La Banque des règlements internationaux alerte sur une nouvelle crise économique

Voilà un avertissement qui semble donner raison à Brandon Smith : Les banksters portent l’entière responsabilité de la crise à venir et pourtant ils vont en accuser les opposants au mondialisme, réels ou supposés… OD

« Un avertissement a été lancé par le directeur de la Banque des règlements internationaux : le monde serait au bord d’une nouvelle crise économique. Selon Agustin Carstens, l’économie mondiale doit faire face à une «tempête» qui entraînera le chômage et la hausse des prix.

Agustín Carstens, directeur de la Banque des règlements internationaux, a averti que les tendances actuelles dans l’économie mondiale pouvaient provoquer une «tempête idéale» capable d’entrainer le chômage et la hausse des prix, ainsi que de ralentir la croissance économique.

«Le rejet de la mondialisation peut annuler des décennies de progrès économiques résultant du renforcement des liens commerciaux et des investissements. Il signifie la hausse des prix et du chômage, ainsi que le ralentissement de l’économie, des perturbations du marché et la réduction des dépenses capitales dans un contexte de craintes des investisseurs et de resserrement de la politique monétaire», a ainsi déclaré Agustín Carstens lors du symposium sur la politique économique dans la Réserve fédérale de Kansas City.

Selon lui, «le vote sur le Brexit, le renforcement du nationalisme en Europe, le changement de la politique commerciale américaine et l’introduction de restrictions commerciales mutuelles révèlent ces tendances inquiétantes.»

Agustín Carstens a également ajouté que les politiques économiques réactionnaires étaient vouées à l’échec, car elles essayaient de ramener les pays dans un monde limité aux productions locales, alors que les conditions économiques avaient déjà changé ».

Sputnik France, le 28 août 2018

Rappel :

Qui contrôle l’argent ? Une banque centrale du monde, responsable devant personne et dont les membres ne sont pas élus

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La Banque des règlements internationaux alerte sur une nouvelle crise économique

  1. Garde CH dit :

    Tout simplement, Carstens trouille de voir sa prime de fin d’année diminuer car moins de mondialisation = moins de règlements internationaux = moins de commissions et d’intérêts d’intermédiation pour la BRI .

    • zorba44 dit :

      Ce rondouillard semble avoir épargné Trump et ses taxes import/export à tout va…

      Pas très cohérent tout cela ! Mais possible, dans les effets, quant à jeter un coup d’oeil au Venezuela …à titre d’exemple parmi des cas amenés à se multiplier !

      Jean LENOIR

  2. lemodere dit :

    Je voudrais adresser un mot à M le président de la Banque des Réglements internationaux; un mot qui émane de la logique et non pas de chiffres et de paraboles:
    Supposons que la mondialisation poursuivra son chemin en accord avec les pensées fondatrices. Il résultera un flux et reflux dans tous les sens. Les marchandises; services et capitaux ne trouveront aucune entrave à leur libérté quasi absolue.
    Cette activité suppose une implication de plus en plus croissante des pays dans la recherche du bien étre de la communauté.
    Or c’est tout à fait faux comme raisonnement. Les Etats souverains seront réduits à l’impuissance. Leurs entreprises seront réduites en miettes et leur monnaie prise en otage.
    Ce ne seront pas les Etats qui en seront bénéficiaires , non encore la population, mais les vrais maitres du monde seront sans conteste, les multinationales; qui vont commander et la destination des marchandises mais aussi la détermination des prix. C’est à prendre ou à laisser.
    Quant aux capitaux , ils seront aux mains propres bien entendu de la finance.
    Dans ce tumulte, tout est libre de circuler….sauf les hommes

  3. Eric83 dit :

    « …l’économie mondiale doit faire face à une «tempête» qui entraînera le chômage et la hausse des prix. »
    Tous les Etats et tous les peuples ne seront pas logés à la même enseigne quand cette tempête arrivera indéniablement.
    https://francais.rt.com/opinions/53570-socialisme-chinois-mythe-fin-histoire

    Ce n’est pas non plus un hasard si la Chine et la Russie amassent chaque mois de l’or depuis des années et « dé-dollarisent » les échanges commerciaux avec de plus en plus d’Etats.

    Brandon Smith alerte effectivement depuis des années sur cette tempête à venir…et Trump va être le bouc émissaire « parfait » des mondialistes.

  4. Arqoj dit :

    Bonjour,

    La lecture du document original est instructive, et bien plus complète que le résumé de Sputnik. La BRI ou BIS, que mr Carstens dirige actuellement, a un observatoire intéréssant que n’ont pas les Banques centrales. De plus ces Banques centrales discutent entre elles tout les mois (ce que l’égo de nos politiques divers ne permet pas: entre un coup de fil, et passer plusieurs heures ensemble et diner ensemble il y a de la marge). Certains Etats disent qu’il faut se parler tout le temps, et certains autres Etats ne parlent que avec les autres que lorsque cela les arrangent. Chacun peut faire le tri. Dans tout les cas, on ne peut que constater le caractère universel de la relativité: ce qui intéresse l’un n’interesse pas l’autre. Deuxièmement, c’est moins les multinationales ou les financiers dont il faut se méfier (mais dont il faut aussi se méfier de certains), que ceux qui les pilotent: il y a 2300 milliardaires sur la planète, 25 millions de millionnaires et autant de politiques, qui se comportent en meutes de loups, piégés dans leurs bulles respectives, agissent sur des lobby et des politiques qui agissent sur eux en retour.

    Voilà pourquoi Ponce Pilate c’est lavé les mains. Il arrivera ce qui ne peut que arriver. Et les choses repartiront autrement . Il n’y a pas de débat. Pourquoi le mot « Atome » vient de « atomos » en grec ancien, alors qu’il a fallut 2200 ans plus.tard pour que Rutherford. le prouve: c’est que nous avons oublié et perdu beacoup de choses, que nous ne sommes qu’un « redépart ». Cdt

    • zorba44 dit :

      Oui et c’est Cicéron qui l’utilisa et le définit semble-t-il le premier à Rome… L’atome : quelle force de la pensée aux portes de notre Ere !

      Jean LENOIR

  5. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

  6. John A dit :

    Analyst Who Predicted February Correction Warns Two More Rate Hikes Will Trigger Bear Market

    https://www.zerohedge.com/news/2018-09-06/analyst-who-predicted-february-correction-warns-two-more-rate-hikes-will-trigger

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s