Gouvernement profond : les Young Leaders franco-anglais sur les rails (E. Verhaeghe)

« La France et la Grande-Bretagne ont décidé de lancer en catimini un programme de gouvernement profond appelé « Young Leaders » franco-britanniques, qui feront le pendant aux « Young Leaders » américains. Cette décision, prise le 3 mars, est passée inaperçue. Elle en dit pourtant long sur la volonté de « coopérer » qui rapproche les deux pays, par-delà le Brexit.

deep-state-gouvernement-profond

Le gouvernement profond et les Young Leaders

Pour ceux qui ignoreraient tout des « Young Leaders », je renvoie à un article cocasse publié sur le site de France Inter. Je qualifie cet article de cocasse puisque l’un des invités du programme « Young Leaders » organisé par les Etats-Unis et par la French-American Foundation n’est autre que Bernard Guetta, chroniqueur sur France Inter.

Certains se sont demandés, peut-être, pourquoi les chroniques de Bernard Guetta sont univoques et monocordes – je veux dire qu’elles résonnent toujours dans le même sens : la domination américaine sur la diplomatie française est bonne, et les ennemis des Etats-Unis sont nos ennemis. Ils ont enfin une explication : Bernard Guetta, dont la salaire est payé par le contribuable, fut entraîné par nos cousins d’Outre-Atlantique pour répéter inlassablement la même leçon, avec des accents vaguement sociaux-démocrates.

Ce programme d’échanges de haut niveau a en outre profité à des gens aussi disparates que Jeannette Bougrab ou Najat Vallaud-Belkacem.

Le gouvernement profond et la Grande-Bretagne

Le programme des Young Leaders correspond bien à cette logique du gouvernement profond, qui consiste à s’appuyer sur des réseaux d’influence personnelle plutôt que sur des idées opposables ou des programmes démocratiquement débattus. Il y a le monde des idées, et le monde des affinités. Le gouvernement profond préfère le second au premier.

On notera donc avec amusement que la France et la Grande-Bretagne ont décidé d’acclimater un programme américain pour améliorer leurs relations bilatérales. Et on notera aussi avec amusement que François Hollande en est l’un des promoteurs actifs… après avoir lui-même profité du programme en 1981.

Telle est l’ironie de l’histoire : les chiens ne font pas des chats. Derrière les postures dénonçant le monde de la finance, qui lui ont permis d’être élu en 2012, François Hollande ne manque jamais une occasion de défendre une position atlantiste (en Syrie par exemple), et s’apprête à organiser une coopération durable d’influence entre la France et la Grande-Bretagne.

Au passage, il est intéressant de noter que ce programme prend forme au moment où la Grande-Bretagne menace d’un Brexit. Alors que nos voisins d’Outre-Manche ne ménage pas leurs critiques ni contre l’Europe ni contre la France, les gouvernements respectifs de deux Etats se disent qu’ils peuvent peut-être organiser leur coopération sur le long terme en créant un réseau d’amis… »

Eric Verhaeghe, le 7 mars 2016

Rappel :

Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Gouvernement profond : les Young Leaders franco-anglais sur les rails (E. Verhaeghe)

  1. Christ dit :

    Eloquant LR/PS… et administration US….

    http://www.frenchamerican.org/young-leaders
    http://www.frenchamerican.org/youngleadersclasses
    http://french-american.org/actions/young-leaders/#1453995487354-f5ba8b36-d8ce
    Quelques young leaders parmi tant d’autres…
    1981 – 1982
    Alain Juppé
    1983 -1984
    Alain Minc
    Michel Garcin (1989) (1999)
    1984
    Jacques Toubon
    Christine Ockrent
    1996
    François Hollande
    Pierre Moscovici
    Anne Lauvergeon
    Pierre Mariani (1995)
    1998
    Marisol Touraine
    Bruno Le Roux
    Jean Noel Tron (1999)
    2000
    Arnaud Montebourg
    Emmanuel Chain
    Pascal Riché (2000)
    2001
    Nicolas Dupont Aignan
    2002
    Valérie Pecresse
    2006
    Najat Belkacem
    Nathalie Kosciusko-Morizet (2005)
    Laurent Wauquiez
    2012
    Emmanuel Macron

  2. Robert dit :

    Une manifestation de plus de la démocratie d’apparence, forme moderne de la « dictature douce »…

  3. Nanker dit :

    On a l’impression que « Pépère » sentant le vent mauvais venu des urnes voudrait lancer autant de réformes qu’il peut avant d’être chassé de l’Elysée.

    Ca promet…

  4. theuric dit :

    Personnellement, ce qui me fascine le plus est cette sorte d’inconséquence qui fait que quelqu’un préfère suivre une idéologie bien connue de lui, même quand celle-ci est sur la voie de son annihilation, surtout lorsque c’est le fait d’une personnalité politique, journalistique ou économique ayant des responsabilités.
    Sensément, celle-ci se retrouvera au-devant de grands dangers dès que ce retournement de situation deviendra effectif.
    Lors, les immenses déséquilibres de l’économie-monde qui s’accroissent constamment en s’amplifiant ne peuvent que mener à un effondrement économique de grande ampleur que nous pourrions présager de l’ordre de la catastrophe.
    Or, son épicentre se situe naturellement aux États-Unis-d’Amérique, empire en fin d’existence dont le gouvernement sut enrégimenter, il y a longtemps déjà, nombre de nos dirigeants tant politiques et économiques que journalistiques, sans compter tous ceux qui, bien que n’ayant pas ou que peu de liens d’avec des agents U.S., n’en restent pas moins pétris de cette doctrine néolibérale anglo-saxonne dont les mécanismes actifs sont au centre de l’effondrement économique en cours ou, tout simplement ceux qui vouent un amour inconditionnel pour cet empire U.S., trait, il est vrai, largement partagé par un très grand nombre de nos concitoyens.
    Leur inconséquence collective ne pouvant que nous démontrer leur incroyable aveuglement.
    En fait, ce que je redoute le plus c’est le choc psychologique incroyablement puissant que ressentiront tous ceux-là lors du-dit effondrement, ce qui ne pourra que rendre extrêmement aléatoire autant leurs décisions, leurs actions que leur réactions.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s