Interview de Charles Gave : L’or, l’euro, les risques pour les épargnants et investisseurs

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “Des Lions menés par des ânes” où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faîtes rien” (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l’IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal. Il est aussi le président du think tank libéral Institut des Libertés, qu’il a fondé en 2012.

Fabrice Drouin Ristori : Bonjour M. Gave, merci d’avoir accepté de répondre à cette interview.

Mes questions concernent principalement les risques que vous identifiez, à l’heure actuelle, comme pouvant impacter les épargnants et investisseurs, ainsi que vos recommandations pour s’en protéger.

Commençons par les risques ; quels sont ceux que vous identifiez comme majeurs pour les épargnants et investisseurs européens ?

Charles Gave : Ne nous voilons pas la face : nous sommes dans une période sans précédent historique. Si le taux d’intérêt est là pour nous protéger de « l’incertitude du futur », alors avoir des taux d’intérêt négatifs veut dire que le futur est plus « certain » que le présent, ce qui est philosophiquement idiot. Nous sommes dans une période où l’illogisme domine, et donc demander de prévoir ce qu’il va se passer et qui est en danger est logiquement impossible.

Fabrice Drouin Ristori : Que pensez-vous de la situation bancaire en Europe ? Doit-on se préoccuper de la solidité des banques et des différentes mesures prises par l’Europe pour éventuellement saisir les fonds des épargnants ? Pensez-vous que nos dirigeants iront au bout de cette logique en cas de crise ?

Charles Gave : Les banques européennes sont dans une situation désespérée et les gouvernements feront tout ce qui est en leur pouvoir pour les maintenir à flot. Il faut garder le minimum de cash dans les banques, car le cash sera saisi. Les titres et les OPVCM seront beaucoup plus difficiles à saisir. Et il vaut mieux avoir son cash en euro dans une banque à Londres ou à Genève qu’en France ou en Italie.

Fabrice Drouin Ristori : Les assurances-vie vous semblent-elles un placement sûr dans ce contexte ?

Charles Gave : Tout dépend du sous-jacent. Si le sous-jacent est constitué d’obligations françaises, italiennes ou espagnoles, on peut craindre le pire. Si le sous-jacent est constitué de belles actions internationales, rien à craindre.

Fabrice Drouin Ristori : Pensez-vous que l’euro puisse survivre encore longtemps sous sa forme actuelle, et quelles seraient les conséquences de son éclatement éventuel pour les épargnants ?

Charles Gave : Les économies européennes, et en particulier celles de la France et de l’Allemagne, ne cessent de diverger. Tout système qui diverge finit toujours par exploser. Le jour où l’euro disparaît, l’Allemagne fait faillite et ce, d’autant plus, que son industrie est totalement orientée vers les voitures, dont la demande va s’effondrer dans les 10 ans qui viennent. Par contre, l’Europe du sud connaîtra un boom sans précédent.

Fabrice Drouin Ristori : Dans un article publié par votre société de conseil Gavekal, disponible sur Zerohedge, vous recommandez désormais l’investissement dans l’or (entre autres). Pouvez-vous nous en expliquer la logique, notamment géopolitique au regard de ce que la Chine est en train de mettre en place ?

Charles Gave : Les autorités chinoises se rendent compte que la situation actuelle est sans doute intenable et qu’une crise financière nous guette peut-être. Du coup, elles font monter en puissance aussi vite qu’elles le peuvent le yuan comme monnaie internationale de paiement. Si un pays comme l’Arabie Saoudite, par exemple, avait des excédents de yuan : comme le yuan n’est pas convertible directement, la Chine offrirait d’en échanger contre la valeur en or, dont la Chine est le plus gros producteur mondial.

En cas de crise, la zone asiatique sera la zone de stabilité, alors que le reste du monde connaîtra d’extraordinaires soubresauts.

C’est une façon fort habile de réintroduire l’or dans le système des paiements internationaux.

C’est potentiellement une bonne nouvelle pour l’or, mais surtout pour les mines d’or, qui bénéficieraient énormément d’une stabilité durable du prix du métal jaune.

Lire la suite sur Goldbroker.fr

Rappels :

Réflexions d’actualité sur la monnaie (Ch.Gave)

Pourquoi et comment l’euro détruit l’Europe (Charles Gave – Romain Metivet)

Charles Gave sur les taux d’intérêt négatifs et la société sans cash

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Interview de Charles Gave : L’or, l’euro, les risques pour les épargnants et investisseurs

  1. zorba44 dit :

    Gros bémol à cette interview limpide. Qui pourrait croire que la bulle des actions est un bon sous-jacent pour les contrats d’assurance-vie.
    Lorsque le grand effondrement surviendra qui peut dire que l’assurance-vie survivra grâce aux actions avec la disparition des marchés et des bénéfices ?

    Jean LENOIR

  2. news360x dit :

    CHARLES GAVE : MACRON ET LES FAINEANTS – LECO360

    • zorba44 dit :

      Bien sûr Charles Gave a raison sur le diagnostic de la fonction publique et du statut des hauts fonctionnaires, leurs conséquences…

      Le vrai du vrai des discours macronites c’est qu’il conduit, selon la feuille de route qu’il a signée vis-à-vis de ses anciens employeurs, une politique d’anéantissement de la France voulue pour la casser dans l’optique de leur optimisation financière, le nivellement des sujets sans dent à un niveau du 19ème siècle, tout cela pour bénéficier à l’Allemagne (laquelle crèvera de sa puissance par l’anéantissement de ses marchés).

      Emprunter comme la France le fait, c’est précipiter ce mouvement en la berçant de l’illusion que tout va bien, alors même que l’on castre son économie.

      Vendre ses entreprises pour toucher des commissions comme un vulgaire VRP-voyou (il y en a, bien sûr, beaucoup d’excellents) est le fait d’une raclure-crevure à éliminer comme on élimine les rats pour éviter la peste.

      …Il est d’ailleurs compréhensible que, propagande et syndicats complaisants, complices et vendus aidant, les employés d’Alstom, des Chantiers navals et de toutes les entreprises sur la liste n’entrent pas dans des mouvements de grèves illimitées quitte à manger des pâtes pendant des semaines – ce qui arrivera de toutes les façons quand ils seront licenciés plus tard ou réembauchés à des conditions défavorables.

      La France, dont la masse a le cerveau en capilotade grâce à la TV et à la part de l’internet footeux et people de préférence culs et scandales, ne se rend pas compte qu’elle est menée à l’abattoir et QU’ON RENDRA LES RÉCIPIENDAIRES DE CETTE POLITIQUE RESPONSABLES DE SON EFFONDREMENT CAR ILS SONT « MAUVAIS » (et, même, peut-être les sans-dents redemanderont-ils alors de plus de brouet et de céleri-rémoulade !).

      Requiem pour des c… baisés en long en large et en travers par des profiteurs…

      Jean LENOIR

      • Dom le dodo dit :

        Jean,
        Tout est dit… et tellement bien résumé;-)))
        (Très belle description du mougeon)
        Tout à fait d’accord: requiem pour des cons qui ont veauté comme des ânes en regardant leur caisse à merdias de tv, tout en étant Con-necté à leur box Charlie! Le diamètre de leur pièce de un euro, ne va pas tarder à s’élargir: grand bien leur fasse! C’est (presque) sûr, ils vont le sentir passer!

  3. téléphobe dit :

    « En cas de crise, la zone asiatique sera la zone de stabilité, alors que le reste du monde connaîtra d’extraordinaires soubresauts. » : cela explique peut être les rodomontades d’un milliardaire à la curieuse mèche blonde à la Corée du nord ;o)

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s