Fonctionnaires : « C’est la fin de l’emploi à vie »

Gérald Darmanin annonce la fin de l’emploi à vie dans la fonction publique


« Qu’on ne s’y trompe pas : c’est le vrai fond de la politique Macron. Le reste n’est que poudre aux yeux.

Les services publics vont être désossés un à un, le grand capital y découpera les meilleurs morceaux, laissant le reste à un État en difficulté, sans moyens ni rentrées. Ce que Darmanin achève a déjà été initié à La Poste, à savoir la fin de l’embauche de fonctionnaires au profit de contrats dits privés.

Darmanin justifie la surtaxation des Français avec la pollution… Pour voir l’émission entière, cliquez ici.

Le ministre de l’Action publique était donc l’invité du Grand Rendez-Vous d’Europe 1 le 28 octobre 2018. À 8’16 il met cartes libérales sur table :

« Excusez-moi de vous dire que le président de la République et sa majorité parlementaire a été élu sur la promesse de transformer profondément le pays, pas pour regarder effectivement les choses se passer et ne mécontenter personne, parce que qui fait quelque chose parfois on mécontente. L’objectif c’est la prochaine génération, en effet, ce n’est pas la démagogie de l’instant. »

Le mécontentement des uns (une majorité de particuliers), c’est le contentement des autres (une minorité de grandes entreprises). Cependant, les baisses des charges concédées aux entreprises (baisse de l’impôt sur les sociétés, suppression de l’ISF) n’ont jamais produit une baisse du chômage. Ces pseudo-réformes de structure n’ont pas l’effet escompté par les libéraux macroniens. Les entreprises en ont profité et en profiteront toujours pour améliorer leur trésorerie, sans prendre le risque de l’embauche tant la conjoncture est fluctuante.

À 16’40 le sujet de la réforme de la fonction publique est abordé. Quand le journaliste Darmon lui demande s’il a toujours « l’ambition de réformer l’État », il faut comprendre affaiblir l’État, qui perd chaque jour du pouvoir sur le CAC 40 et les lobbies bien que là, on ne parle que d’économie. Quand Darmanin explique qu’il va porter une réforme de la fonction publique « extrêmement courageuse », c’est que le « sang » social va couler. Bien sûr, c’est une image.

Le ministre veut limiter les embauches de fonctionnaires au profit des contrats privés, qu’il veut carrément « généraliser ». Il annonce qu’il va « rémunérer les agents au mérite », soit la tarte à la crème de Sarkozy il y a 10 ans. En gros les nouveaux entrants dans la fonction publique auront des contrats de 5, 10 ou 15 ans, seuls pourront conserver leur statut de fonctionnaire – et les avantages qui vont avec – ceux qui travaillent dans les « fonctions les plus régaliennes ».

Il s’agit de dégraisser les effectifs de l’État de 50 000 fonctionnaires d’ici 2022, ce à quoi Macron s’est engagé (auprès de ses sponsors du grand patronat et de la Banque ?) et ce qui a été approuvé, sans en imaginer les conséquences, par 66% des électeurs en mai 2017. Aujourd’hui, 72% des Français estiment que leur pouvoir d’achat a diminué… Seuls 6% des sondés estiment que leur pouvoir d’achat a plutôt augmenté, selon un sondage IFOP pour le JDD.

« C’est la fin de l’emploi à vie », résume une journaliste. Un moment historique dans la politique sociale française d’après-guerre (l’esprit du CNR) et une « ligne rouge » à ne pas franchir pour les syndicats, qui ont déjà réagi par la voix de leurs représentants, mais qui n’ont plus beaucoup de pouvoir : la plupart des réformes ultralibérales macroniennes sont passées presque comme une lettre à la Poste. Une Poste dont les bureaux ferment à grande vitesse… »

Egalité & Réconciliation, le 29 octobre 2018

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 53 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Fonctionnaires : « C’est la fin de l’emploi à vie »

  1. zorba44 dit :

    De tours de vis en tours de vis …et de lire quelque part que si la conjoncture ne s’améliore pas ainsi que le pouvoir d’achat dans un an et demie ça va devenir très compliqué.

    Le Dard malin et son patron sinistre assument la hausse des taxes sur le carburant…

    Oui ça va devenir très compliqué de continuer à dépecer le corps France …car tous les électeurs sont témoins !

    Jean LENOIR

  2. Robert dit :

    Jour après jour, mesure après mesure, on ne peut échapper à la question fondamentale : les Français laisseront-ils faire ? Sont-ils capable d’une révolte ?

  3. Jean-Loup Izambert dit :

    Personnellement, je pense qu’il faut « dégraisser » le budget de l’Etat des 200 milliards d’euros de subventions et d’exonérations fiscales données au grand patronat au titre du maintien de l’emploi et de la modernisation de l’outil de travail. Ces capitaux profitent pour 90% de leur masse aux sociétés du CAC40 c’est-à-dire à des dirigeants de sociétés transnationales qui non seulement ne créent pas d’emplois mais organisent des plans de licenciements massifs et délocalisent au nom du profit maximum immédiat. Ces donneur de leçons de capitalisme ne font rien d’autre que déshabiller l’Etat et d’utiliser ses ressources au profit d’intérêts privés contre l’intérêt général. Et, comme le souligne à raison Jean Lenoir, « les électeurs sont témoins » de ces faits. Au moins depuis 2006 puisque ce détroussement de la République en flux tendu fut alors révélé par un rapport qui l’estimait à l’époque à environ 60 milliards d’euros. Et ils laissent faire, faute que les médias rapportent ces faits essentiels et en l’absence de parti politique proposant des mesures pour rompre avec ce système de domination de la grande finance sur l’Etat. Les prix des carburants n’ont jamais été aussi élevés. Mais qui parle de profits faramineux réalisés par les sociétés pétrolières qui sont au nombre des profiteurs de cette « macranisation » du budget de l’Etat?

  4. Nanker dit :

    Je pense que c’est ce qui va provoquer la fin de Macron : les employés du service public vont se liguer, déclencher une grève générale et Jupiter n’y survivra pas. S’y amalgameront les rages issues du bas peuple (hausse des taxes en tous genres) et on aura un mai 68 bis, bcp plus dangeureux et explosif que le premier car non-encadré par les organisations politiques ou syndicales. Ca va être l’anarchie…

    Plus globalement on assiste à un déclin progressif de la fonction présidentielle et avec Macron on va toucher le fond : impopulaire, Sarkozy avait tenté, dans une manoeuvre désespérée, de se faire réélire sous les quolibets. Il a échoué. Encore pire, Hollande avait été émasculé **au cours** de son mandat présidentiel : il n’a même pas eu la possibilité de candidater à sa réélection et a fini sa présidence comme un chapon politique : bien gros bien gras, et livré aux couteaux des uns et des autres.

    Avec Macron je crois qu’on ira encore plus loin : il ne finira pas son mandat et sera chassé du pouvoir avant 2022. Le Roi est nu, complètement nu, il a perdu sa maman Merkel qui elle ne passera pas l’hiver. Macron apparaît désormais pour ce qu’il est : un type seul, soutenu par le 1% des plus riches (qui vont vite oublier cet étalon devenu carne boiteuse) et par la clique des énarques/inspecteurs des Finances qui passent leur temps à migrer de Bercy vers les banques privées et vice-versa.
    Ca fait peu de monde…

    • zorba44 dit :

      Ce mécréant a fait tant de mal qu’il n’y a, en effet, aucune raison qu’il survive, une autre diablesse se préparant à faire ses valises pour éviter les désordres outre Rhin.

      Jean LENOIR

  5. Marc dit :

    la question que pose cette mesure concernera-t-elle les hauts fonctionnaires?….J’en doute beaucoup !

  6. téléphobe dit :

    Moussah, le ‘ripoublicain constructif’ est en pleine forme ;o)

  7. Didier dit :

    Les Français laisseront-ils faire ce massacre ? De l’argent il y en a, encore faudrait-il aller le chercher là où il est… dans les paradis fiscaux et niches fiscales par exemple. Entre 80 et 100 milliards d’euros par an au bas mot manquent de ce fait dans les Caisses de l’Etat. UN SCANDALE.

  8. Caliente dit :

    Macron et son équipe de bras cassés tiennent un discours néo-libéral à la con pour justifier qu’on accuse les « petits » de tous les maux et qu’on donne toujours plus aux gros (les admirables « premiers de cordée »)….
    et c’est les fonctionnaires en grande partie qui en font les frais, avec les classes moyennes et les retraités… Putain d’époque !

  9. Deir Ez-Zhor Donbass dit :

    Avec un statut des fonctionnaires hérité du parti communiste d’après-guerre, il faut bien reconnaitre que la fonction publique d’état est restée irréformable depuis trop longtemps. La Suisse a déjà effectué la correction vers des contrats à durée déterminée pour ses fonctionnaires rendant ainsi plus d’adaptivité dans les services et plus d’efficacité pour le plus grand bonheur des administrés. Cette mesure annoncée par Darmanin arrive certes tard, mais j’allais dire qu’elle arrive enfin !

  10. KOBA dit :

    Le national libéralisme à la française est un échec annoncé ! D’un coté on veut copier les anglo-saxons qui ont des contrats privés jusque dans la police et l’armée, de l’autre on veut faire vivre une « communauté républicaine » laïque qui interdit la liberté de culte. Les policiers anglais travaillent en turban s’ils veulent ! Les fonctionnaires territoriaux américains sont directement issus des communautés qui les ont élus !! Plus de statut pour les profs français ? Comment défendre devant la CJCE l’interdiction du voile ?!? Babylou est une jurisprudence que les identitaires anti statut devraient méditer !!!!

  11. KOBA dit :

    Prochain Directeur Général des Services de Sevran….TARIQ RAMADAN !!! Et ça sera imparable !!! Le libéralisme c’est le communautarisme !! La république passe après les libertés individuelles !!! Je pense que bon nombre de nos concitoyens ne voient pas la contradiction pathétique de leurs « rêves d’Amérique » !!

  12. KOBA dit :

    Les fonctionnaires ne sont pas de simples marchands de cacahuètes, ou de « poudre de perlimpinpin »….Ils exercent les prérogatives de la puissance publique….. Leurs statut protège cet exercice des intérêts particuliers qui ne sont pas ceux de la communauté républicaine…..PETIT FRANCAIS, LA FIN DU STATUT, C’EST LA FIN DE LA LAÏCITE !!! Réfléchis bien avant de voter….

  13. KOBA dit :

    Le statut de la fonction publique est le DERNIER REMPART contre les pressions communautaristes…Imaginez 2 secondes un lycée en pleine « zone de non droit » du 93…..Recrutement contractuel des profs…..MAIS QUI PENSEZ VOUS QUE CES LYCEES RECRUTERONT !!!!!!!! DES IDENTITAIRES FRANCAIS….OU DES CRYPTO MUSULMANS ANTI LAIQUES !!!!! Faut vraiment être une patate avérée pour ne pas voir le danger annoncé que ce genre de mesures représente dans le contexte actuel…..

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s