Rex Tillerson : « Le leadership des Etats-Unis évitera au monde de sombrer dans le chaos »

Il fallait l’oser, celle-là ! Si, avant même l’investiture de Donald Trump, son futur secrétaire d’Etat annonce ainsi la couleur, on peut dire que le nouvel ordre mondial multipolaire est très mal parti. L’Empire du chaos n’est pas mort et la nouvelle administration américaine n’a visiblement pas l’intention de le voir mourir. Décidément, les trahisons de promesses s’enchaînent… OD

rex-tillerson-leadership-usa

« Après avoir créé le chaos au Proche-Orient, les États-Unis ont l’intention de mettre fin au chaos mondial. Récemment nommé secrétaire d’État par Donald Trump, Rex Tillerson, dans son rapport au sénat, explique qu’en fait seuls les USA pourraient résoudre la crise globale actuelle.

L’ex-PDG du géant pétrolier Exxon Mobil, Rex Tillerson, estime que les États-Unis sont le seul pays qui pourrait maintenir l’ordre mondial. Celui qui devrait être le prochain secrétaire d’État américain a déclaré, lors de ses audiences devant le sénat, qu’un refus de leadership de la part des États-Unis provoquerait le chaos total dans le monde.

« Les États-Unis sont la seule puissance et la boussole morale capable d’unir le monde… Si nous rejetons notre leadership, nous risquerons de laisser le monde sombrer dans le chaos », mentionne-t-il dans son rapport, publié par le Washington Post.

Rex Tillerson reconnaît que « ces derniers temps le leadership des États-Unis est remis en cause », que le pays « a buté contre des difficultés ». En tant que secrétaire d’État, M.Tillerson, aura pour objectif « non seulement de réanimer, mais aussi d’affirmer le leadership américain ».

Le président élu Donald Trump a déjà choisi les membres pour son cabinet. Les auditions au Senat consacrées à l’approbation des candidatures nommées par Donald Trump ont commencé mardi. Quatre prochaines auditions sont au programme mercredi 11 janvier, notamment celle de Rex Tillerson ».

Sputnik, le 11 janvier 2017

Quelques rappels :

Les USA, pour tenter de ralentir leur déclin, entrainent le monde vers le chaos et la tyrannie

Les Etats-Unis, « une nation d’assassins »… Un ancien ambassadeur vide son sac

La politique étrangère de Donald Trump ne sera pas un long fleuve tranquille

Brandon Smith : « Trump est exactement là où les élites le veulent »

Le patron d’Exxonmobil veut bien du gaz de schiste, mais pas chez lui

Lire aussi :

Les USA ont largué 26.171 bombes dans le monde en 2016

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Rex Tillerson : « Le leadership des Etats-Unis évitera au monde de sombrer dans le chaos »

  1. zorba44 dit :

    Boussole morale ! …boussole morale : elle a bon dos la morale d’être engluée dans un brouet de plumes et de goudron…

    Jean LENOIR

  2. matbee dit :

    Et pendant ce temps-là le Donald tweete sur la paix avec la Russie… quelle bande de faux-culs !

    https://gaideclin.blogspot.fr/2017/01/donald-trump-snobe-les-medias.html

  3. Pierre dit :

    Pognez pas les nerfs les amis! Laissons venir! Respirons par le nez! Que vous êtes impatients de descendre Trump! Il n’est même pas encore officiellement en fonction que les couteaux volent déjà bas!

    Moi je l’aime Trump! Plus le monde le descend, plus je l’aime! C’est la preuve que la médecine opère déjà! Imaginez! Surtout lorsque l’on regarde qui pleure, qui se plaint, et qui est frustré! Quel plaisirs! Je l’aime car il fait chier le Système! C’est déjà la preuve qu’il dérange et que les chose ne peuvent que changer, du moins pour un temps, nous aurons droit à une accalmie bienfaisante des évènements en cours qui dégénéraient dangereusement.!

    Lisez:

    « La nouvelle administration des USA, son leadership, évitera que le monde ne sombre davantage dans un chaos indescriptible, en neutralisant les folles ambitions et volitions guerrières de l’ancienne administration et ses manigances mondialistes et prédatrices à l’encontre d’une vie saine et paisible des américains et de l’ensemble des peuples de la terre! »

  4. Bah oui mais c’est de l’Exceptionnalistan dont on cause… Exceptionnels et Indispensables et tout le reste du monde : superflu ! Ray McGovern nous avait déjà bien conseillé de « Rester Humains » https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/13/les-superflus-parlent-aux-indispensables/
    McGovern est un lanceur d’alerte. Et nous pouvons toutes et tous devenir des lanceurs d’alerte. Bon gratos pas comme certains qui monnayent cher leurs fuites. Comme nous l’explique Kevin Annett co-fondateur du Tribunal International pour les Disparus du Canada dans son livre « Le bouclier du lanceur d’alerte » que Résistance71 a entièrement traduit et en accord avec l’auteur, j’ai réalisé la version PDF pour le proposer en lecture et téléchargement gratuits donc ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/22/tous-des-lanceurs-dalerte/ Et on y apprend plein de choses comme disait le Thomas Paine en 1778 « Un homme (et une femme, on est en 2016) et la vérité font une majorité ». Bon le 20 janvier sur le Mall y’a bal de chapeaux pointus ♫ Et gageons que ce ne sera pas ♪ Turlututu… Enfin ça m’étonnerait beaucoup, non ?

  5. Bernie dit :

    Pour Hollande ce 2 janvier son seul ennemi c’est Daesh…

    C’est pas la finance…?

    C’est pas le chômage ?

    C’est pas Assad ?

    C’est pas Poutine ?

    C’est pas Trump ?…

  6. ZaZ dit :

    Tillerson fait profil bas !

    Il faut à tout prix désamorcer le soupçon de collusion Poutine-Trump…

    Le futur chef de la diplomatie américaine dénonce le « danger » russe

    http://www.boursorama.com/actualites/le-futur-chef-de-la-diplomatie-americaine-denonce-le-danger-russe-78c771eb05cee7babc7e2969ab35cab9

  7. Ping : Rex Tillerson : « Le leadership des Etats-Unis évitera au monde de sombrer dans le chaos » |

  8. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce jeudi 12 janvier 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours toute l’actualité internationale
    https://www.crashdebug.fr/international

    Ainsi que l’actualité en temps réel 7j/7 et 24h/24
    https://www.crashdebug.fr/defcon-room

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  9. Pierre dit :

    Trump nomme un Kennedy dans une commission sur l’innocuité des vaccins

    Le président élu Donald Trump a demandé mardi à Robert Kennedy Junior, neveu de John Fitzgerald Kennedy, de présider une nouvelle commission sur la sûreté de la vaccination alors même que cet écologiste doute de leur innocuité.

    Cet avocat démocrate spécialisé dans le droit de l’environnement, fils du sénateur Robert Kennedy et neveu de l’ancien président JFK, a comme Donald Trump émis de sérieux doutes sur l’innocuité des vaccins et suggéré que certains pouvaient provoquer l’autisme, des assertions unanimement démenties par les autorités médicales sur la base de nombreuses études.

    « Il m’a demandé de présider une commission sur la sûreté des vaccins et leur intégrité scientifique », a rapporté M. Kennedy à des journalistes après une entrevue avec Donald Trump à New York. « Je lui ai dit que j’acceptais », a-t-il dit.

    http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2017/01/12/34794802.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=blogdejocelyne

    • Alcide dit :

      … des assertions unanimement démenties par les autorités médicales sur la base de nombreuses études…

      D’autres études démontrent la liaison de mort subite ou d’autisme avec la vaccination.
      Mais il ne faut surtout pas troubler le business à milliard de la fraude à la vaccination et ses rétrocommissions …surtout quand c’est politique qui s’en mêle, qui palpe et rend la prise de poison obligatoire pour les plus petits.
      Rappelons nous le milliard dépensé ( par l’état cad le contribuable mais tous bénef pour les labos) pour lutter contre une grippette ( déclaré monstrueuse et mortelle par l’OMC…) ou un professeur célèbre en France interdit d’exercer suite à sa position de doute sur l’efficacité vaccinale.

  10. xavib dit :

    Pas encore investis….et déjà une vraie cacophonie ! ça promet…

    AFP, publié le jeudi 12 janvier 2017 à 20h49

    Diplomatie: les contours de la prochaine politique étrangère américaine dessinés par Rex Tillerson et James Mattis ont contredit le milliardaire

    Fermeté avec la Russie et la Chine, respect de l’accord sur le nucléaire iranien, quête d’une solution au conflit israélo-palestinien: le secrétaire d’État et le chef du Pentagone choisis par Donald Trump ont dessiné les contours de la prochaine politique étrangère américaine.

    Mais sur les dossiers stratégiques, en particulier le rapprochement avec la Russie prôné par le président élu des États-Unis, l’ex-PDG d’ExxonMobil Rex Tillerson, qui brigue la tête de la diplomatie américaine, et l’ancien général des Marines James Mattis, qui ambitionne de diriger la Défense, ont contredit le milliardaire lors de leurs auditions de confirmation mercredi et jeudi devant le Sénat.

    – Poutine, un « danger » qui « cherche à casser l’Otan » –

    Prenant le contre-pied de Donald Trump, Rex Tillerson et James Mattis ont décoché des flèches assassines contre le président russe Vladimir Poutine. Le général Mattis s’est montré particulièrement ferme, dans le but peut-être de rassurer des sénateurs républicains inquiets d’une complaisance du prochain locataire de la Maison Blanche envers le chef du Kremlin.

    Il a ainsi accusé le président russe de « chercher à casser l’Alliance atlantique », Rex Tillerson ayant aussi reconnu que « nos alliés de l’Otan avaient raison de s’alarmer de la résurgence de la Russie ».

    Le secrétaire d’État désigné a même jugé que Moscou « représentait un danger » pour l’Europe et les intérêts américains. Aux yeux de l’éventuel futur patron du Pentagone, la Russie « a choisi d’être un rival stratégique des États-Unis ».

    Des propos belliqueux qui tranchent avec ceux conciliants du prochain président des États-Unis, qui n’a cessé de louer « l’intelligence » du chef de l’État russe et qui a encore jugé mercredi que si M. Poutine l’appréciait, c’était un « atout » pour le réchauffement des relations Washington-Moscou.

    http://actu.orange.fr/monde/des-ministres-choisis-par-trump-le-contredisent-sur-sa-politique-etrangere-CNT000000B8vfN/photos/l-ex-pdg-d-exxonmobil-rex-tillerson-brigue-la-tete-de-la-diplomatie-americaine-15f7d1c73ad79c37290a9649a2ee15a7.html

  11. Pierre dit :

    Entêtement

    12 Janvier 2017 , Rédigé par Observatus geopoliticus

    Face au vent de l’histoire, le système impérial est en émoi, ne lâche pas prise et s’arc-boute. Les accusations contre le Donald deviennent chaque jour plus ubuesques, l’objectif étant bien évidemment de dénigrer préventivement toute forme de rapprochement avec Moscou – Trump est sous influence russe, c’est la raison pour laquelle il veut s’associer avec Vlad l’empaleur…

    Aussi, les membres de la nouvelle administration, Affaires étrangères et Pentagone notamment, ont dû monter patte blanche lors de leur audition devant le Sénat et chanter le petit couplet Danger Russie pour y emporter l’adhésion. Notons au passage l’archaïsme du processus américain où une assemblée presque aussi déconsidérée que le flamby élyséen (18% d’opinions favorables seulement et 78% de défavorables) se permet de faire passer sur le grill une administration nouvellement élue bénéficiant du soutien populaire. Mais refermons la parenthèse et revenons au manège des faucons, vrais cons, néo-cons et autre parti de la guerre.

    Qui retrouve-t-on derrière cette cabale ? Les habituels suspects : l’inusable John McCain (qui admet avoir envoyé au FBI les allégations contre Trump), CNN et la clique médiatique, Marco Rubio, certains secteurs de la CIA, Soros (qui a d’ailleurs perdu un milliard de $ suite à l’élection)… La vieille garde contre le nouveau monde.

    Dernier cadeau du prix Nobel de la… oui, paix… avant son départ sur les terrains de golf, l’OTAN envoie 3 000 soldats US en Pologne aux frontières de la Russie, dans ce qui est le plus grand déploiement de forces militaires américaines en Europe depuis des décennies. Stratégiquement parlant, cela n’a aucune réelle importance et nous sommes plutôt dans la gesticulation médiatique. Mais ici comme ailleurs, il s’agit de provoquer Moscou et miner un peu plus le terrain du Donald…

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/01/entetement.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s