Comment la CIA a renversé Ben Ali et provoqué le « printemps tunisien »

« Olivier Piot, ancien journaliste du Monde Diplomatique, révèle dans un témoignage vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=ZOTLeH_Wtb4&feature=youtu.be) que des snipers étrangers, très probablement sud-africains, se trouvaient en mission en Tunisie en janvier 2011 pour tirer sur les manifestants. Autrement dit, ils étaient là pour provoquer le chaos et donner un coup à la «Révolution du Jasmin». Olivier Piot a couvert pour le compte de son journal les événements vécus par la Tunisie en 2011.

Le site Tunisie Secret, qui est connu pour être l’un des médias les plus informés de Tunisie, appuie fortement la version du journaliste français. Ses responsables soutiennent même en avoir longuement parlé en 2012 et en 2013. Dans un article publié le 8 janvier dernier, Tunisie Secret explique que «ces snipers étrangers étaient sous les ordres des services américains et étaient payés par le Qatar pour déstabiliser la Tunisie».

«Nous n’allons pas transcrire le témoignage historique de ce journaliste du Monde Diplomatique. Vous n’avez qu’à l’écouter et faire des recoupements avec notre article du 7 juin 2013 pour vous faire une idée exacte sur le coup d’Etat islamo-atlantiste qu’on a voulu faire passer pour une ‘‘révolution’’ populaire, que les traîtres au pouvoir et dans l’opposition viennent de festoyer malgré la situation tragique du pays», écrit l’auteur de Tunisie Secret.

Le média tunisien soutient fermement l’idée que «les mercenaires blancs d’Afrique du Sud étaient donc en mission commandée et qu’ils ont sciemment tiré sur les manifestants pour créer une situation incontrôlable et irréversible». «Autrement dit, tuer des innocents et coller ce crime abominable à Ben Ali. Exactement ce qui s’est passé en Egypte, en Syrie et probablement en Libye», poursuit-il. L’auteur de l’article promet que «ces mercenaires seront un jour ou l’autre identifiés, arrêtés et jugés, ainsi que leurs payeurs qataris qui ont pour complice le général félon Rachid Ammar».

«Sous les ordres de ses maîtres américains, c’est lui (le général Ammar) qui les a laissé quitter le sol tunisien en toute impunité et qui a continué par la suite (après le départ de Ben Ali) à appliquer tous les ordres venus de Washington et de Doha», soutient encore Tunisie Secret. »

Sadek Sahraoui, Algérie Patriotique, le 25 janvier 2018

Rappels :

Le “printemps arabe”, des coups d’Etat militaires masqués

Michel Raimbaud, ambassadeur de France : « Les Etats-Unis n’ont qu’une logique, celle du chaos »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Comment la CIA a renversé Ben Ali et provoqué le « printemps tunisien »

  1. Carolyonne89 dit :

    Pourquoi je ne suis même pas étonnée? Peut-être parce que ça puait la manipulation depuis le début? La stratégie du choc à encore bien fonctionné!

  2. Ping : Comment la CIA à provoqué le printemps tunisien et renversé Ben Ali! Ben c’était tellement évident! La strategie du choc..donc du chaos! Paris! – La vérité est ailleurs

  3. zorba44 dit :

    Ben Ali n’était pas un modèle, son pays plutôt loin d’une démocratie ouverte où la parole était libre – sur la base d’expériences personnelles que le signataire avait vécues dans la première moitié des années 2000-2010.
    Mais c’est un pays qui pouvait promettre beaucoup…

    …Cassé par les américains comme tout pays qu’ils ne supportent pas de voir tout simplement vivre.

    Jean LENOIR

  4. Para Bellum dit :

    Futur printemps…Soudan creuse…

    Pas besoin d’être Mme Irma pour pressentir une prochaine déstabilisation…

    Il a bien fait d’aller voir les russes le Omar…

    « …Le président soudanais Omar al-Bashir, en place depuis 1996, a invité l’armée russe dans son pays lors de sa visite historique à Moscou la semaine dernière, déclarant que le Soudan avait besoin d’une protection contre un complot de type guerre hybride fomenté par les Américains voulant « balkaniser » son État en cinq mini-États à la suite de la sécession du Soudan du Sud en 2011… »

    http://lesakerfrancophone.fr/voici-pourquoi-la-russie-pourrait-installer-au-soudan-une-base-en-mer-rouge

    https://reseauinternational.net/soudan-renforcement-de-la-cooperation-militaire-avec-la-russie/

    http://parstoday.com/fr/news/africa-i44078-soudan_ambassadeur_russe_assassiné_!

  5. trafapa dit :

    Pour l’algérie , ça vient .

  6. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

  7. Nanker dit :

    »Exactement ce qui s’est passé en Egypte, en Syrie et probablement en Libye»

    Et en Ukraine itou?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s