Johnny Hallyday : « J’en parlerai au diable »

Le titre phare de son album posthume… Clip réalisé avec des images de son dernier road trip aux Etats-Unis sur la Route 66. Ultime pied de nez d’outre-tombe ? OD

Si jamais on me dit que j’ai trahi alors je ne bronche pas
Si jamais on me dit que j’ai menti alors je ne relève pas
Car le jour viendra de répondre de mes actes et je ne me cacherai pas
Oui le jour viendra de respecter le pacte et lui seul m’entendra

J’en parlerai au diable
Si l’heure vient à sonner
De m’asseoir à sa table
Et dire ma vérité
J’en parlerai au diable
Il saura m’écouter
L’innocent, le coupable
L’homme que j’étais

Si jamais on me dit ça tu le mérites je l’ai sûrement cherché
Que j’ai trop flirté avec les limites je ne vais pas le nier
On sort de la piste, on reprend l’espoir, on avance plus ou moins droit
Et c’est en soliste que je lui dirai mon histoire et j’assumerai mes choix

J’en parlerai au diable
Si l’heure vient à sonner
De m’asseoir à sa table
Et dire ma vérité
J’en parlerai au diable
Il saura m’écouter
L’innocent, le coupable
L’homme que j’étais

J’en parlerai au diable
Il saura m’écouter
L’innocent, le coupable
L’homme que j’étais

J’en parlerai au diable
Si l’heure vient à sonner
De m’asseoir à sa table
Et dire ma vérité
J’en parlerai au diable
Il saura m’écouter
L’innocent, le coupable
L’homme que j’étais

J’en parlerai au diable

Rappels :

Johnny n’allumera plus le feu

Ce que nous révèle l’hommage de la France à Johnny Hallyday

Satanisme et sacrifices rituels dans la haute finance : le témoignage d’un initié

Voir aussi :

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Johnny Hallyday : « J’en parlerai au diable »

  1. Juanito dit :

    Et son pays c’est l’Amour ??

    • lahberkim dit :

      C’est Laetitia qui a choisi ce titre; Johnny n’aurait pas aimé il aurait choisi tout le contraire: J’en parlerai au diable par exemple!

  2. Nanker dit :

    Dans un monde idéal on aurait arrêté Laetitia à l’instant où elle aurait posé le pied sur le sol français et on l’aurait incarcérée. Dans un monde idéal on serait allé cherché dans leur cabinet les avocats fiscalistes qui ont permis à cette bande mafieuse d’échapper au FISC et donc de voler la collectivité et on les aurait placés en garde à vue.
    Dans un monde idéal on aurait remis en liberté tout ce petit monde une fois seulement la fortune de Johnny rapatriée sur le sol français et dûment soumise à l’impôt sur les successions.

    Contre les mafieux de tous poils l’Etat DOIT adopter des méthodes mafieuses sinon il est condamné à disparaître…

    • Les méthodes que vous décrivez ne sont pas des méthodes mafieuses. Ce sont les méthodes qu’est en droit d’adopter un Etat, qui dispose par définition du « monopole de la violence légitime » pour faire appliquer la loi au service de l’intérêt général.

      • leresidue dit :

        Je ne crois pas que la loi appliquée par cet État particulier (en fait les États sont à peu-près tous modelés sur le même modèle, modèle qui semblerait immuable sauf par une révolution planétaire, mais bon) soit au service de l’intérêt général…à moins bien sûr que ce mot, ‘intérêt’ soit un mot de fiscalité, de dette et de dividende. Dans ce cas, seul la légalité (dont la loi en est une finalité) des contrats marchands peuvent justifier une violence, légitime, puisqu’on est ici en plein paradoxe…Alors, comme je disais, opposer n’importe quelle forme de violence légitime à une révolution planétaire, moi je dis juste bonne chance à ceux qui continueront de respecter la loi! 😛

  3. zorba44 dit :

    Civilisation engloutie

    Jean LENOIR

  4. Ping : Johnny Hallyday : « J’en parlerai au diable » — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie – La santé sous toutes ses formes

  5. matbee dit :

    Radio Brunet – RMC 19 oct 2018
    Le journaliste François Jouffa, qui a été un proche de Johnny Hallyday, nous raconte comment ce dernier lui a confié le plus sérieusement du monde qu’il avait « signé un pacte avec le diable et qu’il irait en enfer ».

  6. brunoarf dit :

    Pourquoi La France Insoumise a-t-elle versé 1,2 million d’euros à l’entreprise MEDIASCOP, qui appartient à Sophia Chikirou ?

    Réponse :

    « Agression » et « ignominie » : Mélenchon s’en prend à Mediapart, qui révèle sa « relation extra-professionnelle » avec sa conseillère Sophia Chikirou.

    Dans une enquête publiée vendredi soir, Mediapart affirme que le leader de La France insoumise entretient une relation avec la dirigeante de Mediascop, société au cœur de l’enquête sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon.

    https://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/melenchon-denonce-l-agression-et-l-ignominie-de-mediapart-qui-revele-sa-relation-extra-professionnelle-avec-sa-conseillere-sophia-chikirou_2995367.html

    • zorba44 dit :

      Elle est vraiment hors de prix la Sophia chic i rou …blarde !

      C’est vrai que Mélenchon doit être furieux que le pot aux roses soit découvert. Ce grand bonimenteur peut faire son théâtre il est bel et bien pris le pinceau dans l’encrier.

      Ça coûte cher une compagne …pardon une campagne !

      Bruno, ne trouvez vous pas qu’elle a des similitudes avec une certaine Rachida …en tout cas pour ses relations avec l’argent ?

      Jean LENOIR

  7. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur Musiques du monde – non officiel.

  8. blacktokay dit :

    JH était sous contrôle mental, programmé pour servir, il n’était plus luimême. Le sort réservé aux accrocs/escrocs de la gloire et des mirages de ce Monde….

  9. matbee dit :

    Adeline Blondieau avait 5 ans lorsque Johnny Hallyday lui tournait déjà autour…

    Le constat est là : Adeline Blondieau, une petite fille conditionnée dès l’âge de 5 ans à devenir la femme d’une rock-star idolâtrée, un certain Jean-Philippe Léo Smet alias JOHNNY, s’étant vanté par ailleurs d’avoir signé un pacte avec le diable pour le succès (ce qui comprend l’accès à certaines femmes asservies dès le plus jeune âge pour des fonctions particulières…).

    http://mk-polis2.eklablog.com/adeline-blondieau-avait-5-ans-lorsque-johnny-hallyday-lui-tournait-dej-a148969152

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s