L’Appel du 18 juin 1940 résonne dans la France de 2017

« Des historiens se sont étripés pour savoir si cet appel avait eu lieu le 18 juin ou un peu après, donc rétroactif, et si Churchill avait un peu poussé de Gaulle à la roue, mais l’essentiel est là : dans la confusion de la défaite, une voix s’élève pour dire que tout n’est pas fichu, et que la France n’est pas morte.

« Beaucoup de Français n’acceptent pas la capitulation ni la servitude pour des raisons qui s’appellent l’honneur, le bon sens, l’intérêt supérieur de la patrie »

(…)

Ce qu’il y a de bien avec les propos du Général, c’est qu’on peut les appliquer à aujourd’hui. En ce sens, ils sont prophétiques. Ils prennent tout leur sens et leur portée dans les situations de crise nationale, comme celle dans laquelle nous nous trouvons. Il est indéniable que la France est « under attack », une attaque conjointe des forces de l’Empire et de ses nervis.

Cela se traduit par une quadruple pression

- politique : l’affaiblissement à dessein de l’Union européenne et principalement de la France, qui a toujours refusé d’être inféodée,
- médiatique : le jeu pervers des médias aux ordres de l’oligarchie contre la France et les Français, d’où la détestation de la corporation journalistique,
- économique : les traités pro-américains et le lobbying des multinationales sur le dos des peuples et des nations qui ne sont plus souveraines,
- militaire : l’avancée de l’OTAN vers la Russie non alignée, ainsi que le terrorisme incompréhensible parce que sous faux drapeau.

Une attaque d’une ampleur sans précédent et d’un type nouveau, qui demande une analyse fine et complexe de la situation, afin de produire une réponse intelligente.

« J’invite tous les Français qui veulent rester libres à m’écouter et à me suivre, vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance ! »

Lire l’intégralité sur Egalité et Réconciliation

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour L’Appel du 18 juin 1940 résonne dans la France de 2017

  1. rodez21 dit :

    « J’invite tous les Français qui veulent rester libres à m’écouter et à me suivre, vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance ! »

    Et donc, tout le monde attend l’homme providentiel qui pourra sauver la patrie et les patriotes en danger.

    Prenez un train de banlieue ou même un OUIGO et regardez les, le visage absorbé dans leurs smartphones, tablettes et autres gadgets.

    Que vienne à cesser l’approvisionnement en or, argent & coltan, nécessaire à la fabrication de ces instruments et vous les verrez tous à regarder leurs congénères aux alentours, prêts à voler.

    Un Sans Dents de Rodez qui a l’honneur de posséder un Ipad

    • lys21 dit :

      Un Sans Dents de Rodez qui a l’honneur de posséder un Ipad

      Et vous vous en vantez ??

      • rodez21 dit :

        @lys21

        Je croyais faire de l’humour, et il semble bien que je sois tombé à côté.
        Mais un Ipad c’est pratique, cela permet, pour les abstentionnistes en particulier, de suivre le résultat des élections depuis le bord de mer.

  2. Robert dit :

    Nous sommes entrés dans une évolution politique de l’ Europe de portée historique. La position de la France en Europe -politique et économique- s’affaiblit, alors que l’Allemagne affirme son leadership, certes relatif face aux US, maîtres du jeu.
    La pusillanimité de nos politiques fait craindre le pire… La plupart de nos contemporains, intellectuellement avachis, n’en ont pas conscience… Oui, il est temps de se ressaisir et un « nouveau de Gaulle » nous manque cruellement…

    • Orgul dit :

      Cet homme existe, et a été candidat à l’élection présidentielle.
      En direct à la télévision, il a déchiré la feuille de route de la commission européenne, devant les yeux de la France entière.
      Las, combien sommes-nous à avoir reconnu  » l’homme du destin  » ?

      • gournouf dit :

        nous avons été 392 000 de mémoire, a peu près le même nombre que pendant la résistance sous de Gaulle… et les autres ont la trouille et ne veulent pas ouvrir les yeux.

      • rodez21 dit :

        @Orgul
        « En direct à la télévision, il a déchiré la feuille de route de la commission européenne, devant les yeux de la France entière.
        Las, combien sommes-nous à avoir reconnu » l’homme du destin » ? »

        On ne peut pas déchirer la feuille de route de la commission devant la France entière, vouloir sortir de l’euro et en même temps venir se présenter devant quelques milliers d’internautes militants pour quémander des voix, afin de parvenir au 1% qui permettrait à l’UPR d’être financée sur fonds publics. Franchement ça casse l’image et brouille le message.

        Demandez-vous donc pourquoi Jean Lassalle est élu député et parvient à réunir plus de suffrages que François Asselineau qui pourtant connait bien ses dossiers comme il aime à le répéter.

        Il existe une différence entre connaître ses dossiers et avoir une vision et un engagement sans faille pour sa patrie.

  3. rodez21 dit :

    « Oui, il est temps de se ressaisir et un « nouveau de Gaulle » nous manque cruellement… »

    Il faudrait déjà commencer par cesser les incantations et cesser de considérer De Gaulle comme l’homme providentiel. Un militaire doter par rapport à ses collègues d’une clairvoyance et d’un intellect au dessus de la moyenne, qui s’est trouvé être au bon endroit, au bon moment.

    Les Ipads, les jeux, les box et j’en passe, associés à une presse mainstream, permettent d’éviter à la plupart de nos contemporains de voir le tableau qui se compose doucement façon puzzle depuis 50 ans; d’abord l’OTAN, puis la CEE, puis l’UE, puis la monnaie unique pour faciliter la réunification allemande et pour finir le dernier clou représenté par une immigration massive et continue.

    Et la question que personne ne semble se poser, est POURQUOI ? QUEL EST LE BUT INAVOUE?

    Une Europe fragmentée, communautariste, dont les instances tirent à hu et à dia, s’accordant sur des demi-mesures, soumise à des accords imposés de l’extérieur, bref un ensemble quasiment ingérable de l’intérieure, à l’avantage 1er de pouvoir être maintenue inféodée et accessoirement de ne plus présenter de risque quant à un éventuel rapprochement avec le grand voisin de l’est.

    • La question que personne ne semble se poser, dites-vous ? Elle est bien bonne. Lisez un peu plus la presse alternative, et en particulier ce blog.

      Quant à De Gaulle, il avait déjà compris l’essentiel, des années avant tout le monde. Si avec tout ce qu’il a fait pour la France il ne fut pas un homme providentiel, alors l’homme providentiel n’existe pas.

      • rodez21 dit :

        Vous m’avez mal compris ou je me suis mal expliqué.
        Je ne conteste en rien le mérite du Général d’avoir conduit la Nation à un moment crucial, je dis simplement que s’il n’y avait pas eu de conflit mondial, le Général serait très certainement resté général 4 * ou bien qui sait, aurait entamé une carrière politique à l’instar de celle du Général Bigeard.

        « La question que personne ne semble se poser »
        Vous voyez ces sujets relayés dans la presse et abordés dans le débat publique de manière régulière, ceux qui s’y risquent comme Mme Polony finissent par être ostracisés et font parti d’une petite minorité.

      • Bien sûr qu’il faut à un homme providentiel des circonstances favorables pour surgir. C’est une thématique bien connue : Napoléon a eu la Révolution française, De Gaulle la défaite de 40 – je me souviens d’ailleurs avoir rédigé une dissertation à ce sujet dans ma prime jeunesse…

        Mais encore faut-il savoir saisir ces circonstances et les tourner à son avantage. Et c’est justement le propre d’un être d’exception, lui seul par son génie en est capable.

  4. emilia dit :

    Des nouveaux de Gaulle, il n’y en aura pas.
    L’oligarchie financiaire mondialiste qui organise les crises et les guerres a déjà la main sur tout.
    Et ils ont retenu les leçons de la 2ème guerre mondiale :
    depuis 1945, ils ont mis en place plein de choses.
    1/ éradication de la paysannerie (ceux qui ont le mieux survécu à la guerre savaient cultiver)
    qui fournissait des bons légumes gorgés de vitamines, et dans un mode respectueux de l’environnement jusqu’avant l’invention de l’épouvantable INRA qui fabriquent des variétés de plus en plus pauvres en vitamines mais tellement plus « rentables ». D’ailleurs les paysans actuels en mode extensif se suicident car ne peuvent rembourser les emprunts gigantesques pour payer des machines géantes et produire au passage des légumes de merde pauvre en vitamines.
    2/ destruction de la cellule familiale, unité la plus apte à surmonter les crises .C’est mieux de vivre groupés dans une maison familiale que d’être dispersés et endetté jusqu’au cou pour acheter à prix d’or appart et maison. De nos jours, parents et enfants sont séparés par les années hippies (le « conflit des générations », séparation verticale des familles), et plus tard, dans les années 90, explosion des divorces ont séparé les familles mari/femme, séparation horizontales.

    Je ne développe pas les autres points, il y en aurait trop. Vous avez les deux plus importants
    L’oligarchie financiaire mondiale a une haine profonde du peuple, qu’elle affaiblit, divise, exploite et humilie par tous les moyens possibles.

    Des exemples de séparation par destruction des moyens intégrateurs… fin du service militaire, destruction organisée de l’influence des l’église, pour détruire le sentiment d’appartenance à un ensemble commun… l’ensemble commun le plus puissant étant la Nation, celle-ci se voit dissoute dans l’euro-chiasse. De même que l’identité se dissout via les incitations hystériques et permanentes au métissage et dans l’encouragement permanent de l’immigration… comme le démontre encore l’article récemment posté ici, sur l’allemagne, schauble et ses délires sur la consanguinité.
    La troisième guerre mondiale a en fait commencé dès la fin de la seconde.

    • rodez21 dit :

      @ emilia

      + 1000 pour tout

      Cependant, j’introduirai une nuance :

      Quand vous dites « L’oligarchie financière mondiale a une haine profonde du peuple, qu’elle affaiblit, divise, exploite et humilie par tous les moyens possibles. »

      Il n’en est rien, tout bonnement parce que pour ces gens là, nous ne comptons pas, nous ne sommes que des variables d’ajustement, rien de plus qu’un chiffre (voir entre autre le « big data »).

      L’oligarchie financière est placée bien en amont pour recueillir l’information.
      Et donc ces gens là savent déjà que la ressource en énergie fossile a atteint un pic et amorce inexorablement son déclin.

      Alors que faire pour conserver tous ces privilèges, pour ne jamais être obligé d’avoir à partager, en clair pour faire de sorte, de ne laisser aux manants que les miettes du banquet.

      2 solutions :
      – la 1ère (classique), une grande guerre, mais elle risquerait de les atteindre vu les moyens
      – la seconde, parvenir à ce que nos besoins diminuent. En supprimant les classes moyennes, en précarisant tout ce qui peut l’être et en mettant en concurrence directe tous et toutes.

      Bref, en diminuant progressivement la quantité de monnaie à disposition du « vulgum pécus » (voir suppression totale du cash) tout en augmentant sans proportion, la quantité de monnaie pour d’autres, qui eux disposent depuis longtemps de l’ensemble des ressources.

  5. Abroz60 dit :

    18 juin 2017 jour historique pour la ville de Moutier, la plus grande commune du Jura bernois, quitte le canton de Berne pour le canton du Jura avec 51.7 pourcent des voix et une participation atteignant 89.72 pourcent. Un exemple de démocratie directe après 70 ans de combat.
    Par contre dans la région France de L’UE, 43 pourcent des mougeons ont voté pour élire une majorité de mougeons inconnus à l’Assemblée…. délirant !
    Le région France est une dicdatocratie de m… au service d’une entité bruxelloise à gerber. Qu’il est bon de d’être cassé de ce merdier dès 1982. Bon on va quand même ouvrir une bonne bouteille de champagne pour fêter la seule bonne nouvelle de cette élection française: l’ abstention.
    Bon courage à ceux qui restent.

    • rodez21 dit :

      @Abroz60
      Tu nous……….. avec tes 89,72 % de participation. N’as tu donc pas compris que nous les mougeons, voulions atteindre au moins 99% d’abstention et soit en bien certain ! Il ne nous faudra pas attendre 70 ans pour parvenir à ce résultat !

      Sinon, 51,7 pourcent c’est un peu petit, mais champagne quand même (Français le champagne, bien sûr).

      • Abroz60 dit :

        Je tenais simplement à donner un exemple de démocratie directe et pour moi choisie.
        Au moins ici les sans dents ne sont pas majoritaire car ici on choisit. En 1981 je préparait mes bagages pour l’exil convaincu par Zorba44
        Bien à vous

      • zorba44 dit :

        Bonjour petit frère, tu as bien raison d’ouvrir une bouteille de champagne. Quand on pose de vraies questions, qu’on ne perturbe pas la campagne avec les secrets de la Vologne, honteusement encore, on obtient des taux de participation dignes d’une démocratie non manipulée.
        Pour une fois j’avais annoncé les résultats de l’abstention sur une simple analyse mathématiques. Je ferai le calcul demain (on a diné sur le terrasse en face de la Rhunes tant je n’étais pas pressé de connaître les résultats) mais je pense que 25% environ de français sont pour ce hold-up d’incapables et de mécréants pour diriger la France, pardon pour se coucher en face de Bruxelles, elle-même couchée sur les volontés d’une toute petite minorité hyper-riche qui a la religion du pouvoir et de l’argent au-delà de toute raison.

        Bon je vais me coucher car je sais que même les mougeons n’accepteront pas leur destin final de l’égorgement en, masse.

        Bises

        Jean LENOIR

  6. Orgul dit :

    Sur ce point-là vous avez raison, compatriote aveyronnais (18 juin, 23:35) : l’accent rocailleux et le naturel rustique ont mieux touché ce qu’il reste d’âme rurale française que le discours élaboré qui visait l’intelligence des citoyens.
    Après la déception vient le sentiment de l’impasse : comment désormais faire comprendre la subtilité de la machination sans visiter sa nature complexe ? D’un côté la difficulté de convaincre par la démonstration, de l’autre la facilité de subjuguer par l’émotion. Là où l’un incarne l’authenticité du terroir, l’autre invoque l’Histoire et l’Universel non avec prétention, mais en nous en rappelant au contraire à quelles tragédies humaines conduit le sentiment de la toute-puissance.

    Pour ce qui est de la supplication adressée « aux internautes militants », elle s’analyse ainsi : le verrouillage médiatique est tel qu’on ne peut plus compter que sur cette minorité consciente pour répandre des idées… dissidentes !

    • rodez21 dit :

      Pour vouloir se faire élire en prônant la sortie de l’OTAN, de l’EURO et de l’UE, il faut peser déjà nettement plus que 1%.
      Une idée n’acquiert une légitimité que si elle rallie une majorité dans l’opinion, cela n’a manifestement pas été le cas pour l’UPR.

      Quand on dit a un épargnant français (fortuné), votez donc pour moi, je vous propose d’abandonner l’euro, le dit épargnant réfléchit de suite, à la contrevaleur que pourrait avoir son contrat d’assurance vie, en francs français.

      Bref, ce n’est pas le tout de déclarer vouloir sortir de l’euro, encore faut-il expliquer qu’elles pourraient en être les conséquences, à commencer par un accès plus que restreint aux marchés de capitaux, accompagné d’une envolée des taux d’emprunt.

      La Grèce a eu des velléités de revenir à la drachme, voyez ce qui s’est finalement passé.

      • Geraldine dit :

        N’importe quoi. Le drame de la Grèce c’est qu’on l’a fait entrer dans l’euro en truquant ses comptes publics (merci Goldman Sachs, la Commission de Bruxelles, etc. etc.), qu’une fois dans l’euro elle s’est endettée jusqu’au cou grâce aux taux bas… et enfin qu’une fois la catastrophe découverte, les zeuropéistes/ mondialistes lui ont interdit de sortir de ce machin démoniaque !

        Comme ça on la tue à feu doux en lui imposant de rembourser grâce à des prêts du FMI et de la troïka qui alourdissent encore sa dette et l’étranglent un peu plus à chaque fois…

  7. bukaro dit :

    Magnifique

  8. Robert dit :

    Je rejoins Michel Aufray : le devoir civique est maintenant de ne plus voter, pour ne plus se prêter à cette mascarade !
    Bravo pour votre blog Olivier … Vous faîtes œuvre utile !

    • rodez21 dit :

      @Robert
      « le devoir civique est maintenant de ne plus voter, pour ne plus se prêter à cette mascarade ! »
      Très juste, mais ils s’en fichent comme d’une guigne, et ne demandent pas mieux que de nous voir rester chez nous.
      Et puis, une solution existe pour escamoter l’abstention, c’est le suffrage censitaire.
      En fait, nous sommes en passe de revenir au régime de la 3ème République mais avec l’habillage de la modernité.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s