Fausses bannières flottant sur les foutaises de l’Empire

False Flag Empire

« Lorsque je pense aux récents développements aux États-Unis (tir de Dallas, fusillade d’Orlando) et en Europe (Nice, le prêtre assassiné, les tirs en Allemagne), j’éprouve ce sentiment déplaisant que quelque chose ne va pas. Pour une raison, leurs auteurs sont totalement ridicules : des pseudo-musulmans qui se révèlent être des ivrognes homosexuels, d’anciens patients d’institutions psychiatriques – la sorte de gens que j’appelle des musulmans du jour au lendemain : ils font tout pour dire Allah Akbar un grand nombre de fois, mais à part ça, ils ne montrent aucun signe de l’islam. En fait, loin d’être des combattants aguerris de Daech, ce sont tous des perdants aux personnalités faibles. Exactement le genre de gens dont les services spéciaux (et les sectes religieuses) aiment à faire des proies parce qu’ils sont faibles et faciles à manipuler. Oh oui, je sais, les bonnes gens de Daech ne cessent d’affirmer que l’auteur est l’un d’entre eux, mais cela ne prouve rien (à part, peut-être que Daech désespère d’accroître sa notoriété).

Je n’en ai aucune preuve, évidemment, mais j’éprouve le sentiment très fort que quelqu’un fait beaucoup d’efforts pour effrayer la foule des téléspectateurs. Mais pourquoi ? Pourquoi quelqu’un s’efforcerait-il de créer une menace totalement fictive ?

Devrions-nous vraiment rejeter tous les témoins innombrables qui parlent de « plus d’un tireur » ? Qu’en est-il de la surenchère absolument ridicule lorsque des centaines de policiers sont envoyés pour affronter un seul tireur ? Cela ne vous semble-t-il pas bizarre ? Suis-je le seul à penser que ce qui nous est montré est un spectacle soigneusement chorégraphié ?

Et puis il y a la fausse rumeur sur la menace islamique. OK, c’est vrai que tous ces islamo-terroristes ont dit aux flics, et à quiconque voulait les écouter, qu’ils tuent les infidèles pour la plus grande gloire de Dieu. Cela me rappelle les passeports utilement retrouvés à New York le 9/11 (et lors des attaques de Charlie Hebdo) ou comment les prétendus terroristes du 9/11 ont laissé des copies du Coran dans les bars où ils s’offraient des lap dances [danse érotique proposée dans certaines boîtes de nuit, NdT]. Le problème avec tout ce non-sens est qu’il y a exactement zéro preuve qu’aucun de ces terroristes avait une quelconque formation ou croyance musulmane réelle. D’ailleurs, si chacun d’entre eux s’était transformé en un musulman profondément religieux et pieux, cela ne prouverait encore rien. L’IRA était catholique romaine et pourtant personne ne parlait de menace catholique. C’est vrai, il y a une menace très réelle sur tout le Moyen-Orient de la part des cinglés de Daech (oui, ceux-là dont les États-Unis veulent que les Russes cessent de les bombarder), mais il n’y a aucune preuve d’aucune sorte d’une quelconque véritable subordination / coordination entre les takfiris au Moyen-Orient et les auteurs des récents meurtres de masse aux États-Unis et en Europe.

Le cui bono, bien sûr, pointe immédiatement les intérêts qui veulent désespérément renforcer le mythe fragile de la menace islamique : les sionistes, évidemment, mais aussi les élites néocons aux États-Unis et dans l’Union européenne.

Pensez-y : leur grand espoir était que la Russie envahisse le Donbass (ou, même mieux, l’Ukraine tout entière) et la libère des fous nazis que les néocons ont mis au pouvoir à Kiev. Un tel geste aurait été utilisé comme une preuve que les méchants Russes revanchards sont en train de reconstruire l’Union soviétique, d’envahir l’Europe de l’Est et peut-être même d’amener leurs chars jusqu’à la Manche. Et s’il y avait suffisamment de gens pour gober la théorie de la menace russe, ils devraient aussi accepter des budgets militaires plus importants (pour engraisser encore plus le complexe militaro-industriel US) et le déploiement de plus de troupes américaines en Europe de l’Est (où elles fourniraient une source de revenus très utile, et parfois unique). Ensuite tous les problèmes internes de l’Europe auraient pu être imputés à la menace russe, ou du moins éclipsés par elle (dans le style « Poutine veut un Brexit »). Mais cet irritant Poutine n’a pas mordu à l’hameçon et maintenant l’Europe est coincée sans menace crédible pour terroriser les gens. L’OTAN, bien sûr, et ses colonies prostituées que sont les pays baltes et la Pologne, aiment à prétendre qu’une invasion russe est imminente, mais personne ne les croit vraiment. Selon certains sondages d’opinion, même les populations des pays baltes doutent de la réalité d’une menace russe (oubliez la Pologne : un pays avec un héros national comme Pilsudski est un cas désespéré).

Mais alors, presque au même moment où les néocons ont réalisé que les Russes ne mordaient pas à l’hameçon, le flux constant de réfugiés en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique a subitement fortement augmenté, résultat de la destruction et du chaos créés par la politique néocon au Moyen-Orient. À votre avis, combien cela a-t-il pris de temps aux dirigeants de l’Empire pour réaliser l’occasion fantastique que ce flux de réfugiés venait de créer pour eux ?

Premièrement, cette vague de réfugiés provoque une série de problèmes sociaux importants qui peuvent tous être utilisés pour offrir des distractions à la crise de crédibilité massive et aux difficultés économiques de l’UE. Peu importe à quel point les indicateurs économiques sont mauvais, vous pouvez toujours les cacher derrière un gros titre du genre Refugee rapes 79yo woman at German cemetery [Un réfugié viole une femme de 79 ans dans un cimetière allemand] (un cas véridique, cliquez sur le lien pour vérifier vous-mêmes).

Deuxièmement, exactement au moment où les élites compradores qui dirigent l’Union européenne sont menacées par le mécontentement populaire, la crise des réfugiés crée le prétexte parfait pour adopter des lois d’urgence et, si possible, introduire la loi martiale.

Troisièmement, plus la crise en Europe empire, mieux c’est pour le dollars US, qui devient la devise (plus) sûre où se réfugier.

Quatrièmement, plus il y a d’unités militaires, par opposition aux forces de police régulières, déployées en Europe, plus les Européens s’habitueront à l’idée que « seule l’armée peut nous protéger ».

Cinquièmement, si, pour finir, des chars et des émeutes, des soulèvements et des révoltes se répandent dans l’Union européenne – devinez qui se présentera pour « sauver encore une fois l’Europe » ? Exactement : Oncle Sam et l’OTAN. Une assez bonne mission pour un vestige, illégitime autrement, de la Guerre froide, non ?

Idéalement, la population européenne devrait se polariser entre, d’une part, ceux qui prétendent que les réfugiés ne sont pas du tout un problème et ceux qui les accusent de tout. Plus la société se polarise, plus il sera nécessaire de maintenir la loi et l’ordre.

Est-ce que tout cela vous semble familier ?

Oui, bien sûr, c’est aussi exactement ce qui se passe aux États-Unis avec le mouvement Black Lives Matter (BLM).

Bien qu’il y ait énormément d’immigrants aux États-Unis, ceux-ci sont principalement des Hispaniques et des Asiatiques, qui s’adaptent plutôt bien à la société américaine. La bonne nouvelle pour l’État profond étasunien est que les Noirs aux États-Unis peuvent tout à fait assumer la même fonction que les réfugiés en Europe : ils sont une minorité bruyante, profondément aliénée, animée d’une grande colère refoulée contre le reste de la société, et qui peut très facilement être mise en branle pour provoquer des émeutes et commettre des crimes. Il est aussi assez facile de trouver quelques cinglés parmi ces Noirs pour commencer à assassiner des policiers (le symbole idéal de l’establishment blanc oppresseur) et provoquer un sentiment de crise suffisamment aigu pour justifier le recours à la police, à la Garde nationale et, potentiellement, aux forces armées pour restaurer et maintenir la loi et l’ordre.

Est-ce vraiment une coïncidence si les élections présidentielles américaines présentent des figures extrêmement polarisantes comme Hillary et Trump et que de la violence, à un niveau assez faible, ait déjà été attisée par la propagande anti-Trump hystérique des médias commerciaux américains ? Imaginez seulement pendant une seconde ce qui pourrait se passer aux États-Unis si un tireur solitaire tuait Hillary ou Trump ? La société exploserait littéralement et la loi et l’ordre devraient être restaurés.

Les modalités peuvent différer, mais tant dans l’Union européenne qu’aux États-Unis nous voyons aujourd’hui des forces lourdement armées et généralement militarisées dans les rues pour nous protéger de quelque menace exotique et effrayante.

Cela aurait-il à voir avec le fait que les élites dirigeantes sont absolument haïes par l’immense majorité des Européens et des Américains ? Évidemment !

Je suis convaincu que ce qui se passe est la suppression progressive de la société civile sous prétexte de la protéger – nous – d’une menace épouvantable. Je suis aussi convaincu qu’une partie de ce plan est de polariser autant que possible notre société pour créer des troubles civils et pour dissimuler les véritables problèmes systémiques et structurels de notre société totalement dysfonctionnelle et l’ordre politique discrédité et illégitime.

La méthode du panem et circenses (du pain et des jeux) ne fonctionne que dans une société capable de fournir suffisamment de richesse à sa population pour qu’elle en jouisse. Mais lorsqu’un Empire agonise, lorsque son armée ne peut plus gagner de guerre, lorsque son chef est ridiculisé, lorsque sa monnaie est graduellement affaiblie et même remplacée et lorsque sa puissance n’est plus crainte, alors l’Empire devient incapable d’assurer les conditions minimales nécessaires pour maintenir ses sujets tranquilles et obéissants. À ce stade, le choix devient simple : trouver un ennemi extérieur ou, au moins, en identifier un à l’intérieur. Cette fois, les Anglosionistes ont trouvé ce qu’ils pensent être la combinaison parfaite : une menace externe diffuse et vague (l’islam) et un porteur de menace interne facilement identifiable (les réfugiés en Europe, les Noirs aux États-Unis). Le fait que le gouvernement étasunien ait planifié diverses situations d’état d’urgence ou de loi martiale depuis des années n’est plus vraiment un secret (voir National Security Presidential Directive 51 et National Continuity Policy Implementation Plan ou Rex84), mais maintenant il y a la preuve que les Allemands l’envisagent aussi. En fait, nous pouvons leur faire confiance, ils le planifient. Ils sont à l’œuvre au moment même où nous en parlons.

La dernière fois que l’Empire a ressenti le besoin de reprendre le contrôle sur l’Europe et d’empêcher l’élection au pouvoir de partis politiques anti-américains, il s’est engagé dans la célèbre campagne de coups sous fausse bannière de l’Opération Gladio pour neutraliser la menace communiste (voir le documentaire complet ici). Il semble que les mêmes gens fassent de nouveau la même chose, mais cette fois contre la supposée menace islamique. Et juste pour s’assurer que les gens ordinaires paniquent vraiment, il semble que les Anglosionistes ont établi un plan assez contre-intuitif :

1) Pour les politiciens : condamner officiellement toute rhétorique anti-musulmane

2) Pour les médias, les personnalités publiques : mettre officieusement et constamment en garde contre l’extrémisme islamique

3) Prendre quelques mesures très visibles mais totalement inutiles (mesures de sécurité des transports [TSA], formation anti-terroriste) pour se défendre contre une attaque islamiste

4) Soutenir secrètement, mais activement, le takfirisme du genre Daech au Moyen-Orient et s’opposer, en sabotant leurs actions, à ceux qui, comme les Russes, les Iraniens et les Syriens, le combattent réellement au quotidien.

Que vise un plan aussi illogique et apparemment voué à l’échec ? Simple ! Il fait croître la peur et polarise la société.

Ce genre de polarisation artificielle n’est rien de nouveau. C’est pourquoi, par exemple, ceux qui haïssent Obama le traitent de socialiste (ou même de communiste) tandis que ceux qui haïssent Trump le traitent de fasciste (en réalité, tant Obama que Trump ne sont que les hommes de paille des différentes factions capitalistes de la même élite des 1%).

Ce que nos seigneurs impériaux veulent réellement est que nous nous battions les uns contre les autres ou, au moins, que nous combattions des moulins à vent. Regardez le public américain – il est totalement obsédé par des non-questions comme le mariage homosexuel, pour le contrôle des armes versus contre les tireurs actifs, pour Black Lives Matter versus pour les flics, et les sempiternelles manifestations pour les pro/anti avortement. Ces questions importent à une minorité d’Américains, je suppose, mais pour l’immense majorité d’entre eux, ce sont des non-problèmes absolus, des conneries dénuées de sens qui ne les touchent en aucune manière sinon à travers les médias commerciaux. Cela me rappelle vraiment l’orchestre du Titanic jouant pendant que le navire sombrait : l’Empire craque sous toutes ses coutures, il y a un risque très réel de guerre nucléaire avec la Russie et nous discutons sérieusement de savoir si les trans devraient faire pipi dans les toilettes des messieurs ou des dames lorsqu’ils/elles sont dans leur supermarché favori. C’est fou, bien sûr, mais c’est difficilement une coïncidence. C’est comme ça que nos dirigeants nous veulent : terrifiés, confus et, par dessus tout, distraits.

Franchement, je suis pessimiste pour l’avenir à court et moyen terme. Lorsque je vois avec quelle facilité la fausse rumeur de la menace islamique a été gobée non seulement par les propagandistes officiels mais même par des gens tout à fait rationnels et instruits par ailleurs, je vois que le 9/11 nous a très peu appris. Exactement comme un taureau dans une corrida, nous sommes prêts à foncer sur n’importe quel chiffon rouge brandi sous notre nez, indépendamment de celui qui agite ce chiffon et nous saigne.

La bonne nouvelle est qu’indépendamment de notre passivité crédule, l’Empire s’effondre, peut-être pas aussi vite que certains de nous le souhaitent, mais assez rapidement pour inquiéter vraiment nos dirigeants. Regardez les Israéliens – ils ont déjà lu l’inscription sur le mur et sont maintenant dans un processus de changement de patrons, d’où leur grande amitié retrouvée avec la Russie – un mariage de convenance pour les deux côtés, entrés chacun en se pinçant le nez. Idem pour Erdogan qui a apparemment décidé que ni l’Union européenne ni les États-Unis ne pouvaient être considérés comme des protecteurs fiables. Même les Saoudiens ont tenté, quoique maladroitement et grossièrement, d’avoir les Russes de leur côté.

Pour le moment, le spectacle de la menace islamique va se poursuivre, comme celui des tireurs actifs, de Black Lives Matter et de tout le reste du programme que nous a apporté l’Empire. Les fausses bannières continueront à flotter en grand nombre sur les foutaises de l’Empire ».

The Saker, le 29 juillet 2016

Article original paru sur The Unz Review

Traduit par Diane, vérifié par Wayan, relu par Catherine pour le Saker francophone

Rappels :

Pourquoi le « pouvoir » ne va-t-il pas « traquer les terroristes au fond des chiottes » ?

Le massacre d’Orlando : les mensonges, l’exploitation et les questions non posées

Attentats, Etats profonds et stratégie de la tension

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Fausses bannières flottant sur les foutaises de l’Empire

  1. Marc Wyss dit :

    Encore un texte avec la vision de fin du monde proche…. Pas très convaincants tpit cela…. Et les méchants: le 1 pour cent des capitalistes américains et juives…. Il est vrai que la politique de ces deux pays , US et Israel pue…. Mais que le Obama reçoit des ordres de ces 1 pour cent…. . »?

  2. zorba44 dit :

    Contrairement à Marc Wyss le signataire se sent mal face aux dizaines de fausses bannières organisées depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
    Etre un homme politique c’est vraiment la main sur le coeur en façade et le poignard dans l’autre.

    Banquiers et hommes politiques (la plupart) sont des pilleurs de richesse organisée sur le dos de la multitude.

    A en voir qu’on définit maintenant les athlètes aux J.O. par leur caractère sexy montre à quels points bas nous sommes arrivés.

    Jean LENOIR

  3. sebshihan dit :

    « Si tu fais qqchose contre l’islam, je t’en empêcherai »
    Il est rassurant de penser que le terrorisme actuel n’a rien à voir avec l’islam. Je suis perplexe sur ces « ivrognes homosexuels » même si les responsabilité des 1% sont colossale.
    Je veux revenir sur l’islam en Europe, j’ai été en contact pro avec des musulmans qui faisaient la prière matin midi et soir mosquée tous les vendredi, respect des interdit islamiques…
    Des gens sympas que j’appréciais sincèrement. Malgré cela j’ai souvenir de certaines scènes ou l’islam prend le dessus sur le reste, notamment quand il y a un morceau de cochon à moins de 500m. j’avais et j’ai toujours l’islam en horreur et dès que j’évoquais le pb de l’islam en Europe le ton changeais très vite (surtout quand il y a un grand nombre de muzz) et devenais même menaçant parfois.
    Bref, le bon musulman c’est celui qui œuvre pour le développement de sa religion. Pour l’heure il est plus utile d’avoir le discours d’ouverture et de paix d’aujourd’hui. (les terroristes étant des métastases non contrôlé) Le ton changera quand la démographie sera plus favorable.

  4. Chupa dit :

    Qu’en est-il de ce rapprochement entre Israel et la Russie dont parle l’auteur ?

  5. Nanker dit :

    « Qu’en est-il de ce rapprochement entre Israel et la Russie dont parle l’auteur ? »

    Il est avéré : « Bibi » tourne ostensiblement le dos à Obama (qu’il déteste) et fait copain-copain avec Poutine. Celui-ci profite à fond de la mésentente Washignton/Tel Aviv et joue sur le fait que presque 15% des Israéliens ont aussi la nationalité russe (hé oui…).

    Les liens entre les deux pays sont anciens et profonds. Pour plus d’infos lisez le « Diplo » de septembre 2014.

  6. Ping : Fausses bannières flottant sur les foutaises de l’Empire |

  7. Robert dit :

    La « menace islamique » est réelle : oui, il y a des cinglés qui, au nom d’une idéologie passéiste, commettent des crimes abominables. Que ces malades soient instrumentalisés, c’est fort possible, alors qu’il est clair que l’ Europe traverse une mauvaise passe et que les US sont manifestement sur une pente descendante… C’est vrai que la brusque arrivée de centaines de milliers de réfugiés en Europe sent la « manip »… et qu’on peut se demander à qui elle profite. Aux US pour renforcer leur influence certes, mais est-ce aussi simple ?

    • Qui a dit que c’était simple ? Rien n’est simple évidemment quand certaines factions de l’Etat profond s’appuient sur des « cinglés », utilisés comme mercenaires, pour réaliser leur agenda personnel en terrorisant les populations qu’elles sont censées défendre…

      C’est là toute la complexité – et la perversité – de l’affaire…

      N.B. J’ai écrit « Etat profond » mais il faudrait mettre l’expression au pluriel, naturellement – ce qui complique encore les choses.

      N.B. (2) Si vous doutez encore de la réalité du « management de la terreur », demandez-vous (entre autres) pourquoi il y a si peu d’arrestations en matière de lutte antiterroriste (par exemple les fameux « fichés S ») et pourquoi les « islamistes » s’en prennent toujours aux citoyens lambda et jamais aux politiciens responsables de la « guerre contre Daech »…

      • zorba44 dit :

        N.B.2 très pertinent cher Olivier, d’autant que le citoyen lambda qui vit sous perfusion de dictature n’est franchement (pour ainsi dire jamais) celui qui organise le terrorisme international pour le combattre ensuite.

        Les contradictions du monde ont éclaté lorsqu’on a compris le sous-jacent du NOM (qui ne verra pas le jour, mais pour l’heure nous met dans des convulsions guerrières extrêmes) est à l’origine de toute la perversion d’une folie diabolique incarnée par des femmes comme l’Ange bleu ou serial Killary et des hommes fades comme les puppets des fameux shows du temps de la télé impertinente).

        Il en résulte un monde triste, triste …triste au point de se condamner lui-même.

        Jean LENOIR

      • « Serial Killary » : j’aime beaucoup l’expression, c’est tout à fait ça.

        En plus d’être à moitié possédée comme l’a bien montré Alcide

  8. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mardi 9 août 2016

    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse/12192-revue-de-presse-du-jour-comprenant-l-actualite-nationale-et-internationale-de-ce-mardi-9-aout-2016

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  9. Robert dit :

    Au fond, je partage votre analyse , Olivier. En ce qui concerne les fiches S, il y a au minimum un manque de courage politique quant à l’action… et peut-être, effectivement, autre chose qui s’apparente à de la complaisance… Mais l’ Histoire demandera des comptes…

  10. tycoon dit :

    Les parents des Américains morts à Benghazi portent plainte contre Hillary Clinton

    La plainte a été déposée contre Hillary Clinton par les parents de deux Américains qui ont péri dans l’attaque de Benghazi en 2012. Ils estiment que la candidate à la Maison Blanche est responsable de leur mort et coupable de diffamation.

    La plainte, déposée devant la cour américaine du district de Columbia au nom des parents de Sean Smith et Tyrone Woods, décédés dans l’attaque de Benghazi, accuse Hillary Clinton de «traitement extrêmement imprudent» des informations secrètes ayant mené à la mort de ces citoyens américains. «Des terroristes ont pu obtenir la localisation de l’ambassadeur Christopher Stevens – et donc celle du département d’Etat américain – et planifier et exécuter [leur] tristement célèbre attaque», indique la poursuite.
    Les parents affirment également que la candidate à la présidence n’est pas seulement coupable de la mort de leurs enfants, mais qu’elle les a aussi diffamés, en «les qualifiant de menteurs […] afin de protéger et améliorer son image publique».

    Le 15 mars dernier, Hillary Clinton avait déclaré que les Etats-Unis n’avaient perdu «aucun homme» lors de la campagne en Libye, oubliant de mentionner ainsi les victimes de l’attaque du consulat américain à Benghazi, qui avait coûté la mort à quatre personnes : l’ambassadeur des Etats-Unis Christopher Stevens, l’informaticien Sean Smith, et deux agents de la CIA, Tyrone Woods et Glen Doherty.

    L’attentat terroriste mené contre le consulat des Etats-Unis dans la ville libyenne de Benghazi s’était produite dans la nuit du 11 au 12 septembre 2012, alors que Hillary Clinton occupait le poste de secrétaire d’Etat des Etats-Unis. Des hommes armés avaient attaqué le consulat, tiré avec des lance-grenades sur l’immeuble, pénétré le territoire du consulat et mis le feu au bâtiment. Quatre Américains avaient succombé dans l’attaque.

    Les autorités américaines avaient déclaré à l’époque que l’attaque était un acte de vengeance commis par des islamistes à cause du film américain L’innocence des musulmans, diffusé sur YouTube et représentant le prophète Mahomet – ce qui est interdit par l’islam. Le film avait suscité une série de manifestations et d’attaques contre des missions diplomatiques américaines à travers le monde. En juin 2016, le parti républicain a publié un rapport sur la tragédie de Benghazi rendant directement responsables la Maison blanche et Hillary Clinton qui, selon le document, ont abandonné les employés du consulat.

    https://francais.rt.com/international/24874-parents-americains-morts-benghazi-portent

  11. Isis dit :

    DAECH ne connait pas les auteurs des attentats en Europe avant qu’ils passent à l’action.

    Félicitation pour votre site.

  12. Nanker dit :

    « DAECH ne connait pas les auteurs des attentats en Europe avant qu’ils passent à l’action »

    Et il y a une explication à cela : il suffit de clamer son appartenance à ce mouvement juste avant de passer à l’acte pour être reconnu comme « soldat » de l’organisation terroriste. C’est ce qui fait la « modernité » de Daesh.
    Auparavant dans les mouvements de changement des sociétés par des moyens violents (anarchistes français, Boxers chinois entre autres) il y avait – en plus de l’adhésion à un idéal commun – coexistence physique des membres de ces mouvements.

    Aujourd’hui c’est fini. Daesh c’est un peu l’Uber du terrorisme : il suffit de s’enregistrer sur le Net et puis on pourra aller « travailler » pour l’organisation… taxi ou terroriste le fonctionnement (d’un point de vue structurel) est le même.
    Le point faible de cette organisation non-pyramidale c’est que n’importe quel clampin peut commettre un attentat au nom de l’E.I. et on l’a vu à Charleroi ça ne vole souvent pas très haut (Dieu merci d’ailleurs).

    • Danse dit :

      « Et il y a une explication à cela : il suffit de clamer son appartenance à ce mouvement juste avant de passer à l’acte pour être reconnu comme « soldat » de l’organisation terroriste. »

      Il suffit de tuer les exécutants ou les pseudo-exécutants « solitaires » de ces attentats immédiatement après l’acte, puis de faire publier par le service communication de l’empire appelé DAESH la revendication rétroactive de l’acte.
      Donc une appartenance a posteriori, que les intéressés n’ont plus aucun moyen de démentir.

  13. The terminator dit :

    tous ces false flags, tout le monde oubliera un jour qu’ils ont été bidons fait par des homosexuels alcooliques comme aux US, ou des autres faux barbouses ailleurs. Les « historiens officiels » veilleront à ce que le bon peuple ignore la vérité. Ce sont juste des prétextes pour polariser la société et créer une guerre mondiale et/ou civile … ça donne aux états un prétexte pour déclarer la loi martiale et ainsi remettre sa dette publique à zéro en volant les gens. On tuera au passage les gens qui servent à rien de type vieux, et cassos. Ce qui terrorisera les survivants et accepteront un système de gouvernement encore plus nauséabond que les précédents.( ce sera à base de revenu universel basé sur le rmi/rsa contre nombreuses pertes de liberté, comme celui de fonder une famille, vu comme c’est parti)
    C’est tout, y’a rien d’autre à voir, c’est le même cinéma depuis des siècles. Car nous vivons depuis des générations sur un monde bidon, un monde dans lequel la manipulation monétaire enrichit les banquiers et les gouvernants sur le dos des populations. (cela a été dénoncé depuis des siècles par diverses personnes, cherchez sur l’inflation et le fourrage de pièces) Crésus fut un des plus anciens, héritier du « bon » roi salomon et de son système 666 où il gagne toujours, comme les banques. Tandis que les politiques trouvent leur compte puisqu’ils vont pouvoir recommencer à promettre n’importe et endetter le pays si on repart la dette de 0.
    Le communisme, regardez le nom des chefs personne n’a voulu faire ce sale boulot à leur place, est une création religieuse qui a juste servi à canaliser la révolte de quelques ouvriers pour diriger cette énergie et donner une éteincelle pour déclencher en temps opportun les révoltes qui mènent aux faillites. Et désormais, la désolation continue car ces ordures du n.o.m continuent via les télés et autres meRdias pour endoctriner les gens sur leurs projets sociétaux. (de création de bétail, des sous hommes qui ne se reproduisent pas, travaillent dur pour pas un rond et finissent spoliés par leurs gouvernements lors de la faillite.)

    • Danse dit :

      Tout ce que vous écrivez est bien le résultat que les prédateurs de l’Humanité tentent d’obtenir. Mais le problème, en fait le seul problème, c’est que vous le décrivez au FUTUR, comme un futur assuré.
      Cela s’appelle de la programmation prédictive et c’est sur elle que repose la réussite des prédateurs : arriver à convaincre un maximum d’Humains que cet avenir va se réaliser et qu’ils seront totalement impuissants à diriger leurs vies dans une autre direction.

      Si vous n’y croyiez pas, tout en ayant connaissance des intentions des prédateurs, vous seriez un résistant.
      Si vous y croyez, vous n’avez pas connaissance de votre pouvoir, dont les prédateurs ont déjà réussi à vous faire oublier le chemin, et vous êtes parmi leurs plus efficaces collaborateurs sur cette planète : un propagateur actif de leur programmation prédictive.

      La particularité de cette programmation prédictive est qu’elle oblige les êtres contaminés à vivre dans le FUTUR : un temps qui par définition n’existe pas.
      Elle leur dérobe leur vie, tout leur pouvoir humain de création, puisqu’elle les empêche de vivre dans le temps véritable, le temps qui existe, le seul temps libre : le PRÉSENT.

      « les gens endoctrinés » (= LES AUTRES, toujours) pourraient à un certain stade prendre conscience des intentions des prédateurs et reprendre leurs esprits. Revenir au Présent. Pourquoi agiraient-ils alors, si vous leurs répétez que tout est plié d’avance car « les autres » iront à l’abattoir sans broncher ?
      Pourquoi verriez-vous leurs actions alors, si votre champ visuel ne perçoit plus le Présent, mais seulement ce temps fictif au-delà du Présent, ce temps futur qui n’existe pas, pure invention des prédateurs ?
      Comment agiriez-vous avec eux alors, si, sous l’emprise de votre croyance, vous ne les voyez même pas agir ?

      Les prédateurs ont effectivement essayé mille manières de réduire l’Humanité à son ombre. Ils n’ont pas ménagé leurs efforts, que vous résumez très bien. À chaque époque ils ont testé des nouveaux moyens pour tenter de conduire les Humains à abdiquer leur Esprit.
      À toutes les époques se sont levés des Hommes, et le fait est qu’il reste toujours des Hommes debout aujourd’hui.
      Les prédateurs de l’Humanité ont-ils jamais réussi leur entreprise ?

  14. Marie-Ange Lopez dit :

    J’ai simplement à dire qu’étant née en Algérie en 1946, j’ai donc connu la guerre civile et je suis rentrée en France à l’âge de 16 ans juste avant l’indépendance, je peux vous affirmer que nous les « Pieds Noirs » nous savions que la France connaîtrait le terrorisme car le FN nous le disait par ces mots « retourner en France mais de toutes façons nous remonterons plus loin que Poitiers » et je n’ose vous dire d’autres phrases qui m’ont été jetées au visage. Nous avons eu la certitude que cela arriverait dès lors qu’avait été voté et mis en pratique le regroupement familiale.
    Dites-vous qu’ils ne nous pardonneront jamais la colonisation et le partage de l’empire Ottoman par l’occident. Je veux bien croire que cela servent les intérêts aux fins d’un autre empire, mais croyez bien que la réalité c’est d’abord la conquête des territoires par l’Islam et ce par n’importe quels moyens y compris manipuler des cerveaux même malades !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s