Propagande : submergés par le « populisme », ils inventent les « fake news »

propagande-submerges-par-le-populisme-ils-inventent-les-fake-news

« Ils pensaient tenir l’épouvantail anti-subversion magique :  l’accusation de populisme. Or voilà que leur épouvantail les submerge de partout : Brexit, Trump… Pas grave,  ils viennent d’inventer la parade : les “fake news”.

C’est quoi des “fake news” ? De  “fausses nouvelles” obligeamment diffusées, prétendent-ils, sur les réseaux sociaux et inspirés par le machiavélique Poutine ou Daech pour faire bonne mesure.

Selon eux, c’est Poutine qui serait à l’origine de la défaite d’Hillary Clinton à la présidentielle US. Et Angela Merkel lance l’alerte contre le « trollage » et les « fake news » qui pourraient influencer les élections fédérales  allemandes  de septembre 2017 :

Haro donc sur ces réseaux sociaux qu’ils ne parviennent décidément pas à contrôler. Haro sur Wikileaks dont ils n’arrivent pas à bloquer le flot incendiaire (faux, vraiment les milliers de mails compromettants du gang Clinton ?). En réalité, ce qu’ils appellent “fake news” sont surtout des informations qu’ils ne veulent surtout pas voir révélées.

Mais il y a plus drôle encore. Dans leur désarroi, nos pros de l’info vérifiée (sinon verrouillée) finissent même par rejeter des nouvelles émanant de leur propre camp. Cherchez donc sur les médias de leur microcosme cette information toute fraîche datant du jeudi 24 novembre :

Gros risque de crash sur les marchés financiers

Forte probabilité d’une hausse de la volatilité [comprenez mouvements de panique dans les milieux financiers et les banques, ndlr] dans un avenir proche et potentiel important d’un ralentissement brutal en raison de l’augmentation des incertitudes géopolitiques mondiales et des distorsions du marché dans les pays émergents. Renforcés par les incertitudes pesant sur un certain nombre d’élections importantes — référendum constitutionnel en Italie début décembre, élections législatives en France et aux Pays-Bas au printemps 2017 et élection générale allemande à l’automne 2017 —, ces facteurs pourraient enflammer l’aversion pour le risque au niveau planétaire et entraîner une énorme perte de confiance. Ces incertitudes pourraient avoir un impact négatif sur des gouvernements ou des banques souffrant de niveaux d’endettement élevés.

L’auteur de ce brûlot : la Banque centrale européenne. Avec Mario Draghi en taupe russe ? »

Pierrick Tillet, Chroniques du Yéti, le 26 novembre 2016

Lire aussi :

L’UE place la “propagande” russe et islamiste au même niveau

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Propagande : submergés par le « populisme », ils inventent les « fake news »

  1. guyem dit :

    La manipulation des masses est quelque chose de fascinant , les recettes sont vieilles comme le monde et quelle que soient les technologies ,,,,😉

  2. tomcats dit :

    Depuis le 11 septembre 2001 on sait que les fake news, la désinformation et l’omerta sur les sujets tabou sont de leur côté !

  3. Igor dit :

    Enorme « fake news » : la primaire de l’ump…on pourrait s’attendre à la même chose avec le pcf ou le fn ?

  4. Alcide dit :

    Sur ce sujet , un bon article de Paul Craig Roberts:
    The Western War On Truth — Paul Craig Roberts
    The Western War On Truth

    Paul Craig Roberts

    The “war on terror” has simultaneously been a war on truth. For fifteen years—from 9/11 to Saddam Hussein’s “weapons of mass destruction” and “al Qaeda connections,” “Iranian nukes,” “Assad’s use of chemical weapons,” endless lies about Gadaffi, “Russian invasion of Ukraine”—the governments of the so-called Western democracies have found it essential to align themselves firmly with lies in order to pursue their agendas. Now these Western governments are attempting to discredit the truthtellers who challenge their lies.

    Russian news services are under attack from the EU and Western presstitutes as purveyors of “fake news.” http://www.globalresearch.ca/moscow-accused-of-propagating-fake-news-eu-resolution-on-russian-propaganda/5558835 Abiding by its Washington master’s orders, the EU actually passed a resolution against Russian media for not following Washington’s line. Russian President Putin said that the resolution is a “visible sign of degradation of Western society’s idea of democracy.”
    La Suite:
    http://www.paulcraigroberts.org/2016/11/27/the-western-war-on-truth-paul-craig-roberts/

    Trop de mensonges tue le mensonge ou  » on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps… »
    ( Je m’en suis aperçu avec mon ex…)

  5. sofiane dit :

    Les fake news ce sont les MERDIAS qui nous les servent toute la journée ….tous les mois de l’année !!

  6. zorba44 dit :

    Internet le boomerang qui revient en pleine poire des merdias !

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s