Limitation à 80 km/h : La Creuse entre en résistance

Le conseil départemental de la Creuse, contre les 80 km/h, laissera l’Etat changer lui-même les panneaux de limitation de vitesse. 

Le conseil départemental de la Creuse, opposé à la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en vigueur le 1er juillet, a fait savoir mercredi qu’il ne ferait rien pour changer les panneaux de signalisation et laisserait l’opération entièrement à la charge de l’Etat.

La présidente du département, Valérie Simonet (Les Républicains), considère en effet que la réforme « va contribuer à l’enclavement du département » et refuse de participer à l’installation de panneaux. « En l’absence de concertation, que l’Etat se débrouille », a-t-elle ainsi lancé au micro de France Bleu Creuse.

« Aucun moyen ni financier ni humain »

Le service de communication a confirmé mercredi que le conseil départemental « ne s’opposera pas à la mise en oeuvre (de la limitation) par les services de l’Etat » mais « ne mettra aucun moyen en oeuvre, ni financier, ni technique, ni humain » pour le passage à 80km/h.

En février, Mme Simonet avait voté, avec sa majorité, un « voeu » s’opposant au changement de limitation, adopté par 23 voix sur 30. « Une démarche a même été entamée auprès des services de l’Etat pour obtenir une dérogation pour certaines portions de routes ayant fait l’objet de lourds investissements, notamment pour garantir la sécurité. Elle est restée sans suite », a souligné le département.

Source : AFP/ Midi Libre, le 21 juin 2018

Rappels :

80 km/h : 28 départements demandent au gouvernement de renoncer

Le rapport secret sur le 80 km/h éventé : Les accidents ont augmenté pendant l’expérimentation !

80 km/h : la mesure qui fait bien rire les Anglais et les Danois

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Limitation à 80 km/h : La Creuse entre en résistance

  1. zorba44 dit :

    Un collectif d’automobilistes devrait se créer pour passer au goudron tous les radars fixes en réaction à cette mesure aberrante que constitue la limitation à 80 km/h, uniquement décidée pour des considérations budgétaires – tant pis pour les morts qui se seront endormis au volant !…

    A chaque département, chaque commune d’organiser des réunions et de fournir « un matériel homologué visqueux mais pas définitif ». Quand les « services » de l’Etat en auront marre de nettoyer les radars, la mesure sera tombée d’elle-même !…

    Que la Creuse continue à donner l’exemple !

    Jean LENOIR

  2. Germaine Titgoutte dit :

     » en réaction à cette mesure aberrante que constitue la limitation à 80 km/h, uniquement décidée pour des considérations budgétaires »
    Trois remarques :
    1°/ Si cette mesure est effectivement « aberrante », c’est que sa motivation est à chercher ailleurs que dans les motifs allégués (l’amélioration de la sécurité). Une étude des réactions à un appesantissement brutal de la grosse main de l’Etat ? C’est c’est le cas, bonjour la suite !
    2°/ La motivation économique étant devenue la seule connue de l’homo oeconomicus obtenu par mutation de l’homo sapiens, c’est la victime elle-même qui participe à donner un semblant de crédibilité aux prétextes invoqués pour la tromper.
    3°/ Cette réaction d’UN élu mineur aura les mêmes effets que les remorques de fumiers déversées devant les préfectures : aucun changement de la décision mais tendra à améliorer la crédibilité personnelle de l’élu et à faire croire qu’ « en France on est encore libre ».
    « Faire croire », telle est bien la finalité de la politique, non pas au sens d’Aristote, mais de Machiavel, celle qui est pratiquée depuis plus de deux siècles (et même déjà pas mal avant).

  3. Sans Dents & Rien dit :

    Bonne nouvelle ! Désormais tous les membres du gouvergarnement , les zélu(e)s , les Ô fonctortionnaires , vont de déplacer à pieds ; ils vont marcher , quoi ! L’exemple , y a que ça de vrai pour la troupe , n’est-ce-pas ? Quand aux lépreux de Saint Honoré , qu’ils restent où ils sont , « pas bouger » !

  4. Justy dit :

    Il faut peut être s’intéresser à la société qui s’occupe des panneaux routiers . Il y a peut être là aussi conflit d’intérêts ?

    • zorba44 dit :

      Oh comme vous avez raison, les nouveaux panneaux sont facturés à des tarifs analogues à ceux des nouvelles assiettes en porcelaine de l’Elysée (pose comprise ?)…

      Jean LENOIR

  5. Ping : Demain, 1er Juillet 2018, vous prendrez la Départementale… | jbl1960blog

  6. Le Lépreux dit :

    La prochaine étape : 70 km/h, ce sera largement suffisant pour des campagnes transformées en parc naturel et tout le monde dans les métropoles câblées et fliquées, c’est meilleur pour le contrôle de la population.

  7. Ping : Demain, 1er Juillet 2018, vous prendrez la Départementale… – Le Monde...

  8. Ping : Le 1er Juillet 2018, vous prendrez la Départementale… | Réseau International

  9. Ping : Le 1er Juillet 2018, vous prendrez la Départementale… - ancienprofesseur

  10. Vialatte dit :

    57 députés ont porté l’affaire devant le Conseil d’Etat

    Le Conseil d’Etat a examiné jeudi les requêtes en référé de 57 députés, opposés au décret limitant la vitesse à 80 km/h sur 400.000 km de routes secondaires, qui ont réclamé la suspension de son application en attendant une décision sur le fond.

    La juge des référés, Maud Vialettes, a décidé de prolonger l’instruction du dossier jusqu’à vendredi afin de laisser aux parties -les représentants des députés et du ministère de l’Intérieur-, la possibilité de compléter leur argumentation avec de nouvelles pièces. Elle rendra sa décision en début de semaine prochaine.

    Le décret d’application contesté est paru le 17 juin au journal officiel. Il a instauré une limitation de vitesse à 80 km/h (contre 90 km/h) qui est entrée en vigueur le 1er juillet sur l’ensemble des routes secondaires à double sens sans séparateur central (muret, glissière), soit sur 40% du réseau routier français.

    Dès son annonce le 9 janvier dans le cadre du plan gouvernemental visant à réduire le nombre de tués sur les routes, la mesure a déclenché une levée de boucliers des associations d’automobilistes et de motards, rejoints par des élus et même certains ministres. Dans un sondage publié en avril, 76% des Français s’y déclaraient opposés.

    https://actu.orange.fr/politique/cinquante-sept-deputes-contestent-devant-le-conseil-d-etat-la-limitation-de-vitesse-a-80-km-h-CNT0000014T7mg.html

  11. Ping : http://citoyens-et-francais.ru/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s