Balade en Idiocratie

Ou Macron et le syndrome éolien… OD

« Françoise Nyssen, sinistre de l’Inculture et pièce de choix du Musée Macronien de la Filouterie (voir post du 27 août 2018) déclare souhaiter « déconnecter » le paiement de la redevance télé de la possession d’un téléviseur. En d’autres termes, que vous regardiez la télévision publique ou pas, vous seriez assujetti à la redevance ; redevance qui d’ailleurs devrait alors être rebaptisée « taxe télévisuelle ». Une de plus. Le Français, avec ou sans téléviseur, paierait alors pour se faire matraquer par la propagande officielle distillée par France Télévision, et autres France Inter-Info-Culture. Ça reviendrait un peu à présenter au torturé par décharge électrique, la note d’électricité de sa prison.

On pourrait suggérer à nos élites gouvernementales de pousser le raisonnement un peu plus loin :

On pourrait déconnecter le paiement des taxes sur l’essence de la possession d’un véhicule.

On pourrait déconnecter l’impôt sur le revenu de la perception de quelque revenu que cela soit.

On pourrait faire payer une taxe d’habitation aux SDF.

On pourrait taxer les héritiers sans héritage.

On pourrait rendre le vote obligatoire et le taxer.

Dans le monde de Macreux-l’Oreillette (ce fameux « nouveau monde »), la citoyenneté se confond et se limite au statut de contribuable. Le citoyen n’est qu’un contribuable à pressurer toujours un peu plus. Rien d’autre.

L’Etat macronien pousse le cynisme encore plus loin en proposant au citoyen-contribuable de cracher au bassinet délibérément, de sa propre volonté, pour lui permettre, à lui, Etat macronien, de faire face à ses obligations. Prenons la défense du Patrimoine par exemple. Le Patrimoine français est par définition la propriété de chaque Français. Il devrait par conséquent être pris en charge par l’Etat, à partir de l’argent déjà collecté par l’Impôt. Alors que vient donc faire cette loterie de la Française des Jeux, prétendument inventée pour « sauvegarder le Patrimoine » ? Si, à l’extrême limite, une part substantielle du prix du billet de cette loterie était dévolue à la défense du Patrimoine, on pourrait se dire : « bon, s’il y a encore des couillons pour contribuer volontairement à un nouvel impôt pour le Patrimoine, alors que ce dernier devrait normalement déjà être pris en charge par l’ensemble des contributions qu’ils payent déjà (n’oublions pas que la France est désormais le pays le plus taxé d’Europe), pourquoi pas ? » Mais quand on constate que moins de 10% du prix de ce billet sera dévolu au Patrimoine, on se dit que cette opération de Loterie-Patrimoine n’est juste qu’une opération de com, une de plus, destinée à remplir les caisses d’un Etat aussi avide que dispendieux, et accessoirement celles de la Française des Jeux. Bref, une véritable escroquerie.

Macreux-l’Oreillette lance une autre opération de com : son plan anti-pauvreté. Au passage, il indique dans un tweet qu’il souhaite « construire l’universalité avec tous les acteurs engagés du territoire. » Du Macreux pur sucre, qui arrive même dans un tweet qui, par définition, a vocation à être concret et précis, au contraire d’un discours électoral, à faire du vent avec quelques mots. Ça en devient quasiment pathologique chez lui. Le pauvre bougre est atteint d’une sorte de syndrome éolien. Comme l’éolienne, il brasse du vent, comme l’éolienne, il coûte très cher, comme l’éolienne, il n’est pas rentable, comme l’éolienne, il fait du bruit. Et comme l’éolienne, il défigure le paysage avec son couple difforme.

Mais revenons au plan anti-pauvreté. Il intervient après :

– une forte hausse du prix de l’essence (du fait, non pas d’une hausse du cours des matières premières, mais d’une hausse de taxes la grevant. Et la sinistre des Transport Elisabeth Borne d’annoncer en toute décontraction : « oui, bien sûr, les taxes sur les carburants continueront d’augmenter… »)
– une hausse du fuel domestique
– une hausse de la CSG pour ces salauds de pauvres retraités
– une baisse des APL
– une hausse du gaz
– une hausse de l’électricité

– une hausse de la taxe foncière. (Les propriétaires immobiliers de certaines régions ont vu apparaître sur leur feuille de taxe foncière une nouvelle colonne baptisée « taxe intercommunalité ». Ainsi donc, avec le regroupement de communes motivé par le fallacieux prétexte de réaliser une économie d’échelle, cette économie se traduit par l’instauration d’une nouvelle taxe ! Plus de 6 % pour la région où Saucisson-Pinard a son fief !)

– le racket au radar organisé par la baisse de la limitation de vitesse à 80 Km/h sur les routes à double sens.

Macreux, c’est le gars qui vous flanque un violent coup de marteau sur la tête et qui vous dit ensuite : « viens, mon vieux, que je te caresse les cheveux avec une plume, pour te consoler ».

Le magazine Capital révèle que les plus grosses fortunes françaises, c’est-à-dire « les premiers de cordée » selon l’expression imagée de Macreux, n’ont jamais amassé autant d’argent cette année : 431 milliards d’euros. Les oligarques sont donc contents de leur investissement sur leur marionnette. Mais côté « ruissellement » sur les derniers de cordée, selon toujours l’image macronienne de la société, il y aurait à redire, puisqu’un plan anti-pauvreté semble nécessaire… »

Lire la suite de l’article

Rappels :

Taxes sur le carburant : Quand la Borne est dépassée, il n’y a plus de limites !

Zut, le rapport commandé par Edouard Philippe a fuité dans la presse !

Loi anti-fake news : la censure justifiée par « l’insuffisante capacité de discernement des citoyens » !

« La vague de rejet du 80 km/h ne cesse d’enfler »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Balade en Idiocratie

  1. Jean-Loup Izambert dit :

    Oui, ok. C’est bon, c’est enlevé et cette fin de régime est ici traitée avec un humour décapant, salutaire et nécessaire. Mais la question est: pourquoi cela continue-t-il? Du Rassemblement national au P »c »f, pas un seul parti politique ne propose de dégager l’appareil d’Etat de la grande finance privée, de mettre un terme aux activités des lobbystes auprès des élus, d’instituer le mandant impératif – qui permet le contrôle et, si nécessaire, le remplacement des élus qui ne tiennent pas leurs engagements pris – au mandat représentatif, etc. De tels textes ont leur importance mais comme disait Karl Marx – je synthétise -, il ne suffit pas d’observer le monde comme les philosophes bourgeois, il faut proposer de le transformer pour une société plus juste et fraternelle. Voilà l’essentiel.

  2. zorba44 dit :

    Don Quichotte et Sancho Panza… On a renvoyé le Manolo dans ses terres (oui il a bien senti que ses 49-3 avaient creusé sa tombe politique en France)…

    Il faudrait lui emballer un paquet cadeau à destination des moulins à vent de la Mancha si on ne les a pas chargé à la baïonnette avant…

    …quoique le signataire se souvient de certain monarque anglais précipité dans le trépas par une épée rougie au feu dans le tréfonds – fin jouissive s’il en fût pour un délicat de la croupe !

    Jean LENOIR

  3. Stéphane Huonder dit :

    Bonjour

    Voici ce que nous avons en Suisse https://www.billag.ch/ il y a eu des votations qui ont malheureusement été en faveur de notre Pravda mais ça a secoué le cocotier par exemple avec des chiffres tels que https://www.tdg.ch/extern/interactive_wch/ssr-check/?openincontroller#question-5 mais surtout le salaire du directeur https://www.tdg.ch/extern/interactive_wch/ssr-check/?openincontroller#question-6 sans parler que le personnel est (était ?) exonéré de la dite taxe

    Bref

  4. brunoarf dit :

    Charline Avenel est une camarade de promotion de Macron à l’ENA.

    Macron change les règles de nomination des recteurs pour placer une camarade de l’ENA.

    Le Conseil des ministres a adopté un texte permettant de bombarder une camarade de promotion de Macron à l’ENA à la tête de l’académie de Versailles.

    Publiée dans le communiqué du Conseil des ministres du mercredi matin 3 octobre, l’information est passée plutôt inaperçue. Sauf chez les universitaires.

    https://www.nouvelobs.com/politique/20181003.OBS3380/macron-change-les-regles-de-nomination-des-recteurs-pour-placer-une-camarade-de-l-ena.html

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s