Macron annonce une loi contre les « fake news » : BFMTV, TF1, Libération, Le Monde, etc. menacés ?

“Fake news” : comprendre « informations non contrôlées car n’émanant pas de médias officiels, c’est-à-dire subventionnés par le pouvoir en place ». Mais où est donc passé notre fameux “candidat anti-système” ? OD

Journalisme : Macron annonce un projet de loi pour lutter contre la «propagande» et les «fake news»

« Dans ses vœux à la presse, le président de la République a annoncé un projet de loi visant à «protéger la vie démocratique», avec notamment les médias étrangers dans le collimateur. Les autorités pourront ainsi bloquer certains sites internet.

«Toutes les paroles ne se valent pas» : c’est le postulat qu’Emmanuel Macron a posé ce 3 janvier 2018 lors de ses vœux à la presse. Face à une profession en crise, et alors que les médias classiques souffrent de l’émergence de canaux d’information alternatifs, le président de la République a, de nouveau, regretté cette concurrence faite à la presse historique. «C’est vous journalistes qui êtes les premiers menacés par cette propagande. Elle adopte votre ton […] votre vocabulaire. Parfois même, elle recrute parmi vous», a-t-il déploré ajoutant qu’elle était «parfois même financée par certaines démocraties illibérales». Il a ensuite assuré les journalistes personnellement conviés à l’événement, auquel RT France n’était pas invité, qu’ils restaient des «tiers de confiance».

Evoquant la notion de «vérité», et de «liberté d’expression», le président de la République a annoncé la volonté de l’Etat d’intervenir et de contrôler la façon dont les informations sont produites, au nom selon lui de la «vitalité démocratique». «Entre complotisme et populisme, le combat est en effet commun», a-t-il jugé, avant de consacrer son propos aux «fake news». «En cas de propagation d’une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge [afin] de supprimer le contenu mis en cause, de dé-référencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l’accès au site internet», a ainsi annoncé le chef de l’Etat, évoquant également la responsabilité des plateformes de diffusion.

Les médias «étrangers» dans le viseur de l’Etat

Emmanuel Macron a également annoncé de nouvelles mesures visant les médias étrangers, affirmant : «Les pouvoirs du régulateur qui seront par ailleurs profondément repensés durant l’année 2018, seront accrus pour lutter contre toute tentative de déstabilisation par des services de télévision contrôlés ou influencés par des Etats étrangers.» Et d’ajouter : «Cela permettra au CSA [Conseil supérieur de l’audiovisuel] repensé, notamment de refuser de conclure des conventions avec de tels services.»

D’après l’annonce faite ce 3 janvier devant la profession, le CSA pourra suspendre ou annuler toute convention de diffusion, «en cas d’agissements de nature à affecter l’issue du scrutin que cela soit en période pré-électorale ou électorale», soit en clair, tout le temps. «Vous aurez de quoi exercer votre métier», a-t-il toutefois ajouté, promettant de consulter les journalistes lors de l’élaboration du dispositif, qui devrait être présenté dans quelques semaines.

Lors de ce discours, Emmanuel Macron a-t-il fait une «allusion voilée» aux médias «russes», selon les termes de l’AFP ? Lors de la visite de Vladimir Poutine à Versailles, le 29 mai 2017, Emmanuel Macron avait en tout cas accusé les médias russes RT et Sputnik de s’être «comportés comme des organes d’influence […] et de propagande mensongère».

RT en français, le 3 janvier 2017

Rappels :

Le “fake World” se rebiffe

“Fake news” : Google et Facebook accroissent leur censure du Net

“Fake news” (suite) : Le PDG de Google, Eric Schmidt, assume la censure à venir

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 53 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Macron annonce une loi contre les « fake news » : BFMTV, TF1, Libération, Le Monde, etc. menacés ?

  1. zorba44 dit :

    Ah, ah, ah …ahah ! Monsieur le Dictateur …et vos propres dires, et ceux des potiches qui vous entourent, qui sont contraire à la vérité des éléments et de l’histoire qu’en faites-vous ?

    Pourrons-nous, à titre de citoyen, saisir le juge pour demander les rectifications qui s’imposent ?

    Allons, un peu de sérieux !… Vous nous rapprochez d’un monde de censure intégral des idées, des faits et des mots qui sont un pied-de-nez à la liberté d’expression.

    …Un exemple parmi d’autres : l’antisionisme n’est pas de l’antisémitisme…

    RT est une source d’informations appréciable, si on se met maintenant au registre de ce que vous voulez museler.

    Oui, gamin, manipulé vous-même, un peu de sérieux !

    Jean LENOIR

  2. Mains propres dit :

    Pas sûr qu’il fasse un bon investissement le paltoquet ; je vois bien la mesure être à contre temps ; car il s’agit , en fait , de nier la réalité , laquelle -on le sait- finit toujours par vous rattraper .

  3. Darius dit :

    Il ose parler de « vitalité démocratique » tout en appuyant de plus en plus fort sur l’édredon…!!

  4. Dom le dodo dit :

    M’en fiche complètement: j’irai pas voter aux « européennes » de 2019, sarkonabo a déjà le résultat du « scrutin…
    Ps: les Crons, ça ose tout, c’est même à ça « con » les reconnaît!

  5. FAKE OFF
    Qu’est-il réellement arrivé à la fillette ? En septembre 2013, l’agence Reuters annonce qu’une fillette âgée de huit ans était morte suite à une hémorragie interne pendant sa nuit de noces. Elle avait épousé un homme âgé de 40 ans, selon des habitants et un activiste. Le mariage s’était déroulé dans le nord-ouest du Yémen ► http://www.20minutes.fr/monde/2188879-20180103-yemen-mariee-huit-ans-vraiment-decedee-apres-nuit-noces

    En 2013, l’histoire du mariage précoce de la fillette a eu un retentissement mondial.
    Les autorités locales ont nié cette union et le décès de la jeune Rawan.
    Pourtant, l’histoire de la fillette continue d’être largement partagée sur Internet.
    Cette histoire sordide refait surface et dans le même temps notre « Narcisse Plumeauc*l » proclame à qui veut encore l’entendre qu’il pense à un loi contre les Fakes News…
    Pourtant toute vérité officielle n’est pas bonne à dire, ou à entendre…

    • ratuma dit :

      Il y a plein d’autres choses – concernant les fillettes et les femmes – un prophète qui tue et qui baise – que veux tu que ça donne !!!

      • Ce qui est notable, et ce qui interpelle surtout, c’est que l’info est révélé par Reuters.
        Ensuite l’info est manipulée puisque les images d’illustration n’ont rien à voir avec ce fait divers tragique. Et reprise régulièrement pour alimenter l’infoporn.
        C’est cela qui à mon sens sur ce sujet est totalement discutable, non ?
        Plus qu’un prophète qui tue et qui baise, tant il y a d’exemple de Pape, comme le Alexandre Borgia VI notamment qui a rédigé la bulle Inter Caetera en 1493 et qui fonde la Doctrine Chrétienne de la Découverte avec la bulle Romanus Pontifex. Et ce pape Borgia était le papa de Lucrèce et de César, entre autres…

  6. A Vos Plumes Citoyens... dit :

    Bah quoi Manu t’es plus Charlie ???

  7. zorba44 dit :

    Olivier, le compteur du blog me semble figé depuis 2 ou 3 jours …ce qui n’est pas possible à moins que comme le bitcoin le nombre des visites ne puisse dépasser 7 millions (par exemple).

    Censure des compteurs ?! (il y aurait du Linky dans l’air ?)

    Jean LENOIR

  8. Para Bellum dit :

    Nous avons parmi nos agents – conscients et inconscients – des hommes de toutes les opinions : restaurateurs de monarchies, démagogues, socialistes, anarchistes, communistes, et toutes sortes d’utopistes. Nous les avons tous attelés à la besogne : chacun sape de son côté et s’efforce de renverser tout ce qui tient encore debout. Tous les États sont excédés par ces manœuvres ; ils cherchent la pain et sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir. Mais nous ne leur accorderons ni paix ni trêve tant qu’ils n’auront pas reconnu notre Super gouvernement international ostensiblement et ne lui auront pas fait acte de soumission. Les peuples crient qu’il est nécessaire de résoudre la question sociale au moyen de l’internationalisme. Les divisions des partis nous les ont tous livrés, parce que pour mener une lutte de partis, il faut de l’argent et c’est nous qui avons l’argent.

    L’intensification des armements et l’augmentation des cadres de la police sont des éléments indispensables à la réalisation des plans ci-dessus exposés. II faut qu’en dehors de nous, il n’y ait plus dans tous les États que des masses prolétaires, quelques millionnaires qui nous soient dévoués, des policiers, des soldats et un gouvernement de notre fabrication.

    Pour obtenir ce résultat dans toute l’Europe et, avec son concours, dans les autres continents, nous devons provoquer l’agitation, la discorde, l’hostilité et la haine : II y a à cela un double avantage : d’abord nous tenons en respect tous les pays qui savent bien que nous avons le pouvoir de créer chez eux des soulèvements ou de restaurer l’ordre à notre gré. Ils sont accoutumés à voir en nous la force indispensable qui écrase. Nos intrigues dans la politique mondiale ont embrouillé tous les fils qui relient entre eux les ministères des différents États et cela au moyen de traités économiques et d’engagements financiers. Pour atteindre ce but, il nous a fallu faire preuve d’une grande ruse et de beaucoup d’obséquiosité au cours des pourparlers et des négociations ; mais dans ce qu’on nomme « la langue officielle » nous fûmes obligés de prendre un air conciliant et honnête. Aussi le peuple – que nous avons habitués à n’apercevoir que le côté apparent des choses que nous leur présentons – nous prennent-ils pour des bienfaiteurs et des sauveurs du genre humain.

    Les gouvernements modernes ont entre leurs mains une force immense, créatrice des courants d’idées parmi le peuple ; cette force c’est la presse. Son rôle est soi-disant de signaler les réclamations nécessaires, de transmettre les plaintes du peuple, d’exprimer et de formuler le mécontentement. Elle incarne le triomphe de la liberté du caquetage, mais personne, excepté nous, ne sait organiser cette force et en tirer profit C’est par elle que nous avons acquis notre influence.

    Aucune information ne pourra paraître et pénétrer dans les masses sans passer par notre contrôle, puisque même à l’heure actuelle toutes les nouvelles sont reçues de toutes les parties du monde par un petit nombre d’agents qui les centralisent ; ces agences créées par nous, ne rendent public que ce que nous leur prescrivons.

    Celui qui voudra devenir éditeur, imprimeur ou bibliothécaire, devra obtenir un diplôme-licence autorisant l’exercice de cette profession, qui, en’ cas de désobéissance, sera retiré.

    Grâce à ce régime, la pensée humaine deviendra un instrument d’éducation aux mains de notre gouvernement, instrument qui empêchera l’esprit du peuple de s’égarer dans les méandres des rêveries sur les bienfaits du progrès.

    La littérature et le journalisme sont deux facteurs des plus importants de l’éducation ; c’est pourquoi notre gouvernement deviendra le propriétaire de la plupart des périodiques ; quant aux autres, nous les achèterons au moyen de subventions. Nous. acquerrons de cette façon une influence énorme. Sur 30 périodiques, 25 seront édités par nous. Mais comme le public ne doit pas se douter de cet état de choses, nos périodiques seront d’opinions les plus opposées, ce qui nous assurera la confiance et attirera vers nous nos adversaires, dont nous pourrons, grâce à cette ruse, dresser des listes.

    Tout cela, à la fin des fins, nous servira à lasser les peuples à ce point que nous les obligerons à nous offrir le pouvoir international, pouvoir qui, par ses tendances et sa préparation, est susceptible d’englober sans heurts toutes les forces gouvernementales du monde et de former un Super gouvernement.

    Alors, à la place des souverains régnants, nous mettrons un monstre que tous considéreront comme l’Administration super gouvernementale : ses mains s’étendront dans toutes les directions, comme des tenailles, et son organisation sera si colossale qu’elle ne pourra manquer de dominer les peuples.

    Quand notre heure viendra, nous définirons ainsi le mot « Liberté », susceptible d’être interprété de diverses manières : « La liberté est le droit de faire ce qui est permis par la loi ».

  9. J’ai mis votre article en commentaire sous ma publication du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/01/04/linevitable-anarchie-une-lettre-de-pierre-kropotkine-version-pdf-n-43/
    Parce que Macron avance sans état d’âme et comme prévu et surtout comme cela était prévisible d’ailleurs.

  10. téléphobe dit :

    Il a raison !
    Tous ces menteurs qui ont déclaré que sa femme avait l’âge d’être sa mère méritent une amende bien salée, quand même, merde, quand même ;o)

  11. charlivari dit :

    Moi je dis que Macron est un président-pantin et une caricature de démocrate.
    Est-ce que je vais tout de suite en prison ?

  12. Para Bellum dit :

    Olivier,
    Pensez-vous que les blogs wordpress par exemple soient concernés…?
    Il y’a de la publicité,c’est donc sponsorisé.

    • Oui, bien sûr. Mais WordPress est une plate-forme américaine, les poursuites et fermetures de comptes à la demande des « autorités » françaises ne sont pas chose aisée, j’ai déjà eu l’occasion de le vérifier…

  13. Article 50 dit :

    Pour protéger la « vie démocratique », notre « démocrate-chef » annonce une loi qui sera bien sûr votée « démocratiquement » par une assemblée « démocratique » élue « démocratiquement » par 14% du peuple.
    Bon ! Passons !
    Ça évitera sans doute à quelques initiés de savoir que les quarante (!!!) flics qui gardent toute l’année sa résidence secondaire du Touquet (ou celle de Brigiiiitte) ont en marre de se les geler dehors et se font porter pâles, rejoints par ceux de Menton Garavan et ceux de Fangheto qui « gardent » la frontière avec l’Italie en doudoune perso pour ne se pas se cailler toute la journée faute d’un local décent.
    Je n’ai pas trouvé une ligne de cela sur les médias « accrédités » respectueux de l’idyllique « vie démocratique » à la française.
    Encore un coup de Poutine pour sûr !!!

    • Dom le dodo dit :

      Article 50, vous êtes sûr que ce sera une loi? Car ça pourrait aussi être une ordonnance jupiterienne validée par Angela Mercure, non?

      • Article 50 dit :

        Oui Dom le dodo !Bonne option à laquelle j’ai pensé après coup !
        Mais ce sera une ordonnance « démocratique » vu qu’il a été élu « démocratiquement »
        D’autant qu’il l’a déja fait ….

  14. Dom le dodo dit :

    … En d’autres temps (+ ou – sombres?); plus précisément en mars 44, Morel/Anjot, ainsi que leurs p’tits gars du 27 ème + des « maquisarts lambda » n’avaient QU’UNE devise: « VIVRE LIBRE OU MOURIR »! Pour mémoire de réserve: « des hommes ont su mourir, pour demeurer des hommes »:
    qu’en pensent nos « é/diles/lites » actuels ? (j’aimerai bien entendre leurs réponses (sans fake news « Vichyssoise »)

    • zorba44 dit :

      Oui Dom mais qu’est-ce qu’on les a manipulés ces p’tits gars !
      S’ils avaient su (et mes parents aussi) p’être que je ne serais pas né le 3 avril…

      …La liberté de ne pas naître : ce n’aurait pas été une grande perte !

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s