Invasion migratoire : Merkel esquisse un début de mea culpa

Un début seulement… motivé uniquement par les claques que prend son parti, élection après élection… Il en faudra plus pour convaincre que vous n’avez pas trahi votre pays et les nations européennes, Frau Merkel ! OD

angela-merkel-mea-culpa-migratoire

BERLIN – Angela Merkel a reconnu lundi des erreurs commises dans la politique migratoire et a promis de tout faire pour que le chaos de l’automne 2015 en Allemagne ne se reproduise pas, au lendemain d’un nouveau revers électoral pour son parti.

Si je pouvais, je remonterais le temps de plusieurs années en arrière afin de pouvoir, avec le gouvernement et les autres décideurs, mieux nous préparer à la situation qui nous a pris un peu de court à la fin de l’été 2015, lorsque des dizaines de milliers de réfugiés ont afflué en Allemagne, a déclaré à la presse la chancelière allemande.

Si elle a de nouveau défendu sa décision controversée d’ouvrir les frontières aux réfugiés fuyant en particulier la guerre civile en Syrie, elle a esquissé à Berlin un début de mea culpa.

Au bout du compte, c’était totalement justifié, mais cela a aussi abouti à ce que nous ne puissions, pendant un temps, plus complètement contrôler la situation aux frontières de l’Allemagne, qui a accueilli près d’un million de migrants en 2015, a-t-elle dit.

La chancelière a promis, car nous avons appris de l’histoire, de tout faire pour éviter un nouveau chaos comme celui de l’automne 2015, qui avait mis à rude épreuve les capacités d’accueil du pays. Personne, moi non plus, ne veut qu’une telle situation ne se reproduise, a-t-elle dit.

Dieu sait à quel point nous n’avons pas pris que de bonnes décisions au cours des dernières années en matière migratoire, a-t-elle déclaré, soulignant en particulier que l’Allemagne n’avait pas été championne du monde de l’intégration des migrants.

Mme Merkel a promis de mieux expliquer à l’opinion sa politique en matière d’intégration, qui ne progresse pas assez vite, alors que son parti (CDU) a enregistré dimanche son pire résultat dans une élection régionale à Berlin (17,6%), deux semaines après avoir été humilié dans un scrutin similaire dans le nord-est du pays.

A contrario, le mouvement de droite populiste Alternative pour l’Allemagne (AfD) capitalise sur le mécontentement d’une partie des électeurs à l’égard des réfugiés et met en garde contre une islamisation du pays. Le parti a obtenu 14,2% des voix dans la capitale allemande et est en bonne voie de s’ancrer durablement à la droite de la CDU dans le paysage politique national.

Dans un geste à l’adresse de ses détracteurs, la chancelière a de nouveau promis de ne plus utiliser son slogan volontariste de l’été 2015 en matière d’accueil des réfugiés – nous y arriverons! – qui lui vaut aujourd’hui moult critiques et railleries.

Selon elle, ce slogan est devenu une formule creuse à force d’être répétée et irrite nombre d’Allemands.

Dans le même temps, elle a refusé de céder aux sirènes populistes qui demandent l’interdiction de l’immigration musulmane. Une telle mesure serait contraire à la constitution, aux obligations humanitaires de l’Allemagne et à ses valeurs, a-t-elle dit.

Elle s’est dite convaincue que l’Allemagne sortirait bonifiée de la phase actuelle, sans avoir à renoncer à ce qu’elle est.

Source : AFP/ Romandie, le 19 septembre 2016

Quelques rappels :

Sommet UE-Turquie sur l’immigration : Merkel se déchaîne pour laisser les frontières ouvertes

Les migrants, une chance pour l’économie allemande ? Un « conte » selon le chef de l’AfD

Invasion migratoire : Après avoir ouvert la boîte de Pandore, les patrons allemands appellent à l’aide

90% des migrants victimes d’un réseau criminel (E. Verhaeghe)

Le chaos des réfugiés en Allemagne : une stratégie de sortie pour les traîtres ?

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Invasion migratoire : Merkel esquisse un début de mea culpa

  1. Bien d’accord avec votre analyse !
    Dame Kékel, elle aussi, tord le nez, mais ne rompt pas !
    C’est un tout petit mea culpa de façade.

  2. Ping : Laleph : Actualite alternative

  3. zorba44 dit :

    Rien que des contritions hypocrites à vocation électoralistes. Même le teuton le plus imbibé de bière ne pourrait y croire…

    Jean LENOIR

    • Elle ne regrette rien du tout. Textuellement, elle dit qu’elle souhiaterait remonter de quelques années dans le temps, pour mieux se préparer à affronter cette « crise » migratoire. Crise qui constitue son moteur coutumier de gouvernement, en servant de prétexte à des prises de décision normalement inacceptables. Soit-disant, Merkel et son gouvernement auraient été pris « par surprise » devant cet afflux d’étrangers et n’auraient pas su gérer convenablement leur communication. Apparemment le « wir schaffen das » aurait été mal interprété.
      https://www.superstation95.com/index.php/world/2055

      Mais elle ne rappellera certainement pas, que c’est elle,et personne d’autre, qui a invité les millions de migrants à envahir l’Allemagne en lien avec la myriade d’organisations humanitaires de la Galaxie Soros&Co, qui prennent en charge les réfugiés du départ à l’arrivée, C’est bien elle qui a promis à ces millions de réfugiés de leur fournir les moyens matériels d’une nouvelle vie en Allemagne, alors que l’UE vit dans les affres de l’austérité et que la Grèce est prise régulièrement à la gorge par les créanciers allemands. Et de changement dans sa politique migratoire, il n’est toujours pas question, même après l’échec de la rencontre européenne en Slovaquie et malgré les avis contraires des patrons allemands qui annoncent des vagues de licenciement sans précédent.

      Cette nana est habituée depuis son enfance socialiste à vivre dans le mensonge de l’univers irréel communiste auquel elle n’a jamais renoncé depuis ses engagements au sein du SED et de la Stasi. Elle est et restera un agent mondialiste idéologue jusqu’à la fin, quels que soient les désastres encourus, car c’est sa raison d’être en tant qu’homme politique dévoué au triomphe du socialisme mondial.

  4. Robert dit :

    Comme tout « bon politicien » Mme MERKEL refuse de se renier… La langue de bois est décidemment concomitante à la démocratie (?)…

  5. Zoé dit :

    Je ne la crois pas, tout n’est qu’hypocrisie comme certains allemands sont spécialistes. Elle a eu le prix Kalergi, donc ce mea culpa n’est que dans un but électoral.

  6. Platon de Chalons dit :

    Belle réussite mme Merkel !!

    Plus de 500 000 demandeurs d’asile déboutés se trouvent toujours en Allemagne

    Selon un nouveau rapport, près d’un demi-million de demandeurs d’asile déboutés – principalement des Turcs, des Kosovars et des Serbes – résident toujours en Allemagne. Les migrants ont recours à divers méthodes afin de rester dans le pays même en cas de rejet de leur demande…

    En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201609221027876250-allemagne-demandeurs-dasile-ne-quittent-pas-le-pays/

  7. Rémi Ruben dit :

    « Ne soyons plus les prophètes du changement, mais des acteurs ! »
    ♥ « Tel que le monde peut être » : Nederlands – Español – English
    Une totale remise en question, urgente et nécessaire, de notre société et mœurs de vie.
    http://www.howworldcan.be
    Bien à vous,
    Rémi

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s