadre du nouveau prêt accordé à la Grèce en juillet par la zone euro et le FMI pour lui éviter un défaut de paiement. Dans le cadre de cet accord, 25 milliards d’euros ont été mis à disposition pour la recapitalisation des banques grecques, dont 10 milliards ont été déjà versés au Fonds hellénique de stabilité (FHS). Le gouvernement grec a quant à lui déposé vendredi au Parlement un projet de loi mettant en place les règles qui doivent permettre le lancement de cette recapitalisation dès lundi.

Le texte prévoit un rôle renforcé pour le FHS, partie prenante de l’opération, qui devra évaluer la gestion des banques par leur direction. Selon des informations du ministère grec des Finances, les quatre banques vont faire appel à des capitaux privés pour couvrir leurs besoins. Mais si le secteur privé ne répond pas présent, “les banques entreront dans une procédure d’assainissement (résolution)”, a-t-on appris auprès du ministère ».

Source : 7sur7.be, le 31 octobre 2015 (via news360x)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Lancement de la recapitalisation des 4 premières banques grecques : jusqu’à 14,4 milliards d’euros

  1. Un nouveau tour de soupe est arrivé. Vous poussez pas: y’en aura pour tout le monde! Où sont passés les dizaines de milliards précédents versés aux banques grecques? Personne n’en saura jamais rien, sauf les heureux bénéficiaires, qui auront exfiltré les précieuses « liquidités », y compris les exportateurs allemands qui vont pouvoir renflouer leurs comptes, en ces temps de vaches maigres économiques. Et puis, il faut bien trouver un moyen détourné de financer l’aide aux réfugiés en Allemagne. L’ardoise est de huit milliards, rien que 2015. L’Eurosystem permet de transformer des créances insolvables des exportateurs allemands sur les importateurs de la zone euro, en espèces sonnantes et trébuchantes, par la transformation des actifs bancaires finançant ces créances en monnaie banque centrale grâce à leur collatéralisation. Bingo, les banques allemandes encaissent générant ainsi pour leurs clients des bénéfices fictifs qui viendront alimenter le caisses de l’Etat allemand, en mal de liquidités, à l’heure où même la Chine commence à douter de la valeur intrinsèque du papier allemand, les fameux Bund, et les vend massivement sur le marché pour retrouver des liquidités monétaires en euros.

    http://cdn.tradingeconomics.com/charts/china-foreign-exchange-reserves.png?s=chinaforexcres&v=201510150928n

    http://www.tradingeconomics.com/china/foreign-exchange-reserves

  2. Ping : Lancement de la recapitalisation des 4 premières banques grecques : jusqu’à 14,4 milliards d’euros Actualités

  3. FDS dit :

    « Où sont passés les dizaines de milliards précédant versés aux banques grecques? Personne n’en saura jamais rien… »
    Tiens on dirait que Jaisson feint d’avoir rater un épisode : vous savez PARFAITEMENT que les milliards de soi – disant aide n’ont fait qu’un aller -retour ; ils sont annoncés « prêtés » aux grecs pour les aider, mais en fait ils repartent illico sur les comptes des créanciers ( les preuves ne manquent pas sauf pour Jaisson le myope ) ; mais ces sommes vont aussi figurer comme nouvelles dettes de l’Etat grec, ben voyons !
    Non seulement ces sommes ne servent qu’à  » rembourser » les créanciers mais en plus elles accroissent encore la masse de la dette publique !
    Merci qui ?

  4. zorba44 dit :

    Oui tout ceci en devient lassant : casino, monopoly, « bonnes oeuvres » bien dirigées !
    Et cette fois pour une récolte de champignons au bout de l’histoire et pour solde de tout compte.

    Jean LENOIR

  5. Dom le Dodo dit :

    Apres « Alpha Bank », dans l’ordre alphabetique, ne serait-ce point « Beta Bank » ? pour ceux qui y croient encore, ou ceux qui y ont un interet…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s