Les Pays-Bas suppriment le référendum

Ils suppriment. Carrément. Donc exit le mécanisme institutionnel le plus démocratique qui soit – la démocratie étant, selon sa définition classique, « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple ». Mais bon, on peut comprendre les partis au pouvoir, puisque sur les sujets les plus importants ils se sont à chaque fois assis sur la volonté exprimée par une majorité de Néerlandais. Alors pourquoi donc conserver cette vieille relique qu’est le référendum ?  OD

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte (centre) et Kajsa Ollongren, ministre des Affaires intérieures | Photo d’illustration EPA

« Les partis de la coalition au pouvoir ont été échaudés. Ils ne veulent plus traîner le résultat des consultations comme un boulet.

Les députés néerlandais ont adopté par 76 voix contre 69, jeudi, un projet de loi qui prévoit la suppression du référendum consultatif. Jusqu’à maintenant, lorsqu’une pétition avait récolté plus de 300 000 signatures, le gouvernement se voyait contraint d’organiser un scrutin. Un référendum de ce type sur le pouvoir des services de renseignements est prévu le 21 mars. Ce pourrait bien être le dernier.

Le texte préparé par la ministre des Affaires intérieures, Kajsa Ollongren, met en fureur une partie de l’opposition. À commencer par le nouveau parti d’extrême droite Forum pour la démocratie qui, dans les sondages, concurrence désormais sérieusement le Parti pour la liberté du sulfureux Geert Wilders. « Kajsa Ollongren est l’assassin de la démocratie », a lancé le chef de Forum pour la démocratie, Thierry Baudet.

De 1952 à 2015, seuls deux référendums, dont celui qui a vu le rejet de la Constitution européenne en 2005, avaient été organisés aux Pays-Bas. Mais depuis peu, les consultations se multipliaient. En 2016, les Néerlandais ont dû répondre « oui » ou « non » à l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine. Et en mars, ils doivent se prononcer sur les pouvoirs accordés aux services des renseignements néerlandais.

Dans le cas du référendum sur l’Ukraine, le « non » l’avait emporté. Pendant des mois, le gouvernement néerlandais avait traîné le résultat comme un boulet, avant de décider de ne pas remettre en cause l’accord entre Bruxelles et Kiev ».

Ouest France, le 27 février 2018 (via Alterinfonet.org)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Les Pays-Bas suppriment le référendum

  1. Ghislux dit :

    Ont-ils fait un référendum pour supprimer le référendum ?
    🙂

  2. jonkiel dit :

    Les Pays-Bas sont l’un des pays du monde où le mouton a atteint le plus avancé.

  3. lolo dit :

    Alors qu’à un temps pas si lointain, ils étaient les plus démocratiques de nous tous.
    Ce qui, à mon avis, doit toujours être le cas si on parle de la population puisque c’est bel et bien les politiques corrompus qui veulent nous esclavagiser.

  4. trafapa dit :

    Le référendum gêne ? Supprimons le référendum ! Le Peuple gêne ? . . . c’est plus délicat , mais que c’est tentant !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s