Poutine sait-il à propos de Trump ?

poutine-compliment-trump

[Dedefensa.org]

« 18 décembre 2015 – Je m’interroge sur la signification cachée de la réponse de Poutine, lors de sa conférence de presse, à propos de Trump-The Donald, telle qu’on nous la rapporte sur ce site ce même 18 décembre. (Ce qui implique effectivement que je crois très possible qu’il y ait une signification cachée.) Le fait est qu’il a répondu comme on peut le lire, couvrant Trump de compliments, alors qu’il aurait très bien pu, et même qu’il aurait dû s’en tenir selon ses propres conceptions de non-interventionnisme dans les affaires d’un Etat souverain, à un “Ce ne sont pas nos affaires”, puisque domaine de la politique intérieure des USA. (L’argument affleure et aurait dû suffire effectivement comme réponse, lorsqu’il précise ceci que je mets en gras dans l’interprétation de sa réponse : « C’est un homme hors du commun, talentueux sans doute. L’évaluation de sa candidature n’est bien sûr pas de notre ressort, mais il est le leader absolu de la course présidentielle. Il se dit partant pour porter les relations russo-américaines à un autre niveau de coopération, beaucoup plus étroite et approfondie. Nous ne pouvons qu’accueillir favorablement ces efforts. »)

Pour bien préciser mon interrogation : Poutine sait-il qu’une éventuelle élection de Trump, et même l’arrivée de Trump en phase finale (disons candidat républicain contre la/le candidat[e] démocrate, possiblement Hillary avec ses casseroles diverses et nombreuses, en bonne ménagère) ne sont certainement pas l’assurance raisonnable d’une politique, fût-elle excellente pour la Russie, mais plutôt l’assurance bien possible d’un réel désordre dans le processus du gouvernement des USA, peut-être un fatal désordre avec ce qui s’ensuivrait au niveau international ? Le sait-il lorsqu’il répond ce qu’il répond ? Je trouve évidemment que la question vaut d’être posée, et l’on se doute bien que la poser, pour moi, c’est tout aussi évidemment y répondre, simplement selon ma conviction et rien d’autre : oui, il le sait

Dans le même ordre d’idée, même logique, même conviction que j’espère éclairée de l’intuition de ma part, sans aucune indication événementielle que ce soit, je crois effectivement que les Russes sont au bout de leurs illusions et qu’ils ont compris qu’ils sont sur une terra incognita, là où la folie conduit la pseudo-politique des USA/du bloc-BAO, selon les impulsions du Système-devenu-fou. Ils auraient donc compris que la prudence, la recherche épuisante et stérile d’un arrangement n’ont plus de sens sinon une convenance tactique ici ou là. Selon ce cadre d’appréciations de ma seule conviction, la réponse de Poutine a encore plus de sens. C’est un joueur d’échecs, certes, mais le temps absolument en cours de contraction finale ne laisse plus de temps à la réflexion, et il faut jouer aussi vite que s’il s’agissait d’un poker. Si les Russes savent, si Poutine sait, – alors, ses encouragements à Trump révèlent leur sens caché. C’est comme s’il tentait, Poutine, de pousser à la réalisation du fameux conseil de Gorbatchev, répété encore en décembre 2014 par l’ancien président et homme de la glasnost-perestroïka : l’Amérique a absolument et décisivement besoin d’un effondrement à-la-soviétique des années 1985-1991… »

Dedefensa.org, le 18 décembre 2015

Lire aussi :

Hillary Clinton, la candidate de Wall Street (S. Lendman)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Poutine sait-il à propos de Trump ?

  1. zorba44 dit :

    Ah si l’effondrement pouvait survenir dès avant les élections …2008-2016: ça commence à ressembler à de la longueur pour le dénouement d’une crise.

    Jean LENOIR

  2. Robert dit :

    Cet effondrement sera celui du système financier de Wall Street, de ce capitalisme financier devenu fou dans la recherche du profit à court terme, au seul bénéfice de quelques-uns…

    • José dit :

      Pour qu’il y ait un effondrement financier réellement décisif, il faudra que les Américains se réveillent, sinon le système sera encore renfloué aux frais des classes moyennes, en attendant d’envoyer comme d’habitude l’addition au reste du Monde.

  3. LA Confidential dit :

    Physiquement, Trump ressemble assez à Boris Eltsine au moment de la chute de l’URSS. Le commentaire de Poutine, oscillant entre l’approbation distanciée et l’expectative inquiète, me rappelle d’ailleurs assez ce qui se disait souvent d’Eltsine à l’époque.
    Il était en effet plutôt perçu comme LE révolutionnaire radical dans l’espèce de couple qu’il formait avec le trop sage et trop modéré Gorbatchev.
    C’est dire si Poutine connaît la musique en matière de phase terminale d’empire !
    Le problème avec Trump est que son alter ego n’est pas un homme d’appareil plutôt inhibé mais une bonne femme à moitié dingue.
    Avec ces deux là, on dirait un affrontement cinématographique digne des années cinquante entre une hystérique hantée par le viol (aversion / désir) et un grand cowboy chasseur de prime et fier de pisser debout.
    Autre problème inquiétant, il n’a pas l’air d’avoir besoin de quantités respectables d’alcool fort pour être dans un état second.

    • Noé dit :

      Donald Trump est beaucoup plus intelligent que ce que les médias du système voudraient faire croire.
      Poutine a bien compris que Trump avait de grandes chances d’être le candidat républicain l’an prochain, et peut-etre même le futur président des USA …
      Il n’est pas entré dans l’arène pour faire le clown. Si vous suivez de près la politique US et ses coulisses vous verrez que Trump a de très bonnes informations sur un tas de choses, c’est peut-être pourquoi ses chances sont grandes …

      • zorba44 dit :

        Le signataire a découvert Donald Trump dans un film de 1994 « The little Rascals » qui fait la joie de sa fille…

        Tout est dit dans le titre du film et les politiques sont des comédiens prêts à n’importe quoi pour se faire élire. Qualifier des pitreries agressives comme de l’intelligence …mouais …si on veut !

        Jean LENOIR

  4. Ping : Poutine sait-il à propos de Trump ? Actualités

  5. Dom le Dodo dit :

    Bon Jean…au pays d’hollywood,comme successeur a la tete des States, si on compare, on doit pas bien pouvoir trouver pire? Quoi que! C’est comme en France, ils sont tous issus « d’une grande lignée de dignitaires de haut vol »: bill et son cigare, bush…mal et o’buana. Vive « les 30 glorieuses revival » car depuis?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s