Simone Wapler – Comment survivre à la parasitocratie

Parasitocratie et créditisme : deux néologismes qui aident à comprendre le caractère à la fois aberrant et scandaleux du système dans lequel nous vivons. Un système d’expansion forcée qui se nourrit de la dette et va inévitablement mener à la spoliation brutale des prêteurs. Les prêteurs, autrement dit nous : épargnants, contribuables ou les deux à la fois. OD

(Aucoffre.com, novembre 2016)

Rappels :

Bulle obligataire : le délicat dégazage (S. Wapler)

Etienne Chouard : « L’argent des banques centrales n’est donné qu’aux malfrats du casino de la Bourse »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Simone Wapler – Comment survivre à la parasitocratie

  1. Alcide dit :

    Les prêteurs, autrement dit nous : épargnants, contribuables ou les deux à la fois. OD…
    Ha bon , c’est nouveau.

    Les épargnants ont été amplement prévenus du risque, de la non propriété de tout dépôt et de leur devoir de débancariser rapidement.
    S’ils restent investis , tant pis pour leur gueule avide.

    Quand aux contribuables ils vont bientôt voter.
    Si c’est pour une crapule de l’UMPS , c’est leur choix d’être larbin du système qui les spolie.

    • Les prêteurs, autrement dit nous : épargnants, contribuables ou les deux à la fois. OD…
      Ha bon , c’est nouveau.

      Nouveau ?
      Votre livret A ou votre assurance-vie, si vous en avez, ne financent-ils pas la dette des Etats ?

  2. Nanker dit :

    « Votre livret A ou votre assurance-vie, si vous en avez, ne financent-ils pas la dette des Etats ? »

    Si bien sûr! Les marchés ne nous prêtent pas parce qu’ils ont confiance dans les talents de gestionnaire de Gros Piteux et Bernard Casevide (ou Fillon ou Macron) : ils nous prêtent parce que LES FRANCAIS ont 12 000 milliards d’économies placés ici et là.

    Ceux qui tiennent la France à bout de bras c’est nous, pas ces cohortes de politicards parasites et incompétents.

    Sur ce je vais regarder la vidéo de Dame Simone…

    • Alcide dit :

      …LES FRANCAIS ont 12 000 milliards d’économies placés ici et là. ..
      En comptant la valeur boursière et l’immobilier au plus fort , c’est possible. C’est à dire une évaluation qui tend vers zéro si tarissement de la monnaie ou du crédit .
      Mais combien de cash placé ?
      Sur cette somme combien les ordures au pouvoir peuvent rendre saisissable par des lois qui violent la liberté et le propriété pour satisfaire les appétits de fraude des banksters ?

      Pourquoi les Charlie du compte en banque sont -ils à ce point stupides ?

      En outre le système ne prête aux états que pour pouvoir inventer le monnaie et percevoir les intérêts sur cette invention.
      Le péquin croit faire une bonne affaire en rachetant les bouts de créance…

  3. zorba44 dit :

    Un peu fastidieux …mais, bon enfin, cela à au moins le mérite d’être clair – un peu bâclé quant aux solutions…

    Jean LENOIR

  4. Erwann dit :

    Fastidieux? Non…Très bien et très clair cet exposé, bravo !

  5. Ping : Simone Wapler – Comment survivre à la parasitocratie |

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s