Syrie : soumission américaine aux conditions de Poutine ?

Je mets un point d’interrogation à cet article (au demeurant très intéressant) sur l’apparent revirement diplomatique des Etats-Unis concernant l’exigence d’un départ de Bachar-el-Assad. En effet, l’éclatement du pouvoir est de plus en plus manifeste aux Etats-Unis : Obama et son administration ne semblent plus en mesure de contrôler le Pentagone et la CIA face aux clans et factions qui mènent leurs propres politiques, en particulier au Moyen-Orient… OD

syrie-soumission-etats-unis

« Si vous lisez Le Monde, vous savez que John Kerry a visité Vladimir Poutine le 15 décembre à Moscou. Vous apprendrez que Kerry a convaincu Vladimir Poutine de participer à la conférence de New York sur la Syrie, ce qu’il refusait de faire jusqu’à présent. Et que bien sûr, en tant que représentant de l’axe du Bien, « John Kerry a toutefois profité de cette rencontre pour faire part à Vladimir Poutine de son « inquiétude » concernant les bombardements russes visant non pas les djihadistes de l’organisation Etat islamique (EI) mais les rebelles syriens modérés ».

Malheureusement, vous passerez à côté de l’information principale de cette visite. Les Etats-Unis ont accepté que le départ d’Assad ne soit plus un pré requis pour des discussions de paix. Je cite Kerry « Les Etats-Unis ne cherchent plus un changement de régime en Syrie« . Autrement dit, les Etats-Unis viennent de se soumettre aux conditions de Poutine. Ce qui explique pourquoi le président Russe a décidé de se rendre à New-York. Accessoirement, Obama mange son chapeau, puisqu’il a toujours réclamé le départ d’Assad. Et ça ne colle pas avec la ligne éditoriale du Monde…

Maintenant, j’hésite : Ne pas analyser un changement de paradigme aussi fondamental des Etats-Unis pour la crise syrienne, est-ce une faute professionnelle ou un acte délibéré du Monde. Dans ce cas de figure, ce mensonge par omission est-il digne de l’URSS Stalinienne ou de la Chine Maoïste ? Pour vous « informer », en 2013, Le Monde a touché €16 millions de subventions publiques.

Pour finir, un lien vers la retranscription de la déclaration de Kerry :

http://www.state.gov/secretary/remarks/2015/12/250680.htm« 

Beerblogsite, le 16 décembre 2015

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Syrie : soumission américaine aux conditions de Poutine ?

  1. Brennec dit :

    A propos de rebelles syriens modérés il serait bienvenu de mettre modérés entre guillemets.

  2. Alcide dit :

    Aux US , la réponse officielle aux demandes françaises d’information sur les mouvements financiers des terroristes est aussi « modérée  » , tout comme ses mercenaires.

    Terrorisme: Paris demande des informations à Washington, pas de réponse
    La France n’arrive pas à avoir les données bancaires de personnes soupçonnées de terrorisme.

    Les autorités américaines n’ont pas encore répondu à la demande française d’accéder aux données financières concernant les personnes soupçonnées d’implication dans les attentats du 13 novembre à Paris, annonce Reuters citant une source au ministère français des Finances.

    En vertu d’un accord de 2010 entre l’UE et les Etats-Unis, Washington a accès aux données du système SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) lors d’enquêtes antiterroristes.
    http://fr.sputniknews.com/international/20151217/1020355026/terrorisme-france-usa-swift.html

    Gladio , Gladio est-tu là ?

    Paris devrait initier la même demande pour les attentas du 13 décembre , commis par les mêmes mercenaires de nos chers alliés.

    Concernant le gaz sarin en kit que l’EU/OTAN a fourni à la Turquie , susceptible de servir à un prochain attentat en Europe, le député turc qui a dévoilé le pot au roses est accusé de haute trahison par le gouvernement Turc.

    Turquie: le député ayant révélé un trafic de sarin accusé de haute trahison
    Les djihadistes de l’Etat islamique (EI) se sont fait livrer du gaz sarin, une arme chimique dévastatrice, en provenance de Turquie en 2013, a déclaré le député du Parti républicain du peuple de la Turquie (CHP) Eren Erdem dans une interview accordée à la chaîne RT.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151217/1020354087/turquie-trafic-sarin-accusations-depute-trahison.html

  3. zorba44 dit :

    Si le signataire était Poutine, il ne se rendrait pas à New-York. Compte tenu de la situation, Poutine peut être retenu ou faire l’objet avec la délégation russe d’un attentat.
    Il s’agit bien sûr d’une hypothèse, mais la faiblesse apparente d’Obama peut être le prélude à une action désespérée.
    Il est clair alors que la 3ème guerre mondiale est déclenchée dans les minutes qui suivent;

    Jean LENOIR

  4. francbourgeois dit :

    Le Monde organe de propagande fidèle à lui-même…

  5. Ping : Syrie : soumission américaine aux conditions de Poutine ? | Réseau International

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s