[Démocratie verrouillée] Un projet de loi socialiste veut « rendre la vie impossible aux petits candidats » à la présidentielle

Encore une manoeuvre des “grands” partis de l’oligarchie au pouvoir pour faire taire les “petits”, lesquels les gênent un peu trop dans leur gestion partagée du pays. Et après la « constitutionnalisation » de l’état d’urgence, un autre déni de démocratie voté en douce pendant les vacances de Noël – en procédure accélérée, qui plus est… OD

democratie-verrouillee-petits-candidats-presidentielle

« La proposition de loi dite «de modernisation des règles applicables à l’élection présidentielle», a été votée par le parlement dans la nuit du 16 décembre. Jacques Cheminade et François Asselineau sont fermement opposés à ce projet.

Si la loi impose aujourd’hui un principe d’égalité stricte du temps de parole durant les cinq semaines précédant le scrutin, le projet de loi souhaite réduire cette période à deux semaines. Le principe d’équité, fondé sur «la représentativité de chaque candidat» et sa «contribution à l’animation du débat électoral» remplacerait alors l’égalité de temps de parole durant les trois premières semaines de la campagne officielle.

Pour François Asselineau, président de l’Union Populaire Républicaine, «le concept d’équité est un concept flou car il introduit une notion de subjectivité». Selon lui, cela devrait signifier «rétablir les déséquilibres existants, c’est à dire donner un peu plus de temps de parole à des formations politiques qui n’en ont jamais». Or, pour Jacques Cheminade, «cette démarche vise à empêcher qu’un souffle nouveau vienne enrichir la vie politique française et à verrouiller nos institutions. On veut priver les candidats émergents d’une partie de ce qui leur permettait de se faire connaître, et ne laisser le monopole de l’antenne aux personnalités dont les idées sont déjà connues».

Cette demande d’instauration de l’équité, initiée par neuf directeurs de médias en 2012, qui menaçaient d’arrêter leurs émissions politiques durant le temps de la campagne officielle à cause des contraintes de la règle d’égalité, a finalement eu gain de cause. «Qui détient les grands médias ? Tout cela est fait en parfaite connivence, il n’y a aucun pays au monde où cela pourrait exister» nous a affirmé le président de l’UPR. Si cette équité ne s’appliquera pas aux deux dernières semaines de la campagne, cela reste pour les petits candidats bien insuffisant car «l’opinion publique ne se cristallise pas quinze jours avant l’élection».

«Le CSA fait comme si cette notion de temps de parole était disjointe des résultats alors que les études montrent que la relation existe» affirme le président de l’UPR,  «comment les gens peuvent-ils voter pour quelqu’un qu’ils ne connaissent pas ?»

Si auparavant, seuls 500 parrainages tirés au sort devaient être publiés au Journal Officiel, «huit jours au moins avant le scrutin», la proposition de loi demande à ce que tous les noms y soient publiés, au moment où le Conseil Constitutionnel aura reçu les formulaires de soutien à la candidature de l’élection. «Que l’on publie la liste de tous ses parrains, cela ne me gêne pas» affirme Jacques Cheminade, mais «la publication au Journal Officiel au fur et à mesure des arrivées des parrainages au Conseil Constitutionnel est de nature à influencer la décision de parrains n’ayant pas encore donné leur signature. Je serais plutôt favorable à ce que les noms des parrains ne soient révélés qu’après la tenue de l’élection présidentielle» a-t-il précisé.

L’article 2 de la proposition de loi, s’il est adopté, obligera les parrains à envoyer eux-mêmes leur parrainages par la Poste, ce qui, au contraire du système actuel où tous les soutiens étaient déposés en mains propres en une fois au Conseil Constitutionnel, pourrait jouer des tours aux candidats ne dépasseraient que de peu le seuil des 500 signatures. «Les candidats du système dépassent les parrainages de beaucoup et cela ne leur posera pas de problème, mais pour les candidats émergents qui en ont moins, ce sera pour eux plus aléatoire car il pourrait y avoir des retards ou divers inconvénients à la Poste, qui est aujourd’hui une entreprise de droit privé et non plus de droit public» indique le président de Solidarité et Progrès.

Pour François Asselineau, tant d’efforts sont déployés pour «rendre la vie impossible aux petits candidats (…) que l’on peut s’attendre à tout» comme la «disparition» de parrainages, chose qui n’était pas possible lors de la remise en mains propres de ceux-ci, contre lesquels le Conseil Constitutionnel remettait un récépissé.

Si Nicolas Dupont-Aignan de Debout la France s’est lui aussi exprimé contre ce projet de loi, le grand absent des contestataires est le Front National. Pour le président de Solidarité et Progrès, cela s’explique par le fait que le parti nationaliste est aujourd’hui installé et n’aura aucun mal à rassembler ses signatures ou à obtenir du temps d’antenne dans les grands médias.

François Asselineau estime lui que le FN n’a aucun intérêt à contester ce projet, car l’abstention, de plus en plus forte aux élections, gonfle les scores du parti qui n’arrive pas à briser son plafond de verre électoral correspondant à 14% des inscrits. «Les partis du système», auraient eux tout intérêt à n’avoir comme seul opposant visible le FN, afin d’opérer leur stratégie de c’est le «21 avril 2002 systématique», car «quiconque est opposé au FN est sûr d’emporter la présidentielle». 

Directement cité par Jean-Jacques Urvoas lors de la commission des lois pour justifier sa mesure, Jacques Cheminade explique cela par le fait qu’il n’est «pas un client des supermarchés contrôlés de la vie politique française, et surtout parce qu’on ne veut pas parler dans la campagne de deux thèmes : couper les banques en deux [entre banques de dépôt et banques de marché], et redonner aux autorités politiques la maîtrise du crédit public pour changer la direction de la société».

Le projet de loi, qui fait l’objet d’une procédure accélérée, devrait très prochainement être étudié par les sénateurs. »

Russia Today, le 23 décembre 2015 (via les moutons enragés)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour [Démocratie verrouillée] Un projet de loi socialiste veut « rendre la vie impossible aux petits candidats » à la présidentielle

  1. brunoarf dit :

    2015 : chiffres mis à jour.

    – Union Européenne :

    1 005 504 migrants sont entrés dans l’Union Européenne. Record battu.

    – Djihad :

    L’année 2015 aura vu les djihadistes faire 147 morts en France. Record battu.

    – Indice de Développement Humain :

    D’après cet indice créé par l’ONU, la France descend à la 22ème place. Je dis bien : 22ème place. Record battu.

    La France ne fait plus partie des 20 pays où l’on vit le mieux.

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/la-france-ne-fait-plus-partie-des-20-pays-ou-l-on-vit-le-mieux-938897.html

    – Découverts bancaires :

    Les Français sont de plus en plus souvent dans le rouge. Selon la banque de France, le découvert global des particuliers est passé d’un peu plus de 6 milliards d’euros en 2006 à 7,6 milliards d’euros en 2015. Record battu.

    – Chômage :

    Chômage, catégories A, B, C, D, E :

    6 475 100 inscrits à Pôle Emploi. Record battu. Variation sur un mois : + 0,2 %. Variation sur un an : + 4,9 %.

    http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-ctpale3.pdf

    – Mal-logement :

    La Fondation Abbé Pierre dénombre 3,8 millions de personnes souffrant de mal-logement ou d’absence de logement personnel. Record battu. Se référant aux résultats des enquêtes « sans-domicile » de l’Insee, la Fondation Abbé Pierre souligne que la proportion de personnes sans-abri a augmenté de 50 % de 2001 à 2012. Record battu.

    – Restos du Coeur :

    50 000 bénéficiaires de plus en un an. C’est plus d’un million de bénéficiaires par an. Record battu.

    – Front National :

    Second tour des élections régionales : 6 820 477 voix. Record battu.

  2. Ping : [Démocratie verrouillée] Un projet de loi socialiste veut « rendre la vie impossible aux petits candidats » à la présidentielle Actualités

  3. zorba44 dit :

    Le signataire veut l’institution d’un examen de la santé mentale de tous les candidats par spécialistes tirés au sort, l’institution d’une enquête de moralité financière et de justifications prouvées du patrimoine de chaque candidat établie conjointement par un juge spécialisé tiré au sort avec, en tandem, un expert comptable choisi par la même voie, une enquête par les mêmes sur les résultats tangibles et financiers de leur(s) mandat(s) pour ceux qui sont déjà ou ont été déjà titulaires de mandat.

    La liste des professionnels doit comprendre tous les professionnels testateurs, et, après chaque prestation, le professionnel est retiré des tirages pour apprécier les mérites des candidats restant en lice.

    Un barème très précis d’évaluation et d’appréciation se doit d’être respecté, avec niveau éliminatoire lorsque les seuils minima ne sont pas atteints.

    C’est vrai, c’est lourd, mais cela aurait le mérite d’aider au devoir civique et à la démocratie qui sont, tout au contraire, absente des textes scélérats votés à la sauvette.

    A bas la dictature !

    Jean LENOIR

  4. cesar tichot dit :

    les candidats à l’élection présidentielle doivent être pro illuminati, il faut, pour cela, éliminer tous les anti-illuminati afin que le pays reste sous la coupe de cette organisation hégémonique. on arrive à des associations hétéroclites comme umps pour lutter contre le FN Au mepris du peuple . ces gouvernants corrompus ont la naïveté de penser qu’il seront protéger par cette organisation, mais il seront balayés lorsqu’ils ne seront plus utiles

  5. Bruno Bindi dit :

    Révolution . il n’y a que comme ça que le peuple reprendra le pouvoir que ces scélérats lui ont volé depuis le 10 mai 1981 ! Le coup d’etat permanent ,c’est ainsi que cet enfoiré de mitterrand qualifiait le système de la 5 ième république. Avant lui ça fonctionnait correctement, mais ce pourri et sa bande de quarante voleurs ont tout perverti !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s