Elections : Ce qu’en disait le « Petit père des peuples »

« Ce ne sont pas les votes qui comptent, mais ceux qui comptent les votes ».

Staline (1878-1953)

 

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Elections : Ce qu’en disait le « Petit père des peuples »

  1. sebshihan dit :

    mdr

  2. brunoarf dit :

    Jean-Luc Mélenchon assure qu’il ne veut sortir ni de l’Europe ni de l’euro.

    Mardi 18 avril 2017 :

    Jean-Luc Mélenchon assure qu’il ne veut sortir ni de l’Europe ni de l’euro.

    En meeting ce mardi à Dijon, Jean-Luc Mélenchon était également présent dans six autres villes grâce à des hologrammes. Et a assuré qu’il ne souhaitait pas sortir de l’Union européenne.

    Même si sa spectaculaire dynamique semble avoir atteint un palier ces derniers jours, le candidat de La France insoumise est de nouveau devancé par François Fillon selon notre sondage, l’ancien leader du Front de gauche a refusé de renoncer à cinq jours du premier tour de la présidentielle. Et a tenté de se montrer rassurant, notamment sur la question européenne. « Ne croyez pas ce qu’ils vous disent : « il veut sortir de l’Europe, de l’euro », allons, un peu de sérieux », a ainsi déclaré Jean-Luc Mélenchon.

    http://www.rtl.fr/actu/politique/direct-video-meeting-melenchon-ses-6-hologrammes-7788190620

    Le programme de Mélenchon est nul.

    Il faut sortir de l’Union européenne.

    Il faut sortir de l’euro.

    Votez Asselineau.

    https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2011/01/Programme-Francois-Asselineau-legislatif-2017.pdf

  3. zorba44 dit :

    Vous croyez qu’il y aura beaucoup de tentatives de triche (et de sport chez les scrutateurs) ?
    Il ne manquerait plus que cela !

    Jean LENOIR

  4. Nanker dit :

    « Le programme de Mélenchon est nul. »
    Il y a quand même la minute de silence exigée à Marseille pour les « victimes » des migrations trans-méditeranéeennes… Avec ça, beaucoup de populisme à la Chavez et un coup de mention par jour on tient 5 ans à l’Elysée!

    Allez Jean-Luc, continue tu nous fais rire!

  5. Ping : Histoire de la Mère Peinard ! | jbl1960blog

  6. Franck dit :

    J’ajoute, qu’il faut sortir maintenant de l’euro et de l’UE car c’est notre dernière chance avant l’effondrement de l’eurouble !
    Aux prochaines présidentielles, il n’y aura plus de choix, la fusion des communes imposé par l’UE ajouté au lois scélérates de nos ploutocrates, ne laisseront aucune chances à un François Asselineau de pouvoir être candidat.
    La dictature sera totale !

    • zorba44 dit :

      Votre analyse est très pertinente. Il y a maintenant un cadenas …mais dans 5 ans on aura jeté la clef.
      Entre temps, le sol se sera dérobé sous les pieds des français et la misère se sera répandue à un point tel qu’il ne faudra pas être vivant …s’il y a encore des vivants.

      Jean LENOIR

    • Jean-Loup IZAMBERT dit :

      Pas tout à fait d’accord.
      – Nous sommes déjà dans une dictature qui n’ose dire son nom. Un homme seul, le président de la République, décide d’armer des groupes criminels contre la Libye puis contre la Syrie pour renverser leurs gouvernements. Voir sur ce point mon enquête parue sous le titre 56 – L’Etat français complice de groupes criminels dont le tome 2 paraîtra en juin prochain.
      Qui s’y oppose dans la rue et au Parlement?
      – Ce ne sont pas les élections qui déterminent seules le changement. Un grand mouvement populaire – qui paraît à cette heure impossible mais rappelez-vous 1870, 1936 et 1968 – mobilisé sur des revendications essentielles – sortir de l’actuelle construction » européenne » de Maastricht (et non de l’Europe qui s’étend, elle, de Vladivostok à Lisbonne), nationalisations des secteurs clés de l’économie ( transnationales de la finance et de l’économie qui reçoivent des milliards d’euros de l’Etat pour licencier à coups de de « plans sociaux » et exporter une partie de leurs bénéfices en offshore), sortir de l’OTAN qui s’active à préparer une guerre sous commandement US – peut permettre de renverser le système. Reste qu’il faut pour cela un parti révolutionnaire capable de réaliser l’Union du peuple de France – tiens, cela ne vous rappelle rien? – qui reste à (re)construire.
      -Pour Mélenchon, vous avez raison. C’est un beau parleur, un gauchard recyclé dans un cabinet socialo à la Guy Mollet – c’est leur parcours traditionnel – dont beaucoup semblent oublier:
      1°- Qu’il a soutenu le traité de Maastricht: « N’ayons pas honte de ce traité! Déjà, il va au-delà de la situation actuelle, il constitue une avancée. » Orateur? Jean-Luc Mélenchon, sénateur PS de l’Essonne, 9 juin 1992, Sénat.
      « L’avancée » du citoyen Mélenchon de l’Union « européenne » en 2016:
      123 millions de personnes pauvres ou en exclusion sociale (Source: Pauvreté et exclusion sociale en Europe: où en est-on?, par Sandrine Levasseur, Observatoire français des conjonctures économiques -Ofce -, 23 février 2015.),
      21,4 millions de chômeurs ( chiffre largement sous-évalué puisque plusieurs catégories de chômeurs ne sont pas prise en compte, tout particulièrement en France où les personnes sans emploi et en recherche d’emploi sont près de 10 millions, migrants non compris…),
      35,148 millions de personnes qui « vivent » dans des logements surpeuplés ( Source: Regard sur le mal-logement en Europe 2015, Rapport publié par la Fondation Abbé Pierre avec la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans -abri – Feantsa-, novembre 2015)
      2°- Qu’il a voté en mars 2011 au Parement dit « européen » avec ses amis « socialistes », la droite et les verts la résolution exigeant l’isolement international de la Libye qui a ouvert la porte au crime d’agression avec les conséquences que l’on connaît.

      L’homme politique a droit à l’erreur comme chacun. Mais se « tromper » à deux reprises dans deux décisions politiques capitales qui favorisent les intérêts US, la crise et la guerre cela ne relève plus de l’erreur mais de choix calculés ou d’une ignorance crasse.

      Face à ces chiffres, vous la trouvez comment cette France qui va applaudir des candidats qui dépensent des dizaines de millions d’euros cumulés dans des opérations spectacles pour mentir, dissimuler leurs bilans ( Fillon, Macron et Hamon) ou baratiner sur un prétendu « patriotisme économique » (Marine Le Pen) en laissant les mains libres aux grands propriétaires privés de la finance et de l’économie? Y’a comme une drôle d’odeur qui se répand sur le pays…

      • Franck dit :

        Il me semble que l’histoire se répète avec une nuance si l’on évoque hitler par exemple. A l’époque les SA avait des fusils et agissaient avec violence. Aujourd’hui les banquiers et les chefs des multinationales ne sont ni plus ni moins que ces SA dont l’arme est le pouvoir financier. Menacer ou tuer socialement provoque autant d’effrois de nos jours et les médias sont au niveau de la propagande de goebbels.
        Nous pourrions avoir un président bien veillant qui pourrait remettre un peu de démocratie dans tout ça. Mais j’ai peur que vous ayez raison sur un point en particulier. La forme l’emporte sur le fond et les Français pour la majorité ne mesure pas l’enjeu de cette élection. Si Asselineau n’est pas président, l’opposition et le fractionnement du peuple, sera proportionnel à l’effondrement de l’économie avec la chute de l’Euro système.
        Des adresses dans le monde pour échapper à tout ça ?

      • zorba44 dit :

        Oui il y a encore des adresses mais il est à craindre que les conditions d’admission se durcissent avec la déconfiture financière.
        Un peu (beaucoup) d’argent (selon le cas) améliore les choses…

        En plus trop de migrants pose des problèmes d’infrastructure trop vite.

        La Nouvelle-Zélande est juste en train de durcir les conditions…

        Jean LENOIR

      • St-Pier dit :

        Bien d’accord avec JL Izambert il n’y a que François Asselineau de crédible pour nous sortir de l’euro, de l’UE et de l’OTAN qui nous conduisent à la guerre(s) et à la ruine.

      • Franck dit :

        La France est pleine de bon sens et le résultat de l’élection donnera tort aux sondages manipuler et à la caste qui pense diriger le pays. Les Français valent mieux que ça. Asselineau est un futur président digne de cette fonction.
        Bravo à Mr Demeulénaere pour ses excellentes analyses et sa ligne rédactionnelle. Si seulement en France nous avions une presse digne de cette qualité. Seul le Monde Diplomatique reste une référence valable.

  7. En complément du Petit père des peuples, l’avis de « La mère peinarde » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/04/19/histoire-de-la-mere-peinard/
    (J’ai eu de gros souci de connexion et vous êtes en lien via cet article).
    J’espère que le père Peinard se serait marré au moins…
    Jo, la mère peinarde le temps d’un billet…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s