« La vague de rejet du 80 km/h ne cesse d’enfler »

Les radars ont été 4 fois plus vandalisés que l’an dernier à la même époque. Du coup, des caméras de surveillance ont été, et vont continuer d’être mises en place pour surveiller les radars et punir les auteurs de ces dégradations. Question : Les caméras de surveillance seront-elles à leur tour prises pour cible ? Voilà où mène l’incroyable entêtement d’un pouvoir complètement à la dérive sur tous les sujets, qui ne tient plus aucun compte des protestations de la population… OD

Si l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr) ne veut pas communiquer de chiffres précis, l’organisme admet avoir constaté une augmentation des dégradations légères (tags, rayures).

Une mesure qui n’a pas été appréciée par tous les automobilistes. Depuis l’abaissement de la vitesse à 80km/h sur les routes, le 1er juillet dernier, les radars ont été davantage vandalisés que le reste de l’année, a rapporté LCI, lundi 20 août.

Plus de quatre cents radars ont été vandalisés depuis janvier 2018, soit quatre fois plus que l’an passé à la même époque. Grafitis, penture, sacs poubelles, dans certains départements, ce sont plusieurs radars qui ont été vandalisés en seulement quelques jours. Un acte qui peut valoir à ses auteurs une amende de 45.000 euros et trois ans d’emprisonnement.

« La vague de rejet du 80 km/h ne cesse d’enfler »

Dans les environs de Tarbes, plusieurs communes ont déploré six dégradations en quinze jours. Et la situation est similaire en Bretagne et en Haute-Loire où 35 radars ont été dégradés, contre 20 en 2017, à la même époque. Si l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr) n’a pas communiqué les chiffres précis, l’organisme a admis avoir constaté une augmentation des dégradations légères (tags, rayures).

Les dégradations sont-elles le fruit d’une protestation contre l’abaissement de la vitesse à 80km/h sur les routes ? Pour Jean-Pierre Rabasté, le lieutenant-colonel de gendarmerie de Haute-Loire, c’est le cas : « Les radars ont été tagués sur des zones à 80 km/h », a-t-il expliqué. « On constate effectivement une forte accélération de ces dégradations depuis le 1er juillet. » Un avis que partage le délégué général de l’association 40 Millions d’automobilistes, Pierre Chasseray : « La vague de rejet du 80 km/h ne cesse d’enfler« . Ce dernier estime que « le radar est devenu le symbole du racket français ».

Des caméras de surveillance pour traquer les auteurs de vandalisme

Les autorités espèrent bien limiter la casse et punir les auteurs des actes de vandalisme. Dans certains départements, des radars tourelles, difficiles d’accès, car en hauteur, ont été installés. En Haute-Loire, les autorités ont mis en place des caméras de surveillance pour surveiller les radars concernés.

« Avec ces équipements, nous souhaitons éviter des frais de nettoyage ou de remplacements supplémentaires, qui finissent toujours par être répercutés sur le porte-monnaie du contribuable », a justifié le lieutenant-colonel Rabasté, avant de préciser qu’en Haute-Loire, 20.000 euros ont été dépensés au cours de l’année pour nettoyer les radars.

AFP/ Orange, le 22 août 2018

Rappels :

Limitation à 80 km/h : La Creuse entre en résistance

80 km/h : 28 départements demandent à l’Etat de renoncer

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 53 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour « La vague de rejet du 80 km/h ne cesse d’enfler »

  1. LaBibleATARI dit :

    Bêtise en abime: comme les radars vont continuer à être dégradés avec les caméras qui les surveillent, on va ajouter des caméras qui surveilleront les caméras qui surveillent les radars…

    • zorba44 dit :

      Et encore les autorités ont de la « chance » …on ne parle pas de radars incendiés ni « d’oeils » de radar explosés par des tirs de « snipers » …

      Jean LENOIR

      • Abroz60 dit :

        Excellent !

      • Abroz60 dit :

        En Suisse on se penche sur une augmentation de la vitesse sur les autoroutes.
        En Autriche c’est fait et ça vient de sortir pour le plus grand plaisir de Poutine le weekend dernier (visite privée pour danser avec la mariée)! 140 sur certains tronçons d’autoroutes et aucune amende jusqu’à 157 km/h. Nous

      • Trend dit :

        Par contre la spécialité autrichienne est de placer un radar laser pour détecter lors d’un tronçont limité à 70 km/h et 20 mètres après 50 km/h ( avec le radar placé quelques mètres après) sans possiblilité de ralentissement sur cette distance sauf plonger sur la pédale de frein et bingo un PV pour un dépassement de 20 km/h.

    • rodez21 dit :

      Les Suisses (plus pragmatiques) ont trouvé la solution.
      Les radars sont mobiles (déplaçables) et certains sont factices (ont peu toujours les dézinguer, la carcasse est vide).

      En France, il n’y a pas un seul problème qui ne puisse trouver sa solution en instaurant soit une taxe, soit une amende, ou bien les 2.

      • Le dodo dom dit :

        Camarade, choisit ton camps…..et sort la kalash, ; -)))),
        Boo, c’est aussi intéressant que de regarder Tu
        Fuck One!
        Ou un trou du cul d’en marche qui se pavanne!

      • Jean-Loup Izambert dit :

        Pour Le dodo dom
        Non, on ne dit plus un « TDC » d’en marche mais un nid de …pool!

  2. Felicien Lallane dit :

    « nous souhaitons éviter des frais de remplacements qui finissent toujours par être répercutés sur le porte-monnaie du contribuable » : tant de bienveillance envers nous … !

    • Le dodo dom dit :

      C’est le cercle vis… c..lard!
      10000 excuses: tu te l’arrondi ( si elle est déjà pas ronde.) Et tu te la mets … en marche!00

    • Jean-Loup Izambert dit :

      Faudrait surtout éviter les frais de remplacement des mêmes par les mêmes emballés différemment tous les cinq ans qui font la même politique de crise et de guerre. On pourrait commencer par supprimer les quelques 200 milliards d’euros de subventions et exonérations annuelles aux sociétés transnationales du CAC 40 qui réalisent les plus gros chiffres d’affaires, des profits gigantesques, délocalisent, créent du chômage et pratiquent l’évitement fiscal en flux tendu. Il y a là de quoi faire une grande politique de santé, de logement, de transport et de modernisation des infrastructures. Les journalistes devraient braquer leurs « caméras » sur les bilans de ces sociétés, leurs structures offshore et ces cadeaux des dirigeants de l’Etat aux…financiers de leurs campagnes électorales. Un rêve…?

  3. Grandga dit :

    Y a quand même un truc qui me plaît dans ces radars 80 :
    Y z’ont flashé 4X plus, je peux donc raisonnablement espérer que ça représente autant de baisés qui ne voterons plus LREM…
    Mais peut etre bien que je surestime les français, là….

    • Jean-Loup Izambert dit :

      Oui, je pense. Très grande surestimation. Une minorité d’entre eux ont quand même élu un ancien ministre du gouvernement Valls qui avait déjà commencé sa casse bien avant les élections présidentielles: privatisations, chômage, précarisation, fermetures de services d’urgence dans près d’une centaine d’hôpitaux, suppression programmée dès cette année de 15 000 emplois hospitaliers, casse du code du Travail, lois passées en force avec l’article 49-3, etc. Ils lui ont donné les pleins pouvoirs pour qu’il aggrave encore plus la situation. Peut être qu’avec une limitation à 50 km/h et le litre d’essence à 3 euros…

    • Robert dit :

      Oui, je le crains…

    • Guerric dit :

      plus le temps passe, plus je pense que les élections furent truquées (et les sondages aussi), surtout au 1er tour, et je suis de moins en moins sûr que les français aient vraiment élu M…

      • Robert dit :

        C’est la campagne des élections qui a été « truquée », avec l’élimination au forceps du candidat Fillon, lequel a été par ailleurs bien maladroit et probablement trop sûr de lui. Quant au résultat, la manoeuvre a réussi au delà des espérances de ses promoteurs . Comme l’a avoué benoîtement le ministre Collomb juste après l’ élection : » On était pas sûr que ça allait marcher  » ! Bel aveu…

  4. Bernie dit :

    Sébastien Loeb : ce n’est pas la vitesse mais le manque d’attention et de concentration des conducteurs qui est la cause des accidents… et moins on va vite, moins on est vigilant.

    • zorba44 dit :

      Le signataire va avouer ses vices… Rouler à 120 km/h sur les routes secondaires et aux alentours de 170 km/h sur les autoroutes… quand les conditions le permettent (sinon il adapte sa vitesse) et sans agressivité ni sans faire peur à quiconque.

      Le fait de se faire prendre par un radar (ce qui lui arrivait 2 à 10 fois par an lorsqu’il vivait en France – mais il avait ses trucs pour ne jamais payer ses « amendes » car il n’y avait aucune faute de conduite à amender ! …et sans avoir à prendre d’avocat) ne le déterminait pas à changer son mode de conduite relaxe et responsable. En- dessous de sa vitesse naturelle il lui fallait s’arrêter toutes les deux heures pour piquer un petit roupillon, et à sa vitesse naturelle il couvrait 1200 km, au bas mot, avec un ou deux arrêts pipi et pour faire marcher la machine à taxes des stations service et sortait frais comme un gardon et HEUREUX !. En plus lorsqu’on conduit vite mais de façon souple c’est simple la question de la consommation ne dépasse pas de 10 à 15% la consommation à vitesse-somnifère !

      Tout à fait d’accord avec Sébastien Loeb : jamais les voitures n’ont été aussi sûres alors que les vitesses ne cessent de baisser. Tout est question d’attention et de comportement !

      Aussi on emmerde le barbu Edouard !

      Jean LENOIR

      • Jean-Loup Izambert dit :

        …Et le Délégué national à la sécurité routière qui s’appelle Emmanuel…Barbe! Un nom prédestiné pour tenir des discours comme celui sur l’avantage des nids de poule… Tout à fait d’accord avec vous. Sans parler des moteurs diesel qui s’encrassent plus vite avec les réglages et pannes qui suivent… Je faisais de même que Zorba 44 lorsque je me rendais au Maroc par l’Espagne ( autoroute Méditerranée): 170 – 180 sur l’autoroute sans jamais avoir eu un seul problème, juste ralentir à l’approche des grandes agglomérations. Impossible au Maroc car Sarkozy a fait revendre à son ami le roi – « Que dieu l’assiste » comme disent certains journalistes marocains flagorneurs dans leurs articles à chaque fois qu’ils citent ce gros plein de couscous – les radars de générations précédentes. Faut voir les flics marocains se planquer avec leurs radars portables derrière des piles de pont ou à plat ventre dans les fossés derrière un bouquet de genêts… A mourir de rire!… A 11 heures du soir, j’ai failli me faire deux flics et leur radar sur pied, tous trois posés sur la… troisième voie de l’autoroute entre Rabat et Tanger. A cette heure là, il n’y a pas de prière et un très « important » trafic sur cet autoroute: bien une dizaine de véhicules à l’heure… Faudrait leur envoyer Edouard et Barbe pour étudier les routes secondaires marocaines, très « nids de poule », afin de développer en France ce modèle sur l’ensemble du réseau. Avec la détérioration des infrastructures, ils disposent déjà d’une bonne base pour amplifier le racket de l’Etat. Voir et faire circuler la pétition et la vidéo du site de la Ligue de Défense des Conducteurs sur comment s’organise ce racket, qui en profite au détriment des automobilistes et pour quels résultats planqués derrière des mensonges d’Etat.

      • Bruno Jeanson dit :

        Tout à fait d’accord avec une conduite responsable. Il faut s’adapter au terrain et ne pas regarder le compteur. De toutes façons les points servent à quelque chose. Il faut les utiliser!!!!

  5. Article 50 dit :

    Les routes se dégradent tellement vite en France qu’il ne sera bientôt plus possible d’y rouler à 80 km/h.
    C’est comme avec la tôle ondulée dans le film « le salaire de la peur » : soit il faut passer hyper lentement, soit très vite pour éviter que la nitro explose par instabilité.
    Ah oui ! Mais si on va très vite pour éviter les secousses, Paf ! Radar ou « PAC » comme l’appellent les forces de l’ordre (PAC signifiant piège à c..s)
    En France on n’entretient plus les routes, alors on limite la vitesse.
    Notez que cela a déja cours à la SNCF, certaines voies n’étant plus entretenues, le train est limité à 60 (voire 30) là où il pourrait rouler à 90.
    En France on a pas de …., mais on a des idées !

    • zorba44 dit :

      Venez en NZ, Article 50, et on vous fera un stage relax de conduite sur « gravel roads » … même mouillées (et c’est souvent !) et leur nids de poule remplis à ras-bord, la vitesse est limitée à 100 km/h …et le signataire y conduit allègrement à 90-100 en côte et 70-80 en descente sans avoir à forcer sa nature. Par contre il faut voir loin les nids de poule et ralentir dans les virages sans visibilité.

      La plupart des kiwis qui vont dans le fossé, y vont à beaucoup moins vite, car la conduite en NZ n’est que matière à règles (alors que la conduite devrait n’être que comportementale et compétente, avec anticipation de 300 m à 2 kms )…

      Parfois la fantaisie vient à l’esprit de créer une école de perfectionnement pour tout conducteur « aléatoire » rencontré au hasard de la route …Qui sait d’ailleurs rattraper une amorce de dérapage ou de tête-à-queue, se sortir indemne d’un aqua-planing en virage, faire un freinage d’urgence (ça ne devrait d’ailleurs jamais se produire) avec un double débrayage 5-3 ou 4-2, rouler sur la neige ou la glace sans chaîne ou même sans pneus adaptés ?

      Il y a des années le signataire roulait avec un ami dans le Far North… L’ami lui dit qu’il peut rouler plus vite car il n’y a pas de contrôles vu que la circulation y est squelettique.
      Et c’est comme ça que dans un virage, pris à 150, 300 m de « gravel repairs » non encore
      goudronnées et non signalées. Réaction du lourd 4×4 Prado, il prend brutalement un angle de 45% vers la gauche (voisin se voyant mort et poussant un cri) rectifié mix « sauvage et mesure » par 3 contre-braquages successifs pied levé et overdrive débrayé, simultanément, car il n’y a pas de BV.

      Le tout s’est passé en 2 secondes… Pour le signataire, sans forfanterie, pas une accélération cardiaque …comme pour ce pilote qui planait avec ses passagers pour poser son avion dans l’Hudson …il y a quelques années.

      Quel conducteur sait renoncer à la conduite à cause de l’euphorie d’une légère (ou plus) ivresse ?…

      Quel conducteur comprend, un jour, que son âge ou son état physique ne lui permet plus la conduite ?

      Jean LENOIR

  6. Charlie dit :

    Je crois qu’on peut prédire d’ores et déjà que le rejet du 80 km/h est ce qui va cristalliser le rejet définitif de Macron par les Français.

    Les radars-racket ne passent pas, l’entassement des emmerdements sur les gens qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler non plus !

    • Robert dit :

      Oui, le rejet de Macron… Mais le problème c’est qu’une majorité de Français ne trouve pas d’alternative crédible…

      • Jean-Loup Izambert dit :

        Exactement. Un peu comme pour tous les autres problèmes… Suffit de regarder les propositions des partis politiques qui sont toutes – quand il y en a – liberticides et répressives. Au nom de notre sécurité bien sûr… Autre exemple: pas un seul ne propose de nationaliser le secteur énergétique qui permettrait de contrôler et baisser le prix des énergies, dont les carburants avec lequel l’Etat s’en met plein les poches. Celui-ci n’a jamais été aussi haut alors que ces sociétés s’en mettent plein les poches dans la Libye détruite… Il serait également intéressant de savoir où est passé le pétrole volé à la Syrie par l’Etat Islamique avant que l’armée russe ne détruise leurs convois qui se rendaient jour et nuit en files continues en Turquie… Cela va devenir de plus en plus difficile aux dirigeants de dire que les taxes prélevées servent à entretenir les routes vu la dégradation continue du réseau. A se demander à quoi servent les impôts. A moins de créer un poste budgétaire pour l’entretien des… nids de poule. Sont caps vu que le Délégué national à l’insécurité routière les considère comme un bienfait pour ralentir la vitesse…

      • Orgul dit :

        Robert, dans « alternative crédible », il y a deux mots.

        Un mouvement politique en expansion, propose une VRAIE alternative : il s’agit purement et simplement de récupérer notre souveraineté en sortant de cette prison des peuples qu’est devenue l’UE, par l’application de l’article 50 du traité de ladite Union.
        Est-ce alors que cette idée manque de « crédibilité » ?

        Pour quelle raison le seul mouvement français qui prône le Frexit est-il frappé d’omerta médiatique ? Dans une véritable démocratie, cette « alternative » (pour reprendre votre mot) ne mériterait-elle pas d’être loyalement examinée et débattue ?
        N’est-ce pas là ce qu’ont précisément fait les britanniques ?

        C’est en entretenant la peur du vide – ou pire, celle de l’apocalypse – que le régime se maintient. Pour ce faire, il a à sa botte ce que l’on nommait naguère le quatrième pouvoir – devenu aujourd’hui premier ex-æquo à force de relations incestueuses – chargé de tuer dans l’œuf toute pensée dissidente.
        Dans ces ténèbres mentales, il y a quelques lueurs de curiosité et d’intelligence où des esprits non anesthésiés se retrouvent : ce site en fait partie.

        Ceux qui les méconnaissent peuvent aussi s’intéresser aux idées développées par l’UPR. On y comprend par exemple pour quelles raisons l’€ est inéluctablement condamné. S’il n’y avait qu’une raison pour s’échapper de l’édifice croulant avant le grand sauve-qui-peut, ce serait celle-ci.
        Ce que vous nommez « la majorité des français » devrait se montrer très sensible à cette question… populaire.

      • Robert dit :

        @ Orgul : Je n’ai pas dit qu’il n’existait pas d’alternative crédible, j’ai mentionné qu’ une majorité ne « trouvait » pas d’alternative… notamment pour les raisons que vous évoquez justement ! Que les raisonnements et les prises de position de l’ UPR soient « justes » et structurées, je le pense aussi, mais qu’elles puissent être mises en œuvre de façon crédible -efficace- dans le contexte actuel, j’en doute : faute de pouvoir convaincre, faute des relais nécessaires dans les faiseurs d’opinion… Il suffit d’observer les difficultés de mise en œuvre du brexit en Grande Bretagne.

  7. Jean-Loup Izambert dit :

    A « ORGUL »
    Je comprends bien ce que vous dites. Mais récupérer la souveraineté cela veut dire dégager l’Etat des influences de la grande finance ( Banques et sociétés d’investissement financières) qui se servent de l’Etat pour leurs seuls intérêts privés (Près de 200 milliards de subventions et d’exonérations fiscales annuelles au profit essentiel des sociétés transnationales du CAC 40 qui sont les premières créatrices de chômage). Aucun parti politique ne propose la nationalisation du secteur bancaire ( sauf pour les banques coopératives) et financier ni la nationalisation des secteurs clés de l’économie ( routes, énergie, transports, etc.). Quand je parle de nationalisation il s’agit de remettre entre les mains des producteurs les richesses qu’ils participent à produire et non de remplacer des énarques de droite par des énarques de gauche et inversement pour conduire la même politique de financiarisation de l’économie. Cela veut dire aussi repenser la place de l’entreprise dans la société – au service de son environnement et non plus d’une seule minorité de propriétaires de capital -, un rôle nouveau pour les syndicats qui devront défendre l’intérêt général contre les intérêts corporatifs. Vous voyez le « chantier » là…. Voir sur se sujet le livre d’Hervé Sérieyx « Alerte sur notre contrat social » (Ed.Eyrolles). Cela peut paraître loin de la question de la limitation de vitesse à 80 km/h. Sauf si l’on s’intéresse à qui et comment profite le plan mis en place par le gouvernement pour rançonner les automobilistes. Voir sur ce sujet la vidéo mis en ligne sur le site de la Ligue de Défense des Conducteurs.

  8. Etienne dit :

    Oui cette fois c’est la guerre. A la place de Macron je me méfierais drôlement car entre le scandale Benalla et le ras-la-casquette des automobilistes vaches-à-lait qui ne peuvent plus se payer des vacances mais sont bronzés à force d’être flashés (( …. il n’y a pas que les radars qui risquent d’être pris pour cibles !!!!

  9. Sergent-Major dit :

    Quand je pense à Macron j’appuie sur le champignon !

    • zorba44 dit :

      …Certes, mais comme il est entouré d’un cordon sanitaire de quelques dizaines sinon centaines de personnes, il va vous falloir un gros camion style Promenade des Anglais et, en ce cas, on ne vous facilitera pas le « travail » comme à Nice !

      Jean LENOIR

      • Sergent-Major dit :

        Je ne parlais pas de l’écraser mais seulement rouler encore plus vite ! ne me faites pas le criminel ou le terroriste que je suis pas svp.

      • zorba44 dit :

        Sergent-Major …pardon …mais c’était de l’humour, « purement » de l’humour et tout le monde l’aura pris comme cela !

        Si on vous met en garde-à-vue je saute dans un avion pour venir vous blanchir…

        Jean LENOIR

  10. J’ai ajouté cet article en section com de mon billet ad hoc, et en lien avec les dossiers OD notamment ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/06/30/demain-1er-juillet-2018-vous-prendrez-la-departementale/ Et vous trouverez également, des exemples de prunes prises par des retraités, qui avaient peut-être veauter Macron pourtant…

    Bon le problème n’est pas tant Macron que veauter Macron = Le problème est de veauter tout court, non ?

    Sinon, dans un autre genre d’en*ulerie vous avez le LINKY, GAZPAR & Cie ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/08/22/non-aux-linky-gazpar-cie/ Et là, c’est à domicile, si j’ose dire…
    Jo

  11. brunoarf dit :

    Maurice Spronck a écrit un roman d’anticipation : « L’an 330 de la République ».

    Ce petit livre raconte l’histoire de l’invasion de l’Europe par des armées musulmanes, en l’an 330 de la République, c’est-à-dire en l’an 2122.

    Chose étonnante : ce livre a été publié en 1894 !

    A la fin de son roman, Maurice Spronck écrit :

    « Et maintenant, hélas ! rien ne reste debout de ce qui fut édifié par le labeur des siècles. Les envahisseurs ont foulé aux pieds l’œuvre la plus admirable de la sagesse humaine. Une morale grossière, sanctionnée par la croyance en Dieu, remplace la délicate tolérance scientifique de jadis ; les criminels sont punis ; indifférents à l’amélioration ou au bien-être général, les hommes s’occupent d’observer une loi prétendue divine, dont ils négligent d’analyser le fondement rationnel ; ils se soumettent à des autorités gouvernementales qu’ils ne discutent même pas ; ils n’estiment que des vertus de brutes : la foi, la patience, la sobriété, le courage, et ne pratiquent que des devoirs vulgaires. Heureux et fiers de leur force, inconscients de leur servitude, de leur ignorance et de leur misère, inaptes aux merveilleuses subtilités de l’esprit moderne qu’ils dédaignent faute de le comprendre, ils se vantent d’avoir anéanti l’Europe ; ils s’y installent, s’y organisent et s’y multiplient avec la fécondité des races inférieures. Et le plus intelligent d’entre eux serait incapable de citer les minéraux dont se compose Sirius.
    Les barbares ont reconquis le monde. La civilisation est morte. »

    Le livre en entier est ici :

    https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99An_330_de_la_R%C3%A9publique/Texte_entier

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s