Loi El Khomri : « Manuel Valls n’attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu… » (E. Zemmour)

(RTL, 3 mars 2016)

« On attendait beaucoup de ce nouveau gouvernement. On n’a pas été déçus. Les jeunes annoncent qu’ils seront bientôt dans la rue – mais seulement après les vacances scolaires – que déjà la ministre El Khomri défaille et se retrouve à l’hôpital. Et Manuel Valls de capituler en rase campagne… »

N.B. Que ce gouvernement de traîtres ait aussi peur de la rue et se couche aussi vite me rassure quand même un peu sur notre capacité de résilience… Tout n’est pas foutu, le peuple français a encore des raisons d’espérer – pour peu qu’il reprenne son avenir en main. OD

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Loi El Khomri : « Manuel Valls n’attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu… » (E. Zemmour)

  1. parabellum666 dit :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/03/07/97001-20160307FILWWW00391-crif-valls-comprend-la-peur-des-juifs-de-france.php

    La controverse de Sion.
    Douglas Reed.
    http://www.controversyofzion.info/Controversy_Book_French/Controversybook_fr/index.htm

    Page 647

    En mai 1953, M. Winston Churchill, alors Premier ministre britannique, se disputait avec le Premier ministre égyptien à propos du canal de Suez et le menaça, non pas de châtiment britannique mais de châtiment juif. Il parla, au Parlement, de l’armée
    648

    israélienne comme de «la meilleure du Levant» et dit que «rien de ce que nous ferons dans l’approvisionnement en avions de cette partie du monde ne permettra qu’Israël soit placée en position désavantageuse». Puis il ajouta, dans des termes très analogues à ceux de M. Ben Gourion et du rabbin Hillel Silver, qu’il «attendait l’accomplissement des aspirations sionistes».

    En aparté, voilà probablement l’engagement le plus grand jamais pris par un chef de gouvernement au nom d’une nation peu soupçonneuse. Le Parlement israélien fit immédiatement part de sa satisfaction concernant «l’attitude amicale de M. Churchill envers le gouvernement israélien actuellement, et envers le mouvement sioniste durant toute son existence». Le public d’Angleterre lut ces mots sans comprendre, si jamais il les lut. Ils stupéfièrent de nombreux juifs, parmi lesquels même M. A. Abrahams, qui en révisionniste au long cours aurait pu, logiquement, être ravi (les révisionnistes poursuivent ouvertement l’ambition de feu M. Jabotinsky d’«un grand État juif sur les deux rives du Jourdain, pour y inclure tous les juifs et pour devenir la plus grande puissance militaire du Proche-Orient» – M. William Zukerman).

    M. Abrahams demanda avec étonnement, et même avec un soupçon d’inquiétude, si les paroles de M. Churchill étaient vraiment sincères, disant: «Le Premier ministre est un vieil étudiant de la Bible; il sait très bien que les aspirations sionistes demeure[rero]nt inaccomplies jusqu’à ce qu’Israël soit pleinement rétablie à l’intérieur des frontières historiques, la terre des Dix Tribus».

    Cette «aspiration», bien-sûr, ne peut être «accomplie» sans guerre universelle, et c’est manifestement la raison pour laquelle M. Abrahams fut interloqué, et presque atterré. Les paroles de M. Churchill, si elles étaient réfléchies et délibérément intentionnées, signifiaient le soutien à l’ambition grandiose dans toute sa littéralité, et le prix ultime de cela ne pouvait être que l’extinction de «l’Occident» tel qu’on l’a toujours connu.

  2. Justy dit :

    Ce qui se partage le plus à notre époque c’est bien la lâcheté.L’état est lâche,c’est une evidence de tous les jours.Mais le bon peuple l’est tout autant .C’est pourquoi,personnelement,je ne suis pas optimiste.Des que le maître gronde,le toutou se couche sous la table et attend qu’on lui jette un os.Il n’y a plus de loup de Vigny.

  3. zorba44 dit :

    Ce qui fait peur, c’est qu’avant les jeunes s’embrasaient vacances ou pas. Dans le cas présent il semble qu’il s’agisse d’une combustion lente et peut-être avortée…

    Wait and see.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s