Le piège de l’assurance-vie va bientôt se refermer (Ph. Herlin)

assurance-vie-piege

« Sur le premier trimestre, l’assurance-vie en France affiche une belle progression puisque l’encours total a augmenté de 7,8 milliards d’euros, pour atteindre le chiffre de 1.588,6 milliards d’euros. Cet afflux provient surtout du Livret A, qui offre une piètre rémunération de 0,75% tandis que, sur 2015, l’assurance-vie a affiché un rendement moyen de 2,3%, nettement au-dessus de l’inflation. Alors voici le nouvel eldorado, le placement idéal pour les années qui viennent ?

Pas si vite. D’où vient cet attrayant rendement de 2,3% ? D’un passé désormais révolu. Les sociétés d’assurance détiennent en permanence un stock de bons du Trésor, et ceux émis il y a plusieurs années offraient des taux d’intérêts significatifs. Mais au fur et à mesure qu’il faut renouveler ce stock afin de remplacer les bons venant à échéance, que voient les assureurs ? Des obligations souveraines, en France ou ailleurs en Europe, qui offrent des taux nuls, négatifs ou très faiblement positifs. La France emprunte jusqu’à 7 ans à des taux négatifs, et acquérir une obligation émise sur 15 ans ne rapportera que 1% l’an, soit tout juste de quoi payer les salaires et les frais de structure de l’assureur, et de verser un euro symbolique aux souscripteurs.

Voici le résultat de la politique d’argent facile de la Banque Centrale Européenne, qui a mis son taux directeur à zéro et qui fait tourner la planche à billets à hauteur de 80 milliards d’euros par mois, pour racheter des obligations souveraines. Cet afflux de liquidités écrase la courbe des taux sur toutes les échéances. La BCE souhaite ainsi relancer l’activité économique par un crédit bon marché, sans comprendre que ce sont d’abord les débouchés qui incitent une entreprise à investir. Au Japon, aux États-Unis, en Europe, les banques centrales persistent dans la même erreur, mais remonter les taux ferait éclater la bulle obligataire et provoquerait une crise pire que celle de 2008. Le demi-tour est impossible, les taux zéro et négatifs sont là pour longtemps…

En Allemagne l’écrasement de la courbe des taux a précédé celui de la France et les détenteurs d’assurance-vie doivent se contenter de moins de 2% de rendement annuel, en baisse constante, ce qui provoque la grogne des retraités. Ailleurs, suivant la même logique, les systèmes de retraites par capitalisation sont touchés de plein fouet par cette maladie des taux anémiques. Aux États-Unis, depuis une législation ratifiée par le Congrès en 2014, les caisses de retraite sont autorisées à baisser le montant de leurs versements si leur solvabilité est mise en danger. Plusieurs ont commencé à le faire, entraînant de sérieuses déconvenues pour les retraités qui comptaient sur le niveau de revenu initialement prévu dans leur contrat. Berlin a fait passer une loi comparable pour l’assurance-vie. Ce sera sans doute bientôt le cas en France…

L’assurance-vie, et plus généralement les placements en obligations d’Etat, deviennent un gigantesque piège en train se renfermer sur ceux qui pensaient garantir ainsi leur retraite. Au-delà d’un rendement qui tend vers zéro, c’est la survie même des caisses de retraites et des assureurs qui se posera quand les souscripteurs quitteront en masse un placement devenu totalement inefficient. Cependant, après avoir permis une baisse unilatérale de leurs versements, il ne serait pas étonnant que les Etats limitent drastiquement les sorties en capital, quand bien même les taux servis seraient négatifs, de façon à empêcher la faillite des assureurs. Le piège serait alors complètement refermé ».

Philippe Herlin, Goldbroker.fr, le 28 avril 2016

Rappels :

L’assurance-vie, requiem pour un placement défunt (Ph. Herlin)

Ils détruisent sciemment votre retraite, vos assurances vie, votre épargne et votre protection sociale (B. Bertez)

Natacha Valla (ex-Goldman Sachs) sur l’assurance-vie : « Moi je n’en ai plus ! »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le piège de l’assurance-vie va bientôt se refermer (Ph. Herlin)

  1. zorba44 dit :

    Les charlies cons du printemps blessent mon coeur d’une langueur monotone…

    Jean LENOIR

  2. Ping : Le piège de l’assurance-vie va bientôt se refermer (Ph. Herlin) |

  3. Trend dit :

    Ce que l’on ne vous dit pas !!(C’est pour celà que je n’ai jamais touché à cette arnaque institutionalisée qu’est l’ assurance -vie pension groupe, appelez-là comme vous voulez !!
    Tout les gouvernements qui on adopté depuis la naissance des caisses de retraite le système qui veut que les actifs payent intégralement pour les retraités ne marchera que de manière limitée, vue que l’on gagne environs 1 mois par an d’espérance de vie pour toute nouvelle naissance. Donc impayable. Il s’en foutent car ces gouvernements encouragent l’épargne pension comme COMPLEMENT ! Mais arrivé à la date fatidique où les pensions ne savent plus être payées, on décidera que ceux qui ont eu les moyens de côtiser pour une épargne complémentaire ( assurance, vie, groupe, retraite, ..etc), recevront moin ou pas du tout de pension légale, ceci au nom de la SOLIDARITE….

    • Zoé dit :

      Je pense Trend que vous avez raison. Il y a déjà eu des scandales à ce sujet, les gens cotisent et au moment de toucher un complément de retraite, ce ne sont que des peanuts rien à voir avec ce qu’ils avaient imaginé.

  4. Ping : Le piège de l’assurance-vie va bientôt se refermer (Ph. Herlin) — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie | FNACAB

  5. leducmichael dit :

    C’est le principe mémé de la retraite par répartition !
    Un grand politique allemand , interrogé à propos de la fixation de l age de la retraite avait dit (+-) : il faut la fixer au plus prêt de l age de la mort ….
    Payer ici bas et maintenant vous recevrez au centuple plus tard, beaucoup plus tard voir un peu trop tard …

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s