Assange affirme que les Etats-Unis se préparent pour la guerre avec l’Iran

L’Empire est sur le pied de guerre. A force de déclarations des uns et des autres, on ne sait plus qui, de l’Iran ou de la Corée du Nord, aura droit aux premières salves – sans parler de la Syrie, où la partie (sous la forme d’une proxy war) est loin d’être terminée… OD

« Le fondateur du site WikiLeaks a expliqué ce que pourrait signifier une probable nomination de nouveaux chefs au département d’État et à l’Agence centrale de renseignement (CIA).

Les possibles projets de l’administration américaine de désigner le directeur de la CIA, Mike Pompeo, secrétaire d’État, et le sénateur du Parti républicain, Tom Cotton, directeur de la CIA, sous-entend un conflit armé que les États-Unis entameraient contre l’Iran, a écrit sur son compte Twitter le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange.

«Tom Cotton pourrait prendre la tête de la CIA et Pompeo celle du département d’État, relate le New York Times. De tels changements préparent une guerre avec l’Iran.»

D’après Assange, «Cotton est un véritable agressif à l’égard de l’Iran, de WikiLeaks et de la Russie, il reçoit des fonds de la part de néoconservateurs et de groupes liés à Israël».

Auparavant, le New York Times, a rapporté, citant ses sources dans l’administration américaine, que le chef de cabinet de la Maison-Blanche, John Kelly, a élaboré un «plan de transition», selon lequel M. Pompeo pourrait remplacer Rex Tillerson.

D’après ce média, ces changements pourraient avoir lieu avant la fin de l’année 2017 ou au début de l’année 2018″.

Sputniknews, le 30 novembre 2017

Lire aussi :

La guerre froide entre les USA et l’Iran s’annonce chaude en Syrie

Rappel :

Wikileaks promet une année 2017 « à couper le souffle »… Mais qui est derrière ?

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Assange affirme que les Etats-Unis se préparent pour la guerre avec l’Iran

  1. zorba44 dit :

    Le signataire est un peu perplexe. Certes il y a des armes de destructions massives dans les deux blocs, mais une preuve de leur utilisation serait la bienvenue…
    On aimerait plus d’analyses concordantes sur le(s) conflit(s) s’ils doivent survenir, ainsi que de savoir à quels degrés on atteindrait.

    Si quelque chose se déclenche, le signataire pense que la Corée du Nord enverra une bombe thermonucléaire à très hautes altitudes pour déziguer tous les systèmes électriques et électroniques de l’Amérique du Nord.

    Dans le cas où ce scénario d’hypothèse se produirait avec succès la guerre serait alors gagnée.

    Jean LENOIR

  2. Pour ceux que ça intéresserait, R71 a traduit en 3 parties « Hezbollah – Son histoire de l’intérieur » justement parce que : L’oligarchie nous concoctant la prochaine guerre devant impliquer l’Arabie Saoudite, Israël et la clique sioniste usuelle contre l’Iran et ses alliés, il est important de ne pas se laisser enfumer par les salades propagandistes dont nous allons immanquablement être inondés via les merdias de base, notamment sur le croquemitaine forcément « terroriste » que serait le Hezbollah, allié de l’Iran et grand vainqueur en Syrie des mercenaires pseudo-djihadistes de Daesh/Al CIAda. C’est ainsi que nous pensons le temps venu pour aider ceux qui le veulent encore, à mieux comprendre qui est le Hezbollah et quelles sont ses relations avec la politique internationale. Pour ce faire nous avons traduit de larges extraits du livre de son SG adjoint, Naïm Qassem ► https://resistance71.wordpress.com/2017/11/19/ne-vous-laissez-pas-enfumer-sur-la-guerre-qui-se-prepare-pour-avoir-un-avis-informe-le-hezbollah-son-histoire-de-linterieur-de-naim-qassem-1-3/

    J’ai tout réuni dans un PDF et franchement on est loin, très loin des conneries habituelles sur le sujet. Il ne s’agit pas de faire une quelconque propagande pro-hezbollah vous pensez bien !
    Mais il faut savoir que les israéliens eux-mêmes écoutent H. N, Nasrallah ? Pourquoi ? Pas pour ses beaux yeux verts, non, mais parce qu’ils savent qu’il ne ment jamais et appelle un chat, un chat…

    Compte tenu des tentatives de notre Zident, Zupiter pour tenter de tirer la couverture à lui, avec sa réunion d’urgence organisée à Abidjan sur l’esclavage en Libye, puis-je me permettre de vous tirer l’œil vers ma dernière publication ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/29/esclavage-en-libye-un-crime-contre-lhumanite/ qui traite de se sujet de manière approfondie.

    • Le modéré dit :

      On est d’accord pour accepter la dangerosité d’un mouvement qualifié de terroriste. Mais à condition qu’on nous fournisse les preuves. Or les terroristes cités par M Trump lors du sommet de Riyad comprennent Hamas et le Hizbullah. On aimerait bien connaitre leurs actes terroristes soit envers les particuliers ou les Etats;

      • Voilà où nous en sommes de nos réflexions communes :
        La réalité à notre sens est comme suit:

        L’oligarchie veut sa guerre mondiale non thermonucléaire, mais elle ne sait pas quel feu aux poudres prendra, donc ils attisent de partout: Corée, Moyen-Orient…
        Le but est une guerre suffisamment importante pour remettre certains compteurs économiques à zéro, occuper les gens pour qu’ils ne se rebellent plus (pas), mais non thermonucléaire parce que ces ordures veulent encore prendre l’apéro dans le parc de leurs châteaux…
        Comme je le précisais à R71, le problème c’est que personne n’est à l’abri d’un konnerie…
        À nous de nous organiser, les peuples de tous les continents, en remplaçant l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires par notre complémentarité…

    • zorba44 dit :

      Cela sent de plus en plus une frappe préventive (nucléaire) de la Russie. Rappelons-nous bien que l’ours russe balaiera son coup de patte, sans préavis, s’il sait qu’il est acculé.

      Jean LENOIR

  3. Ping : C’est le moment de choisir… | jbl1960blog

  4. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

  5. Ping : Nous avons toujours le choix, mais en sommes nous capables et aptes? A croire que non, quand on voit les choix, malheureux, qui nous mènent aux mêmes impasses…. (unedekeg@03/12/2017) « Une de keg

  6. Le modéré dit :

    Si ma mémoire est fraiche, je dois conclure que certains événements allaient se produire dans la région; car avant chaque agression d’un pays, on tire le dossier poussiéreux de la Palestine des tiroirs pour convaincre les pays arabes que la solution est à deux doigts mais à condition que vous nous aidiez à faire face à une menace qui pése directement sur vous. C’est ce qui a été fait lors de l’expédition en Somalie,la guerre contre l’Afghanistan, et rappelé dans l’invasion de l’Irak. Mais si chaque président américain désire marquer son passage par une guerre, la période de M Trump est différente de ses prédécesseurs
    En ce qui concerne la Corée du Nord: Elle est déja dotée d’armes nucléaires qu’elle n’hésitera meme pas une seconde à utiliser en cas d’agression; sans évoquer l’opposition de la Chine et de la Russie avec les deux moyens politiques et militaire.
    La Syrie: On imagine mal une agression américaine contre le pays qui est protégé physiquement par la Russie
    Reste enfin de compte l’Iran. Les pourparlers et rencontres entre différents intervenants régionaux déclarés pour constituer une alliance, en plus -on y revient le contrat du siécle pour les palestiniens- augurent une intervention militaire. Mais l’Iran n’est pas l’Irak pour plusieurs raisons qui ne nous est pas possible de citer dans ce commentaire. Cependant, l’Iran serait soutenue par la Russie; derrière elle la Chine. Puis le décollage des avions agresseurs se fera certainement à partir des bases ayant servi à l’agression contre l’Irak. Or Tehéran dispose de missiles dont la portée dépasse ces infrastructures (lancement des Huttis d’un missile ayant atteint l’Emirat Arabe) et il est probable qu’elle les utilisera en priorité contre ces cibles. En plus, d’autres facteurs qui vont entrer en jeu menaçant la stabilité des régimes de la région.
    Les incertitudes l’emportent sur l’optimisme. C’est pour cela que les USA ne se lanceront jamais dans une aventure qui leur coûtera chère en hommes et en prestige en dépit des changements des postes de responsabilité dans l’administration de M Trump.
    N’oublions pas enfin que le locataire de la Maison Blanche a bien précisé dans ses multiples déclarations à l’adresse des pays arabes « Nous vous aideront mais ne feront pas le travail à votre place »

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s