[Deutsche Bank] L’honneur d’un lanceur d’alerte

« Au lieu de prendre les 16 millions de dollars de récompense qui lui étaient promis, un lanceur d’alerte, ancien responsable de la Deutsche Bank, préfère y renoncer et dénoncer la collusion entre le système financier et les autorités de contrôle. Afin que toute son action ne soit pas vidée de son sens. Respect.

Eric Ben Artzi Deutsche Bank

Ils n’en sont pas revenus. Les responsables de la Securities and Exchange commission (Sec), le gendarme boursier américain, ne s’attendaient pas à un tel refus. Alors qu’ils se proposaient de verser 16,5 millions de dollars de récompense au lanceur d’alerte qui les avait aidés à démonter un système de fraude au sein de la Deutsche Bank, celui-ci leur a opposé un « non merci » digne de Cyrano qui les a laissés sans voix.

Les autorités boursières semblent brusquement découvrir un autre univers : il y aurait donc des lanceurs d’alerte, qui interviennent au péril de leur carrière, de leur vie familiale, non pas par vengeance, par appât du gain mais au nom de la morale. On comprend leur embarras. Plus consternant encore pour eux : ce lanceur d’alerte poursuit sur sa lancée et dénonce maintenant le système d’allers-retours entre la Deutsche Bank et la Sec, illustrant à nouveau la capture des autorités de régulation par le système financier, ce qui explique qu’aucun réel responsable bancaire pendant la crise n’ait été condamné. 

Dans une longue tribune publiée dans le Financial Times, Eric Ben-Artzi, ancien responsable des risques à la Deutsche Bank, explique les motifs de son geste. Son action était de lutter contre la fraude. C’est la raison pour laquelle il a dénoncé les faux comptes portant sur un portefeuille de produits dérivés exotiques de plus de 120 milliards de dollars de la banque pendant la crise, puis a accepté de travailler avec les équipes de la Sec. La Deutsche Bank a été condamnée à payer une amende de 55 millions de dollars. Mais finalement, la Sec n’a pas sanctionné les véritables responsables de la fraude, les dirigeants de la banque.« Deutsche Bank, écrit-il, n’a pas commis la fraude. Deutsche Bank en a été la victime. Pour être précis, les actionnaires de la banque et les salariés de base qui maintenant perdent leur emploi en masse sont les premières victimes. Pendant ce temps, les dirigeants du groupe sont partis avec des bonus qui se chiffrent en millions de dollars, calculés à partir des résultats faux de la banque. »

Pourquoi une telle mansuétude ? s’interroge l’ancien responsables des risques. Des dirigeants d’autres établissements, bien plus petits, qui avaient commis des fautes bien moins graves, ont eux été sanctionnés, relève-t-il. Les dirigeants de la Deutsche Bank appartiennent-ils donc à cette classe des intouchables, des « too big to jail » ?

L’explication pour lui est simple : la faute en revient au système de collusion qui existe entre le système financier et les autorités de régulation. Plusieurs personnes ont ainsi passé leur temps à faire des allers-retours entre la Deutsche Bank et la Sec, ont couvert les agissements de la banque pendant la crise financière avant d’avoir à les juger par la suite.« Cela s’est passé sous le regard de Mary Jo White, l’actuelle présidente de la Sec, qui entretient des relations avec les responsables nommés depuis 20 ans. Elle porte la responsabilité ultime de l’amende imposée à Deutsche Bank. »

Un statut de paria, des années de pression et de combat, une carrière gâchée, une vie familiale en pièces… tout cela pour ça. Son amertume rejoint celle de nombre de lanceurs d’alerte qui connaissent un sort déplorable – comme l’a raconté par exemple Stéphanie Gibaud –, sans doute à dessein : le système veillant à entretenir la maltraitance des lanceurs d’alerte,  afin de dissuader tous ceux qui pourraient être tentés de rapporter ses méfaits ».

Lire la suite sur le blog de Martine Orange

Rappel :

La Deutsche Bank a un déficit de capital plus large que sa capitalisation actuelle

Lire aussi :

Deutsche Bank admet qu’elle se prépare au krach alors que les craintes sur le sauvetage augmentent…

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour [Deutsche Bank] L’honneur d’un lanceur d’alerte

  1. zorba44 dit :

    Ces chiffres démesurés, ces fraudes démesurées qui aboutiront au même sort: le lessivage des montants par l’hyperinflation.
    Ceci dit la morale existe encore …et que les loups ne soient pas revenus de ce refus montre bien qu’ils ne savent même pas que ce mot existe tant leur existence de fraudes et de vices a en a effacé le sens.
    Satan vit sur une autre planète que le vagabond qui ramasse un portefeuille tombé à terre pour le porter au commissariat.

    Chapeau bas, oui mais à la normalité de comportements, des salaires et des récompenses…

    Jean LENOIR

    • Danse dit :

      Oui ! Cet homme n’a fait que refuser de perdre son âme, et il a eu simplement raison. S’il a perdu sa femme, c’est qu’il y a des gens que l’on gagne vraiment à perdre.

      Le « SDF » qui reçoit chaque semaine un carton plein de la nourriture qu’un restaurant du quartier ne pourra pas écouler la veille de son jour de fermeture, et qui prend le temps de faire la distribution aux autres personnes sans abri qui l’entourent, au lieu de garder ce qu’il peut manger et de laisser le reste, est autant à saluer que ce monsieur.

      La patronne du restaurant aussi, a eu raison de ne pas vouloir perdre son âme à sa petite échelle. C’est la normalité des comportements, chacun à son échelle étant une maille du réseau aussi précieuse que les autres, qui nous permet de vaincre le système prédateur et de rétablir dans ses droits la Vie à grande échelle.

  2. Bernard DEUDON dit :

    “L’argent n’a pas d’honneur…”
    “Qui aura le profit, aura l’honneur.”
    “L’honneur est la dernière richesse des pauvres.”
    “L’homme qui perd l’honneur à cause du négoce perd le négoce et l’honneur.”
    “Qui a perdu l’honneur n’a plus rien à perdre. ”
    “Mais sans argent l’honneur n’est qu’une maladie.”
    “L’honneur, c’est d’être heureux quand on est malheureux.”
    “Craindre la mort, c’est faire trop d’honneur à la vie.”
    “L’honneur et le profit ne couchent pas dans le même lit.”

    Liste non exhaustive.

  3. lamourfou777 dit :

    Certes on vit une crise économique mais avant tout une crise spirituelle….

    Séductions et Hérésies de la fin des temps : Dieu ou Mammon ?

    https://www.crashdebug.fr/dossiers/2794-seductions-a-heresies-de-la-fin-des-temps-dieu-ou-mammon

    Et pour ceux que ça intéresse la Revue de presse du jour de Crashdebug.fr ; )

    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse/12244-revue-de-presse-du-jour-comprenant-l-actualite-nationale-et-internationale-de-ce-lundi-22-aout-2016

    (Merci à Olivier)

    Amitiés,

    f.

  4. C’est souvent, bien modestement, ce à quoi j’appelle, à savoir à être tous des lanceurs d’alertes et parce qu’ainsi, ce me semble, il leur sera plus difficile de tous nous bâillonner voire plus = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/21/ouvrons-la/
    Rappelons-nous Udo Ulfkott, ce journaliste qui avait raconté, en direct, comment la CIA les achetaient. Courageusement ce gars disait qu’il était célibataire, sans enfant, et que donc il préférait parler que de continuer à se taire… https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/25/ulfkotte-alors/ JBL

    • zorba44 dit :

      Udo a déjà été posté sur le site d’Olivier, mais c’est lui faire honneur que de rappeler ce qu’il a dit !

      Jean LENOIR

      • Oui, je me doutais bien qu’Olivier n’avait surement pas manqué cette pépite. Et le sujet proposé si prêtait bien. Plus nous serons nombreux à ouvrir les yeux et à refuser de continuer toute complicité passive et mieux cela sera, non ? Cdlt JBL

  5. Ping : [Deutsche Bank] L’honneur d’un lanceur d’alerte |

  6. Ping : [Deutsche Bank] L’honneur d’un lanceur d’alerte. | FNACAB

  7. Ping : keg – 181 Mars = 28/09/2016 – Il faut une « main propre  pour torcher un cul électoral merdeux et merdique! Va falloir lancer un interdit de droit! « «la "Une" de keg

  8. k.e guillon dit :

    Haro sur les dénonciateurs… Pourvu qu’ils ne dénoncent pas mon compte numéroté où j’ai mis mes espérances d’économie.(singulière et non plurielles, je n’ai pas les moyens)
    On serait trahi même sur de simples intentions.
    Heureusement qu’il y a les délateurs payés (Judas) et les délateurs pour la beauté du geste. Le premier se pend, le second va se faire pendre….

    http://wp.me/p4Im0Q-1fQ

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s