Cryptomanie ! (D. Orlov)

« Une grande attention est actuellement accordée aux crypto-monnaies. D’un côté, il y a ceux qui disent que l’augmentation de leur valeur est en réalité un symptôme de l’effondrement des monnaies conventionnelles, les monnaies fiduciaires. Ce qui soulève la question de savoir pourquoi les métaux précieux ne montent pas, eux, en flèche. La réponse habituelle est que leurs prix sont manipulés en utilisant le marché à terme qui maintient l’or « papier » bon marché tandis que l’or « physique » se raréfie ; à un moment donné, ces manipulations cesseront de fonctionner et l’or atteindra 10 000 dollars l’once. (Ça me semble un bon plan !). Cela soulève aussi la question de savoir pourquoi, si les monnaies fiduciaires s’affaiblissent, il n’y a pas une forte inflation. Même dans les pays qui ont connu une inflation élevée pendant des décennies, comme la Russie, elle n’est plus un problème ; l’inflation y est maintenant inférieure à 3%. Il n’y a pas non plus beaucoup d’inflation aux États-Unis, à condition d’exclure tous les rackets d’extorsion locaux : l’immobilier, la santé et l’éducation. (Le vol à main armée ne fait généralement pas partie du panier de produits et de services utilisés pour calculer l’inflation). L’hyperinflation n’est pas difficile à trouver (au Venezuela), mais ce problème n’est généralement pas considéré comme un problème systémique mondial.

D’un autre côté, il y a ceux qui pensent que les crypto-monnaies sont un autre type de tulipe-mania ou de bulle des mers du Sud : un autre événement irrationnellement exubérant qui se terminera par un krach retentissant. Les réflexions les plus communes sont « Bah, encore un humbug ! » et « Cette fois, c’est différent ! ». Une réponse plus réfléchie est que le Bitcoin (et autres crypto-monnaies) sont des œuvres de génie, basées sur l’innovation de la blockchain (une sorte de registre distribué où chaque participant anonyme vérifie chaque transaction) et un principe de « preuve de travail » selon lequel Bitcoin est « miner » en utilisant des ordinateurs. Essentiellement, au lieu de faire confiance aux gouvernements (qui impriment de l’argent) et aux banques centrales (qui impriment réellement de l’argent), les utilisateurs de Bitcoin font confiance aux algorithmes, qui sont open source et défendus par le refus du public de toute modification qui pourrait les compromettre.

Les fans des crypto-monnaies disent parfois que les crypto-monnaies concernent la liberté et l’anarchisme, éliminant les intermédiaires – les banquiers et les gouvernements sanglants – et permettant aux gens de négocier individuellement, en frottant leurs portefeuilles numériques l’un à l’autre et en faisant confiance aux algorithmes intelligents pour trier tout cela. Cela semble intéressant, jusqu’à ce que vous examiniez certains détails.

Premièrement, les banquiers et les gouvernements ont peu de chances d’être vaincus par un algorithme, aussi astucieux soit-il, parce qu’ils utilisent des moyens beaucoup moins techniques pour faire valoir leurs intérêts : agences de sécurité, enquêteurs et procureurs, vérificateurs fiscaux, tribunaux et prisons.

Déjà, toute utilisation de Bitcoin est, selon le régime fiscal américain, une transaction potentiellement imposable : si vous avez été payé en Bitcoin et que vous avez acheté quelque chose avec, et si son prix a augmenté entre-temps, vous payez une taxe de 20% sur les plus-values. Avec sa promesse d’anonymat et sa capacité à transcender les frontières et à contourner les autorités fiscales et monétaires, Bitcoin est devenu un pôle d’attraction pour les trafiquants de drogue, les narcotrafiquants, les trafiquants, les hackers / extorqueurs et autres mauvais acteurs. Si vous utilisez Bitcoin, vous finirez automatiquement sur le radar de ceux qui les recherchent.

Et à un niveau très simple qui devrait être facile à comprendre pour tout le monde, si un gouvernement décide que Bitcoin n’est pas son ami, il peut tout simplement vous demander, d’abord gentiment, de renoncer à votre cyber-portefeuille. Je n’ai aucun doute qu’un très grand nombre des princes saoudiens qui ont récemment été débarrassés d’une grande partie de leurs actifs nets alors qu’ils étaient torturés par le prince Mohammed bin Salman au Ritz-Carlton de Riyad ne joueront plus beaucoup avec leur réserve de Bitcoin. Rappelez-vous, Bitcoin est un instrument d’extorsion reconnu, et les gouvernements sont les plus grands extorqueurs au monde.

Pire encore, si un gouvernement décide que Bitcoin est son ami, il peut demander, au début, que toutes les transactions Bitcoin lui soient divulguées en temps opportun, avec l’identification fiscale de la partie de chaque côté de chaque transaction. Ce serait un moyen intelligent pour un gouvernement de passer à l’utilisation de l’argent numérique sans avoir à payer pour cela. Tout ce qu’il aurait à faire est d’ordonner sa « conformité ». Les développeurs de Bitcoin devraient alors mettre leur architecture en conformité ou risquer des poursuites pour non-conformité. Cela semble être une façon peu coûteuse et efficace de se rapprocher du totalitarisme financier, plaçant chaque transaction sous le microscope du gouvernement.

Deuxièmement, peu de gens ont l’intelligence technique pour comprendre toutes les subtilités des protocoles, et comme le dit le vieil adage, « Un imbécile et son argent seront bientôt séparés. » Votre portefeuille peut être volé (piraté) ou devenir corrompu, et il n’y a pas d’estimation précise du nombre de Bitcoins dont on ne pourra plus jamais entendre parler, ce qui rend les affirmations actuelles de placement financier moins fiables. N’importe quelle grand-mère un peu avertie dans le monde peut coudre quelques pièces d’or dans l’ourlet du manteau d’un petit-enfant comme garantie contre des dépenses imprévues ; mais combien de grand-mères, ou de petits-enfants, pourront faire cela avec une crypto-monnaie ?

Troisièmement, il y a la question de la durabilité et de l’accès. L’or ne rouille pas et ne ternit pas. Il peut se perdre, mais il peut alors (théoriquement) être retrouvé. Un portefeuille numérique, une fois corrompu, ne peut pas être récupéré. Une seule décharge électromagnétique provenant d’une fusée éclairante ou d’une explosion nucléaire stratosphérique provenant d’une fusée de Kim Jong-un pourrait anéantir une énorme quantité de crypto-monnaie. Les pannes de réseau rendent les crypto-monnaies inaccessibles. Combien de transactions Bitcoin se sont déroulées en Dominique, à la Barbade ou à Puerto Rico après le récent ouragan ? Contrairement à un lingot d’or physique, la crypto-monnaie est invisible et ne peut être validée sans équipement spécial connecté à Internet.

Enfin, une caractéristique de la crypto-monnaie est son inutilité essentielle en tant que substance. L’or peut être transformé en bijoux ; il peut être étiré en feuilles ultra-minces qui sont utilisées pour la décoration des cadres et des dômes en oignon [Églises orthodoxes, NdT] ; c’est un excellent conducteur électrique utilisé pour les contacts électroniques et pour les fils de liaison des semi-conducteurs ; un mince revêtement d’or transparent transforme des vitres en empêchant une grande partie du rayonnement infrarouge. La liste peut s’allonger encore et encore…

Une crypto-monnaie n’a aucune de ces propriétés utiles. Un Bitcoin est une chaîne de chiffres prédéterminée avec une autre chaîne arbitraire de chiffres, appelée un nonce, qui a une certaine propriété « utile » : par exemple, que sa fonction de hachage SHA-256 commence avec un nombre spécifique (le hachage SHA-256 est une fonction mathématique qui transforme une chaîne de chiffres en une autre chaîne de chiffres de manière à rendre la chaîne de chiffres originale impossible à calculer). Une fois que vous l’avez trouvé, il est trivial à vérifier (la plupart des ordinateurs peuvent calculer des millions de séquences hachages SHA-256 par seconde), mais pour y arriver, cela demande du « travail ». La difficulté du travail est automatiquement ajustée de sorte que pas un seul mineur de Bitcoin ne peut produire un « travail » valide plus rapidement qu’une fois toutes les 10 minutes, en moyenne. Actuellement, ce « travail » représente moins de 1% de la consommation totale d’électricité dans le monde, mais il est en croissance. L’extraction de l’or (de pépites qui sont maintenant à des niveaux de concentration en dessous de 3 parties par million d’or) est aussi un énorme gaspillage d’énergie, mais cela produit au moins une substance qui est réellement utile.

La plus grande propriété utile d’un Bitcoin est qu’à l’heure actuelle de nombreuses personnes dans le monde sont disposées à le considérer comme précieux. Mais que se passe-t-il s’ils sont tous des idiots ? Est-ce votre théorie d’imaginer que tant de gens ne peuvent pas être des idiots en même temps parce que, vous savez, il y en a vraiment beaucoup, des idiots ? Ce n’est pas une théorie, c’est une hypothèse, et elle a été démentie d’innombrables fois. Et oui, en effet, de grands groupes de personnes peuvent être et parfois se comporter comme des idiots ».

Lire la suite sur le Saker francophone

Rappels :

Panneau de sortie (J. H. Kunstler)

Pour le président de RBS, acheter du bitcoin « c’est entrer dans l’enfer de Dante »

Cryptomonnaies : une folie contagieuse

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 53 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Cryptomanie ! (D. Orlov)

  1. zorba44 dit :

    Minet, »miner » le bitcoin, ou le bitcoin miné ?!
    Pas foutu (et pas désireux) de comprendre quelque chose à ce galimatias… si ce n’est mettre un panneau « ne pas s’approcher danger de chute » !…

    Jean LENOIR

  2. Bernie dit :

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/cryptocurrency-chaos-bitcoin-litecoin-and-ethereum-all-keep-surging-to-new-record-highs-with-no-end-in-sight

    Litecoin c’est fou !!. un délire encore plus fou que le bitcoin…. Le bouquet final sera un spectacle qui vaudra le coup d’oeil !

  3. FRED dit :

    Nom de code de l operation : Satoshi Nakamoto

    A PROPOS DU BITCOIN ET DES CRYPTOS ce n’est pas une bulle c’est un transfert de valeur d’échelle planétaire qui vient de commencer … c’est la MISE EN OEUVRE SOUS NOS YEUX GRAND FERMES DE LA PLUS GRANDE ÉVACUATION DE VALEURS DE TOUTE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ avant la destruction finale programmée des monnaies scripturales … REGARDEZ LA PROTO MONNAIE MONDIALE BITCOIN MONTER HAUT, TRÈS HAUT, TRÈS TRÈS HAUT …… Non, ce n est pas une bulle c’est un transfert de valeur sans précédent qui vient de commencer … ET LES ETATS VONT LAISSER FAIRE …

    RELIEZ les points suivant …

    1/ la crise de 2008; pré-requis afin d’endetter les états et produire la situation actuelle d’endettement planétaire titanesque, imposant de procéder à de multiple quantative easing chacun de plusieurs milliers de milliards de dollars , d’euros, de yen, de yuan …

    2/ la création tout à fait mystérieuse d’un algorithme dit  »bitcoin » au lendemain de la crise de 2008 par un nom moins mysterieux individu s appellant Satoshi Nakamoto , aucune bio aucune photos de l individu !

    3/ la montée artificielle et le gonflement de bulles spéculatives successives depuis 10 ans = depuis la crise de 2008 , l’argent, le dollars , l’euro, le yen, le yuan ne valent en réalité plus rien actuellement à cause de la politique des banques centrale associant Q.E. + TAUX NÉGATIF;

    4/ la manipulation de l’OR et des métaux précieux depuis 2008 = du jamais VU car en raison des milliards imprimés et des taux négatif l’OR devrait être actuellement à la place du bitcoin et devrait s »échanger au cours du bitcoin, mais les états étant les premiers et ultimes détenteurs de ce métal; il est stratégique, MEGA-hautement stratégique , celui ci ne doit pas venir en aide aux états et aux peuples, pas même à l’aide de l’oligarchie car il y en a physiquement bien trop peu et l’objectif est de mater et de domestiquer les peuples avec la dette, donc EXIT l’OR …

    5/ ce qui se passe avec les cryptos. Le BITCOIN constitue de fait une PROTO-MONNAIE MONDIALE … il n’appartient A PERSONNE CAR C’EST UN ALGORITHME OPEN SOURCE ! Les Etats n’interviennent pas dans sa création (minage) ils n’en détiennent pas, quand à l’oligarchie elle dispose par le moyen de cette crypto-monnaie un moyen fabuleux de faire transiter son capital des paradis fiscaux vers LES PARADIS CRYPTOS !

    LE MONDE POURRA BIEN S’ÉCROULER, LEUR CAPITAL SERA SAUVE !

    6/ A terme le FMI produira sa monnaie mondiale, une crypto faite d’un panier de devises DTS, une monnaie synthétique mondiale dont le sous-jacent sera l’OR , … après quoi la future crypto monnaie mondiale des états sera mise a parité avec le bitcoin … monnaie mondiale et capitale du monde. L EURO A ETE CONCU COMME UNE MONNAIE DE TRANSITION entre LES FIDUCIAIRES, SCRIPTURALES DES NATIONS d europe et l EURO (MONNAIE DE LA BCE) … LE BITCOIN + le TOP 100 des cryptos actuelle sont des monnaie de transitions entre ces dernieres et la CRYPTO MONNAIE MONDIALE.
    XRP usage by Banks Confirmed!!! [ L’utilisation de XRP par les banques a confirmé !!!]

    https://asia.nikkei.com/…/Japan-South-Korea-blockchain…? [ https://asia.nikkei.com/…/Japan-South-Korea-blockchain…?] n_cid=NARAN012 [ n_cid = NARAN012]…Voir plus
    Japan-South Korea blockchain payments enter trials Friday- Nikkei Asian Review
    TOKYO — Banks in Japan and South Korea begin tests…
    asia.nikkei.com

    Le « Chicago Boy » lié au FMI de la Reserve Bank of India http://www.group30.org/ http://norberthaering.de/de/27-german/news/477-draghi-and-g30

    Le partenariat devant préparer l’abolition temporaire de la plupart des espèces en Inde coïncide à peu près au mandat de Raghuram Rajan au gouvernail de la Reserve Bank of India, de septembre 2013 à septembre 2016. Rajan (53 ans) avait été, et est encore à nouveau, professeur d’économie à l’Université de Chicago. De 2003 à 2006 il avait été Économiste-en-Chef au Fonds Monétaire International à Washington. (C’est un élément de son CV qu’il tient en commun avec un autre grand guerrier contre les espèces, Ken Rogoff.) Il fait partie du Groupe de 30, une organisation plutôt louche, où des représentants haut placés des plus grandes institutions financières internationales partagent leurs préoccupations et leurs projets avec les présidents des plus importantes banques centrales, le tout derrière portes closes et sans aucun procès-verbal. Il devient de plus en plus évident que le groupe de 30 est l’un des principaux centres de coordination de la guerre mondiale contre les espèces. Sa liste de membres comprend d’autres guerriers éminents comme Rogoff, dont Larry Summers.
    https://globalepresse.net/2017/12/12/secret-de-polichinelle-washington-est-derriere-la-brutale-experience-indienne-de-demonetisation/

    https://www.lemondejuif.info/…/video-serge-klarsfeld-jerus…/

    Capitale du monde, une ville conquise? Il y aurait donc un peuple élu? http://activeast.free.fr/cour-supreme-israel.htm

    Les monnaies fiduciaires sont zombifiée par la plus GIGANTESQUE émission de monnaie des banques centrale de histoire.

    Les chinois ont fait au préalable le JOB avec leurs fermes de minage … et il y a aujourd’hui 16 millions de bitcoin …… maintenant, que la fête commence !

    QUE VONT FAIRE LES GROSSES FORTUNES DE LEURS CASH AVANT L EFFONDREMENT DES MONNAIES ? que vont faire les APPLE les FACEBOOK etc de leurs milliards libelle en DOLLARS PQ ceux libelle en EUROS ?… devinez comment déplacer et sauver 500 milliards de dollars destinés autrement à finir dévalués et à partir en fumée à cause de la crise financière, de l’effondrement monétaire mondial à venir ? Si vous avez 500 milliards vous avez un gros problème … mais avec 1 bitcoin a 500 000 dollars si vous achetez 1 million de bitcoin et vous avez transformé vos 500 milliards en cryptos … L’oligarchie, les milliardaires en dollars, en euros, yen et yuan savent ce qu’ils doivent faire, ils sont prêt au processus de transfert de monnaies zombies contre des cryptos … attelez vous a ce train et vous deviendrez millionnaire cependant ne vendez vos cryptos QUE POUR DES BIENS TANGIBLE MAIS SURTOUT PAS POUR DES MONNAIES FIDUCIAIRES ….Le pionnier des cryptomonnaies, Mike Novogratz, a eu raison une fois de plus lorsqu’il a déclaré : « C’est une bulle et il y a beaucoup de mousse. Ce sera la plus grosse bulle de notre vie. » Ce qui, bien sûr, ne l’empêche pas d’y investir des centaines de millions de dollars. Tout en admettant que les cryptos sont la plus grosse bulle de tous les temps, « Novo » s’attend également à ce que le bitcoin atteigne 40 000 $. NE NOUS PRENNENT-ILS PAS POUR DES CONS ?

    « Le bitcoin pourrait être à 40 000 $ à la fin de 2018. Il pourrait y parvenir facilement, » a déclaré Novogratz lundi sur CNBC. « L’ethereum, qui vient de toucher les 500 $ ou qui s’en approche, pourrait également tripler. »

    A terme le FMI produira sa monnaie mondiale, une crypto faite d’un panier de devises DTS, une monnaie synthétique mondiale dont le sous-jacent sera l’OR , c’est pourquoi l’OR est et sera de plus en plus être STRATÉGIQUE … les principales monnaies fiduciaires Dollars , Euros , Yen , Yuan, PQ pourront alors êtres anéanties … L’OR objet non spéculatif et HAUTEMENT stratégique réservé aux états sera maintenu sous 1300 dollars jusqu’à l effondrement des devises et de l’économie planétaire … c’est seulement à ce moment qu’il montera a 10 000 dollars l’once voire beaucoup plus …. L’or sera réservé aux états et en détenir beaucoup pourrait devenir un problème ….https://or-argent.eu/lue-souhaite-pouvoir-saisir-toute-somme-dargent-meme-de-lor-en-cas-de-mouvement-transfrontalier/

    Dès lors les bilans de nos chères institutions seront tous positifs mais serons nous encore dans des « démocraties » ? Problème secondaire car d’ici là le bitcoin sera à 500 000 dollars voire 1 million et aurons nous encore de quoi vivre ? … Les TRILLIONNAIRES de l’oligarchie auront quant à eux sauvé leur capital dans les cryptos… après quoi la future crypto monnaie mondiale des états sera mise a parité avec le bitcoin …

    Des paradis fiscaux à la nébuleuse crypto planétaire : FIN DE L HISTOIRE.

    d’après Fredille Moebus

  4. gérard dit :

    Rappelons que les crypto monnaies ne sont pas des monnaies,mais simplement des produits financiers crées a partir de programmes informatiques.S’il y a des gogos pour les accepter comme paiement a cause de leur « facilité » d’utilisation,libre a eux.

  5. Deir Ez-Zhor Donbass dit :

    Les cryptos sont des supports de spéculation sans contre-partie physique,
    sans cadre légal affirmé, techno-dépendants, hacking-dépendants, le top du risque pour qui n’a rien à perdre !

  6. zorba44 dit :

    Une idée : …et si les gouvernements saisissaient les comptes des détenteurs de bitcoins en leur fourguant tout ou partie de la dette des états !
    Cela vous paraît dingue : rappelez-vous comment les assignats sont nés !

    Jean LENOIR

  7. Hola dit :

    Les cryptos sont une énorme bulle spéculative, moins sur la valorisation absolue (montants pas encore énormes) que parce qu’elles ne reposent sur rien, DU VENT !
    Quelqu’un les appelées des jetons; c’est exactement ça, des jetons de casinos.
    Symptômes de notre triste époque…

  8. Dom le dodo dit :

     » Un Bitcoin est une chaîne de chiffres prédéterminée avec une autre chaîne arbitraire de chiffres, appelée un nonce, qui a une certaine propriété utile »:
    euh ben, pour moi qui n’y connait quedale en « bite con », je préfère UNE once d’or à un nonce de ce foutage de gueule; je sais, suis rétrograde et alors ??? Avec Jean, on est au moins deux!

    Ou alors, d’accord, peut-être pour le « PUTINCOIN » cette cryptomonnaie là: https://francais.rt.com/economie/46560-apres-bitcoin-nouvelle-cryptomonnaie-putincoin
    (ça fait plus sérieux, virile, méchant, non? On dirait un ours; comparé à la tache qui rit de Tulles)

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s