La France en prise au terrorisme de ses propres alliés de l’OTAN (Th. Meyssan)

Thierry Meyssan exonère à mon sens un peu rapidement François Fillon de sa co-responsabilité dans ce désastre qu’est notre politique étrangère. De même, il est plutôt indulgent envers Donald Trump, qui a pourtant complètement retourné sa veste en reprenant à son compte la politique belliqueuse de l’Etat profond américain. Pour le reste, l’analyse qu’il développe à la fois ici et dans son dernier livre est très intéressante, si toutefois les preuves documentaires qu’il affirme posséder sont bien réelles. Ainsi, d’après lui, les Turcs, de leur propre initiative, auraient commandité les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et de Bruxelles le 22 mars 2016, qui seraient directement liés à l’épineuse question du KurdistanOD

« La France vient d’être la cible d’un nouvel attentat terroriste, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle. Pour Thierry Meyssan, Paris doit cesser de raconter des sornettes et prendre la mesure des événements : le terrorisme international —auquel il participe— est commandité et instrumenté jusque contre lui par certains de ses alliés au sein de l’Otan.

Au début 2017, nous avons été informés que des jihadistes préparaient des actions pour contraindre la France et l’Allemagne à repousser leurs élections. Il n’était pas clair :
- s’il s’agissait de repousser l’élection présidentielle française (avril-mai) ou les élections législatives françaises (juin) ou les deux ;
- si la France était une cible en soi, ou si les actions menées en France devaient être une préparation aux futures actions contre l’Allemagne.

Parmi les candidats à l’élection présidentielle, seuls François Fillon et Marine Le Pen dénoncent le soutien apporté aux Frères musulmans. Le premier en a même fait un des thèmes récurrents de sa campagne.

Nous avons alerté nos lecteurs de ce que les campagnes de presse et les affaires de Justice lancées contre Donald Trump aux États-Unis et contre François Fillon en France étaient commanditées par les mêmes groupes. Nous écrivions que selon MM. Trump & Fillon, « il ne sera pas possible de restaurer la paix et la prospérité sans en finir d’abord avec l’instrumentation du terrorisme islamique, sans libérer le monde musulman de l’emprise des jihadistes, et sans aller jusqu’à attaquer la matrice du terrorisme : les Frères musulmans » [1].

À l’époque, les Français, croyant à tort que les Frères musulmans forment une tendance au sein de la religion musulmane, ne réagirent pas. Par la suite, j’ai publié un livre, Sous nos yeux. Du 11-Septembre à Donald Trump, dont la seconde partie expose en détail pour la première fois ce qu’est cette organisation secrète, créée et contrôlée par le MI6, les services secrets britanniques. C’est cette Confrérie, qui depuis la Seconde Guerre mondiale a tenté de transformer l’islam sunnite en un instrument politique. C’est d’elle dont est issue la totalité des leaders des groupes jihadistes, d’Oussama Ben Laden à Abou Bakr al-Baghdadi.

Le 26 février, François Fillon publiait sans explication un communiqué qui fut largement critiqué :
« Nous sommes dans une situation inédite : à deux mois de l’élection présidentielle, nous vivons dans une situation de quasi guerre civile qui vient perturber le cours normal de cette campagne (…) Je rappelle que nous sommes en état d’urgence et pourtant, le gouvernement laisse faire (…) Aujourd’hui, en tant qu’ancien Premier ministre, en tant qu’élu de la Nation, j’accuse solennellement le Premier ministre et le gouvernement de ne pas assurer les conditions d’un exercice serein de la démocratie. Ils portent une très lourde responsabilité en laissant se développer dans le pays un climat de quasi guerre civile qui ne peut que profiter aux extrêmes (…) Quels que soient les candidats, ils doivent avoir le droit de s’exprimer et le gouvernement doit prendre des mesures pour que les casseurs et les ennemis de la démocratie cessent de perturber cette campagne présidentielle » [2].

Le 17 avril, la Police nationale informait les quatre principaux candidats de menaces sur leur sécurité et renforçait leur protection.

Le 18 avril, M. (29 ans) et Clément B. (23 ans) ont été arrêtés alors qu’ils préparaient un attentat lors d’un meeting en faveur de François Fillon.

Le 20 avril, un policier a été tué et deux autres grièvement blessés lors d’un attentat sur les Champs-Élysées.

François Fillon et Marine Le Pen ont annulé leurs déplacements prévus le 21 avril. Suivant le mouvement et bien qu’il n’y ait aucune réelle menace le concernant, Emmanuel Macron a fait de même.

La responsabilité du prochain président de la République française

La sécurité des Français sera au centre du prochain quinquennat. Cette question est d’autant plus difficile que les récents attentats terroristes commis sur le sol français ont impliqué trois de nos alliés de l’Otan : l’État profond US, le Royaume-Uni et la Turquie.

J’ai abondamment traité la question des attentats de Paris (13 novembre 2015) et de Bruxelles (22 mars 2016). [3]. Dans mon dernier livre j’ai indiqué que si ces attentats ont été revendiqués par le président Recep Tayyip Erdoğan et sa presse, ils ont été réalisés par « des commandos distincts, à l’exception d’un opérateur commun, Mohammed Abrini du MI6 » (p. 231) [4].

Depuis des années, les présidences successives de Nicolas Sarkozy et d’Alain Juppé et celle de François Hollande et de Laurent Fabius ont caché leurs activités criminelles aux Français et la conséquence de ce qu’ils ont semé : le terrorisme intra muros.

Il est absurde de croire qu’Al-Qaïda et Daesh puissent disposer de tant d’argent et d’armes sans le soutien de grands États. Il est absurde de croire que la France ait pu participer à l’opération de remodelage du « Moyen-Orient élargi » sans en subir les contre-coups. Il est absurde de croire qu’il soit simple de lutter contre le terrorisme international quand il est commandité par nos propres alliés au sein de l’Otan ».

Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, le 21 avril 2017

[1] « Qui utilise la presse et la Justice contre Trump & Fillon ? », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 11 février 2017.

[2] « Violences perturbant la campagne présidentielle », François Fillon, Fillon2017.fr, 26 février 2017.

[3] Voir par exemple : « La République française prise en otage » et « Le mobile des attentats de Paris et de Bruxelles », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 16 novembre 2015 et 28 mars 2016.

[4] Sur ces attentats, voir aussi p. 91.

Rappels :

Chantage au terrorisme ou pourquoi l’Europe s’aplatit devant Erdogan

BHL présente le nouveau produit de l’Empire : le “Kurdistan”

L’inavouable projet d’un pseudo-Kurdistan

Sur Daesh/EI/ISIS et ses mercenaires au service de l’Occident :

Le programme terroriste occidental « Epingler et relâcher » (T. Cartalucci)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour La France en prise au terrorisme de ses propres alliés de l’OTAN (Th. Meyssan)

  1. matbee dit :

    De la même façon que les armes chimiques des « rebelles » en Syrie ont transité par la Turquie, on sait que ces voyous « terroristes » viennent souvent en Europe par la Turquie.
    Mais il n’est pas exclu qu’ils bénéficient de complicités au sein du gouvernement profond français :

    – Le tueur abattu était connu des services
    – Il a laissé un Coran et un message manuscrit défendant la cause de Daech
    – L’EI a immédiatement revendiqué cette action
    – L’homme a été abattu

    • kramik dit :

      Encore un déséquilibré mental manipulé …. un pauvre type qui ne croyait ni pratiquait aucune religion qu’on nous vend comme terroriste « islamiste » avec toutes les « preuves »….

  2. zorba44 dit :

    Les états criminels, les services sont intouchables, sont exonérés de tout et ne peuvent pas être poursuivis à l’initiative de groupes de citoyens …C’est désespérant !
    Nous ne pouvons même pas prendre les armes, car voilà ce qu’ils souhaitent le plus ardemment !…

    Jean LENOIR

  3. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce samedi 22 avril 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr

    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours des moments détentes mémorables :

    Moment détente. L’imposture « Emmanuel Macron » démasquée sur Canal Plus

    https://www.crashdebug.fr/diversifion/13205-moment-detente-l-imposture-emmanuel-macron-demasquee-sur-canal-plus

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  4. Robert dit :

    Oui, Jean, la démocratie n’est plus qu’ une apparence dans les états occidentaux… Le pire c’est que le fait d’aller voter fait perdurer le système !

  5. trekk dit :

    Des bouts de papier qui tombent miraculeusement de la poche du « djihadiste ».. on y croit très fort monsieur Molins ! 🙂 🙂

  6. Antares- dit :

    Bonjour,
    Je ne fais absolument plus confiance à Thierry Meyssan, dont les sources sont souvent peu étayées ou douteuses
    Je me souviens par exemple lorsqu’il a annoncé avec certitude la mort du prince bandar bin sultan dans un attentat, selon « une source du renseignement iranien », et qu’on a aperçu peu après que ce prince était bien vivant en chair et en os

    Bref, je fais bien plus confiance à ce blog qu’à celui de Meyssan!

  7. Meyssan dit souvent n’importe quoi, pour le besoin de se faire remarquer en détonant de l’information ambiante. il avait annoncé le retour de la paix en Syrie pour Noël 2015 et certifié que le régime libyen tenait la situation en main une semaine avant l’assassinat de Kadhafi.

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-paix-en-Syrie-pour-Noel-35053.html

  8. Ping : La France en prise au terrorisme de ses propres alliés de l’OTAN (Th. Meyssan) |

  9. Nanker dit :

    Meyssan est une caisse de résonance : il va relayer amplifier et donner du poids à tous les tuyaux qu’on lui refile. Si un pays (au hasard la Russie) veut communiquer sur telle ou telle raclée qu’ils ont flanquée aux Ricains ils envoient l’info (authentique) à Meyssan qui va se charger de la rendre publique.

    A l’inverse si un pays ou un service veut pratiquer l’enfumage ils vont se servir du p’tit Thierry pour une opération de « désinformation amplifiante » selon le jargon en vigueur : on lui envoie de l’info de 1ère ordre, info qui se révélera être un mensonge complet… ou plus exactement une thèse mensongère parsemée de quelques éléments authentiques pour « accrocher » la cible/le lecteur.

  10. AZ dit :

    Le parcours de Xavier Jugele le policier assassiné aux Champs-Elysées
    Lisez c’est très instructif
    Nombreux « détails » étranges

    http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/21/qui-etait-xavier-jugele-le-policier-tue-dans-lattentat-des-cha_a_22049175/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s