Greenspan : L’inflation arrive, il est temps de revenir à l’étalon-or

« Si nous revenions à l’étalon-or… ça irait bien »

Greenspan-inflation-etalon-orAlan Greenspan dit que la stagnation économique, aggravée par le refus des deux partis politiques de contrôler les prestations sociales, a amené la pire période qu’il ait connue de toute sa carrière publique. L’économiste de 90 ans, ancien président de la Réserve fédérale américaine, a dit à Bloomberg Television que « la croissance de la productivité est presque arrêtée, » tandis que la masse monétaire « grimpe de façon remarquablement stable de 6%, 7%, presque en ligne droite, » avec un point ou deux, ces derniers mois. Selon lui, ce genre d’environnement économique mène toujours à l’inflation.

Droits insoutenables

M. Greenspan indique que le taux annuel de croissance aux États-Unis, proche de 2%, est insuffisant pour financer les demandes, qui augmentent constamment, du filet de sécurité sociale pour les gens malades et âgés. Bien que nous soyons dans une année électorale, aucun des deux partis ne veut s’attaquer à cet enjeu, de peur de perdre des votes. « Cela devrait être l’enjeu des élections aux États-Unis… Mais aucun des deux camps ne se prononcera sur ce sujet. »

Le « Brexit » complique les choses

En parlant de votes, M. Greenspan a désigné le référendum au Royaume-Uni pour quitter l’Union européenne comme étant un « résultat terrible à tous égards » qui « n’aurait pas dû arriver. » Mais cela est arrivé, et maintenant « nous sommes aux premiers jours d’une crise qui durera un bon bout de temps. » Il a attiré l’attention sur la forte possibilité que l’Écosse tienne un autre référendum en vue de se séparer définitivement de la Grande-Bretagne, alors que l’Irlande du Nord pourrait les imiter. Il a souligné l’ironie de voir l’Union européenne se battre corps et âme pour garder la Grèce (selon lui, un « actif toxique ») dans la Zone euro, alors que son deuxième membre, en taille, s’écarte volontairement.

La semaine suivant le référendum, tous les marchés américains ont continué à décliner, pendant que certains économistes prédisaient que la turbulence européenne freinerait, un tant soit peu, la croissance américaine. Goldman Sachs a réduit ses prévisions de croissance pour la seconde moitié de 2016 de 2,25% à 2%. Les traders font maintenant le pari que la Fed devra, encore une fois, s’abstenir de hausser les taux d’intérêt, afin de stimuler l’économie. Cependant, en Angleterre, tout le monde semble d’accord sur le fait que l’économie trébuchera ; la seule question est de savoir jusqu’à quel point. De plus, ce qui est certain, est que l’incertitude continuera de régner sur les marchés tant que le Royaume-Uni et l’Union européenne n’auront pas régler leurs différends, qui sont non-négligeables.

La crise n’est pas encore là, mais…

Même si M. Greenspan hésite à dire qu’une inflation mondiale se profile à l’horizon, il ne serait pas surpris si cela arrivait. « Il n’y a pas d’inflation en ce moment. Et il n’y en a pas jusqu’à ce qu’il y en ait. » À peine plus d’un an après avoir dit publiquement qu’il n’était pas pour un retour à l’étalon-or, il déclare maintenant le contraire. « Si nous revenions à l’étalon-or… tel qu’il était avant 1913, ça irait bien. Il faut se souvenir que la période de 1870 à 1913 fut une des périodes les plus dynamiques, économiquement, que nous ayons vécues aux États-Unis, et c’était l’âge d’or de l’étalon-or. Je suis connu pour être un « gold bug » [lire ici OD] et tout le monde se moque de moi… mais pourquoi donc les banques centrales détiennent-elles autant d’or aujourd’hui ? »

Goldbroker.fr, le 28 juin 2016

Rappels :

Alan Greenspan : la citation du jour

Alan Greenspan : les QE n’ont pas aidé l’économie – Le dénouement sera douloureux, « achetez de l’or »

Alan Greenspan recommande d’investir dans l’or pour se protéger de la crise

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Greenspan : L’inflation arrive, il est temps de revenir à l’étalon-or

  1. zorba44 dit :

    Quelle ironie, le champion de l’orthodoxie financière …le chantre des QI voilà qui se met à bêler à propos de ce que devrait être l’inflation ! On donne encore et encore une tribune à ce malade (du raisonnement) qui avait répudié la relique barbare.
    L’or demain, surement …mais pas pour payer quoique ce soit lorsque l’hyper-inflation, brûlera tout sur son passage.

    Il est étonnant que ce vieux croûton veuille être le régent de tout et de tous…

    Jean LENOIR

  2. Y’a un club des 27 je crois (Ces artistes, chanteurs etc qui sont morts avant leur 27 ans) mais là on découvre le Club des plus de 90 ! Quand je pense que de nombreux contre Brexiteur ont prétendu que c’était les vieux qui avaient voté pour la sortie… Cette vieille fripe a pas honte quand même. Surtout quand il avance que la crise n’est pas encore là… Non, la crise de rire par contre, enfin de rire jaune comme son teint au vieux Greenspan.

  3. ratuma dit :

    franchement ils ont tous des têtes de vieilles badernes …… Comme moi d’ailleurs, mais je ne me prends pas pour le nombril du monde

    • zorba44 dit :

      Mettez donc votre photo en ligne …les rides sont humaines. A son prochain anniversaire en 2017 le signataire actualisera la sienne ! Tous les posteurs devraient mettre leur trombine à côté du pseudo…

      Jean LENOIR

  4. brunoarf dit :

    Une construction supranationale, ça finit toujours par la dislocation.

    Je veux citer quelques exemples de construction supranationale, rien qu’en Europe :

    1. l’Empire romain
    2. l’Empire carolingien
    3. l’Empire Plantagenêt
    4. le Saint-Empire Romain Germanique
    5. le IIe Reich
    6. le IIIe Reich
    7. l’Empire napoléonien
    8. l’Autriche-Hongrie
    9. l’URSS
    10. la Tchécoslovaquie
    11. la Yougoslavie.

    À chaque fois, toutes ces constructions supranationales ont fini par se disloquer.

    De la même façon, l’Union européenne va finir par se disloquer.

    Comme d’hab.

    Toujours aussi pathétiques, les bisounours européistes paniquent, s’agitent, courent dans tous les sens, prennent l’avion, multiplient les réunions en Europe, accumulent les rencontres internationales, font des « réunions de la dernière chance » entre dirigeants européens afin, disent-ils, d’éviter « la dislocation de l’Europe ».

    Mais ça ne sert à rien.

    Les bisounours européistes n’ont toujours pas compris que l’Union européenne, DEPUIS SA NAISSANCE, était condamnée à se disloquer.

    Les bisounours européistes n’ont toujours pas compris que la machine infernale est lancée.

    Leurs efforts désespérés n’empêcheront pas l’Union européenne de se disloquer.

    François Hollande : « L’immobilisme serait la dislocation de l’Europe »

    http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0211079549317-francois-hollande-limmobilisme-serait-la-dislocation-de-leurope-2010836.php

    • presque d'accord avec vous dit :

      Je vous suis sur le principe que des constructions artificielles finissent toujours en eau de boudin. Ajoutez également à la liste la fameuse union latine (19ème siècle) dont la monnaie bimetallique a vite fait pschitt.
      Nos politiques ne sont pas de braves bisounours innocents et inconscients. Ils et elles savent très bien qu’ils et elles envoient les peuples à l’abattoir. Et si ça tourne mal on fait comme en 40, ou comme en 1789 ou comme en 1914 : on dirige la colère des braves gens vers d’autres braves gens victimes des mêmes politiques corrompus et corrompues Ce sont donc des criminels et criminelles.

  5. Ping : Greenspan : L’inflation arrive, il est temps de revenir à l’étalon-or |

  6. Alcide dit :

    Au sujet de la relique barbare , il semblerait que tout l’or de la Bullion Bank du World Trade Center ait été déménagé avant la destruction de l’immeuble.

    …“One thing I’m certain of is that agencies of intelligence of the United States of America knew what was going to happen and at least let it happen,” he said.

    “Not only did they know it was going to happen, but they in fact collaborated.”…

    Kurt Sonnenfeld: The Man Behind the Camera / 9-11 Witness

    Il est évident qu’ils n’allaient pas laisser perdre quelques centaines de tonnes d’or et d’argent.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s