Un ancien cadre de Facebook défend à ses enfants de toucher à « cette merde »

Chamath Palihapitiya, ancien cadre de Facebook, lors d’un débat à San Francisco (Etats-Unis), le 19 octobre 2017. (MIKE WINDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

« Chamath Palihapitiya a travaillé comme vice-président en charge de la croissance de l’audience du groupe. Il s’interroge désormais sur les conséquences sociales et psychologiques du réseau social.

« Vous ne le réalisez peut-être pas, mais vous êtes programmés. » Longtemps, Chamath Palihapitiya a travaillé comme vice-président en charge de la croissance de l’audience de Facebook. Aujourd’hui, il a tiré un trait sur le réseau social, au point d’interdire à ses enfants de l’utiliser. Il utilise au minimum « cette merde », a-t-il expliqué lors d’un débat organisé en novembre à la Stanford Graduate School of Business, signale The Verge (en anglais). L’ancien cadre a rejoint le groupe Facebook en 2007, avant de claquer la porte. Aujourd’hui, il critique, entre autres, les conséquences négatives de l’utilisation du bouton « J’aime » et recommande à tous de prendre « une vraie pause » avec les réseaux sociaux.

D’après lui, les réseaux sociaux « sapent les fondamentaux du comportement des gens ». « Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social », juge-t-il aujourd’hui, en faisant part de « son immense culpabilité », selon des propos rapportés par le site Quartz (en anglais). Plus largement, il dénonce aujourd’hui l’écosystème des médias sociaux, basés sur les pouces, les cœurs et les goûts, lesquels créent « des boucles fonctionnant sur la dopamine ». Avant de se montrer plus nuancé, quelques minutes plus tard, en estimant que Facebook faisait « majoritairement du bien dans le monde ».

Quand la Silicon Valley prend ses distances avec les réseaux sociaux

Ce revirement n’est pas un cas isolé. « Dieu seul sait ce qu’ils font aux cerveaux de nos enfants », s’était déjà alarmé l’ancien président de Facebook, Sean Parker, sur le site Axios (en anglais). Selon, lui, le site exploite les vulnérabilités psychologiques humaines pour pousser les utilisateurs à publier toujours plus de contenus pour obtenir des réponses et des mentions « J’aime » : « Les inventeurs et créateurs – moi, Mark [Zuckerberg], Kevin Systrom sur Instagram, tous ces gens – l’ont très bien compris. Et l’ont fait quand même, en connaissance de cause. »

Le créateur du bouton « J’aime » de Facebook, Justin Rosenstein, a décidé de bouder les réseaux sociaux Reddit et Snapchat, révélait le Guardian (en anglais) en octobre. L’ingénieur a même demandé à son assistant de lui installer un filtre parental sur son téléphone, pour l’empêcher de télécharger toujours plus d’applications. « Il est révélateur que beaucoup de ces jeunes experts n’utilisent plus leurs propres produits, soulignait alors le quotidien britannique, en envoyant leurs enfants dans les écoles élites de la Silicon Valley où les iPhones, les iPads et même les ordinateurs portables sont interdits. »

France TV Info, le 12 décembre 2017

Rappel :

Je ne fréquente plus Facebook, c’est une question de principe

 

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Un ancien cadre de Facebook défend à ses enfants de toucher à « cette merde »

  1. Pute le Grief dit :

    . . . . comme pour les vaccins obligatoires aujourd’hui en FRANCE : ceux qui commettent ce forfait font-ils piquer leurs héritiers ?

  2. Sido dit :

    Il a bien raison cet homme et son honnêteté, même tardive, l’honore !

  3. zorba44 dit :

    Le mieux c’est se désinscrire purement et simplement de cette merde qui nous surveille et nous transforme en zombies de l’écran, du partage, et, des névroses qui viennent avec !

    Jean LENOIR

  4. brunoarf dit :

    Dans le monde, les inégalités explosent.

    Jeudi 14 décembre 2017 :

    Les inégalités explosent pendant que fond le patrimoine public des nations.

    https://www.marianne.net/economie/les-inegalites-explosent-pendant-que-fond-le-patrimoine-public-des-nations

  5. laurence vigna dit :

    Le mieux est de n’avoir jamais été sur ces réseaux ! En tant que maman, je n’ai eu internet que lorsque mon fils est parti de la maison, je ne voulais pas qu’il soit  » bercé » par tous ces faux -semblants et aujourd’hui, je constate que j’ai bien fait !

  6. matbee dit :

    Non seulement cette merde nous atomise le cerveau mais en plus elle nous vole notre vie privée et nos données les plus intimes (pour ceux qui ont eu la naïveté et même la bêtise de s’inscrire sous leur vraie identité pour partager amis, photos, expériences, coordonnées, etc.)

    Chacun sait les liens étroits, originels de Face de bouc avec les renseignements US.

    Une merde puissance 10 !

  7. viggo1 dit :

    A reblogué ceci sur Viggo's bloget a ajouté:
    A cela il faut encore ajouter que FB avait donné accès a la base des données
    a la N.S.A. (National Security Agency, U.S.A.). Donc espionnage en temps réelle.

  8. Marie dit :

    Bientôt l’accord des parents requis…
    et pourquoi pas l’interdire tout simplement pour cause de toxicité? (comme le glyphosate ….qui n’a pas été interdit)

    http://www.phonandroid.com/facebook-snapchat-instagram-adolescents-devront-demander-accord-parents-inscrire.html

  9. Legars dit :

    Je n’ai jamais adhéré à ce réseau social, ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer et pour ce qui est de mes enfants ils ne connaissent que de nom 😉

  10. antimelon dit :

    c’est marrant c’était prévisible depuis le début mais il faut toujours qu’on attende d’être rentré dans le mur pour se rendre compte de son existence… sans parler du fait que tout cela ne sert qu’à espionner et contrôler…c’est ça la digitalisation/numérisation et l’intelligence artificielle (nécessaire pour traiter le volume de données)…. bienvenu chez jefaislecakemaisjesuisconsumeristeprisaupiegedunarcissismedesreseauxsociaux

    • Dom le dodo dit :

      Antimelon, vous auriez pu ajouter # (hastag) devant votre titre, et ainsi, faire le buzz, comme diraient les geeks!
      Lol

  11. téléphobe dit :

    Ah Silicon Valley ! Les deux mamelles de l’Amérique ;o)

  12. Nanker dit :

    Rappelons que dans la Silicon Valley les milliardaires dirigeants de GAFA mettent leurs enfants dans des écoles très chères où… ordinateurs écrans et tablettes sont bannies! (véridique!) . Tout l’enseignement se fait à l’ancienne : avec un tableau noir des livres et des cahiers.

    Voila au moins un cas où les pauvres (nous) pouvons imiter les riches facilement…

  13. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

  14. Dom le dodo dit :

    Oui, Olivier, tout à fait très bien résumé « la quinte d’essence » de cette m… de FB dans votre rappel de Bruno Bertez, JE NE FREQUENTE PLUS FACE DE BOUC, C’EST UNE QUESTION DE PRINCIPE:
    « Bonjour, comme je ne fréquente plus Facebook, j’essaie de me faire des amis en dehors du vrai Facebook tout en appliquant les mêmes principes.
    Alors tous les jours, je descends dans la rue et j’explique aux passants ce que j’ai mangé, comment je me sens, ce que j’ai fait la veille, ce que je suis en train de faire, ce que je vais faire demain, je leur donne des photos de ma femme, de mes enfants, du chien que j’ai déjà eu, de moi en train de laver ma voiture, et de ma femme en train de coudre.
    J’écoute aussi les conversations des gens et je leur dis “j’aime”!
    Et ça marche : actuellement j’ai déjà 4 personnes qui me suivent : 2 policiers, un psychiatre et un psychologue!

    C’EST TELLEMENT VRAI ! (Ou irréel ou stupide!); ça reflète effectivement la cervelle du charlie; et des crons

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s