Quand le gendarme Beltrame dirigeait une simulation d’attentat dans un supermarché de Carcassonne…

« Prémonition ? Destin ? Certains seront tentés de croire que parfois, l’histoire est écrite à l’avance… C’était le treize décembre dernier. Ce jour-là Arnaud Beltrame, le gendarme héroïque qui a échangé sa place contre celle des derniers otages du Super U de Trèbes et qui a été grièvement blessé par le terroriste Redouane Lakdim, était aux commandes d’un exercice de simulation d’attentat organisé dans des bâtiments désaffectés d’EDF à Carcassonne. La Dépêche du Midi l’avait suivi.

Et le scénario de cette simulation d’attentat fait froid dans le dos tant il semble effectivement aujourd’hui prémonitoire : il s’agissait en effet d’une tuerie de masse…dans un supermarché.

«Une tuerie de masse a eu lieu dans un supermarché, c’est la seule information qui a été donnée aux forces de l’ordre. On veut être au plus proche des conditions réelles, donc il n’y a pas de scénario préétabli», nous racontait alors le lieutenant-colonel Beltrame, qui expliquait que l’objectif de ce type d’entraînement est d’améliorer l’intervention des forces de l’ordre en cas d’attentat.

En plus des pompiers, des policiers, des militaires du 4e régiment de la légion étrangère et du 3e RPIMa de Carcassonne, Arnaud Beltrame commandait ce jour-là une soixantaine de gendarmes de l’Aude. «Ils arrivent sur place et ils s’équipent avec des armes de paintball, toujours pour être au plus proche de la réalité», nous détaillait-il.

Pour sauver des vies, il a risqué la sienne…

Ce vendredi 23 mars, la fiction est devenue réalité. Arnaud Beltrame n’était pas équipé d’un paintball quand il est arrivé en fin de matinée au Super U de Trèbes mais bien de son arme de service. Le terroriste avait déjà tué un automobiliste à Carcassone puis un employé et un client du supermarché et il retenait encore plusieurs otages. Alors pour sauver des vies, le lieutenant-colonel a décidé de risquer la sienne : il a déposé son arme et il est entré dans le supermarché pour prendre la place des otages qui ont été libérés en échange par Redouane Lakdim.

Face au terroriste, il n’avait que son courage à opposer. Mais Redouane Lakdim lui a tiré dessus, lâchement, à plusieurs reprises. Et ce vendredi soir, Emmanuel Macron l’a annoncé, Arnaud Beltrame lutte contre la mort.

Son parcours

Nommé officier adjoint au commandement du groupement de gendarmerie de l’Aude en 2017, Arnaud Beltrame avait été au préalable commandant de la compagnie d’Avranches, dans la Manche jusqu’en 2014, avant de devenir conseiller auprès du secrétaire général du ministère de l’Ecologie. Il a accédé au rang de lieutenant-colonel en 2016. Cet officier, marié et sans enfant, est décoré de l’ordre national du Mérite ».

La Dépêche du Midi, le 23 mars 2018

Rappel :

Hommage aux victimes des attentats “à répétition”

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Quand le gendarme Beltrame dirigeait une simulation d’attentat dans un supermarché de Carcassonne…

  1. matbee dit :

    A force de répétition les manips finissent par se remarquer… surtout quand les indices volent en formation serrée :

    – identification immédiate
    http://www.contre-info.com/redouane-lakdim-le-tueur-islamiste-etait-connu-de-la-justice-et-des-services-de-renseignement-avant-dobtenir-la-nationalite-francaise

    – radicalisation et préméditation :
    http://www.lapresse.ca/international/europe/201803/24/01-5158576-attentat-en-france-des-notes-evoquant-lei-trouvees-chez-lassaillant.php

    – et donc enfin simulation…

  2. zorba44 dit :

    C’était un acte courageux, héroïque mais qui ne prend pas en compte que le terroriste était vraisemblablement drogué…
    …Et dans ce cas précis il n’y a que la riposte non moins précise.

    Jean LENOIR

  3. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

  4. Patouch dit :

    Etrange coïncidence, vraiment…; étranges aussi les liens de certains protagonistes de cette affaire avec Manuel Valls…

    http://www.panamza.com/240318-trebes-valls/

  5. Lionel dit :

    Est-ce que le scénario de cette simulation prévoyait un échange avec un otage ? ce serait intéressant de le savoir.
    A-t-il fait cela pour sauver une vie (sacrifice héroïque) ou bien le scénario prévoyait-il ce type de ruse pour neutraliser le preneur d’otages ?

    Sinon le fait que le gendarme soit franc-mac puis récemment catho converti…. troublant !!

  6. Robert dit :

    Bon, c’est reparti pour les fantasmes… Inévitable je pense…

    • Pierrot dit :

      Dites-nous Robert c’est aussi un fantasme que Redouane Lakdim ait été fiché S en 2014 et naturalisé français en 2015 ?

      Et que le préfet de région Pierre de Bousquet qui l’a naturalisé soit aujourd’hui coordonnateur du renseignement chargé par Macron de la lutte antiterroriste ? ça ne vous paraît pas bizarre ?

      http://www.brujitafr.fr/2018/03/prise-d-otage-a-trebes-un-coup-monte-de-l-elite-reseau-gladio.html

      • Robert dit :

        Une enquête de naturalisation laxiste et un manque de coordination entre les services préfectoraux et les services de renseignement du M.I est très probablement à l’origine de cette naturalisation choquante. Chacun bosse de son côté ! Quant à P. de Bousquet, il est loin d’avoir personnellement contrôlé les milliers de naturalisations effectuées par ses services ! Mais croyez ce que vous voulez…

      • roc dit :

        alors robert, encore et toujours du coté du pouvoir !
         » j’irais cracher sur sa tombe  »
        dixit Boris Vian

      • Robert dit :

        @ Roc : Ne citez pas Boris Vian : c’est une référence pour des gens cultivés et maîtrisant un minimum l’orthographe !

    • bakanal dit :

      Un terroriste qui devient français un an après avoir été fiché S

      De nationalité française depuis 2015, Redouane Lakdim a pourtant été fiché S pour radicalisation l’année précédente, en 2014. En 2010, il fait déjà parler de lui pour violences, en 2011, il était inquiété pour détention d’armes et en 2014, pour outrage à agent. Ces trois évènements ainsi que sa fiche à la DGSE n’ont pas pu empêcher à R.L ni d’obtenir sa nationalité française ni de poursuivre dans la voie de l’islamisme radical. En 2016, il est encore arrêté, ce coup-ci pour possession de stupéfiants, et en 2017, il récidive dans la détention d’armes. L’ensemble de ces évènements aurait dû prévenir les autorités et les Renseignements. Rien n’a été fait. Les services secrets sont-ils une passoire ?

      http://www.wikistrike.com/2018/03/carcassonne/trebes-des-acteurs-des-attentats-sont-lies-a-des-politiques-et-la-franc-maconnerie-meme-la-directrice-du-super-u.html

      • Robert dit :

        La réponse à votre question est : les services de renseignement sont débordés ! Il y a environ 20.000 fichés radicalisés pour environ 5000 agents du renseignement réellement opérationnels sur le terrain (DGSI, RT, gendarmerie). Le ratio se passe de commentaire.

      • EriK dit :

        ratio = 4 dossiers pour 1 agent….et ils seraient débordés???

      • Robert dit :

        @ Erik : Votre légitime étonnement s’explique probablement par votre méconnaissance du travail des services de renseignement (DGSI, RT, et gendarmerie à la marge). Un « dossier », pour reprendre votre terme, représente des jours voire des nuits de surveillance, par des moyens techniques divers, de nombreux compte-rendu et pièces de justice, en vue de récolter des éléments matériels et factuels, pas de simples soupçons… lesquels n’ ont aucune valeur devant un magistrat. Alors oui, les services, dont les agents n’ont pas le don d’ubiquité et seulement deux bras, sont actuellement à la peine et font face du mieux qu’ils peuvent !

      • roc dit :

        juste des branleurs de fonctionnaires qui sont déborder de ne rien faire !

      • Aline Descamps dit :

        Non Robert je suis désolée de vous contredire mais un fichage « S » c’est quand même très limité…. c’est plutôt ça :

        https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/27/2768108-terroriste-radouane-lakdim-avait-ete-convoque-avant-attentats-etre-entendu.html

        « Mais un « suivi » ne signifie pas nécessairement une surveillance physique ou technique (écoutes, vérifications des factures détaillées de téléphonie…). D’autant que nombre de mesures de surveillance technique sont mises en échec par les messageries cryptées qui passent par internet. « 

    • Un passant dit :

      Je suis relativement d’accord avec Robert : on parle souvent surtout ds la blogosphère de grandes théories conspirationnistes, y’en a c’est vrai, et il n’est pas sot de se poser des questions mais dans bien des cas (administratifs, et tous services confondus) c’est tout simplement un manque d’effectifs et de moyens ou alors de l’incompétence crasse (de la décadence civilisationnelle et on est en plein dedans… aussi) !

  7. JLT dit :

    On a trop peu de données sur cette affaire pour pouvoir conclure. Ils peuvent arranger leur’affaire comme ils veulent pour les medias.
    Ce qui est notable c’est que on a comme d’habitude les indices du false flag….y compris l’incontournable cri « Allah Akbar »… du radicalisé-fiché-mais-qu’on-n’a-pas-vu-venir……

  8. 31 dit :

    « Alors qu’il s’apprêtait à commettre une tuerie, Radouane Lakdim aurait accompagné sa petite sœur à l’école, comme si de rien n’était. » (Libé)

    C’est comme Merah qui après avoir assassiné plusieurs personnes dans l’école juive de Toulouse, était sorti avec ses copains en boîte de nuit…

    On y croit, on y croit…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s