Syrie : simulacre de paix (Th. Meyssan)

samantha-power

« Alors que le cessez-le-feu en Syrie, conclu par le secrétaire d’État états-unien et son homologue russe, semblait tenir —hormis la tentative israélienne du premier jour—, le Pentagone a attaqué pour la seconde fois l’Armée arabe syrienne. Il assure qu’il s’agit d’une erreur, mais la réaction de l’ambassadrice à l’Onu laisse au contraire penser à l’exécution d’un plan. À quoi joue Washington ?

En négociant un cessez-le-feu avec les États-Unis, la Russie savait qu’ils ne le respecteraient pas plus que les précédents. Mais Moscou espérait avancer sur la voie de la reconnaissance d’un monde multipolaire. Washington, de son côté, mettait en avant la fin de la présidence Obama pour justifier souscrire à un accord de la dernière chance.

Laissons de côté la tentative israélienne de profiter de la trêve pour attaquer Damas et le Golan. Tel-Aviv a dû essuyer des tirs de missiles de nouvelle génération, a perdu un avion et doit en réparer un second. Il semble que la Syrie soit désormais en mesure de contester la domination aérienne régionale d’Israël.

Laissons également de côté les chefs d’État et de gouvernement européens qui ont applaudi cet accord sans en connaître le contenu et se sont ainsi couverts de ridicule.

Venons en au fait : en définitive, le convoi humanitaire de l’Onu a été bourré d’armes et de munitions. Il attend toujours à la frontière turque, officiellement parce que la route n’est pas sûre, officieusement parce que la Syrie demande à pouvoir le fouiller avant de le laisser passer. Cette manière de faire des Nations unies correspond aux révélations du chef de l’antiterrorisme turc, Ahmet Sait Yayla, qui vient de faire défection : le Pentagone et la Turquie utilisent les convois humanitaires pour armer les jihadistes.

Puis, le Pentagone a attaqué une position statique syrienne à Deir ez-Zor. Il s’est arrêté lorsque la Russie l’a prévenu de sa « méprise ». Et il a laissé les jihadistes poursuivre l’attaque sur la voie qu’il leur avait ouverte.

Au plan stratégique, empêcher l’armée arabe syrienne de libérer l’ensemble du gouvernorat de Deir ez-Zor, c’est maintenir Daesh dans son rôle d’obstacle sur la route Damas-Bagdad-Téhéran. Par le passé, le Pentagone avait laissé Daesh s’installer à Palmyre, l’étape historique de la « route de la soie ». Aujourd’hui, la route est toujours coupée côté irakien par les jihadistes, mais pourrait être contournée par Deir ez-Zor si les Irakiens libèrent Mossoul.

D’un point de vue états-unien, l’accord était uniquement un moyen de gagner du temps, d’approvisionner les jihadistes et de reprendre la guerre. Renversant la situation au plan diplomatique, la Russie a convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, provoquant l’affolement à Washington. En effet, cette période ne correspond pas uniquement à la fin du mandat Obama, mais aussi à la tenue de l’Assemblée générale des Nations unies.

Manifestement inquiète, l’ambassadrice US au Conseil de sécurité, Samantha Power, a quitté la salle du Conseil en pleine séance pour s’adresser aux journalistes. Elle espérait ainsi que les premières dépêches d’agence ne traiteraient que le point de vue états-unien. Elle a donc ironisé sur la « mise en scène » russe autour de ce qui ne serait qu’un simple « incident » de tir (62 morts et une centaine de blessés !). Puis, elle s’est lancée dans une diatribe sur les crimes autrement plus graves du régime de Damas. Alerté de la manipulation, l’ambassadeur russe, Vitali Tchourkine, a alors quitté à son tour la salle du conseil pour venir donner son point de vue. Prudents, les journalistes, auxquels la Chambre britannique des Communes vient de rappeler les mensonges de Madame Power à propos des supposés crimes de Mouamar Kadhafi, ont rendu compte des deux interventions.

Désormais, la Russie va pousser son avantage diplomatique : les États-Unis ont été pris en flagrant délit de traîtrise. Moscou pourrait donc utiliser l’Assemblée générale pour annoncer sa volonté d’en finir avec les jihadistes. La manipulation US se retournerait contre ceux qui l’ont imaginée. Washington n’aurait plus que deux options : soit s’engager dans une confrontation ouverte dont il ne veut pas, soit accepter que ses protégés perdent la partie ».

Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, le 20 septembre 2016

Source : Al-Watan (Syrie)

Lire aussi :

« Les avions de la coalition achevaient les blessés à la mitrailleuse »

Le Danemark impliqué dans les frappes contre l’armée syrienne

L’Australie a participé aux frappes contre l’armée syrienne

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Syrie : simulacre de paix (Th. Meyssan)

  1. zorba44 dit :

    La tension au rouge risque de passer à la température blanche…
    On n’est pas loin de l’escalade nucléaire. Les ricains l’auront bien cherché …au plus mauvais moment pour eux !
    …Et encore une policière qui abat un noir les bras en l’air. Une erreur de plus ? comme pour les bombardements de l’armée syrienne ?!

    Jean LENOIR

  2. Ping : Laleph : Actualite alternative

  3. Ping : Syrie : simulacre de paix (Th. Meyssan) | Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie | salimsellami's Blog

  4. Ping : Syrie : simulacre de paix (Th. Meyssan) | Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie | Boycott

  5. Justy dit :

    Il paraît que Flamby recevant son prix en a profité pour menacer la Russie à propos de la Syrie. Peut-on plus crétin ?Parfois on souhaiterait que le ridicule soit fatal. J’espère qu’on ne le reverra pas en 2022 après un petit coup de Sarko ?
    Quand à l’acte ignoble des Américains en Syrie, elle traduit aussi une certaine panique de leur part.
    Il faut faire vite pour foutre la m…. vu que la victoire de Trump se profile

    • Oui. Hollande, toute honte bue, nous a servi son vomitif habituel à la tribune de l’ONU…

      « Le régime (de Damas, NDLR) est responsable de son échec. Je dis à ses soutiens étrangers, que chacun connaît ici, qu’ils doivent forcer la paix. Sinon ils porteront avec le régime la responsabilité de la partition et du chaos en Syrie ».

      http://lesmoutonsenrages.fr/2016/09/21/onu-hollande-demande-a-la-russie-de-forcer-la-paix-en-syrie/

      • zorba44 dit :

        L’Histoire considérera qu’on n’a sans doute que très rarement frôlé un tel degré d’abjection, de soumission et de trahison sans aucune classe, même moins qu’un clochard qui boirait son litron avec un saucisson beurre et un bout de fromage – donnant plus de corps et d’esprit dans l’ivresse du vin que le minable aux fausses dents politiques !

        L’Histoire jugera également qu’un tel président avec les volumes de sang qu’il a sur les mains mérite le couperet de la trahison de son peuple…

        L’Histoire jugera également que rarement l’abjection n’a atteint à un tel degré, le mépris de la nation et de son peuple plus encore.

        Jean LENOIR

      • barbouz dit :

        Ce fdp de Hollande n’en a rien à f… que des milliers d’enfants syriens soient massacrés ou qu’Alep soit une « ville martyre »…
        Il est en service commandé pour ses maîtres néo-cons de l’OTAN…

  6. Nanker dit :

    Les Américains sont outrés que les Russes aient saisi le Conseil de Sécurité de l’ONU à la suite du bombardement des positions syriennes autour de Deir Ezzor.
    C’est compréhensible ils n’ont pas l’habitude de répondre de leurs crimes : souvenez-vous que lorsque l’US Air Force avait rasé l’hôpital de MSF en Afghanistan notre Gros Piteux avait tout fait pour écraser le coup.
    C’est à cela qu’on reconnaît les pays libres (Russie) et les états larbins (la France).

    Quant à la sorcière hystérique dont la photo orne l’article de ce blog elle a littéralement du sang sur les mains :
    http://www.mamafrika.tv/blog/cameroun-mokolo-le-cortege-de-samantha-power-ambassadrice-americaine-a-lonu-tue-un-enfant-de-7-ans/

    A l’époque les médias-larbins genre RFI avait salué le « courage » de la Dame qui au péril de sa vie était descendue de son 4×4 blindé pour aller saluer la famille de ce petit gosse mort. Comment dit-on « impunité américaine » en Peul ou en Lingala?

  7. koutouzov dit :

    Attaques de missiles russes en Syrie : 30 officiers israéliens, brits, turcs, saudis etc, tués !

    3 missiles Calibre tirés par la flotte Russe sur un centre de commandement des terroristes dans la région d’Aleppo (Syrie) ont tué une trentaine d’officiers: Israéliens, britanniques, turcs, quataris et saoudis. Ces officiers dirigeaient les opérations des terroristes dans la région.

    Rappel: De tous les pays présents en Syrie, seuls la Russie et l’Iran le sont légalement, à la demande du Président Assad.

    Mise à jour (19:00 Moscou) Le porte-avions Russe « Admiral Kuznetsov » est envoyé renforcer la flotte Russe en Méditerrannée au large de la Syrie.

    https://rusreinfo.ru/fr/2016/09/syrie-attaques-de-missiles-russes-30-officiers-israeliens-brits-turcs-saudis-etc-tues/

    • zorba44 dit :

      Réaction de Poutine à la hauteur de la duplicité des forces otanesques… Pas de risque que les merdias développent beaucoup car taper des missiles au niveau d’un centre de commandement de terroristes …ça fait désordre !

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s