Olivier Delamarche : « Les banques centrales se foutent de l’économie réelle »

(BFM Business, 9 mai 2016)

« Quel intérêt finalement de faire monter les marchés comme ça, en créant une bulle totalement artificielle, alors que les fondamentaux ne sont pas là ? Alors moi je veux bien que ce soit pour gagner du temps… mais gagner du temps si vous faites quelque chose !  Or aujourd’hui on ne peut rien faire puisque les taux sont déjà négatifs, les dettes sont déjà faramineuses – et bien au-dessus de ce qu’on a pu imaginer ces derniers temps… et on voudrait faire de la relance budgétaire ! Pour quoi ? Pour faire de la dette en plus ? »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Olivier Delamarche : « Les banques centrales se foutent de l’économie réelle »

  1. brunoarf dit :

    Quoi qu’il arrive, la BCE ne pourra pas, pendant très longtemps, sortir du Quantitative Easing. La croissance de la zone euro s’est améliorée (graphique 3 plus haut, graphique 10) ; la remontée du prix du pétrole (graphique 11a) pourra entraîner en 2017 une nette remontée de l’inflation de la zone euro (graphique 11b).

    Mais quelles que soient ces évolutions, la BCE devra continuer le Quantitative Easing si son objectif est bien d’éviter la divergence des taux d’intérêt entre les pays de la zone euro et en conséquence éviter l’explosion de l’euro.

    En effet, les causes de la divergence des taux d’intérêt entre les pays de la zone euro sont durables : segmentation des marchés de capitaux entre les pays de la zone euro, hétérogénéité croissante des économies de la zone euro.

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=91192

    La base monétaire, ou « monnaie de banque centrale », désigne la monnaie qui a été créée directement par la banque centrale.

    Deux graphiques sont terrifiants :

    – Le graphique 1b montre que la base monétaire est en train d’exploser dans la zone euro.

    – Le graphique 7 montre que cette explosion de création de monnaie par la Banque Centrale Européenne sert à racheter la dette publique des Etats européens.

    La Banque Centrale Européenne a créé sans le vouloir une gigantesque bulle obligataire : elle rachète des centaines de milliards d’euros d’obligations d’Etat.

    Cette fuite en avant de la BCE est suicidaire.

    Malheureusement, une bulle ne peut pas gonfler jusqu’au ciel.

    Quand la bulle obligataire éclatera, le monde tremblera.

  2. Ping : Olivier Delamarche : « Les banques centrales se foutent de l’économie réelle » |

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s