Najat Vallaud-Belkacem, un ministre si « cocasse »…

Je crois qu’on attend tous, profs de gauche compris, que la petite gourdasse aille se rhabiller. Tant de mépris et de morgue quand on est si peu à sa place et qu’on a un bilan si désastreux ! OD

najat-vallaud-belkacem-ministre-cocasse

« Une vidéo fait grand bruit, depuis hier, sur les réseaux sociaux. La scène se passe à l’Assemblée nationale, au moment des questions au gouvernement. Virginie Duby-Muller, députée LR de Haute-Savoie, attire l’attention de Najat Vallaud-Belkacem sur la situation critique des lycées d’éducation prioritaire. Une cinquantaine de ces établissements est en effet en grève depuis plusieurs semaines.

Najat Vallaud-Belkacem, sur son siège, s’esclaffe. Se marre. Glousse toute seule. On dirait même qu’elle presse l’arête de son nez entre le pouce et l’index pour empêcher de petites larmes de perler. C’est si désopilant. Quand elle saisit le micro, on entend encore des hoquets, il lui faut quelques secondes pour reprendre son sérieux. Cette pauvre Virginie Duby-Muller est impayable, n’est-ce pas ? Avec ses questions « cocasses », comme les appelle Najat Vallaud-Bekacem, pour justifier son hilarité.

C’est vrai que la situation des ZEP est très amusante, comme celle de toute l’Éducation nationale, d’ailleurs. En même temps, il vaut mieux en rire qu’en pleurer, hein ? À quoi sert de se miner ? Osez dire que vous-même, dans ce domaine, n’avez jamais rigolé ? Prenez la nouvelle façon d’enseigner de la grammaire, telle qu’elle est prévue par la réforme des collèges : les premiers témoignages des profs ayant reçu leur formation ont commencé à filtrer dans Le Parisien ou Télérama.

On y lit, par exemple, qu’un élève pourra peut-être bientôt écrire « le plafond s’émiettent ». « Cocasse », non ? Vous voyez, vous aussi, vous pouffez. C’est, en effet, avec cet exemple que l’on a expliqué aux enseignants qu’il existait « un degré d’acceptabilité des erreurs des élèves, s’ils peuvent justifier la logique de leur démarche ». « À chacun sa vérité », disait Pirandello, jusque dans l’orthographe.

Il y a aussi ce concept de « prédicat », qui recouvrira de son blanc manteau le COD, le COI et les compléments circonstanciels, réputés trop compliqués et reportés, dans l’apprentissage, sine die. Sauf qu’évidemment, on ne pourra plus expliquer les accords des participes, et que l’apprentissage de l’accusatif et du datif en allemand ou en latin deviendra impossible. En même temps, on s’en fout, puisqu’on ne fera plus ces langues-là ! N’est-ce pas cocasse ? Il est écrit que, dans la barcasse de l’Éducation nationale, il n’y aura plus que des gourdasses. Souriez, c’est pour la photo.

Est-il utile, enfin, d’évoquer – on l’a déjà tellement fait – les classements PISA dans les chaussettes, l’illettrisme, le communautarisme, la violence, le harcèlement et le sauve-qui-peut général… Le Monde, journal de droite et catholique s’il en est, se grattait le menton ces jours derniers : et si les réformes de la gauche avaient fait fuir les familles vers le privé ? Oui, je sais, c’est un peu cocasse.

Pour Najat Vallaud-Belkacem, la question de Virginie Duby-Muller fait rire car les lycées de ZEP manifestent, en réalité, leur inquiétude de voir les acquis octroyés par la gauche remis en cause par un éventuel changement de gouvernement. Ils sont tellement contents qu’ils viennent crier avec colère leur bonheur, et cette grève serait en réalité, pour résumer, une déclaration d’amour à l’endroit du gouvernement. Convenez que l’explication est cocasse.

Qu’importe, du reste, le fond de l’intervention. C’est le spectacle de ce gouvernement gouailleur, dominateur, sans pudeur, railleur sur son tas de ruines, comme du haut d’un promontoire, qui suscite l’indignation. Il devrait bientôt en descendre. Les Français – ce n’est pas gentil – risquent de trouver ça cocasse ».

Gabrielle Cluzel, Boulevard Voltaire, le 11 janvier 2017

Voir aussi :

« De toute façon, à part la courbe du chômage, je ne vois pas quels reproches on pourrait nous faire »

Le Parisien, le 25 décembre 2016

Rappels :

Réforme du collège : l’école face au totalitarisme républicain

Education nationale : Choisis ta loge avec Najat

Vallaud-Belkacem : « François Hollande a sorti la France de l’ornière »

Piqûre de rappel sur les menteurs qui nous gouvernent

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Najat Vallaud-Belkacem, un ministre si « cocasse »…

  1. zorba44 dit :

    Cette femme est le diable Nagea Valls oh belle casse (toi) : gourdasse criminelle avec un cul hi (hi, hi) siège de son cerveau.

    Jean LENOIR

  2. Bon pour le coup, elle est pas à une Khomri près la Najat ; Finalement c’est les mêmes, elles sont interchangeables ces 2 gourdes pour la soif… A propos de l’une en Une ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/07/najat-au-piquet/ Et de l’autre celle qui fait rien que des Khomri aussi ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/23/el-khomri-apprend-a-vallser/

    Et puis pour compenser sa bêtise à la Najat ; On s’est mis à la poésie, sa compense non ? https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/16/jsuis-plus-sure-de-rien/

  3. Pierre dit :


    De la nécessité de l’enracinement – conférence d’Alain Escada et Alain Soral – première partie

    Publiée le 12 janv. 2017

    Le 18 septembre 2016, E&R Lille recevait Alain Escada, président de Civitas, et Alain Soral, président d’Egalité & Réconciliation pour une conférence sur « la nécessité de l’enracinement ».

  4. Pierre dit :


    De la nécessité de l’enracinement – conférence d’Alain Escada et Alain Soral – deuxième partie

    Publiée le 12 janv. 2017

    Le 18 septembre 2016, E&R Lille recevait Alain Escada, président de Civitas, et Alain Soral, président d’Egalité & Réconciliation pour une conférence sur « la nécessité de l’enracinement ».

    • Pierre dit :

      Civitas recrute des candidats pour les législatives de juin 2017

      Entretien publié par Medias Presse Info
      http://www.medias-presse.info/

      L’année 2017 sera rythmée par les élections. Bien sûr, en ce moment, beaucoup ont les yeux rivés sur les élections présidentielles. Mais les élections législatives suivront rapidement. Avec la présence d’un nouveau venu dans le camp national : Civitas devenu parti politique.

      Petit entretien avec Alain Escada, président de Civitas.

      MPI : C’est décidé, vous présenterez des candidats aux élections législatives de juin 2017 ?

      Alain Escada : Oui, en effet, nous recrutons en ce moment nos candidats pour les élections législatives et lançons un appel aux volontaires. Nous demandons aux nouveaux venus une lettre de motivation et un CV puis un contact est pris pour vérifier que chaque candidat partage bien nos valeurs.

      Bien entendu, Civitas ne déposera pas des listes dans les 577 circonscriptions. Nous voulons concentrer nos efforts sur un nombre limité de circonscriptions de façon à y assurer un authentique travail de terrain durant les prochains mois.
      Par ailleurs, nous voulons le faire en bonne entente avec nos amis de la Ligue du Sud, du Parti de la France et des Comités Jeanne.

      MPI : En quoi Civitas se distinguera-t-il des autres partis, y compris du Front National ?

      Alain Escada : Civitas est un parti catholique, patriote, pro-vie et pro-famille. C’est un choix que nous assumons. Et ce n’est pas négociable. Nous avons déjà dit que notre action politique se veut sans concession, loin de la prostitution électoraliste qui pousse certains à renier leurs idéaux pour mendier quelques voix supplémentaires et espérer se voir accorder un tampon de respectabilité par un système aux mains de nos adversaires.
      Si des Français recherchent une organisation politique qui défendra bec et ongles la France chrétienne, qui œuvrera à l’arrêt de l’immigration et à l’organisation de la remigration, qui mettra en place une politique de préférence nationale, qui bataillera contre l’avortement, l’euthanasie, la dénaturation du mariage et la théorie du genre, c’est Civitas qu’il faut choisir.

      Si des Français veulent une organisation politique qui libérera la parole du pays réel et s’opposera aux forces occultes, aux loges et aux lobbies interlopes, c’est Civitas qu’il faut choisir.

      Si des Français veulent une France affranchie du mondialisme, c’est Civitas qu’il faut choisir.

      Si des Français cherchent une troisième voie entre le capitalisme sauvage et le socialo-communisme, c’est avec Civitas qu’ils connaîtront une politique de justice sociale, radicalement insoumise aux puissances d’argent et aux usuriers de tout poil.

      Ce discours-là nous distingue complètement des autres partis politiques, y compris du Front National d’aujourd’hui.

  5. Pierre dit :


    Primaire de la gauche – Le premier débat – Replay complet HD – 12/01/2017

    • Marion S. dit :

      Vous voulez nous dégoûter définitivement de la politique ?

      • Pierre dit :

        Minute cynique… les candidats PS et apparentés s’affrontent. Enfin, ils font semblant. Ils font croire qu’ils ont des trucs neufs à proposer. Enfin, ils font semblant. Ils sortent tous d’un gouvernement dans lequel ils auraient eu tout le loisir de mettre en œuvre ce qu’ils proposent s’ils sont élus. Personne n’y croit. Les journalistes s’intéressent aux débats. Enfin, ils font semblant, ils se doutent que c’est cuit. Les sondeurs essaient désespérément de nous faire croire que les téléspectateurs regardent les débats. Enfin, ils font semblant, ils savent bien que ça n’intéresse personne. Les rares gens qui l’ont suivi, c’est par curiosité et s’assurer qu’effectivement, les candidats n’ont rien à dire. D’ailleurs comment pourraient-ils proposer quelque chose de neuf, ils ont été tous de mèche pour faire en cinq ans ce qu’ils savaient faire, ou qu’ils pensaient savoir faire. Il faudrait, comme pour Trump, monter une sordide histoire de cul sur le dos des challengers. Fillon regardant pisser des putes en Russie, personne n’y croirait. Macron niquant un travesti au Bois de Boulogne : pas possible, il est bien trop rangé avec sa charmante prof. Marine Le-Pen se tapant un top modèle masculin : on en rigolerait. Rien à faire. Alors, l’ami Manuel sort son joker : « Si vous ne votez pas pour nous, vous aurez la droite et peut-être même l’extrême droite. Ca vous fait peur ça hein ? ». Oui Manuel, vous nous laissez un pays chomeurisé, endetté, terrorisé tous les quatre matins, où des bandits impunis narguent les flics qui n’ont plus les moyens de les maîtriser, même pas de les surveiller. De quoi voulez vous que les gens aient peur ? Ils ne font pas semblant, eux, ils n’ont peur que de vous…

        http://lecolonel.net/la-minute-cynique-de-pierre-duriot-49/

  6. Robert dit :

    Le niveau global de l’enseignement dans ce pays baisse année après année, alternance politique ou pas… Il est vrai que l’actuelle, et probablement provisoire « majorité » politique se distingue par sa fatuité et son incompétence, dans ce domaine comme dans d’autres. NVB en est un bel exemple…

  7. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mercredi 11 janvier 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours toute l’actualité internationale
    https://www.crashdebug.fr/international

    Ainsi que l’actualité en temps réel 7j/7 et 24h/24
    https://www.crashdebug.fr/defcon-room

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  8. Ping : Najat Vallaud-Belkacem, un ministre si « cocasse »… |

  9. Pierre dit :


    Les droits sexuels (Marion Sigaut, Jean Michel Vernochet).

    Publiée le 9 janv. 2017

    Jean-Michel Vernochet reçoit aujourd’hui Marion Sigaut au sujet du livre qu’elle va publier chez SIGEST: « Les droits sexuels, ou la destruction programmée de l’enfance et de la famille. »

  10. Pierre dit :


    Marion Sigaut, Nigel Farage La Déclaration Internationale Des Droits Sexuels

  11. Pierre dit :

    Mathieu Bock-Côté : «L’année 2016 a commencé à Cologne et s’est terminée à Istanbul»

    11 janvier 2017 | Polémia

    ♦ Une longue mais passionnante analyse détaillée de la situation d’une France en pleine révolution idéologique, vue depuis le Canada.

    FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN –Dans un entretien fleuve, Mathieu Bock-Côté retrace l’année 2016 avec FigaroVox. Pour lui, le Brexit, l’élection de Trump et «le renouveau conservateur de la pensée politique française» ont marqué «une brèche dans le système idéologique dominant».

    FIGAROVOX. – Quels évènements vous ont marqué en 2016? Que retenez-vous sur le plan politique?

    Mathieu BOCK-COTE. – Le Brexit et l’élection de Donald Trump, sans aucun doute. Les deux événements ont bouleversé les élites médiatiques et politiques, qui cherchent encore à comprendre ce qui s’est passé. C’est qu’ils étaient intraduisibles dans la logique du progressisme, sauf à les présenter comme une forme de «retour en arrière», ce qui justifie les mises en garde contre la tentation réactionnaire. La tâche d’en finir avec le vieux monde ne serait jamais vraiment terminée et il faudrait être vigilant contre ses héritiers décomplexés. Au secours, la nation est de retour!

    ARTICLE COMPLET…

    http://www.polemia.com/mathieu-bock-cote-lannee-2016-a-commence-a-cologne-et-sest-terminee-a-istanbul/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&utm_campaign=898bf716d6-lettre_de_polemia&utm_medium=email&utm_term=0_e536e3990e-898bf716d6-75085397

  12. Nanker dit :

    NAB a bien compris que ce gouvernement Cazeneuve était en fait un convoi funéraire se dirigeant vers le cimetière alors plus besoin de faire semblant on peut se lâcher et ouvrir son coeur : « les gosses leur avenir, l’instruction publique MAIS JE M’EN FOUS!!! » (gloussements).

  13. Merci Najat ! dit :

    Grammaire : désormais, le COD ne sera abordé en classe qu’à partir de la 5e

    http://www.francetvinfo.fr/societe/education/grammaire-le-cod-tire-sa-reverence_2013166.html

    Je crois qu’il faudrait supprimer carrément la grammaire…à quoi bon ? Nos enfants sont trop stupides et trop fainéants pour comprendre !

    La réforme, chez ces gens-là ? Le plus court chemin vers la table rase…

  14. Carole dit :

    Bon , en même temps… quand on a des initiales type VDM…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s