CumCum, CumEx : comment des actionnaires utilisent la Bourse pour arnaquer le fisc

Le Monde et ses partenaires révèlent un nouveau scandale de la finance autour des dividendes. Pour les empocher sans être taxés par l’Etat, certains actionnaires n’hésitent pas à transférer leurs actions vers l’étranger. C’est ce que l’on appelle, dans le milieu de la finance, le « CumCum », de la locution latine qui veut dire « avec ». Pire, avec la technique du « CumEx », (« avec » et « sans »), des actionnaires peuvent se faire rembourser par l’Etat des taxes qu’ils n’ont en réalité jamais payées.

Ces stratagèmes ont été particulièrement utilisés pendant la crise financière, c’est-à-dire à une époque où l’argent du contribuable servait, déjà, à renflouer les banques. Ils auraient coûté 7,2 milliards d’euros à l’Etat allemand, et continueraient de faire perdre 3 milliards par an au fisc français. Explications en vidéo.

Lire aussi :

« CumEx Files » : les banques françaises empêtrées dans le scandale des dividendes

Quand Jérôme Kerviel alertait les sénateurs sur le scandale aux dividendes

 

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 53 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour CumCum, CumEx : comment des actionnaires utilisent la Bourse pour arnaquer le fisc

  1. LaBibleATARI dit :

    Excellent! ces mecs sont des génies. Moi aussi je veux enfler les contribuables. Pareille!
    Non je ne peux pas. Zut! Alors c’est pas grave. J’applaudis. *****. Aller! je vote Macron encore. Ou mieux, FN ou FI! Enfin tout ce qui est pro-Européen, pourvu que je me fasse enfler avec brio. Avec des talents comme ça, je suis confiant en l’avenir! Encore Encore! Je suis Français! Je suis Européeeeeeeeeeen!

  2. zorba44 dit :

    C’est un scandale de plus qu’un certain ministre, accusé de mettre son cum dans un paradis forcé ne laissera, dit-il pas passer. On va voir donc le dard malin à l’oeuvre…

    Toutefois on peut émettre des doutes car on voit mal un gros actionnaire (de ceux qui influencent la politique) se laisser plumer disons sur 10 000 000 € de dividendes avec les majorations, les pénalités etc…

    Le signataire pense que c’est encore un effet de ce genre de com (avec un o, cette fois) qu’on laisse en pâture au vulgum pecus : repu par l’information il donnera un point de popularité de plus à Jupiter et consort avant qu’un prochain scandale consolide le rejet de ces tristes sires.

    …Les gros vont lui faire passer la consigne d’en rabattre au petit costard cravate, idem que pour les paradis fiscaux. Et le tour sera joué jusqu’aux prochains dividendes !

    Jean LENOIR

  3. anna rchie dit :

    cum se traduit par sperme en anglais et en plus c’est dans les bourses que se trouve le cum .

  4. Ping : CumCum, CumEx : comment des actionnaires utilisent la Bourse pour arnaquer le fisc — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie « FNACAB

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s