« Mensonge, fausse bannière et vidéos », une politique américaine (B. Guigue)

WAR & CONFLICT BOOK ERA: VIETNAM« Pour justifier l’ingérence dans les affaires des autres, Washington manifeste à la fois un véritable génie de l’affabulation et un manque évident d’imagination. Les dirigeants US n’oublient jamais d’inventer une histoire à dormir debout, mais elle a toujours un air de déjà-vu. Le plus étonnant n’est pas que Washington fasse preuve d’une telle répétition dans son répertoire, c’est plutôt qu’on semble le découvrir à chaque fois. En attendant, les faits parlent d’eux-mêmes. L’analyse des conflits du demi-siècle écoulé révèle le même modus operandi, elle fait apparaître les mêmes grosses ficelles.

Premier cas d’école, la guerre du Vietnam. En août 1964, le fameux incident du Golfe du Tonkin fait subitement basculer l’opinion américaine dans le camp belliciste. Des vedettes lance-torpilles nord-vietnamiennes, accuse Washington, ont attaqué le destroyer de la Navy « Maddox » au milieu des eaux internationales le 2 août. Dans un contexte de tensions entre Washington et Hanoï, la Maison-Blanche soutient que cette provocation communiste ne peut rester sans réponse. Mis sous pression, le Congrès des Etats-Unis autorise le président Johnson, le 7 août, à riposter militairement. Dans les mois qui suivent, des centaines de milliers de soldats volent au secours du régime sud-vietnamien et les bombardiers US pilonnent les positions nord-vietnamiennes.

A l’époque, la presse occidentale reprend mot pour mot la version officielle, accréditant la thèse d’une agression des forces communistes nord-vietnamiennes qui seraient donc responsables de l’escalade militaire. Pourtant, cette narration de l’incident est totalement fictive. Elle a été fabriquée de A à Z. En réalité, aucune attaque n’a eu lieu. Le « Maddox » était dans les eaux territoriales nord-vietnamiennes et non dans les eaux internationales. Il a bien tiré 350 obus, mais dans le vide, contre un ennemi parfaitement imaginaire, pour faire croire à une attaque. Mais peu importe. Il fallait démontrer l’agressivité criminelle du camp adverse, lui faire porter la responsabilité d’une guerre totale. Elle fera trois millions de morts, et les USA la perdront.

Deuxième cas d’école, la guerre contre l’Irak. Les attaques terroristes du 11 septembre 2001 fournissent à l’administration Bush un prétexte idéal pour lancer une vaste offensive au Moyen-Orient. Elle passe d’abord par la destruction du régime taliban en Afghanistan (pourtant installé avec la bénédiction de Washington), puis par l’attaque contre l’Irak de Saddam Hussein (mars 2003). Privée de toute légitimité internationale, cette agression militaire contre un Etat qui ne menace personne se prévaut, officiellement, d’un double « casus belli ». Bagdad détiendrait des armes de destruction massive représentant un danger mortel pour la sécurité collective, et le régime baasiste fournirait une aide logistique à l’organisation terroriste Al-Qaida.

Comme pour l’incident du Golfe du Tonkin, cette double accusation est une monstrueuse affabulation. On eut beau faire semblant de les chercher, on n’a trouvé aucune arme de destruction massive en Irak, ni aucune connivence entre le régime irakien et l’organisation terroriste fondée par Ben Laden. En revanche, l’implication des services secrets américains et saoudiens dans les attentats du 9/11 est un secret de polichinelle. La version officielle permet donc d’occulter cette responsabilité (qui reste obscure dans ses détails) en se livrant à une inversion accusatoire. Pour justifier la liquidation d’un Etat qui s’oppose à ses ambitions, Washington l’accuse de ses propres turpitudes. Habituée à avaler des couleuvres, la presse occidentale reproduira servilement l’argumentaire contre Bagdad.

Troisième cas d’école, la Syrie. A partir du printemps 2011, une contestation minoritaire et encouragée de l’extérieur, sur le modèle préfabriqué des « révolutions arabes », réclame la destitution du président syrien. Des provocations et des attentats créent un climat de guerre civile, aggravé par l’aide massive que fournissent à la rébellion armée les puissances occidentales et les pétromonarchies du Golfe. Refroidi par les fiascos afghan et irakien, Washington préfère intervenir contre Damas en utilisant des « proxys », des organisations de mercenaires. Mais une partie de l’establishment, acharnée, veut provoquer la chute de Bachar Al-Assad en persuadant Barack Obama d’infliger des frappes aériennes aux forces syriennes.

Pour justifier cette intervention, il faut évidemment un prétexte. On va vite le trouver ! Par l’horreur qu’il inspire, l’usage de l’arme chimique contre des populations civiles constitue le motif idéal. Le 21 août 2013, des images d’enfants gazés dans la banlieue de Damas font le tour du monde. Faute de preuves, les enquêteurs de l’ONU ne désignent aucun coupable. Une étude menée par le prestigieux MIT révélera que cette attaque ne pouvait provenir que des zones rebelles. Mais c’est trop tard. La machine à mensonges tourne à plein régime. Accréditée par Washington, avalisée par ses alliés, la version officielle est reprise par la presse et les ONG subventionnées. Elle devient « la vérité » sur le conflit syrien, le prétexte de l’ingérence étrangère et le faux-nez du néo-colonialisme.

Vietnam, Irak, Syrie, trois exemples parmi tant d’autres ! La liste des pays qui ont subi l’ingérence fomentée grâce à la manipulation de l’opinion est interminable (Cuba, Cambodge, Soudan, Nicaragua, Somalie, Serbie, Libye, Yémen, Chili, Venezuela, Honduras, la liste est non exhaustive ..). A chaque fois, cette manipulation repose sur un mensonge inaugural, énorme de préférence, qui fabrique le casus belli requis par l’ingérence en tétanisant l’opinion internationale. Spécialité US, cette production de la guerre par l’invention pure et simple de son motif est la marque de fabrique de la maison-mère. Lyndon Johnson invente des vedettes-lance-torpilles, Colin Powell brandit sa fiole de jus de pomme à l’ONU, Barack Obama désigne le coupable d’une attaque chimique organisée par ses protégés. Tout est bon pour édifier le bon peuple.

La formule-clé de cette politique, c’est « mensonge, fausse bannière et vidéos ». Le mensonge est l’élément générateur de la guerre impérialiste, sa matière première, son carburant. La fausse bannière (« false flag ») est son mode opératoire préféré, car il autorise l’inversion accusatoire, l’imputation de ses propres crimes à l’adversaire qu’on veut abattre. Les vidéos, enfin, sont l’instrument de communication qui donne corps à la fable fondatrice. Avec la force persuasive de l’image, avec ses effets de réel, cette mise en scène permet de substituer une post-vérité construite à la simple véracité des faits. Ce n’est pas un hasard si le Pentagone a dépensé 500 millions de dollars pour fabriquer de fausses vidéos djihadistes, et si les Casques Blancs, en Syrie, montaient leurs vidéos dans des décors de cinéma ».

Bruno Guigue, Agoravox, le 11 janvier 2017

Quelques rappels :

11 septembre, Journée officielle des “merdias” et du mensonge d’Etat

Fausses bannières flottant sur les foutaises de l’Empire

Pour l’Empire le but est le chaos, pas la victoire (P. Koenig)

Georges Corm : la fabrique de djihadistes

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour « Mensonge, fausse bannière et vidéos », une politique américaine (B. Guigue)

  1. zorba44 dit :

    Le leadership des Etats-Unis évitera au monde de sombrer dans le chaos…. Mais ils nous l’ont bien foutu dans le chaos ces ignobles larves ricaines serviles d’un projet monstrueux d’hégémonie et d’asservissement mondial !…
    …pour assurer la permanence de l’american way of life …mouais qu’en pensent les presque cent millions de citoyens US qui n’existent plus dans les statistiques du non-emploi ?!

    Donald a du pain sur la planche pour être le champion de la création d’emplois qu’il annonce vouloir être – en espérant pour les ricains que ce ne soit pas les mêmes sirènes que celles qu’on a fait danser pendant cinq ans devant les frogs et qu’ils ont eues bien profond dans le f..

    Jean LENOIR

  2. Alcide dit :

    A la longue liste de pays victimes du crime par le terrorisme US ou OTAN on pourrait rajouter l’Europe à commencer par le terrible attentat de la Gare de Bologne par l’OTAN/Gladio en 1980

    L’attentat de Nice rappelle l’Opération Gladio
    Par Paul Craig Roberts
    http://lesakerfrancophone.fr/lattentat-de-nice-rappelle-loperation-gladio

    Un résumé non exhaustif:
    Les fausses bannières dans l’histoire moderne
    http://lesakerfrancophone.fr/les-fausses-bannieres-dans-lhistoire-moderne

    Pour les attentats de Nice , Paris , Berlin , Munich , la liste des invraisemblances et contradictions avec les témoignages et vidéos recueillis sur le champ et absents des enquêtes révèle une implication évidente de not ‘bon gouvernement de socialopes , de franmaque , de « droite » tous larbinisée à l’Empire et aux banksters.
    Et tous criminels de guerre depuis le honteux bombardement de l’ex Yougoslavie.

  3. Pierre dit :

    mercredi 11 janvier 2017

    La Hongrie annonce le bannissement de George Soros

    La Hongrie a annoncé son intention de bannir le mondialiste juif américano-hongrois, George Soros, du pays après la victoire de Donald Trump en novembre.

    Le gouvernement hongrois va «réprimer» les organisations liées à Soros, selon le chef adjoint du parti du Premier ministre Viktor Orban.

    Dans un mouvement audacieux et courageux, les fonctionnaires en Hongrie envisagent de débarrasser le pays de toutes les ONG financées par Soros qui «servent les capitalistes mondiaux et soutiennent le sabotage politique des gouvernements nationaux».

    ARTICLE COMPLET…

    http://numidia-liberum.blogspot.ca/2017/01/la-hongrie-annonce-le-bannissement-de.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+PourUnMaghrebLibreEtLaque+(Pour+un+Maghreb+libre+et+la%C3%AFque)

    • Derenne dit :

      Soros, ce bandit spéculatif de la finance mondiale et dont les fondations sèment le chaos partout, mériterait d’être pendu haut et court !!!…Allez voir sur You Tube les petites vidéos de Mr Ploncard…ce qu’il dit sur Soros et ses semblables est édifiant !!!

  4. Pierre dit :


    Nigel Farage : Une révolution démocratique a démarré

    « Une révolution démocratique a démarré ?! »
    Charles SANNAT
    12 janvier 2017

    http://www.insolentiae.com/une-revolution-democratique-a-demarre-ledito-de-charles-sannat/

  5. Pierre dit :


    Trump règle ses comptes avec CNN : « Vous faites du Fake News ! » (LCI, 11/01/17, 18h06)

    • Pierre dit :


      Conférence de presse intégrale de Donald Trump – traduction LCI puis I-TELE (11/01/17, 17h16)

    • Pierre dit :

      Frau Frauke Petry (AfD) dit « NEIN » à la police de la pensée

      Le mot du général de division de la Garde Impériale, le comte Pierre Cambronne, comptait 5 lettres. Celui de Frauke Petry en compte 4 : « NEIN ! ». Le 21 janvier, le parti patriote allemand AfD (Alternative für Deutschland) organise un meeting à Coblence avec ses plusieurs de ses alliés au Parlement Européen, notamment le parti patriote français Front National et le parti patriote néerlandais Partij voor de Vrijheid, Parti de la Liberté, tous membre du groupe Europe des Nations et des Libertés rassemblant 40 députés de 10 nations (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Italie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie et Royaume-Uni).

      Plusieurs officines de propagande du régime de collaboration avec l’occupant américain se sont vu refuser une accréditation pour assister à ce meeting, notamment les quotidiens Handelsblatt et Frankfurter Allgemeine Zeitung, les magazines Spiegel et Compact, et la totalité des chaînes de télévision. Cette interdiction ne couvre que la rencontre, l’accès à la conférence de presse leur étant ouvert. Les points ont été mis sur les i et même les Umlauts sur les a, e, o et u par le mari de Frauke Petry, le député européen Marcus Pretzell ayant accusé ces médias d’avoir une « couverture si orientée » de son parti qu’ils pourront « peaufiner leurs scénarios » sans accès direct à l’événement.

      Du côté des réseaux de propagande, l’heure est aux glapissements hystériques. Le rédacteur en chef de la chaîne publique ARD, Kai Gniffke, a déploré « une atteinte massive à la liberté de la presse », rappelant que cette convergence des populistes européens était « d’une grande importance » pour les prochaines échéances électorales, et se réservant la possibilité d’un recours en justice. Rappelons que c’est le même Gniffke qui avait refusé de mentionner que l’assassin de la jeune Maria Ladenburger était un colon afghan. Le président de l’Association allemande des journalistes, Frank Überall, a lui aussi estimé que « les partis qui entendent forger l’opinion publique ne peuvent laisser les journalistes à la porte de leurs manifestations ».

      Aux journalistes oui, mais aux agents de propagande et aux stasistes des temps modernes ?

      http://www.medias-presse.info/frau-frauke-petry-afd-dit-nein-a-la-police-de-la-pensee/67750/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Mailing+quotidien

  6. Pierre dit :


    Trois députés français à Alep : Assad s’invite dans la campagne des présidentielles.

    Publiée le 7 janv. 2017
    L’analyse de Bassam Tahhan, spécialiste de politique internationale, interviewé par Frédéric Saillot le 7 janvier 2017.

  7. Pierre dit :


    Fanny Ardant remontée contre les journalistes et la « pensée unique » sur le plateau de 28′ .
    Publiée le 11 janv. 2017

  8. Pierre dit :


    BEAUTIFUL Rare Democrat Tulsi Gabbard Goes Rogue On Tucker Carlson’s Show

    Publiée le 12 janv. 2017

    The Beautiful Democrat Tulsi Gabbard is starting to sound and look more like a Republican.

    On Tucker Carlson’s show the renegade shared plans to move forward with legislation that will permanently stop the United States from giving weapons to terrorist groups like ISIS and Al-Qaeda.

    Such a bill would have prevented President Barrack Obama and Secretary of State Hillary Clinton from arming ISIS and Al-Qaeda affiliates in Syria, some of the most evil the world has seen since the Nazi party and The Kingdom of Saudi Arabia

    • Pierre dit :

      Dernières nouvelles de Syrak

      Publié par Observatus geopoliticus sur 13 Janvier 2017, 21:06pm

      Les pourparlers d’Astana, auxquels Ahrar al-Cham est conviée, sont prévus pour le 23 janvier, soit trois jours après la prise de fonction de Donald Trump qui, comme chacun sait, risque de faire faire à la politique syrienne de Washington un acrobatique 180° auquel ne s’habitue toujours pas le parti de la guerre et ses affidés. Il lui faudra peut-être quelques semaines supplémentaires pour désamorcer la folle proposition de Barack à frites d’ouvrir la porte aux livraisons d’armes à destination des djihadistes modérés. Quant à la toujours délicieuse Tulsi Gabbard, elle bat la campagne pour son Stop Arming terrorists Act sur lequel l’accord est total avec la future administration Trump…

      http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/01/dernieres-nouvelles-de-syrak.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

    • Pierre dit :


      L’Occident tente de torpiller la réunion d’Astana

      Publiée le 4 janv. 2017

      Point d’actualité de Bassam Tahhan, spécialiste de relations internationales, interviewé par Frédéric Saillot le 4 janvier 2017

  9. Pierre dit :


    Poutine est il un dictateur? (Yvan Blot)

    Publiée le 13 janv. 2017

    Pour sa première chronique sur MPI-TV, Yvan Blot, spécialiste des questions russes donne son avis sur la façon dont les médias officiels nous présentent Poutine.

  10. Ping : Les prétextes ne concernent que ceux qui s’en contentent, comme argent comptant, et sans voir plus loin que le doigt qui vous montre la lune….. (par keg – 14/01/2017) « Une de keg

  11. k.e guillon dit :

    Derrière les mensonges se cachent les vérités. A nous de les trouver ou alors on reste comme un con soumis et dans ce cas on ne mérite même plus le vocable de « Citoyen ».

    http://wp.me/p4Im0Q-1u6

  12. Pierre dit :

    Les médias dominants poussent à la guerre mondiale

    Par Kurt Nimmo | 7 octobre 2014 | Infowars

    Udo Ulfkotte, un ancien rédacteur en chef d’un des plus grands quotidiens allemands de grand tirage, Frankfurter Allgemeine Zeitung, admet qu’il a travaillé pour la CIA.

    “Je suis journaliste depuis environ 25 ans et on m’a appris à mentir, à trahir et à ne pas dire la vérité au public” a déclaré Ugo Ulfkotte dans un entretien avec la chaîne Russia Today. “Pourquoi ’j’ai été soutenu par la CIA ? Parce que je suis pro-américain”


    Propagande médiatique – les révélations d’Udo Ulfkotte

    ARTICLE COMPLET…
    http://arretsurinfo.ch/udo-ulfkotte-qui-avait-avoue-avoir-travaille-comme-agent-non-officiel-sous-couvertureest-decede/

  13. Pierre dit :

    samedi 14 janvier 2017

    Fin des média du système : « You are fake news ! »

    Le scandale est arrivé par un ancien agent du M16, copain de l’ancien espion russe anti-Poutine mort dans un cocktail de polonium, via le site BuzzFeed et relayé par CNN. CNN n’a pas vérifié les accusations et pédale en arrière pour s’excuser auprès de Trump. L’apostrophe « you are fake news » de Trump à destination d’un reporter chevronné de CNN et correspondant à la Maison Blanche sonne, en tout cas, le glas de la « Lügenpresse ».

    Les pans entiers de la Lügenpresse aux U.S.A et en Europe sont en train de s’effondrer. Les nouveaux mouvements politiques, issus de Trump ou de l’AfD, construisent leurs propres média et ont pour objectif de remodeler le paysage politique de leurs pays mais aussi de détruire les structures de la « Lügenpresse » qui a dominé le monde occidental depuis plus de 50 ans. « Your are fake news », est un coup de fusil dans le système des média. Fin des média du système : « You are fake news ! »

    ARTICLE COMPLET…
    http://numidia-liberum.blogspot.ca/2017/01/fin-des-media-du-systeme-you-are-fake.html

  14. Pierre dit :

    États-Unis – Fascisme 2.0 – Neocon : McCain et Graham lancent leur campagne de Russie ! (Avec Note du Lupus)

    Par The Wolf le 15/01/2017 • ( 5 Commentaires )

    https://leblogalupus.com/2017/01/15/etats-unis-fascisme-2-0-neocon-mccain-et-graham-lancent-leur-campagne-de-russie-avec-note-du-lupus/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s