La recherche au Japon établit un lien entre le vaccin HPV et des dommages cérébraux

« Commentaire de « Health Impact News »

Le Japon est un pays qui remet en question le vaccin contre le HPV à la suite de nombreux rapports d’effets secondaires graves. Le gouvernement japonais a cessé de le recommander.

Il n’est donc pas surprenant que la Société japonaise de médecine interne ait publié ses propres recherches sur le vaccin contre le HPV, et trouvé des « manifestations neurologiques associées au vaccin ».

On ne trouve pas ce genre de recherche médicale aux Etats-Unis où le Gardasil contre le HPV voit des ventes records et où les effets secondaires sont généralement censurés par les médias et la profession médicale.

ENCEPHALOMYELITE AIGUE DISSEMINEE SUITE A LA VACCINATION CONTRE LE HPV

Par le Dr Makoto Yoneda, Ecole supérieure de sciences infirmières et de sciences sociales, Université préfectorale de Fukui, Japon.

La vaccination des adolescentes avec les vaccins contre la papillomavirus humain (HPV), Cervarix mixte bivalent et Gardasil quadrivalent, a été introduite pour prévenir le cancer utérin et cervical (1). Depuis l’approbation réglementaire du premier vaccin quadrivalent contre le HPV en 2006 et plus tard, le vaccin bivalent contre le HPV depuis 2011, environ 120 millions de doses ont été distribuées dans le monde entier (1). C’est depuis 2010 que les deux vaccins ont été introduits au Japon pour être administrés aux jeunes adolescentes. Cependant, c’est avec l’augmentation du nombre de sujets recevant ce vaccin que certains effets néfastes ont commencé à être signalés au Japon. Ces effets indésirables comprennent des manifestations cliniques variées, telle que l’intolérance orthostatique; syndrome de tachycardie posturale ; douleur ou froideur dans les membres d’origine ambiguë, tout comme le syndrome de douleurs régionales complexes; les mouvements involontaires ; un comportement anormal ressemblant à une psychose ; maux de tête, fatigue générale; syndrome de Guillain Barré ; ataxie cérébelleuse aiguë et encéphalomyélite aiguë disséminée (ADEM) (2-6).

Sekiguchi et al. ont signalé deux cas d’ADEM après l’administration de vaccins contre le HPV (7). Les deux patients ont présenté des symptômes neurologiques après la deuxième administration du vaccin contre le HPV. Leurs symptômes se sont améliorés après l’administration intraveineuse de méthylprednisolone, sans signes de rechute. Les auteurs ont estimé une prévalence de 0,05 pour 100.000 pour l’ADEM après l’administration du vaccin contre le HPV au Japon, selon les données de l’Agence pharmaceutique et médicale (PMDA cf 0,1-0,2 pour 100.000 d’ADM post vaccinal au total) (8), et ont souligné l’importance de données supplémentaires dans leur étude sur la relation entre vaccins contre le HPV et l’ADEM (7). Dans une vaste étude épidémiologique, l’ADEM faisant suite à la vaccination, était peu fréquente, mais cependant pas rare (environ 5%) (9), et a eu tendance à se produire après la vaccination de rappel plutôt qu’après la première injection, tout comme dans les cas signalés (6,7).

En général, la vaccination peut induire une encéphalite allergique expérimentale (EAE), probablement en raison du mimétisme moléculaire entre l’épitope du vaccin et les antigènes neuraux avec l’activation subséquente des cellules immunitaires réactives (10,11). Le syndrome auto-immun / inflammatoire induit par les adjuvants (ASIA) a également été proposé comme une pathophysiologie potentielle des effets indésirables notés avec les vaccins contre le HPV (12). En particulier, l’aluminium (Al) est couramment utilisé dans les vaccins contre le HPV en tant qu’adjuvant pour prolonger la durée des effets du vaccin. En effet, des anomalies comportementales ont été observées chez des jeunes filles après administration d’adjuvants aluminiques du vaccin contre le HPV. (13)

Ces données expérimentales confirment la relation entre des manifestations neurologiques et les vaccins contre le HPV.

Voir l’entièreté de l’étude : ici

Source: Health Impact News

Initiative Citoyenne, le 23 septembre 2017

Lire aussi :

Des effets secondaires graves du vaccin contre le papillomavirus volontairement minimisés par les laboratoires ? Des chercheurs dénoncent une manipulation des chiffres dans les études de référence

« Les laboratoires Merck et GlaxoSmithKline ont utilisé de faux placebos et manipulé les résultats de plusieurs études pour minimiser les risques liés à leurs vaccins contre le papillomavirus, le Cervarix et le Gardasil. C’est la principale conclusion d’un article paru le 20 juillet dernier dans la revue Clinical Rheumatology. Menée par deux chercheurs de l’Institut national de cardiologie du Mexique, l’enquête passe au crible pas moins de 28 études récentes (16 tests randomisés et 12 études de cas réalisés après la mise sur le marché desdits vaccins). Ce qu’elle montre est inquiétant ».

Rappels :

Aluminium dans les vaccins : le rapport qui dérange

Innocuité des adjuvants vaccinaux : Agnès Buzyn ment

Vaccin contre l’hépatite B : la Cour de Luxembourg reconnaît le lien avec la sclérose en plaques !

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour La recherche au Japon établit un lien entre le vaccin HPV et des dommages cérébraux

  1. zorba44 dit :

    On serait en droit de penser que la Pharmacie est un noble métier qui ne vise qu’à guérir et à améliorer la santé…
    Plus ça va et plus on découvre des pratiques abjectes de faussaires et de criminels…

    Depuis des années le signataire pose un principe lorsqu’il est amené à rencontrer un praticien : qu’est-ce qu’on veut lui prescrire et il y a-t-il une autre option que la chimie.

    Ce qui est effarant c’est qu’il n’y a, la plupart du temps – selon le médecin – pas d’autre option. Or cela n’est pas vrai et dans neuf cas sur dix, s’appliquant les principes de la connaissance de la médecine naturelle, de l’alimentation et des plantes c’est la barque de sa santé qu’il pilote lui-même au point de fabriquer lui-même sa vitamine C encapsulée par ultra-sons dans de la lécithine de tournesol vierge !

     » …. »

     » …merci : il va aussi bien que possible compte tenu de son âge ! »

    Jean LENOIR

  2. Cercle Réactionnaire Social dit :

    La voyoucratie a pris le pouvoir partout , ne respecte rien . Il nous faut revenir en arrière , éduquer : la Morale , les bons points , mettre au ban de la société les nuisibles .

  3. Ping : La recherche au Japon établit un lien entre le vaccin HPV et des dommages cérébraux — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie « FNACAB

  4. zorba44 dit :

    Tu souries, plein de confiance, petite fille à qui on inocule poison et effets secondaires…

    Parents qui déciderez de faire piquer votre enfant comme on pique un chien ou du cheptel avec des adjuvants, pensez à tous ces enfants dont la vie est ravagée par un vaccin frelaté !

    Jean LENOIR

  5. Romane dit :

    Toute cette Mafia pharmaco-vaccino-industrielle est à enfermer sans délai, politiciens corrompus compris !

  6. Ping : La recherche au Japon établit un lien entre le vaccin HPV et des dommages cérébraux — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie | INSURRECTION PACIFIQUE

  7. xavib dit :

    Combien de victimes des vaccins accepterons-nous au nom du « bien commun » ? et sachant que les épidémies ont disparu depuis belle lurette dans nos pays grâce à l’hygiène et aux médicaments et qu’elles ne vont pas resurgir comme ça ?
    Sachant aussi que seulement 1% à 10% des effets secondaires sont rapportés…

  8. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

  9. zorba44 dit :

    IN MEMORIAM, une longue liste de médecins qui ont été « euthanasiés » pour avoir dévié de la route du lobby pharmaceutique en matière de vaccins.

    https://es-la.facebook.com/notes/m%C3%A9lanie-fillerette/qui-tue-gu%C3%A9risseurs-m%C3%A9decins-et-pourquoi/954574061322867/

    Parents français d’un bébé à naître après le 1er janvier 2018, il est temps que vous profitiez de la mobilité dans l’espace Schengen !

    Jean LENOIR

  10. zorba44 dit :

    IN MEMORIAM …pour ceux et celles qui maîtrisent l’anglais : c’est franchement mieux !

    http://www.thrivemovement.com/who-killing-healers-and-why.blog?source=ThriveFbDr

    Il est temps de casser le lobby infâme…

    Jean LENOIR

Répondre à Cercle Réactionnaire Social Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s