Les « désadoptés » : Aux Etats-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté

Monde terrifiant imposé aux générations futures… Tout doit se vendre et se revendre, à commencer par les enfants. L’horreur de la marchandisation, de la commercialisation systématique atteint désormais ce qu’il y a de plus privé, de plus intime pour la personne : sa vie familiale. Avec toutes les souffrances et les dérives insupportables que cela entraîne. OD

« Si vous voulez savoir à quoi mène le libéralisme en matière de mœurs, allez voir du côté des États-Unis. Là-bas, un enfant adopté peut être désadopté (il va falloir intégrer le verbe) par sa famille d’adoption. Il suffit qu’il ne plaise pas aux parents (et aux éventuels frères et sœurs).

Mais ce n’est pas le pire. Les enfants désadoptés sont obligés de se vendre comme de vulgaires produits à de nouvelles familles, qui les désadopteront peut-être aussi. Au pays des mini Miss, rien n’est impossible. Les enfants abandonnés par leurs parents biologiques souffrent ainsi deux à trois fois plus.

Mais ce n’est encore pas le pire ! Le pire, ce sont les prédateurs sexuels qui chassent à l’affût et récupèrent ces pauvres bambins, qui ont évidemment un maximum d’amour à donner. C’est la définition de la perversité : l’exploitation de la faiblesse d’autrui.

L’émission Sept à Huit a diffusé un reportage sur la réadoption dimanche 21 janvier 2018. Selon les journalistes, un enfant adopté sur quatre est rendu à l’institution qui doit alors essayer de le replacer. On dirait un retour de produit dans un linéaire de supermarché. Les parents adoptifs n’ont pas d’explication à donner. Le produit ne leur plaît pas, il retourne à l’usine.

La méthode de remise sur le marché du réadopté dépasse l’entendement : les mômes doivent se vendre, faire la pute pour plaire aux réadoptants. Réadoption, désadoption, réadopter, désadopter, que de nouveaux mots ! Le défilé des enfants tristes devant les parents applaudissant (surtout les mères potentielles) vaut son pesant d’antiaméricanisme primaire.

Vu le bas niveau de suivi institutionnel social aux États-Unis, il va sans dire qu’un pédocriminel réadopteur (nouveau mot !) pourra venir cueillir sans trop de risques en deuxième ou en troisième session l’abandonné de tous, le double rendu, le perdant absolu. Elle est pas belle, la vie américaine ?

Sachant comment se fabrique un tueur en série, on comprend la dévastation sociale que ces enfants produisent une fois arrivés à l’âge adulte. Leur dévastation intime fait les meilleurs prédateurs, ou les meilleurs suicidés.

Un reportage sur les enfants adoptés abandonnés (2016) :

Egalité & Réconciliation/ L’Express.fr, le 22 janvier 2018

N.B. Le reportage dans son intégralité :

Rappels :

Google Baby – Bébés en kit

Qui veut acheter un enfant 120 000 euros au Hilton de Bruxelles ce week-end ?

La citation [provocation] du jour

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Les « désadoptés » : Aux Etats-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté

  1. ratuma dit :

    je ne l’ai fait ni pour mon chien ni pour mes chats …..

  2. zorba44 dit :

    Je me suis rendu aux USA en 1966, j’ai rejeté, dans mon esprit, ce pays….
    Jamais au grand jamais je n’aurais pensé qu’une pareille décadence puisse se profiler…

    …Allons Jean, ce n’est qu’une étape : bientôt on pourra échanger ses enfants biologiques, programmer un enfant blond avec une famille voisine de blonds en échange de sa brune petite fille !…

    La gerbe intégrale !

    Jean LENOIR

  3. Carolyonne89 dit :

    A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Sidérant! Comment peut-on faire des choses pareilles? dans quelle inhumanité sommes nous donc plongés pour constater de tels comportements abjectes! Des enfants kleenex en somme… On les prend , on s’en sert et si ça va pas on les jette! Un monde devenu immonde!

  4. 1 enfant adopté sur 4 ???
    Les mots me manquent parce que ce chiffre énorme marque une réalité encore plus énorme…
    Y’a pas un/une humoriste français qui a fait un sketch là-dessus il y a peu ?
    Cela me dit quelque chose ?

  5. chantilly dit :

    Avec les LGBT de feu Bergé on aura droit à la même chose chez nous en France, faut pas se leurrer! les pauvres mômes sont déja pas à la fête mais là ils vont déguster salement.

  6. Revue de Presse Internationale dit :

    A reblogué ceci sur CITOYENS ET FRANCAIS.

  7. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

Répondre à Carolyonne89 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s