Qui se cache derrière le Groupe SOS, qui reloge les clandestins de Calais dans les petits villages ?

« Une entreprise tentaculaire aux ramifications mondialistes qui marchandise la santé des Français avec de l’argent public, installe désormais les clandestins de Calais dans nos villages, avec la bénédiction des Préfets.

Les dirigeants du Groupe SOS ? Un ancien patron de boîtes de nuit marseillais, un jeune loup adepte des think-thanks atlantistes, et un médecin qui participe à un rapport interministériel sur les LGBTphobies dans les maisons de retraite, Ordo ab Chaos…

groupe-sos-mondialisme

 

Les 14 000 étrangers en situation irrégulière de la jungle calaisienne vont être disséminés partout en France.

La jungle de Calais va être entièrement démantelée.

Ce qui est une très bonne nouvelle pour les Calaisiens, qui souffrent depuis longtemps de la situation. Mais ces clandestins ne vont pas être reconduits aux frontières (les frontières, cela n’existe plus), ils vont être dispersés partout sur le territoire métropolitain. Le plan de l’Empire s’accélère.

Plus de 14 000 personnes seront ainsi réparties par régions puis départements. Vont être épargnés la Corse suite à la rixe sur la plage de Sisco cet été, et l’Île de France, suite aux récentes tensions à Forges-les-Bains dans l’Essonne1. Une bonne raison de résister, qui prouve une fois de plus que le gouvernement à peur et essaie d’agir au maximum dans l’ombre.

Depuis quelques jours, un petit village de l’Hérault bouillonne de colère. Sur les 207 clandestins qui vont être installés dans le département, 87 doivent être logés à Saint-Bauzille-de-Putois, une bourgade de 1 800 habitants.

L’attention de la presse se focalise sur la manière dont est gérée la situation. Le gouvernement impose aux communes, via les préfets, sans discussions préalables et sans l’accord des représentants locaux, ces fournées d’immigrés. Ces étrangers résidant illégalement sur notre territoire sont relogés par les préfets, qui sont supposés être en charge des intérêts nationaux, et du respect des lois, c’est à dire que ce sont les hauts fonctionnaires qui organisent l’implantation sur le territoire d’étrangers hors-la-loi, une situation orwellienne ! C’est une véritable déclaration de guerre de l’Etat à sa population.

Le maire du village de Bauzille-de-Putois, Michel Issert, parle de « diktat de la Préfecture », et enrage d’avoir été « mis devant le fait accompli, sans concertation »2.

Mais un détail de cette affaire, qui commence à faire du bruit, à été très peu commenté. Les clandestins doivent être installés dans un centre de loisirs qui porte le doux nom de Lutins Cévenols, et dont on apprend qu’il est géré depuis quelques années par SOS solidarités.

Le Groupe SOS : le géant du secteur sanitaire et social, une structure tentaculaire et boulimique, inconnue du grand public.

SOS solidarités ? Mais qu’est-ce que c’est ? Une énième association de bénévoles ?

Pas du tout, SOS Solidarités c’est un des pôles d’une entreprise privée, le Groupe SOS, dont quasiment personne, à part les lecteurs de Forbes ou Challenges, et les travailleurs du secteur sanitaire et social, n’a jamais entendu parler. Voyons cela.

Voici ce dit sa fiche Wikipédia :

« Le Groupe SOS est une organisation française spécialisée dans l’action sociale qui regroupe des entreprises et des associations. En 2015 elle employait 12 000 salariés et générait 700 M d’euros de chiffre d’affaire à travers 350 établissements. »

12 000 salariés ? 350 établissements ? C’est absolument énorme, c’est LE géant du secteur sanitaire et social en France.

Le Groupe SOS, né en 1984, sous l’appellation de SOS Drogue International, avait au départ pour but d’aider les drogués, tant au niveau du sevrage que de la réinsertion. L’association fut créée par Régina Zylberberg, alias Régine, la chanteuse et reine de la nuit parisienne. Voici déjà une origine complètement inattendue.

Puis très vite, l’association devint une entreprise, elle se diversifia, passant de l’aide aux toxicomanes, à l’aide aux porteurs du VIH, puis aux SDF, développant des structures d’accueil et de réinsertion. Elle crût à une vitesse phénoménale, mélangeant la gestion d’associations et d’entreprises, en devenant propriétaire ou gestionnaire d’hôpitaux, de maisons de retraites, de cliniques privées et même de crèches !

En 2009, le Groupe SOS comprenait 10 associations et 11 entreprises pour un chiffre d’affaires de 155 millions d’euros et 2 200 salariés. La structure ne se contentait plus de croître, elle avalait désormais les autres. Elle commença à racheter les associations en difficulté et les entreprises des secteurs qu’elle convoitait, tant dans le domaine social, que de la santé, de l’hébergement ou de la petite enfance. En moins de 10 ans, le groupe a ainsi multiplié par 7 son chiffre d’affaires et par 8 son nombre d’employés et à avalé un grand nombre des associations et structures préexistantes. Une croissance exponentielle !

Une réussite économique de la privatisation : une entreprise qui ne connaît pas la crise, puisqu’elle se gave d’argent public.

Mais qui sont ses clients ? C’est ici que l’affaire prend une tournure intéressante. En mélangeant savamment les entreprises et les associations, les maisons de retraites, les cliniques et les lieux d’hébergements pour les pauvres, le Groupe SOS gagne sur tous les tableaux.

Il possède quelques clients privés, qui viennent se faire soigner dans ses cliniques ou payent des places en maisons de retraites médicalisées. Mais son client privilégié reste l’Etat sous toutes ses formes.

D’après le quotidien Libération 80 % du chiffre d’affaire du Groupe SOS provient des contrats publics3.

Cette entreprise privée en très bonne santé financière, ponctionne donc notre argent, celui des impôts et des cotisations, puis elle arbore ensuite fièrement un beau bilan comptable. Il faut ensuite ajouter toutes les subventions dont bénéficient les multiples associations loi de 1901 du Groupe SOS.

En France, la gestion de la santé et celle du social sont supposées être des missions de service public, et relevaient jusqu’à présent d’une prérogative de l’Etat. Mais ça, c’était avant !

Depuis la fin des Trente Glorieuses nos gouvernants successifs, sur ordre de leurs maîtres de Bruxelles et d’ailleurs, liquident morceau par morceau les restes de l’Etat-Providence.

La France s’est dotée depuis 1945 d’un très gros système d’aides et de prestations sanitaires et sociales. Ces organismes sont gérés par l’Etat via son ministère de tutelle, ou dépendent de la Région, du Département voire des communes. Ce mille-feuille administratif est depuis plusieurs décennies en voie de décentralisation, sous la pression de l’Europe. Ainsi les régions, les communes, les départements se voient attribuer la totalité des compétences et des missions de services public avec une partie du budget seulement. Les conseils régionaux et généraux font ainsi appel à des entreprises privées pour gérer les hôpitaux, les maisons de retraites, les foyers sociaux culturels etc.

La part la plus importante à été transférée aux régions. Les Agences régionales de Santé (ARS) créées en 2010 sous l’ère Sarkozy, gèrent désormais les missions sanitaires et sociales en France. Les ARS ont absorbé une partie des anciennes missions de la Direction Départementale des Affaires sanitaires et Sociales (la fameuse DDASS), disparue depuis 2010. Certaines prérogatives de la défunte DDASS, tels la politique sociale, le logement, la politique de la ville, de la jeunesse et des sports et la vie associative, restent à la charge du département. Les Directions Départementales de la Cohésion Sociale (DDCS) ou Directions Départementales de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP, à vos souhaits !) notamment.

Au niveau régional et départemental, ces trois acronymes, les ARS, les DDCS et les DDCSPP, cogèrent les Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, (EHPAD), en français les maisons de retraites ! Certains services sont encore nationaux tels que les soins infirmiers à domicile.

Le lecteur commence-t-il à comprendre ou on l’emmène ? »

Lire la suite sur Medias-Presse-Infos

Rappels :

Petits Calais deviendront grands

Les “no borders”, ces “anarchistes” à la solde de l’oligarchie mondialiste

Complots à ciel ouvert… ou comment les groupes de réflexion liés à l’OTAN contrôlent la politique européenne des migrants (W. Engdahl)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Qui se cache derrière le Groupe SOS, qui reloge les clandestins de Calais dans les petits villages ?

  1. Ping : Laleph : Actualite alternative

  2. zorba44 dit :

    Venez à moi, venez à moi les subsides de l’Etat (nous) pour qu’on se gave sur la misère du monde ! On serait heureux de connaître le patrimoine des patrons ce cette mafia !

    Jean LENOIR

  3. Ping : Qui se cache derrière le Groupe SOS, qui reloge les clandestins de Calais dans les petits villages ? |

  4. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce samedi 22 octobre 2016

    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse/12536-revue-de-presse-du-jour-comprenant-l-actualite-nationale-et-internationale-de-ce-samedi-22-octobre-2016

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  5. Lovely dit :

    C’est drôle c’est toujours les mêmes noms qui reviennent… quand on entend l’affaire Poisson et qu’on lit ce qu’on lit dans cet article…

    Mais pourtant les lobbies, « ça n’existe pas ! » lol

    • Franck dit :

      en France on a le droit de taper autant qu’on veut sur les Arabes et les musulmans, par contre les juifs ou les sionistes c’est tabou….

  6. Ping : Qui se cache derrière le Groupe SOS, qui reloge les clandestins de Calais dans les petits villages ? — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie | FNACAB

  7. c'est la guerre civile, groupons-nous et demain.... dit :

    Mille bravos aux courageux qui ont fait ce qu’il fallait (bruler les centres d’accueil) pour empêcher l’installation de lieux pour ces gens qui n’ont rien à faire ici. Pour fuir la syrie, pas besoin d’aller en bretagne, on se fout de notre gueule quand on raconte ça.

    Pour accueillir l’armée de réserve et de grand remplacement de la population, y’a ces grandes belles âmes de la politique. Pour s’occuper des malheureux qui sont originaires de chez nous, là elles ont mieux à faire les belles âmes humanistes.
    Et pour traiter de racistes les courageux qui refusent cette importation de l’armée de réserve, y’a les braves camarades qui sont manipulés par des chefs félons et nauséabonds…

    Il faut continuer la résistance à ces pourritures de la politique. Relelevez la tete citoyens et sans dents, refusez ce que veut nous imposer cette classe politique félone et puante.

  8. Danse dit :

    Merci Olivier de braquer le projecteur sur le coeur du combat ! J’avais lu il y a quelques semaines un article dans le même esprit sur Comité Valmy. On sent que la prise de conscience avance.

    La réponse à la question « Le lecteur commence-t-il à comprendre ou on l’emmène ? » est :
    à l’aboutissement du programme tracé par l’AGENDA 21 pour obtenir le NOUVEL ORDRE MONDIAL : paupérisation totale, siphonnage total des richesses, suppression totale de toute autonomie individuelle pour la remplacer par une dépendance totale, faux humanitarisme total, et enfin dictature totale sur la population de notre planète.

    La conclusion de l’article répond parfaitement à la question en précisant bien qu’il s’agit d’un système SUPRANATIONAL: on n’en viendra donc à bout ni en attendant l’élimination des Etats-Unis par la guerre, ni en éliminant les banques privées, ni en votant Trump, mais en agissant sans relâche chacun avec notre responsabilité individuelle.
    La conclusion de l’article toutefois ne mentionne pas le nom de l’Agenda 21 du Club de Rome, ni ne relie les points avec les autres domaines d’activités des trop vertueux mercenaires du Nouvel Ordre Mondial :

    « La mise en place du Nouvel Ordre Mondial va passer par ces canaux d’associations et de fondations qui privatisent à leur profit ce qui était du domaine des Etats en gérant le culturel, le sanitaire, le social, l’associatif, le sport, l’éducation etc. Ils s’organisent AU NIVEAU SUPRANATIONAL, et détournent à leur profit, leur idéologie et leurs volontés néfastes et prédatrices toutes les activités sociales et humaines des habitants de la planète.

    Ils sont désormais maîtres de la santé du berceau à la tombe, du placement de l’enfance en détresse, des prisons et centre de détentions pour mineurs, des ONG humanitaire, etc.

    C’est une de leurs nombreuses officines qui est en charge de l’implantation des clandestins dans les villages français. Avec l’argent du contribuable et la complicité des gouvernement via les préfets de régions et de départements. » ——————

    On voit bien que le GRAND REMPLACEMENT ne concerne donc pas essentiellement notre remplacement par des migrants (agression parmi d’autres pour nous harasser), il s’agit du REMPLACEMENT DU MONDE où l’Humanité a encore des possibilités de prendre des décisions sur sa propre vie, par un monde où l’Humanité n’aurait plus aucune décision personnelle sur sa propre vie.

    Ce système est déjà en place depuis longtemps pour ceux d’entre nous qui sont hospitalisés et particulièrement ceux qui sont en « maisons de retraite ».
    Avez-vous regardé ou expérimenté ce que cela signifie lorsque des personnels de maison de retraite parlent de leurs mauvaises conditions de travail avec ces mots : « nous n’avons pas le temps de donner à manger à tout le monde » ?

    « La mise en place du Nouvel Ordre Mondial VA PASSER par ces canaux d’associations ».
    Attention, l’erreur sur l’emploi du temps ici, en donnant toujours une longueur d’avance aux prédateurs, pourrait nous être fatale : nous n’en sommes plus au futur immédiat, ce système est déjà bel et bien en place au présent dans de nombreux domaines. Il se répand par la contamination de TOUTES nos infrastructures, et le blocage des issues.
    Les prédateurs de l’Humanité attendent impatiemment que l’amoncellement des agressions contre nous pèse suffisamment lourd pour nous faire basculer totalement de NOTRE ESPRIT DE LIBERTÉ à LA SOUMISSION.
    Ils n’ont aucun moyen de réussir cette inversion si nous n’y consentons pas, si notre conscience a toujours une longueur d’avance sur leur vice.

    à Paris les policiers sont en révolte ouverte contre l’imposture d’état :
    Les policiers en colère marchent sur l’Elysée / Paris – France 19 octobre 2016

    POLICIERS DEBOUTS en colère, sans parti et SANS SYNDICATS !

    • zorba44 dit :

      Belles illustrations du fossé des castes entre les dirigeants cravatés, costumés et bien chaussés et les cordons sanitaires qu’ils constituent vers le pouvoir qui se terre sans doute atterré…

      A ce point de rupture, la fin est proche et la révolution est maintenant inexorablement en route.

      Il faut espérer qu’il n’y ait plus de pays où, bientôt, les corrompus qui dirigent ne soient en sécurité – bousculés qu’ils soient par des citoyens exaspérés qui n’acceptent plus les états de faits scandaleux et spoliateurs.

      Si vous ne le voyez pas, le signataire le voit parfaitement : la fin de la société d’oppression par le haut est en marche. Le grand foutage de gueule des politiques les a mis définitivement hors jeu.

      Un nouvel algorithme de vie est à venir : on le sentait et il n’est que temps !

      Jean LENOIR

  9. brunoarf dit :

    Dette publique : l’incroyable trucage des chiffres.

    Voici comment Eurostat truque ses statistiques :

    Chiffres Eurostat publiés le lundi 24 octobre 2016 :

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 315,292 milliards d’euros, soit 179,2 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2250,402 milliards d’euros, soit 135,5 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 239,827 milliards d’euros, soit 131,7 % du PIB.

    4- Belgique : dette publique de 455,330 milliards d’euros, soit 109,7 % du PIB.

    5- Chypre : dette publique de 19,044 milliards d’euros, soit 109 % du PIB.

    6- Espagne : dette publique de 1106,693 milliards d’euros, soit 100,5 % du PIB.

    7- France : dette publique de 2170,812 milliards d’euros, soit 98,2 % du PIB.

    http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/7709587/2-24102016-AP-FR.pdf/b2a94f77-145c-4cc9-a423-7f8eacf6b10b

    Pour truquer les chiffres de la dette publique, le mécanisme est le suivant :

    Il y a un an, le vendredi 23 octobre 2015, Eurostat annonçait que la dette publique de l’Irlande était de 102 % du PIB.

    Un an plus tard, la dette publique de l’Irlande s’est effondrée, COMME PAR MAGIE, à 77,8 % du PIB ! ! !

    Le 13 juillet 2016, l’irremplaçable Charles Sannat avait expliqué le trucage des chiffres concernant l’Irlande :

    http://www.insolentiae.com/croissance-economique-industrie-de-978-en-irlande-et-ce-nest-meme-pas-une-blague-ledito-de-charles-sannat/

    • Danse dit :

      Oui. Ils truquent les chiffres de la dette, les livres de sciences, les livres d’histoire, la justice, les aliments, la médecine, ils inversent le sens des mots, ils truquent les guerres,…
      Ils truquent TOUT.
      Comment pourraient-ils NE PAS truquer les élections ?
      Pourquoi aucun candidat à l’élection présidentielle française n’en parle-t-il ?

      • Alcide dit :

        Pourquoi aucun candidat à l’élection présidentielle française n’en parle-t-il ?

        De même , aucun candidat n’a le courage élémentaire d’inscrire la répudiation de la dette publique puisque odieuse par construction , fondée sur des lois scélérates parfaitement anticonstitutionnelles qui bafouent ouvertement l’intérêt public et la souveraineté.

        Il faut être parfaitement CON pour ne pas comprendre que payer un intérêt à des banques qui inventent la monnaie alors qu’une banque centrale nationale pourrait faire exactement la même opération mais gratuitement et nous aurait ainsi fait économiser 90 milliards par an de remboursement uniquement des intérêts sur cette arnaque , le principal à la louche de 2000 milliards déployé comme un étendard pour nous faire serrer la ceinture et vendre à l’encan les biens nationaux au profit des mêmes crapules qui inventent la monnaie.

      • xavib dit :

        Pourquoi aucun candidat à l’élection présidentielle française n’en parle-t-il ?

        Mais parce que s’ils en parlaient ils se feraient taper sur les doigts… comme Poisson pour les lobbys.
        Et puis les gens pourraient avoir des doutes sur l’élection française… vous croyez qu’elle échappe aux trucages ?

  10. Deléris dit :

    je veux bien croire que la Révolution est en marche ! mais j’ai malheureusement l’impression que c’est une douce illusion! je vis près de st Bauzille et connais le maire, obligé de démissionner quand il a vu que le préfet se foutait de sa gueule ! Et maintenant ? Ben , les migrants bien gentils vont s’installer, à nos frais! Je veux bien aider ceux qui en ont besoin, culture judéo-chrétienne oblige , mais, savez vous qu’en France, 3 personnes sur 5 n’achètent jamais de bœuf car il ne peuvent pas se le payer ?et ce sont en majorité des gens qui bossent car les autres en bouffent eux, pris en charge par la collectivité! Je ne sais pas où on va , mais on y va droit !
    Quand je vois qu’en Syrie , des jeunes se font casser la gueule pour délivrer leur pays de daech, je me demande ce que viennent foutre tous ces mecs, sans femmes ni enfants, à part se planquer ?
    Alors j’ai une grande reconnaissance pour tous les nôtres qui se sont sacrifiés en 14/18 et en 39/40
    pour que nous restions libres et qui n’ont pas cavalé dans d »autres pays pour se planquer et épargner leur peau! Je suis fière d’eux , mais les pauvres, si ils voyaient ce que ce Pays, pour qui ils ont sacrifiée leur vie est devenu !!!!!

    • zorba44 dit :

      Ne croyez pas que partir dans un autre pays, c’est cavaler …Exemple parmi les exemples le Général de Gaulle sans qui la France aurait durablement courbé l’échine.
      Plus modestement, le signataire a été menacé au début de ce blog, il y a quelques années, avec des centaines de sonneries téléphoniques toujours aux mêmes heures, la ligne raccrochant systématiquement lorsqu’il décrochait.

      La menace a été plus physique quand deux motards cuir et casque intégral arrivant lentement sur une grosse moto toute neuve et sans plaque d’immatriculation vers son entrée principale l’ont vu faire un signe (comme si c’était des touristes) et sans un geste ont fait demi-tour sur son driveway…

      Signer de son nom et de sa photo les commentaires aux articles d’Olivier, jour après jour, avec constance et pugnacité n’est peut-être pas du courage, mais ce n’est pas aussi de la peur !… C’est la modeste contribution du signataire pour ses descendants à l’âge où il pourrait être planqué derrière les cocotiers, cocktails à portée…

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s