Terrorisme, grèves, intempéries : la facture pourrait être salée

Bien qu’il ne s’agisse que de facteurs aggravants – voire d’excuses bidon, le gouvernement aura l’embarras du choix pour justifier l’échec de sa politique économique – et ce malgré les « Ça va mieux » répétés du président. D’ailleurs Valls prend déjà les devants comme le montre l’article ci-dessous… OD

terrorisme-greves-inondations

« D’après une première estimation, les intempéries devraient coûter au moins 600 millions d’euros aux assureurs. Mais la facture pourrait être bien plus salée.

Certains s’inquiétaient des conséquences des protestations contre le projet de loi El-Khomri sur l’activité économique de l’Hexagone. Il faudra désormais compter avec celles des intempéries qui frappent actuellement le Centre et une partie de l’Ile-de-France. Dans les secteurs du tourisme, de l’agriculture, ou des transports, c’est la désillusion, même s’il est toutefois trop tôt pour chiffrer le coût de ces conditions climatiques extrêmes. 

Mercredi, Manuel Valls n’a pas caché son inquiétude au regard du conflit social qui agite la France. « Oui, ce conflit peut peser sur notre économie, au moment où l’action du gouvernement permet la reprise, la croissance et la baisse du chômage. Et j’ai parfois, oui, un sentiment de gâchis, face à cette situation où le moral des ménages connaît un bond sans précédent et que certains risquent de dévaloriser », a indiqué le Premier ministre, en réponse au député communiste André Chassaigne.  

« 20% de touristes en moins » au Printemps

Comme le signale Le Monde, « l’institut de conjoncture Coe-Rexecode chiffre l’incidence de ce mouvement à 0,1 point de PIB ». Mais si l’impact semble limité, le mouvement social intervient au bien mauvais moment pour les acteurs du tourisme, en particulier, déjà plombés par les attentats de novembre dernier. Dans un tel contexte, les inondations font l’effet d’un petit coup de grâce. A Paris, avec la crue de la Seine, les bateaux-mouches et consorts ont dû précipitamment stopper leurs activités, « avec un manque à gagner de plusieurs dizaines de milliers d’euros par jour », estime Challenges.  

« C’est un coup dur commercialement, d’autant plus que la crue fait suite aux attentats qui avaient entraîné une baisse d’activité entre 30 et 50% », confirme le président du comité des amateurs fluviaux, Didier Léandri, cité par BFMTV. Idem pour les bars et restaurants. Sans oublier le Louvre, le Musée d’Orsay ou encore le château de Chambord. Et l’effet boule de neige est garanti. Sollicité par Le Monde, le Printemps « enregistre 15 à 20% de touristes en moins », eux qui représentent 40% du chiffre d’affaires du grand magasin parisien.  

Qui dit mauvais temps, dit aussi consommation des Français en berne. Bricolage, barbecue, boissons, tous ces produits généralement consommés au printemps sont loin de faire les beaux jours des enseignes qui les commercialisent. La mode fait aussi grise mine, avec des vêtements d’été qui ne s’affichent, pour l’heure, que dans les vitrines. Le président de la Fédération française du prêt-à-porter, Daniel Wertel, interrogé par Le Monde, mise d’ailleurs sur une baisse « d’au moins 20 % des ventes » en mai par rapport à 2015.  

Des « conséquences catastrophiques » dans les transports

Côté transports, le président de la SNCF a tiré la sonnette d’alarme ce vendredi. D’après Guillaume Pepy, les « conséquences » des inondations sur le réseau ferroviaire, en particulier en Ile-de-France vont être « catastrophiques ». « Les intempéries ont des conséquences très rudes sur le réseau et la vie des usagers, il y a plus d’une trentaine de points sur le réseau sur lesquelles les équipes de SNCF Réseau sont en intervention, certaines prendront au moins une semaine », a-t-il dit, chiffrant les dégâts en dizaines de millions d’euros ».

Lire la suite sur lexpansion.lexpress.fr

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Terrorisme, grèves, intempéries : la facture pourrait être salée

  1. JBL1960 dit :

    Si on entend bien Valls ; La reprise était là, et les attentats, puis les grèves, puis le très mauvais temps, ont tout fichu par terre… C’est de notre faute quoi, en gros…

  2. zorba44 dit :

    Le ciel est avec les grévistes …contre le 49-3.
    Plus vite le gouvernement et le 49-3 dégageront, plus vite le soleil reviendra.

    Jean LENOIR

  3. Ping : On a promis des emplois ? | jbl1960blog

  4. Danse dit :

    La guerre climatique est moins suspecte que les « attentats terroristes » habituels.
    Et l’avantage des inondations est qu’elles offrent aux directions syndicales comme au « gouvernement » une sortie à l’impasse.

  5. Ping : Terrorisme, grèves, intempéries : la facture pourrait être salée |

  6. Amouraben dit :

    On pourrait envoyer la facture à David Keith qui prône la geoingenerie ou l’otan qui est tellement bienveillant on pourra aussi relire la convention enmod….on sera rassuré car c’est pour le bien des générations futures

  7. Danse dit :

    Jean, voici quelques pistes de réponse. Vous vous souvenez sans doute qu’un exercice inédit de plusieurs jours (Sequana 2016) avait eu lieu le 7 mars pour nous préparer à faire face à une crue centenale de la Seine à Paris…
    Sachant depuis le 11 septembre que les « attentats terroristes » sont toujours accompagnés d’exercices impliquant le militaire, nous avons été plusieurs à nous attendre à un attentat qui fasse passer au second plan le projet de loi travail dévoilé le 17 février. Mais rien.
    Les événements sociaux de grande ampleur redoutés par nos gestionnaires ne se produisent pas, Nuit debout commence le 31 mars et reste longtemps un spectacle sous contrôle de Soros.
    Mais ensuite le mouvement social se produit : il devient véritablement dangereux pour les maîtres de l’Europe.
    Il se met à pleuvoir anormalement beaucoup pour la saison et la crue fait opportunément son apparition. Valls demande alors aux syndicats l’arrêt de la grève par solidarité-inondations (après l’échec du ministère de la propagande à diaboliser Philippe Martinez pour retourner le peuple contre lui).

    Pour résumer : puisque des états ont et revendiquent officiellement la capacité de créer des sécheresses ou des inondations artificielles partout où ils veulent dans le monde afin d’assurer leur suprémacie, ils ont également la capacité de faire en sorte que la crue de la Seine n’ait pas lieu, en détournant les pluies qui se produisent en amont.
    Les crues ne sont donc plus une fatalité. S’ils le veulent, il n’y aura pas de crue destructrice.

    Tempêtes de Décembre 1999: Une arme climatique? – Syti.net
    http://www.syti.net/ArmesClimatiques.html

    SNCF: après Pepy, Valls appelle à l’arrêt de la grève par « solidarité » avec les Français
    http://www.la-croix.com/Economie/SNCF-apres-Pepy-Valls-appelle-a-l-arret-de-la-greve-par-solidarite-avec-les-Francais-2016-06-04-1300766358
    afp, le 04/06/2016
    Manuel Valls a appelé samedi à l’arrêt « le plus vite possible » du mouvement de grève à la SNCF, qu’il a qualifié de « totalement incompréhensible » dans le contexte des intempéries, en invoquant la « solidarité », comme le patron de l’entreprise ferroviaire Guillaume Pepy l’avait fait la veille.

    La guerre climatique n’aura pas lieu. Elle a déjà lieu – AgoraVox
    https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&sqi=2&ved=0ahUKEwjC-6LH95DNAhXsIcAKHbxGDq8QFgghMAE&url=http%3A%2F%2Fwww.agoravox.fr%2Ftribune-libre%2Farticle%2Fla-guerre-climatique-n-aura-pas-105176&usg=AFQjCNHBKe1K5tShpfuh0K6EwxnQlqbF2A&sig2=P_Nm7V0GusCYEazkGPSVRw&bvm=bv.123664746,d.ZGg
    « …Ce qui lui a valu cette carrière c’est sa vision stratégique, présentées dans de nombreux ouvrages parmi lesquels le notable « Between Two Ages » paru dans les années 1970, dans lequel Zbigniew Brzezinski, écrivait ceci :
    « La technologie va doter les dirigeants des principaux pays de techniques capables de mener en secret une guerre dont seules des forces de sécurité réduites au minimum seraient au courant… On pourrait utiliser des techniques comme la modification des conditions climatiques pour engendrer des périodes prolongées de sécheresse ou d’orage. » »

    « Dès 1972, Brzezinski déclare « Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d’un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l’espace et du climat a remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs. »

    Déclaration que la communauté internationale prend au sérieux puisque la même année, l’Assemblée générale des Nation Unie à adopter une résolution (31/72, TIAS 9614) pour interdire les modification de l’environnement à des fin militaires. Ratifié par de nombreux pays dont les USA elle deviendra la convention internationale ENMOD »

    « En 2003, le parlement russe se saisit de la possible violation du traité ENMOD par les USA et crée une commission d’enquête sur l’utilisation potentiellement hostile du projet américain HAARP. »

    « Enfin il reste que la guerre secrète selon Brzezinski est destinée à contraindre l’ennemi à accepter les conditions d’une sorte d’ultimatum. Il y a donc un autre type d’indice qui pourrait trahir ce type d’hostilités : un bras de fer entre puissances sur des enjeux stratégiques. »

    The Ultimate Weapon of Mass Destruction: “Owning the Weather” for … > recap générale
    http://www.globalresearch.ca/the-ultimate-weapon-of-mass-destruction-owning-the-weather-for-military-use-2/5306386
    22 mai 2016 – The technology of weather modification shrouded in secrecy, nonetheless prevails. … have led to the destabilization of entire agricultural and eco-systems. …

    Weather as a Force Multiplier: Owning the Weather in 2025
    http://www.geoengineeringwatch.org/documents/vol3ch15.pdf

    Convention on the Prohibition of Military or Any Other Hostile Use of Environmental Modification Techniques
    http://www.un-documents.net/enmod.htm

    Climate Terrorism (Weather warfare) Articles
    http://www.whale.to/b/weather.html

    • zorba44 dit :

      Il y a encore plus simple. Le lac de Der près de Vitry le François est un lac destiné à réguler les crues de la Seine et la pluviométrie.
      Par le simple artifice des vannes qu’on ouvre ou non, on peut modifier le cours naturel d’une crue.

      Et on veut nous faire « aVall …é » la solidarité due aux inondations.
      Il est vraiment mauvais …ce sinistre !

      Jean LENOIR

    • Amouraben dit :

      Bonjour
      Ne serait il pas possible de déposer plainte pour mise en danger de la vie d autrui ? (Aussi des victimes à Cannes en septembre 2015 )

  8. Amouraben dit :

    On pourrait envoyer la facture à David Keith qui prône la geoingenerie ou l otan qui est tellement bienveillant on pourra aussi relire la convention enmod….en attendant on peut soutenir les associations « ciel voilé  » ou « acsepica  » depuis 3 semaines les épandages ont été très important dans toute la France (marc filterman connaît bien le sujet également )bonne journée

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s