Et maintenant Poutine hacke les pipelines américains (ou presque…)

« Que n’inventeront-ils pas… Nous avions vu à plusieurs reprises que l’abominable Vlad des neiges était accusé d’à peu près toutes les calamités terrestres :

On savait, grâce à notre presse ô combien libre (défense de rire), que l’horrible Vladimirovitch avait instrumentalisé au choix : les réfugiés, le gaz, la Syrie, les élections américaines ou allemandes, Photoshop, sa propre popularité, la conquête spatiale etc. On n’a pas encore pu prouver la responsabilité du Kremlin dans la disparition des dinosaures mais ça ne saurait tarder…

Le dernier délire en date est délicieusement débile. Interrogé par un tabloïd anglais, un certain docteur Padalka nous apprend maintenant que Poutine est en train de militariser une pieuvre géante découverte dans la région arctique afin d’en faire une arme « dévastatrice ».

Rappelons que la semaine dernière, le Parlement européen a voté une grisante résolution sur la « propagande » des médias… russes, oui, oui, russes ! Système complètement perdu, ivre, halluciné, en phase terminale.

Voilà maintenant que les serveurs électroniques de quatre petites compagnies gazières US opérant en Amérique du Nord ont été hackés. Il ne faut que quelques paragraphes pour en arriver, l’air de rien, à l’inévitable accusation :

« Ces attaques interviennent alors que, le mois dernier, le Département de la sécurité intérieure a averti du danger des cyber-attaques russes contre le système électrique américain. »

Quelle coïncidence, juste au moment où Trump propose d’inviter Poutine à la Maison Blanche afin de tenter de réparer les pots cassés, plongeant ainsi le Deep State et la journaloperie à son service dans le désarroi. Et hop, une bonne petite accusation gratuite de piratage russe des pipelines de l’Amérique profonde, effrayant la ménagère de moins de cinquante ans : l’ogre du Kremlin prive vos enfants de gaz et d’électricité ! »

Chroniques du Grand jeu, le 5 avril 2018

Rappels :

La police britannique a trouvé le passeport de Poutine sur les lieux de l’empoisonnement à Salisbury

Opération Beluga : un complot anglo-américain pour discréditer Poutine et déstabiliser la Russie

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Et maintenant Poutine hacke les pipelines américains (ou presque…)

  1. zorba44 dit :

    Ils le cherchent … S’ils leur prend l’aventure de vouloir concrétiser sur le terrain militaire des attaques contre la pieuvre géante, alors on ne vous dit pas ce qui se passera, mais vous ferez sans doute parti des « gazéifiés » en une nano-seconde !

    Bon Week-End …s’il se termine !

    Jean LENOIR

  2. leduc dit :

    C est reconnaitre à Vladi de bien grande capacité quand la Terre entière à toutes les preuves qu’il n’a pas été capable en 5 ans de mettre sur pied une exécution d’un ex-agent et n’a pas été foutu d’embrouiller la police anglaise plus de 24h …

  3. Ping : Maduro : « Macron est chargé de détruire la France  | «Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie – " LIBERTÉGÉRIE "

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s