La Hongrie juge « stupéfiant » le plan de Bruxelles pour l’accueil des migrants

Tout est faux, malhonnête et biaisé dans la façon dont les euro-mondialistes essaient de nous vendre leur plan d’immigration forcée. Donald Tusk nous fait des déclarations stupides et mensongères sur les risques qu’un Brexit ferait prétendûment courir à la civilisation occidentale. Qu’il nous explique comment, selon lui, cette invasion migratoire programmée pourrait ne pas constituer une menace bien plus grave pour notre identité, notre culture et nos valeurs européennes… OD

Bruxelles-Plan-Accueil-Migrants-Hongrie-Stupéfiant

« Le porte-parole du gouvernement hongrois, Zoltan Kovacs, a rejeté « de la façon la plus ferme » le plan de la Commission de Bruxelles pour faciliter l’accueil des migrants en Europe et l’a jugé « stupéfiant ». La Hongrie continuera à s’entendre avec ses voisins pour freiner l’invasion par tous les moyens disponibles.
 
Bruxelles est une fabrique d’usines à gaz inépuisable. La Commission européenne vient de pondre un nouveau plan d’accueil des migrants qui comporte huit milliards de dépenses immédiates, un projet d’investissement à long terme dans les pays de départ, assortis d’une foule de considérations prétendument bien intentionnées et de recommandations plus ou moins obligatoires. Ce « cadre » pour un « nouveau partenariat » avec les migrants esquisse une association avec les pays tiers d’où partent les migrants et par où ils passent pour organiser les migrations, « démanteler le modèle économique des passeurs » et créer des « voies légales » d’entrée en Europe :


« Afin de dissuader des personnes d’entreprendre des voyages dangereux, il est également nécessaire de créer des voies d’entrée légale en Europe et de renforcer les capacités d’accueil humanitaire plus près de leur lieu d’origine. L’UE soutiendra la mise en place d’un programme de réinstallation au niveau mondial sous l’égide des Nations unies afin de contribuer à un partage équitable des personnes déplacées et de décourager encore plus les mouvements irréguliers. La proposition à venir relative à un système structuré de réinstallation [comprendre un système de quotas obligatoires] apportera la démonstration directe de l’engagement de l’UE. »

La Hongrie ne juge pas normal l’accueil des migrants

 Pour faire passer ce nouveau plan, Bruxelles joue sur la compassion des Européens. Le premier vice-président de la commission, Frans Timmermans, ne s’en est pas caché : « Pour mettre fin à l’inacceptable perte de vies humaines en mer Méditerranée et mettre de l’ordre dans les flux migratoires, nous nous devons de repenser la manière dont l’Union et ses États membres unissent leurs efforts pour coopérer avec les pays tiers. » Et le plan de poser en principe le caractère primordial, irréversible, de l’afflux de migrants en Europe : « La pression migratoire est devenue la « nouvelle norme », tant pour l’UE que pour les pays partenaires, et elle s’inscrit dans le cadre plus large de la crise mondiale liée aux déplacements de populations. » 
 
Kovacs a immédiatement twitté : « Non, ce n’est pas la “nouvelle normeˮ ». Devant des journalistes il a jugé ce plan « stupéfiant ». Et, pour ceux qui n’auraient pas compris, il a développé sur son blog : « Cette approche est fondamentalement erronée, ne jouit d’aucun soutien populaire, et comme le répète le gouvernement Orban depuis des mois, elle envoie le mauvais message. La Hongrie s’oppose en des termes sans équivoque à tout plan qui appelle à des quotas d’installation obligatoires ». De son côté, le ministre des affaires étrangères Peter Szijarto a ajouté : « Tant les migrants que les trafiquants d’hommes vont interpréter ce plan comme une invitation. La Hongrie rejette le plan de la Commission de Bruxelles dans les termes les plus vigoureux possibles. »

Bruxelles : un plan stupéfiant pour provoquer le Brexit ?

 En veine de confidences, le porte-parole de Viktor Orban, Zoltan Kovacs, a expliqué aux journalistes présents à Bruxelles que la route des Balkans occidentaux, la favorite des migrants, par la Turquie, la Bulgarie, la Grèce, la Macédoine, l’Albanie, via la Serbie vers la Hongrie, a été filtrée sinon complètement close grâce à l’action combinée des pays concernés, non par quelque « plan » élaboré à Bruxelles. « S’engager avec la Macédoine et la Serbie a été plus fructueux que toute l’approche de l’Union européenne. On ne résoudra pas la crise des migrants par une décision de Bruxelles, ou par plus d’Europe, mais par l’action déterminée de quelques États-membres. » Et de remettre sur le tapis ce qu’on nomme parfois Schengen 2.0, c’est-à-dire la proposition faite par Viktor Orban de regrouper les migrants hors d’Europe et de consolider les frontières extérieures de l’espace Schengen.
 
Reste qu’on peut se demander pourquoi la Commission de Bruxelles a publié un tel plan d’accueil des migrants, véritable appel à l’invasion, le sept juin, c’est-à-dire quinze jours avant le referendum par lequel les Britanniques vont décider de leur sortie, ou non, de l’Union européenne. Si Bruxelles voulait se faire haïr un peu plus des peuples européens et provoquer le Brexit, il n’agirait pas différemment ».

Pauline Mille, Réinformation.tv, le 15 juin 2016

Rappels :

Sommet UE-Turquie : la Hongrie met son véto au plan d’immigration totale de Merkel (censure des médias français)

[Immigration] Viktor Orban : Les Etats européens ont été trahis par une « conspiration » de financiers et de dirigeants non-élus

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour La Hongrie juge « stupéfiant » le plan de Bruxelles pour l’accueil des migrants

  1. zorba44 dit :

    Ceci est une arme léthale contre la civilisation et Donald Duck un mauvais dessin animé. Qui ne va pas se joindre aux Hongrois pour dénoncer cette mascarade concoctée par une équipe de fous furieux…

    Jean LENOIR

  2. brunoarf dit :

    Mercredi 15 juin 2016 :

    Brexit : le chef de la diplomatie allemande met en garde contre une désintégration de l’Union Européenne.

    http://www.romandie.com/news/Brexit-le-chef-de-la-diplomatie-allemande-met-en-garde-contre-une-desintegration-de-/712239.rom

    Une construction supranationale, ça finit toujours par la désintégration.

    Je veux citer quelques exemples de construction supranationale, rien qu’en Europe :

    1. l’Empire romain
    2. l’Empire carolingien
    3. l’Empire Plantagenêt
    4. le Saint Empire Romain Germanique
    5. le IIème Reich
    6. le IIIème Reich
    7. l’Empire napoléonien
    8. l’Autriche-Hongrie
    9. l’URSS
    10. la Tchécoslovaquie
    11. la Yougoslavie.

    A chaque fois, toutes ces constructions supranationales ont fini par se désintégrer.

    De la même façon, l’Union européenne va finir par se désintégrer.

    Comme d’hab.

  3. Ping : La Hongrie juge « stupéfiant » le plan de Bruxelles pour l’accueil des migrants |

  4. christ dit :

    quand je pense qu’il y a des gens que l’on met à l’asile sous prétexte qu’ils sont parano , schizo ,…mais les vrais fadas , c’est à la commission de bruxelles qu’ils se trouvent ; malades et dangereux ;

  5. Nanker dit :

    Il y a 10 ans quand à Washington « on » a décidé de l’extension de l’UE aux pays d’Europe de l’Est les néo-cons ont dû penser qu’ils jouaient là un coup de maître : le camp du « bien » allait absorber les pays de l’ex bloc de l’Est et ceux-ci ivres de reconnaissance, allaient devenir des membres modèles de la grande « famille » européenne.

    Entre le marteau du Bretix et l’enclume de l’Europe de l’Est qui résiste au lavage de cerveau « vivre ensembliste » espérons que l’UE finisse par mourir.

    Patatras ce sont ces membres modèles qui font branler la dictature bruxelloise du « vivre ensemble » et du « sans frontières », en particulier la Hongrie et la Pologne.

    Et qui aurait parié que ce serait la « petite » Macédoine qui, au point de friction avec la ville grecque d’Idoméni, aurait le courage de bâtir une barrière infranchissable, et de tenir cette défense, ce qui au final a protégé *toute* l’Europe de cette invasion migratoire?

  6. brunoarf dit :

    Jeudi 16 juin 2016 :

    Royaume-Uni : 53% des Britanniques en faveur du Brexit.

    Cinquante-trois pour cent des Britanniques se déclarent favorables à une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne lors du référendum du 23 juin, selon un sondage Ipsos Mori pour le quotidien Evening Standard publié ce jeudi. 

    Sans tenir compte des indécis, 47% des électeurs interrogés voteraient, eux, pour un maintien dans l’UE.

    C’est la première fois depuis l’annonce du référendum que ce sondage mensuel de l’institut Ipsos Mori donne le camp du Brexit en tête des intentions de vote. 

    Son précédent sondage pour l’Evening Standard, publiée le 18 mai, donnait les partisans du maintien dans l’UE à 55% des intentions de vote, contre 37% pour le camp du Brexit. 

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/06/16/97001-20160616FILWWW00103-53-des-britanniques-en-faveur-du-brexit.php

  7. Geraldine dit :

    « comment, selon lui, cette invasion migratoire programmée pourrait ne pas constituer une menace bien plus grave pour notre identité, notre culture et nos valeurs européennes… »

    Ou plutôt ce qu’il en reste, Olivier…

  8. Fleeps dit :

    « Je suis la Hongrie »

    • Alcide dit :

      C’est curieux , personne ne veut être Orlando.

      • zorba44 dit :

        …c’est vrai tu as raison mon chou ! Faut croire qu’on ne nous aime pas… (humour)

        Jean LENOIR

      • Alcide dit :

        C’est quand même dommage.

        J’aurais bien vu Hollande , Valls avec tous les ministres habillés en drag-queen arborer la pancarte multicolore « Je suis Orlando  » défiler au Stade de France avant le match appeler la France , la Navarre et toutes les administrations à pavoiser avec le drapeau LGBT-pan-pan-QQ.

        Un tel engagement n’aurait pu que remonter l’estime un poil perdue de la France auprès de nos partenaires économiques et surtout auprès de l’ancien habitué des bains-douches de Chicago.

  9. roméo dit :

    Je m’étonne que Sarkozy ait des origines hongroises, apparemment ce sont des gens bien là-bas.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s