Taux d’intérêt négatifs : des emprunteurs exigent d’être rémunérés, les banques refusent

Les arroseurs arrosés… Le système marche sur la tête, les banques doivent maudire Super Mario, mais pourquoi ne jouent-elles pas le jeu ? Comme toujours elles n’appliquent la règle que si ça leur profite. OD

taux-interet-negatifs-remuneration-emprunteurs-refus-banques

« Plus de 400 particuliers ayant souscrit à un prêt immobilier demandent à leur banque d’être rémunérés. Et pour cause, les taux d’intérêt sont désormais négatifs. Les prêteurs en revanche refusent de payer.

Désormais, emprunter de l’argent pourrait vous en faire gagner. Du moins en théorie, car malgré la chute des taux d’intérêt sous la barre des 0%, les banques françaises refusent de rémunérer leurs clients emprunteurs ayant souscrit à un crédit immobilier à taux variable il y a plusieurs années. Depuis août 2015, l’AFUB (Association Française des Usagers des Banques) a déjà reçu 438 plaintes de particuliers qui reprochent aux banques de ne pas respecter la loi.

Dans la pratique, ces crédits immobiliers sont indexés sur l’Euribor, taux variable auquel les banques européennes se consentent des prêts. Or, l’Euribor est négatif depuis plusieurs mois maintenant, avoisinant les -0,250% (à trois mois) ces derniers jours. Si ce taux est en dessous de 0%, c’est parce que «les banques se financent déjà à niveau 0 auprès de la BCE», explique Serge Maître, secrétaire général de l’AFUB. Le système est, de fait, complètement inversé. C’est le prêteur qui doit payer un intérêt et l’emprunteur qui doit, en théorie, obtenir rémunération.

Mais les banques refusent d’accepter les demandes de remboursement d’intérêts ou de baisse de mensualités de leurs clients. «Deux thèses s’opposent, analyse Serge Maître, celle de la force du droit ou celle des banques qui diront qu’elles ne peuvent pas avoir de pertes dans la mesure où elles sont les prestataires de services». Des dizaines de grandes enseignes feraient partie de ce groupe de réfractaires. D’autres, qui ont pris davantage de précautions, ont opté pour des prêts à taux variable «capés», à la hausse comme à la baisse. Autrement dit, le taux d’intérêt est borné par des seuils qu’il ne peut dépasser. Une mesure de sécurité qui permet aux banques de se protéger des taux négatifs.

Vice-Président du Cercle des économistes, Bertrand Jacquillat analyse la situation:«C’est ennuyeux pour les banques mais celles-ci touchent, en plus d’un intérêt, une marge qu’elle ajoute initialement pour se protéger de ce genre de risque et compenser le taux négatif». Ce à quoi Serge Maître répond:«Les taux ont tellement baissé que les marges commerciales sont noyées».

Le secrétaire général de l’AFUB porte plus largement un coup au système : «Toute la logique financière est née lors d’une période d’augmentation des taux, c’est pourquoi les prêteurs ont préconisé les taux variables pour espérer gagner toujours plus. Aujourd’hui, c’est toute l’économie financière des banques qui se retrouve déjouée par des taux très bas. Quand l’Euribor a augmenté personne ne s’est plaint. Maintenant qu’il baisse jusqu’au négatif, les banques doivent elles aussi respecter les clauses du contrat».

L’AFUB compte engager «une riposte» en attaquant les banques en justice. Problème, les taux variables sont aujourd’hui extrêmement rares en France. Seuls 40.000 crédits immobiliers seraient concernés (5% de l’ensemble des crédits). D’autant qu’ils ne sont qu’un peu plus de 400 à avoir porté réclamation auprès de l’AFUB qui conçoit que cela risque de ne pas peser lourd ».

Le Figaro.fr, le 2 mai 2016

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Taux d’intérêt négatifs : des emprunteurs exigent d’être rémunérés, les banques refusent

  1. zorba44 dit :

    N’oublions pas qu’en dernier ressort nous sommes la banque de la Banque avec nos dépôts et que nous devrions avoir des sièges dans les Conseils d’Administration des établissements que nous fréquentons …notamment pour décider de la politique de distribution des bénéfices !

    Ça fait effectivement du bien que les tripatouillages retombent sur les orteils de ceux qui les initient et que l’AFUB (cette organisation « terroriste ») soit là avec ses « bombes » !

    Jean LENOIR

    • Brennec dit :

      Ce n’est pas avec notre argent que les banques font des bénéfices, ce n’est pas notre argent qu’elles prètent ou qu’elles jouent en bourse. Notre argent sert de colatéral et leur permet de préter ou jouer en bourse 30 fois plus que ce que nous déposons.

  2. Surya dit :

    Les taux négatifs sont interdits en France pour les prêts bancaires (articles 1892 et 1902)

    • Surya dit :

      du code civil 🙂

      • Charles dit :

        Je ne sais pas d’où sort cette histoire de code civil mais elle me parait rocambolesque.. un contrat est un contrat!

    • matbee dit :

      Napoléon était dans la main des banquiers… voir Henri Guillemin.

      • Surya dit :

        ha oui, ils avaient surement anticipés avec 200 ans d’avance l’existence de taux faciaux négatifs…

    • Polo dit :

      Faux et archifaux ! Même code civil en Belgique et pourtant les banques se plient aux règles des contrats.

      • Surya dit :

        Et si vous alliez lire les 2 articles en question ? (google, legifrance tout ça…) ça vous éviterait surement de raconter n’importe quoi en fait.

      • Polo dit :

        Quel orgueil, vous avez rédigé vous-même le code civil ?

  3. Ping : Taux d’intérêt négatifs : des emprunteurs exigent d’être rémunérés, les banques refusent |

  4. Ninive dit :

    Privatisation des bénéfices, socialisation des pertes….Banksters FOR EVER !!

  5. Ping : Mort annoncé de la civilisation européenne. | LES RAISONS DU CITRON

  6. Ping : Taux d’intérêt négatifs : des emprunteurs exigent d’être rémunérés, les banques refusent – Les moutons enragés

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s