La petite caste médiatique en émoi : Dupont-Aignan parle de « colonisation migratoire »…

On s’agite, on s’agite, mais l’essentiel est sauf : NDA est pour le maintien de la France dans l’euro. C’est donc un faux souverainiste, qui n’est pas dangereux pour le système. Parions que toute cette mousse n’ira pas bien loin et que le président de Debout La France sera encore souvent invité sur les plateaux. L’opposition idéale : Mélenchon à gauche, Dupont-Aignan à droite… OD

(France 2, On n’est pas couché, 23 juin 2018)

 

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour La petite caste médiatique en émoi : Dupont-Aignan parle de « colonisation migratoire »…

  1. franck dit :

    Quand on voit que les Anglais qui n’ont pas l’euro, ne sortiront pas avant 2020. j’ai même l’impression que cela ne se fera jamais.
    Pour moi en ce qui concerne la France
    Il y a d’autres priorités comme le contrôle de l’Immigration, de la la politique étrangère, et mettre fin aux directives de Bruxelles.Et après on verra jusqu’où aller.

    • Parce que vous pensez reprendre le contrôle de l’immigration et des frontières, et retrouver une politique étrangère indépendante, sans sortir de l’Union européenne et de l’euro ?

      • Justy dit :

        L’Italie a commencé à mettre de l’ordre, sans parler de l’Autriche…de la Hongrie….A quoi sert après tout de quitter l’Euro si par ailleurs vous accepter une immigration massive et la perte des valeurs qui ont façonné la civilisation ? Un type comme Sapir ( et bien d’autres ) s’en fout de l’immigration massive.

      • « L’Italie, l’Autriche, la Hongrie ont commencé à mettre de l’ordre »… hé bien je leur souhaite bien du courage si elles n’en profitent pas pour sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, seule issue pour retrouver un vrai pouvoir de décision et mettre fin (notamment) à l’immigration-invasion.

  2. xavib dit :

    Ces bobos avachis et complètement déconnectés de la réalité disent aimer la France mais assistent à sa destruction sans aucune émotion…

  3. Justy dit :

    NDA a longtemps été un partisan de la sortie de l’Euro. Il ne l’est plus. Je me souviens d’une époque ,finalement pas si lointaine, ou pratiquement tous les lundis matin on se réveillait avec une dévaluation du Franc. C’était mieux ? On n’a pas perdu notre souveraineté d’un seul coup . De la même manière , il est illusoire de croire qu’on puisse la récupérer en claquant dans les doigts ou en votant pour ce charlatan d »Asselineau . Cela ne peut se faire que progressivement .

    • Oui c’était mieux.

      Et ce n’était pas tous les lundis matin. Parfois je suis fatigué de voir à quel point certains caricaturent les choses…

      Une dévaluation, c’est l’ajustement d’une monnaie à la perte de compétititvité d’une économie. Si vous ne pouvez jamais dévaluer votre monnaie, vous êtes dans la situation actuelle de la plupart des pays de la zone euro… vous souffrez terriblement de la déflation et du chômage.

      Et pour compenser vous vous endettez, toujours plus…

    • Trend dit :

      NDA n’est qu’un opportuniste de second plan,
      Il ne s’est allié à Le Pen qu’avec la promesse de rentrer dans ses frais occasionnés lors de la campagne présidentielle rien de plus !
      Il essaie de créer une nouvelle alliance au niveau du parlement européen , pq ?
      Son homologue belge à essayé mais une grande partie de la famille de celui-ci occupait des postes internes au niveau dez ce groupement, audit du parlement européen et plouf boutique fermée pour les raisons que l’on sait….
      NDA essaie de remettre le couvert, à votre avis pq ?…

  4. Jean-Loup Izambert dit :

    Voilà qui a enfin le mérite de la clarté! « Couché la France » serait plus juste mais la place est déjà prise par les pseudos « France Insoumise » et « Rassemblement national »…

  5. zorba44 dit :

    Nihiliste (de la pensée) Destructeur (de l’esprit critique) Anarchiste (de salon) …vous avez dit …oui vous avez dit NDA ! …Nique cola, Dupont Feignant !

    Jean LENOIR

  6. charlivari dit :

    Et sur l’OTAN il a quelle position Dupont Aignan ? Il est aussi pour qu’on demande gentiment aux Américains de nous traiter avec plus de considération ? Et pour qu’on dise: « Stop ! on ne participe plus à vos guerres d’agression et de destruction » ?

  7. Gil dit :

    Le problème actuel est que l’on se retrouve dans un système ou toutes campagne qui qui préconise la sortie de l’euro est complètement matraquée. Çà déclenche un tir de barrage tel qu’il est pratiquement impossible d’être élu en disant qu’on sort. Les Anglais ont votés la sortie mais il n’ont pas l’euro. Sortir de la monnaie implique son éclatement complet.

    Quand on voit avec l’Italie qu’il n’est même pas possible qu’une coalition élue puisse mettre un pro-euro exit au ministère de l’économie ça en dit long sur les chances d’arriver au pouvoir d’un parti qui met dans son programme la sortie de l’euro.

    Cordialement

  8. John Drake dit :

    L’enjeu de notre dernière Présidentielle était en fait la sortie de l’UE et de l’Euro.
    Je rappelle l’article 5 de notre constitution:
    ARTICLE 5.
    Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.
    Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités.

    Seul François Asselineau a parfaitement expliqué l’importance de cet enjeu électoral. Les Français n’ont pas compris, bien aidé, il est vrai, par une propagande médiatique sans égal dans notre pays et aussi par le flou, savamment entretenu de certains candidats. Le débat ne s’est donc pas situé là où il aurait dû l’être.
    Nous allons, je crains, le payer très très cher.

    • Gil dit :

      « Les Français n’ont pas compris, bien aidé, il est vrai, par une propagande médiatique sans égal dans notre pays et aussi par le flou, savamment entretenu de certains candidats. Le débat ne s’est donc pas situé là où il aurait dû l’être. »

      C’est ce qui se produira dès lors qu’un candidat comme Mr Asselineau mettra ça sur la table. A la fin du compte il ne sera pas élu.

      On verra ce qui se passera avec les Italiens si l’UE tente des les empêcher de mettre leur programme en oeuvre (flat taxe, revenu universel, miniBots etc…). De toute façon si les mini bots sont mis en oeuvre ils auront déjà un pied hors de l’euro le reste ne sera qu’une question de temps. Si ça marche que feront les autres PIGS à coté ? regarder ce qui marche en Italie en restant à crever à coté ? J’en doute.

      Cordialement

  9. brunoarf dit :

    Quel est le salaire et la fortune de Laurent Ruquier ?

    Il est très difficile de connaître le salaire exact de toutes les activités de Laurent Ruquier. Cependant, nous savons que Laurent Ruquier gagne 10 000 € par numéro d’On N’est Pas Couché sur France 2, diffusé tous les samedis sur France 2.

    Cette émission de TV lui rapporte donc minimum 40 000 euros par mois.

    En plus de la TV, Laurent Ruquier gagnait pour son émission de radio « On va s’gêner » sur Europe 1, 40 000 € supplémentaires par mois. Il est facile de penser que l’animateur n’est pas parti chez RTL pour gagner moins…

    Au pire des cas, il est parti pour une somme identique, ce qui représente 80 000 € par mois pour l’animation de ses deux émissions phares.

    En plus de ça, Laurent Ruquier produit environ une dizaine d’émissions de TV et de radio par semaine…

    Même si on ne connaît pas les salaires empochés grâce à ces émissions, il est certains qu’elles rapportent à l’animateur plusieurs dizaines de milliers d’euros supplémentaires.

    Les livres écrits par Laurent Ruquier rapportent aussi de nombreux droits d’auteur, tout comme ses pièces de théâtre.

    Au total, nous estimons que le salaire mensuel de Laurent Ruquier atteint les 150 000 €, soit 1 800 000 € par an.

    Niveau patrimoine, Laurent Ruquier est propriétaire à 50% de deux théâtres, ce qui lui rapporte des revenus supplémentaires.

    La fortune de Laurent Ruquier s’élève à plusieurs dizaines de millions d’euros.

    https://www.starmoney.fr/laurent-ruquier-salaire-fortune/

    • zorba44 dit :

      Question cruciale : avec ces beaux revenus et ce beau patrimoine …il paye combien d’impôt le Laurent ?!

      (Ne semblant pas aimer la taxe sur les fortunes immobilières, il semblerait qu’il cherche à vendre sa luxueuse villa)

      Jean LENOIR

  10. Nanker dit :

    « NDA a longtemps été un partisan de la sortie de l’Euro. Il ne l’est plus. Je me souviens d’une époque, finalement pas si lointaine, ou pratiquement tous les lundis matin on se réveillait avec une dévaluation du Franc. C’était mieux ? »

    Oui ça l’était… Une monnaie forte et stable ne profite qu’aux très riches. A chaque dévaluation du Franc la compétitivité du travailleur français s’en trouvait renforcée, même chose pour les Italiens qui à chaque coup de mou de leur économie dopaient celle-ci par une petite dévaluation.

    Pour eux – et dans une moindre mesure pour nous – l’Euro a représenté un piège mortel puisque par définition une monnaie unique interdit la possibilité de recourir à ce procédé. Le seul moyen qui reste aux pays prisonnier de l’étau de l’Euro c’est de pratiquer la « dévaluation interne » cad la baisse subreptice des salaires…
    Aujourd’hui l’Euro est une gangue de fer qui ne profite qu’à l’Allemagne.

  11. Nanker dit :

    J’ajouterai qu’une bonne partie de nos difficultés viennent du fait que Bérégovoy (ce nul complet en économie) a eu un jour l’illumination céleste : si l’Allemagne réussissait mieux que la France c’est parce qu’elle avait une monnaie forte. De là il eut l’idée de créer un franc fort sur le modèle du Mark. Un échec complet qui coûta 1 million d’emploi, et un fiasco que l’on s’empressa de diluer dans la création de l’Euro (ou comment aller de Charybde en Sylla).

    • Basil Hector Lazéby dit :

      Bérégovoy n’était qu’une potiche, la caution laborieuse de sa ménagerie -il n’avait pas le bac- même si sa vie professionnelle a surtout tourné autour d’innombrables causeries syndicales.
      S’en rendre compte et se l’avouer à lui-même la larme à l’œil lui a sans doute été fatal -le problème avec les pleurnichards étant qu’ils ont tendance à trop parler.
      Je crois donc savoir que la politique dite du franc fort a surtout été le résultat d’un deal entre le chancelier Kohl et François Mitterrand, pour que l’économie française ne concurrence pas trop celle de l’Allemagne (ce cas de figure était encore plausible à l’époque), alors en pleine digestion à marche forcée de l’ex RDA.
      Il faut le rappeler à nos zamis germains, lesquels ont trop souvent tendance à étaler avec fierté leur réussite aux pieds d’argile, leur réunification s’est largement faite sur le dos des français.
      Il est vrai aussi que le franc fort a servi de dernier marche pied avant le grand saut dans le bouillon de l’euro.
      Au moins Bérégovoy n’a jamais raconté que le franc fort « nous protégeait ». S’il l’a dit à son garde du corps, c’était certainement pour plaisanter…

    • Rochebleu dit :

      Le franc fort c’était pour préparer la création de l’euro, pas pour copier la réussite allemande.
      Car comment a-t-on financé la réunification de l’Allemagne ? Grâce à l’euro, pardi !
      Les voisins de l’Allemagne se sont saignés aux quatre veines via cette monnaie unique qui ne convenait qu’à l’économie allemande.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s