Après la victoire, Alep se relèvera de ses ruines, pas les médias occidentaux (F. Cunningham)

Les Etats-Unis et leurs complices en criminalité souffrent d’un effondrement de leur santé mentale

medias-mensonge-propagande

« Les Etats-Unis et leurs partenaires, sponsors du terrorisme, constatent la ruine de leur projet de changement de régime en Syrie alors que l’Armée syrienne et ses alliés viennent de remporter une victoire spectaculaire en libérant l’importante ville stratégique d’Alep.

Les gouvernements occidentaux et leurs laquais à l’ONU évoquent avec cynisme et perversité une « déroute de l’humanité ».

Il est plus proche de la vérité de noter « l’effondrement de leur santé mentale ». Ceci parce que le récit officiel de l’Occident sur la guerre syrienne est finalement mis au jour à grande échelle.

Ce qui est exposé au monde entier est une couverture de propagande systématiquement fausse qui dissimule une entreprise criminelle – une entreprise impliquant des intermédiaires terroristes et des faux rebelles modérés, parrainés par les gouvernements occidentaux depuis six ans, dans une conspiration pour renverser le gouvernement de la Syrie. La gravité de ce crime systématique, commis par Washington et ses différents partenaires, apparaît maintenant sous nos yeux.

Incapables de faire face à leur propre déni de criminalité, les gouvernements occidentaux, et leurs médias de masse complices, recourent à la négation pure et simple et à la production de mensonges de plus en plus éhontés.

Au lieu d’assumer la réalité du fait que les forces de l’État syrien ont repris Alep aux groupes brutaux illégalement financés et armés par l’Occident et ses clients régionaux, ceux-ci qualifient la victoire de libération syrienne de « chute d’Alep ». Un rapport sur la chaîne américaine CNN a même qualifié l’armée syrienne victorieuse et ses alliés de « persécuteurs ».

L’ambassadeur des États-Unis auprès de l’ONU, Samantha Power, a cité des rapports non vérifiés faisant état d’exécutions de civils à Alep et a éreinté la Syrie et ses alliés, la Russie et l’Iran, pour n’avoir « aucune honte ». C’est Power et ses partenaires occidentaux, y compris les hauts fonctionnaires des Nations Unies, qui devraient se couvrir la tête de cendres.

Parmi les propagateurs hystériques des supposés atrocités et massacres perpétrés cette semaine, le journaliste humanitaire de l’ONU, Jens Laerke, a déclaré que les événements d’Alep étaient la manifestation d’une « déroute de l’humanité ». Des mots émouvants, mais loin de la réalité.

Les médias d’information occidentaux publiaient des manchettes sur les exécutions sommaires de femmes et d’enfants par l’armée syrienne et ses alliés russes, iraniens et libanais alors qu’ils avançaient pour reprendre finalement tout le nord de la ville.

Le chef sortant de l’ONU, Ban Ki-Moon, a dénigré une « victoire militaire intransigeante », tandis que ses subordonnés Rupert Colville et Jan Egeland dénonçaient des conditions « infernales » et les « crimes de guerre » commis par la Syrie et la Russie.

Le problème est que toutes ces assertions sensationnelles et téméraires sont basées sur des affirmations non vérifiées, fournies par des activistes anonymes ou des personnes impliquées avec des militants intégrés à des groupes terroristes comme Jaysh al Fatah, Jabhat al Nusra, Ahrar al Sham et Nour al din al Zenki, tous affiliés au réseau terroriste internationalement interdit al-Qaïda – avec lequel les gouvernements occidentaux prétendent être en guerre.

C’est vraiment une révélation grotesque de découvrir que les gouvernements occidentaux et les responsables de l’ONU agitent publiquement de la propagande au nom de groupes terroristes.

Samantha Power et son homologue britannique à l’ONU, Matthew Rycroft, ont cité des rapports de l’ONU au sujet de l’exécution de 82 civils, dont 11 femmes et 13 enfants, par les forces syriennes pro-gouvernementales au cours des dernières heures de la reprise d’Alep. Mais les mêmes rapports de l’ONU étaient fondés sur des sources non vérifiées, supposées être intégrées parmi les terroristes. Ce n’est pas un reportage. Il s’agit simplement de recycler des rumeurs visant à sauver la peau des terroristes.

Le simple fait que l’information vienne de sources non vérifiées n’a pas empêché les Nations Unies, Power, Rycroft et le troupeau des médias occidentaux, y compris le Washington Post, CNN, Guardian, The Indépendant, France 24, etc., de présenter les revendications comme si elles étaient des faits.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguéi Lavrov, a accusé les gouvernements occidentaux et leurs journalistes zélés, qui ne se posent pas de question, de diffuser des « fausses nouvelles » sur les événements dramatiques en Syrie cette semaine. Lavrov a souligné qu’aucune des atrocités alléguées n’a été reconnue par des groupes humanitaires indépendants.

L’ambassadeur syrien à l’ONU Bashar al Jaafari a également réfuté les allégations d’atrocités qui semblaient rendre ses homologues occidentaux si perplexes.

Les gouvernements occidentaux et les médias ont persisté dans leurs fantasmes morbides en dépit d’abondantes séquences vidéo, qu’ils diffusaient eux-mêmes, montrant des milliers de civils s’éloigner tranquillement des quartiers détenus par les rebelles à Alep pour se diriger vers les forces de l’Armée syrienne. Est-ce le comportement de gens massacrés, exécutés sommairement, assassinés ?

L’une des plus absurdes distorsions a été celle de France 24. Le radiodiffuseur public d’un des pays qui a fourni des armes et de la propagande aux terroristes en Syrie au cours des six dernières années a décrit cette semaine comment « les gens d’Alep célébraient leur libération par le gouvernement ». Étant donné que le gouvernement syrien détient pratiquement tout Alep cela signifie que la grande majorité des Syriens fêtait l’événement. Pourtant, France 24 s’efforce de créer une fausse division entre les populations pro et anti-gouvernementales.

La représentation plus logique et plus véridique est que les civils syriens peuvent enfin fuir les bandes terroristes qui les ont assiégés. Mais en rapportant cela, tout le faux récit occidental sur ce qui se passait à Alep et en Syrie depuis six ans s’écroulerait comme un château de cartes.

Pourquoi les médias occidentaux ne sont-ils pas en train d’interviewer les dizaines de milliers de civils qui ont maintenant réussi à fuir les groupes terroristes vaincus ? Pourquoi les médias occidentaux ne posent-ils pas de questions sur la nature de leur captivité ? Par exemple, pourquoi ne pouvaient-ils pas échapper aux rebelles extrémistes d’Alep-Est jusqu’à maintenant ? Que pensent ces civils de l’armée syrienne et de ses alliés qui ont écrasé les rebelles ?

L’absence curieuse et sidérante de tout témoignage apporté par les médias occidentaux de la part des milliers de civils libérés à Alep se retrouve dans la même absence curieuse et sidérante de témoignages des milliers de civils libérés ailleurs en Syrie par l’armée au cours de cette année.

C’est parce que ces civils parlent aux médias qui sont prêts à relater – comme le radiodiffuseur d’État syrien SANA, ainsi que RT, Press TV et Al Manar – que le cauchemar imposé par les terroristes soutenus par les Occidentaux est terminé. Si les médias occidentaux devaient réellement se donner la peine de faire du véritable journalisme, ils iraient dans des régions libérées d’Alep et d’autres villes et villages de Syrie et raconteraient que la vie heureuse est revenue à la normale pour ces familles et communautés.

La vérité est que Alep a été envahie, en juillet 2012 par des terroristes soutenus par l’Occident qui ont transformé les quartiers Est de la ville en un repaire sous le règne de la terreur. Un califat dévoyé et dément y a été imposé, dirigé par des djihadistes wahhabites. À l’instar de la Syrie dans son ensemble, ces mercenaires étaient blanchis par l’Occident comme des « rebelles modérés et pro-démocratiques » – bien que soi-disant mélangés à des extrémistes djihadistes.

Si tel était le cas, alors où sont ces supposés modérés maintenant que le dernier repaire de rebelles à Alep a été libéré ? L’absence flagrante des rebelles « modérés, pro-démocratiques » – inventés par l’Occident – qui sortent des ruines d’Alep est aussi grave que l’absence de civils pétrifiés dénonçant les atrocités de l’armée syrienne ou les crimes de guerre russes.

Au cours de cette semaine mémorable, le récit occidental sur Alep et la guerre syrienne en général s’est effondré en un tas de poussière. Aucune avalanche de dénis et de distorsions supplémentaires ne peut cacher la mise en lumière de la propagande et des mensonges occidentaux.

Il est ironique de voir que les médias occidentaux ont récemment agité le phénomène des « fausses nouvelles » dans le contexte de la tentative de discrédit jeté sur la Russie au sujet d’une prétendue ingérence électorale aux États-Unis et en Europe.

La Syrie a démontré que les vrais coupables de la propagation de « fausses nouvelles », et plus grave encore de faux récits, sont les gouvernements occidentaux et leurs médias d’actualité prétentieux, auto-satisfaits et arrogants.

Inaptes à faire face à la vérité insupportable de sa complicité criminelle, l’Ouest exhibe l’effondrement de sa santé mentale.

Alep et la Syrie émergeront un jour de nouveau des ruines. Ce n’est pas le cas des gouvernements ignominieux de l’Ouest et de leurs médias mensongers et criminellement complices. Ils ne renaîtront jamais de leurs ruines ».

Finian Cunningham, Strategic culture, le 15 décembre 2016

Traduit et édité par jj, relu par Catherine pour le Saker Francophone

Rappels :

L’hôpital qui se fout de la charité : « N’y a-t-il rien qui puisse vous faire honte ? » s’écrie Samantha Power

Ignace – Alep reprise aux rebelles, l’ONU « horrifiée »

En Syrie, la fête est finie pour les charlatans (B. Guigue)

L’ambassadeur syrien à l’ONU : « Nous en avons marre. Trop, c’est trop »

La destruction de la Syrie : une entreprise criminelle concertée (D. Johnstone)

[Désinformation] Yann Moix : « 80% des morts en Syrie sont le fait du régime de Bachar el-Assad »

Les révélations fracassantes d’un ancien rédacteur en chef allemand sur ses liens et ceux de la plupart des journalistes occidentaux avec la CIA

Addendum :

Mensonges à propos d’Alep : le « fact checking » de Ben Swann

(source : Cercle des Volontaires)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Après la victoire, Alep se relèvera de ses ruines, pas les médias occidentaux (F. Cunningham)

  1. Chris dit :

    Parmi les MERDIAS à la solde des mondialistes il faut mettre Boulevard Voltaire :

    « Les Européens sont-ils devenus lâches ? »

    « Mais quand allons-nous enfin réagir ? À une certaine époque, quand un ennemi tentait de nuire à un pays, la première chose logique et saine à faire était de lui éclater la tronche à grand renfort de pierres, de flèches, de balles, de boulets ou de bombes (en fonction de l’époque).
    …….
    Aujourd’hui l’Allemagne, hier la France, qu’en sera-t-il demain ? Quand comprendrons-nous que l’islam, qui se revendique aujourd’hui clairement notre ennemi, nécessite un principe de précaution dans tous les pays où il est présent ? Combien d’ambassadeurs devront laisser leur vie pour que l’on daigne bien sortir de notre supermarché et marcher contre nos ennemis ? »

    http://www.bvoltaire.fr/henridaramis/les-europeens-sont-ils-devenus-laches,301194

    Un vrai scandale cet article.
    Il veut faire la guerre à l’Islam c’est-à-dire « marcher contre » plus d’un milliard « d’ennemis » ?! Leur « éclater la tronche » avec nos armées ??
    Sait-il ce qu’est l’islam, sa diversité ?
    Sait-il qui a créé le terrorisme dit « islamique » ?
    Sait-il qui fomente les attentats sous fausse bannière… comme celui de Berlin, le dernier en date ?

  2. Quelle analyse pertinente et ciselée… Comme quoi Entrefilets qui avait posé la question « Syrie, le dernier massacre de l’empire ? » le 29/11 dernier ne s’était pas Trumpé non plus ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/29/ne-nous-trumpons-pas/ Alors certes, il n’avait pas imaginé l’énormitude désinformation merdiatique (comme aurait pu dire Ségolène) à laquelle on a eu droit, et sous nos yeux un peu effarés quand même tant y’en a eu de l’infaux ! De Eva Bartlet obligée d’expliquer les raisons de son intervention à l’ONU… Bachar Ja’faari qui met les points sur i et les barres sur les t ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/21/avec-lotan-va-tout-sen-va/ Bruno Guigue qui affirme lui aussi que « Sur la Syrie, la France est en état d’extinction cérébrale ».
    Si vous me le permettez, le Dr. Asharaf Ezzat a écrit un article intitulé « Les racines juives de la culture takfirie » et traduit par Résistance71 dont voici le début : Çà a commencé après l’onde de choc chaotique et non anticipée des manifestations au Moyen-Orient, connues sous le nom de “printemps arabe”. Même ceux qui l’ont vu venir n’ont jamais pensé qu’il mènerait à la guerre et à la destruction à une telle horrifique échelle. C’est époustouflant : où donc se sont cachés tout ce temps ces hordes de guerriers musulmans fanatiques ? Ils ne sont pas sortis de nulle part. D’où proviennent tous ces terroristes “takfiristes” et quels sont les racines historiques et culturelles qui ont aidé à façonner ce dogme morbide et son intolérance ? Est-ce que cette culture d’anathémiser quiconque souscrit à une foi différente est un phénomène nouveau ou pourrions-nous retracer historiquement le chemin de ses racines culturelles et géographiques ?
    L’intégralité est dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/13/ni-terre-promise-ni-peuple-elu/ Et si le parallèle est audacieux, je le trouve éclairant et encore plus à cette heure de la nuit…

  3. lemodere dit :

    L’article est enflammé par le parti pris de son auteur. Des faits sont certes incontestables mais moralement dérangeants pour celui qui adhére à ces vérités. De ma part, apolitique, je me contenterais de réveler les faits sur le terrain et mettre en exergue implication directe de l’Occident et de certains pays régionaux en l’occurrence l’Arabie Saoudite et le Qatar.
    L’idée maîtresse est d’éliminer les vestiges de l’époque socialiste. Le coup a réussi à deux reprises en Irak et en Libye (l’Algérie est pour l’instant épargnée mais provisoirement en dépit de sa prétendue lutte contre le terrorisme) . Réconfortées par ce succés les USA voulaient l’exploiter au détriment de la Syrie. Le tour de passe passe est toujours le méme impliquant des armes interdites (voir lamrani.over-blog.com qui a utilisé les armes chimiques en syrie?) C’est grace aux interventions de la Russie et de la Chine aux NU que les expéditions militaires programmées ont été annulées. Mais ce n’est que partie remise. Exploitant le souffle des troubles engendrés par le Printemps Arabe, les manifestations pacifiques en Syrie se sont transformées en opposition armée disposant d’un encadrement et d’un potentiel de guerre qui étaient sur le point d’arriver à bout du régime. Mais M Assad a fait appel à la Russie laquelle a été soutenue par le gouvernement chinois qui n’a pas hésité à envoyer des unités navales au large de la Syrie.
    Depuis cette date, jusqu’à présent les ennuis n’ont pas cessé de perturber les relations du Kremlin avec l’Etat fort de la région et membre de l’OTAN: la Turquie (destruction du bombardier russe par Ankara et enfin assassinat de l’ambassadeur russe sur le sol turc). La victoire des forces gouvernementales syriennes à Alep avait mis fin au réve des opposants pour une victoire rapide tablée surtout sur l’expectative de sedition de l’armée et d’une révolution populaire le tout soigneusement planifié par leurs parrains.
    Quelle serait la situation en Syrie? Au début les opposants ont rejeté toutes les propositions de réconciliation « avec un régime aux mains salies par le sang » De leur coté les pays occidentaux ne voyaient aucune solution tant que M Bachar est présent soit durant la période transitoire ou aprés. Actuellement on est convaincu que la solution de la crise syrienne réside dans les négociations.
    Mais cette solution aurait du étre réaliste auparavant . Dans l’état actuel des choses, il est difficile d’intégrer les différentes factions dans la société civile ou de leur accorder des fonctions quelconques dans les institutions étatiques .
    Les leaders seront toujours gratifiés pour le service rendu. Les intervenants condamnés à errer à la recherche d’opportunités soit en groupes constitués ou individuellement..
    Les séries d’attentats qui ont secoué l’Europe ne sont qu’un préambule de ce qui se produirait ultérieurement (voir sur le méme blog vers la création d’un nouveau Daech à partir des milices?)

    • matbee dit :

      Quel gloubi-boulga ! De quel « parti pris » parlez-vous ? L’article est limpide au contraire, contrairement à votre pavé indigeste…

      Un exemple : « L’idée maîtresse est d’éliminer les vestiges de l’époque socialiste. »

      Ah… vraiment ??? Toute cette affaire de chaos et de destructions au Moyen-Orient serait une question de lutte contre le « socialisme » ? Sans blague…

      • lemodere dit :

        Il faut analyser les faits produits sur le terrain et les intervenants étrangers pour pouvoir en appréhender le but. Réfléchissez un peu. L’Irak, puis la Libye et enfin la Syrie. Est ce une coïncidence? Et les frappes concentrées de Daech est-ce encore une coïncidence? Je vous prie avant d’intervenir, il faut maitriser quatre disciplines: l’histoire car toute manifestation à un lien historique, la géographie: structure immuable qui motive l’engagement des politiciens et commande les manoeuvres des généraux . Le droit pour pouvoir légitimer ou dénoncer enfin l’économie pour connaitre les gains à tirer. Sans maîtrise de ces disciplines, il serait sage d’écouter pour éviter de tomber dans « gloubi-boulga » Cordialement

  4. zorba44 dit :

    Alep vous en chiens de merdias : La honte de l’humanité ne se situe pas en Syrie !…
    Et pourquoi avoir tué le terroriste de l’attentat de Berlin, suspect certes armé mais qu’on aurait pu arrêter plutôt que de l’abattre ?

    Tout ceci, afin que les merdias qui appartiennent à l’oligarchie criminelle complaise à l’oeil et à l’oreille de leurs propriétaires…

    Sidération que cette civilisation de l’Ouest : ouste l’ouest à la casse, c’est là qu’il va tout droit !.

    Jean LENOIR

  5. zorba44 dit :

    La honte de notre humanité …
    Merci Olivier et joyeux Noël

    Amitiés

    Jean

  6. Ping : Après la victoire, Alep se relèvera de ses ruines, pas les médias occidentaux (F. Cunningham) |

  7. cesar rachid dit :

    maintenant que la guerre en Syrie se termine ,rien ne s’oppose à faire repartir les migrants dans leur pays. d’autant que ce magnifique pays doit être reconstruit et qu’il faut de la main d’oeuvre locale. IL va peut être se poser un problème, puisque ces migrants ont fuit comme des déserteurs leur pays au lieu de le défendre, ils risquent d’être accueillis sèchement, et les règlements de compte vont se faire entre ceux qui ont été dorlotés par l’europe et ceux qui ont subit la guerre.

  8. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce samedi 24 décembre 2016

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours l’information en temps réel des principaux sites mainstream & alternatifs.
    https://www.crashdebug.fr/defcon-room

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  9. Geraldine dit :

    Ce que les mails d’Hillary Clinton nous apprennent sur la lutte « anti-terroriste » en 1 minute :

  10. Soetoro dit :

    Avant de partir Obama fait un dernier cadeau à la Russie

    Avant de quitter la Maison Blanche, Barack Obama a décidé de mettre des bâtons dans les roues de la Russie ainsi que d’autres Etats en ordonnant d’allouer plus d’argent afin de contrer la fameuse «agression russe» et d’exclure toute coopération militaire avec Moscou.

    En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/defense/201612241029328525-obama-usa-loi-defense/

  11. Ping : INFORMATIONS INTERNATIONALES – MENSUEL NATIONAL D'ALGÉRIE

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s