Bobard climatique : l’ours polaire mourant n’a pas été victime du réchauffement

« Il y a une dizaine de jours, la presse mondiale s’était émue d’une photo  montrant un ours blanc famélique et mourant. Le cliché, repris des milliers de fois dans tous les pays du monde en étant présenté comme la preuve du réchauffement climatique, était un pur bobard. Le Figaro esquisse timidement un mea culpa. 

Premier mensonge éhonté :

La vidéo dont est issue la photo présente l’ours dans un environnement très vert alors que vu la latitude on s’attend, au mois de décembre, à un environnement gelé et neigeux. Ce qui n’a pas été dit, c’est que la vidéo n’a pas été prise en décembre, mais… pendant l’été c’est à dire à une saison où la région est naturellement dénuée de glace ! Son auteur l’a gardée quelques mois avant de la diffuser massivement à l’approche de l’hiver.

Deuxième mensonge éhonté : La vidéo a été prise dans une région où les populations d’ours polaire sont stables et pas en déclin, ce que n’a évidemment pas dit son auteur.

Troisième mensonge éhonté : Cet ours a été présenté comme victime de la faim, ce qui choque la communauté scientifique. D’une part, rappelle Steven Amstrup, « Les ours polaires ont peu de prédateurs naturels. Bien qu’ils vivent assez longtemps, ils ne sont pas immortels. Tous finissent par mourir, et la plupart meurent parce qu’ils n’ont pas réussi à se procurer assez de nourriture. La malnutrition reste leur principale cause de décès. » Réchauffement climatique ou non. D’autre part, l’auteur de la vidéo s’est bien gardé d’alerter les autorités locales compétentes afin que l’ours fût euthanasié puis autopsié. On aurait pu connaître avec certitude les raisons de son agonie qui peut être non alimentaire (blessure antérieure l’empêchant de chasser, maladie, senescence…) ».

Contre-Info, le 16 décembre 2017

Lire aussi :

Des images “déchirantes” d’un ours polaire affamé font le tour du monde : fake ou hoax, au choix !

Les ours polaires sont trop prospères !

Rappels :

Gentils organisateurs de la COP21, délivrez-nous de l’apocalypse climatique !

COP21 – Terrorisme et “réchauffisme” sont les deux mamelles de l’Empire

Le soleil annonce un nouveau refroidissement climatique

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Bobard climatique : l’ours polaire mourant n’a pas été victime du réchauffement

  1. xavib dit :

    « Les images d’un animal efflanqué peinant à marcher sur ses terres ont choqué le monde entier, devenant instantanément le symbole du réchauffement climatique. Sans doute à tort. Dommage. »

    Dommage ?! quel cynisme de cxes journaleux du Figaro !!

  2. zorba44 dit :

    Et les seuls à ne pas mourir, bien sûr, sont les merdiacrates scribouillards de leurs torchon de merdias qui complaisent au capital et au pouvoir !

    Jean LENOIR

  3. Nanker dit :

    Essayez de trouver en « replay » le journal de jeudi midi de France3… La petite gourde préposée à l’info (Émilie Tran Nguyen) en pleurait presque! Et ces gens se disent journalistes. Midinettes manipulables à l’envi serait plus juste. Pathétique…

  4. laurence vigna dit :

    Merci pour ces précisions , nous avons vraiment besoin de gens comme vous pour nous  » désengluer » de ce bourbier !

  5. ratuma dit :

    Allez sur : R71 – escroquerie du réchauffement climatique

  6. svl dit :

    Franchement j’avais l’auteur en lien instagram et j’ai donc vu ses images au premier jour de leurs parutions, et je souhaitais y laisser un commentaire.

    « De mon point de vu cet ours polaire est tout simplement très vieux donc en fin de vie en comparaison avec d’autres images, son pelage et le train arrière de l’animal lord comme un vieux berger allemand… Essayer de nous faire culpabiliser pour devenir un centre d’intérêt de la cause climatique commence franchement à m’exaspérer…
    Allez plutôt voir ces industriels qui nous vendent leurs consommations de masse alors que le phénomène du réchauffement climatique était déjà connu au XIXème siècle et rien n’a été fait par simple prétention au développement et à une croissance effrénée. »

    Jancovici : A quand la rupture énergétique ? – Cité des Sciences

    Jancovici : « De Daech à la COP21 » le 19/11/2015 à l’ESPCI

  7. Dom le dodo dit :

    Ce pauvre ours n’avait pas le linky, j’espère? Ah non, ce n’est pas la plage de Saint Lunaire…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s