Macron et la transition nécrologique

« De retour d’un week-end au vert, notre bienheureux et bien aimé Président des Gueux de France s’en est allé faire comme de coutume une petite causerie dans le poste, entre les Gilets 2 et les Gilets 3. Un numéro à la Gérard Majax dont il a le secret où l’on répond à une question qu’on n’a pas posée histoire de cacher ce dont on ne parle pas parce que pas de mon rang. Les fins de mois, Macron, il connaît pas. Save the Planet et The facture d’électricité, ça je veux. Donc transition intestinale, pardon, écologique, un beau sujet de type mention à l’ENA, un sujet pour avoir un prix à l’ONU, bref on reprend de la hauteur avec ces rase bitumes en gilets canari.

Donc notre bien aimé monarque s’en va nous faire baisser la note d’EDF. On lui parlait avant tout il me semble de prix de l’essence. Son premier ministre nous a distribué des miettes, et retient le reste, les fameuses taxes, il n y a qu’à voir le prix du plein au Luxembourg – pas un pays rempli de pauvres – pour se rendre compte de l’entourloupe.

Donc la facture d’électricité et tout ce qui va avec. Donc on pourrait sur le sujet évoquer les Linky et le coût exorbitant qu’Enedis impose unilatéralement à ses clients, aux ondes toxiques de ces compteurs imposés de force, du bond de la facture. Non, Manu ne trouve pas que cela en soi soit un sujet car là encore lui ne paie pas sa propre électricité, c’est nous Français qui payons pour lui, sa dame, ses amis et ses festoyeries. Il est pas au jus, payer une facture, Manu, ben non faut pas pousser Brigitte dans les orties !

Donc nous dit le Président des Oligarchies, on dépend trop des Chinois et des Coréens pour l’électricité. Ben tiens, ce sont ses amis les grands groupes qui ont délocalisé là-bas, vu le coût horaire d’un salarié, une excellente affaire pour les actionnaires ! Bref, passons … Macron veut nous faire croire qu’on – ses potes- va recréer de l’emploi industriel en France, qu’il va fermer en 2020 Fessenheim – Hollande nous l’a déjà fait, ce coup de Fessenheim. Il nous assure que la voiture électrique tant vantée par sa maman Ségolène n’est pas polluante du tout, que nenni, la production d’électricité ce n’est évidemment pas polluant du tout.

Tout à l’envers avec ce Pinocchio des beaux quartiers !

Il nous suggère, ce petit rigolo, de nous déplacer MOINS et en transports en commun car c’est bon pour la planète. Et donne lui-même l’exemple en utilisant à tire-larigot un jet hyper polluant pour faire vingt bornes.

« La transition ne doit pas se faire à importe quel prix », a affirmé Macron, avant de poursuivre : « Je ne veux pas que s’installe une France à deux vitesses ». Et a ainsi affirmé – ça ne coûte rien de le dire – que la fiscalité sur les carburants allait s’adapter aux fluctuations des prix.

Le coup de la France à deux vitesses fallait le faire il l’a faite, le spécialiste de la marche arrière des acquis sociaux et de l’accélération des taxes et impôts ! Et de nous annoncer une étude pour dans trois mois – encore un comité Théodule inutile qui coûte un bras et occupera de vieux élus et des copains de Drahi. Et de dire je veux ceci je veux cela en faisant comme si un politique y compris un président de la république ça avait encore de nos jours une once de pouvoir.

Bref, l’éolien, l’hydrocarbure, il nous a sorti la totale. Puis – ou avant – est revenu sur les canaris. Qu’il comprend – ben tiens – tout en ayant ricané à chaque image de charges de CRS et à chaque gueule de gueux cassée. Castaner a eu droit le weekend dernier à un énorme bisou. D’ailleurs Manu l’entourloupe, quand il parle de violences, il omet – le petit coquin – de parler de celles des forces de l’ordre payées par les impôts de ceux sur qui on cogne.

On ne nous a pas changé Pinocchio, la langue Macron, basée sur l’inversion, le langage bisounours et les mensonges à la sauce Rothschild, on connait par cœur. Il a omis de parler de l’Intelligence Artificielle, des bébés GPA, de la puce RFID, de ces drôles de trucs dans le ciel avec des métaux dedans, des vaccins de Bill Gates, de la 5G … Bref, de la transition nécrologique ! »

Christophe Cros Houplon, le 27 novembre 2018

Lire aussi :

Edouard Philippe confirme le maintien de la taxe carbone

Rappels :

Legendre (LREM) : « Les politiques que nous menons depuis 18 mois vont être poursuivies et intensifiées »

Quand les Gilets jaunes font vaciller la Macronie – elle est prête à gazer le pays (K. Bechet-Golovko)

« Les élites parlent de fin du monde quand nous, on parle de fin du mois »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Macron et la transition nécrologique

  1. Et des villes-connectées, si « chères » au cœur du Villani…

    Alors, on nous l’avait déjà fait, le coup du « restez chez vous, les gueux » et les gueuses piske je suis une fille.

    Pour Rivalta les pauvres doivent moins utiliser les TCL – Par Steven Belfis le 07/01/2015
    Selon Bernard Rivalta, les personnes les plus modestes doivent “maîtriser leurs déplacements” : “Il faut qu’ils ne se déplacent que dans la mesure où ils en ont besoin et non pas uniquement parce qu’ils en ont envie.”

    Si vous êtes pauvres, limitez vos déplacements. C’est en substance le message que Bernard Rivalta a passé dans un entretien diffusé sur France Culture en décembre dernier et exhumé par Rue89Lyon.

    Interrogé dans le cadre d’un reportage sur la fraude aux transports en commun, le président du Sytral, élu socialiste de Vénissieux, a conseillé aux personnes les plus modestes de « maîtriser leurs déplacements ».

    « Quand ils n’ont pas beaucoup de moyens, il faut qu’ils ne se déplacent que dans la mesure où ils en ont besoin et non pas uniquement parce qu’ils en ont envie », a déclaré l’élu socialiste de Vénissieux, qui déplore « le manque de culture collective » des fraudeurs qui ne « valident pas leur ticket et se trimballent avec des iPhone » ► En analyse dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/19/les-gueux-restes-chez-vous/

    Alors je précise que ce n’est pas moi, la petite vieille qui traverse la rue dans l’illustration que j’avais choisie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/02/troupeaudechat.jpg

    Pourtant j’aime les chats…
    Cha alors !
    Jo

  2. Ping : Macron et la transition nécrologique | Boycott

  3. JSG dit :

    « …Donc on pourrait sur le sujet évoquer les Linky et le coût exorbitant qu’Enedis impose unilatéralement à ses clients, aux ondes toxiques de ces compteurs imposés de force, du bond de la facture…. »
    Ben, vaudrait mieux pas ! car s’il s’y accroche, il vaut mieux qu’il sache que ça fait partie des subliminaux fantasmes des gilets jaunes : foutre le feu à ces saloperies concoctées par les escrocs qui prétendent l’imposer à une France débonnaire, qui n’imaginaient pas que les élites en qui ils ont mis leur confiance, puissent les abuser à tel point. C’est tabou comme les encouragements au crimes, dans le coran ! Le silence des lâches, qui ferment les yeux font le dos rond avant que ça leur tombe sur les épaules.

  4. macrologix dit :

    La transition macrologique… la fracture est de plus en plus béante….

    -AFP-

    Sonia Krimi, députée LREM en « gilet jaune », « incitée à quitter le groupe » par Gilles Le Gendre

    L’élue de la Manche, qui s’est déjà démarquée des positions de son groupe à plusieurs reprises, notamment sur l’immigration, a revêtu un gilet jaune la semaine dernière, ce qui lui a valu d’être convoquée par le président du groupe La République en marche (LREM)à l’Assemblée nationale.

    « Si je n’étais pas députée, je serais dans la rue ». Le 23 novembre, dans une vidéo diffusée par France Bleu Cotentin, la députée LREM de la Manche Sonia Krimi, qui recevait des « gilets jaunes », revêt le fameux vêtement. « Symboliquement, je le mets parce que je vous soutiens », explique-t-elle sur ces images. « Je vais rejoindre mon collègue Lassalle ! », plaisante-t-elle, en référence au député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle (sans étiquette), qui a porté un gilet jaune à l’Assemblée la semaine dernière.

    « Devant la détresse des personnes que je recevais, j’ai symboliquement revêtu un gilet qu’ils m’avaient offert pour leur témoigner que notre majorité comprenait leur désarroi. Et que des mesures seraient prises pour atténuer leur souffrance », explique l’élue de la 4e circonscription de la Manche, mardi 27 novembre dans un communiqué.

    « Certains, en pleurs devant nous, ne savent plus comment s’en sortir »

    « Nous sommes nombreux à avoir reçu ou rencontré des personnes qui manifestent avec un gilet jaune (…) il s’agit très majoritairement de personnes sincères et désemparées », explique la députée, qui dit condamner « fermement la violence et l’outrance de certains », mais également « l’utilisation politicienne des inquiétudes et des colères de nos concitoyens ».

  5. Antoine dit :

    Outre les ondes « sales » du CPL, dont tout le monde va profiter, Linky ou pas, pourquoi pensez vous que cette frénésie étatique d’un soudain passage obligé à la voiture électrique soit si cher à nos zélites?
    Parce que le Linky saura que vous rechargez votre véhicule (signature électronique du module de charge spécifique aux véhicules).
    Le mouchard fera son job, Enédis va saler la note de consommation, pour reverser à l’état un bon pourcentage de taxes.
    Les parasites sont bientôt prêts à votre transition écologique, mais ne le sont pas pour s’assoir sur la manne colossale issue des taxes prélevée à la pompe.
    Pas d’inquiétude, grâce au compteur mouchard l’état se rattrapera sur votre facture d’électricité.
    On ne vous avait pas prévenu? comme c’est étrange…

    • Danse dit :

      Ce n’est pas tout. Il y a une autre raison pour imposer la voiture électrique : comme le montre la citation de Jo ci-dessus, on veut INTERDIRE DE FACTO LES DÉPLACEMENTS aux pauvres (pas seulement ceux qui fraudent en transports en commun).
      Ils ne doivent déjà plus entrer dans les métropoles avec des vieilles voitures, ils sont menacés de péage à l’entrée des métropoles, même en vélo. Les pauvres doivent rester là où ils habitent, or justement l’électrique permet un bien moindre rayon de déplacement que l’essence.
      Les pauvres doivent demeurer à distance, sans services publics, sans emplois, sans argent, livrés au pillage des racailles, aux canicules, inondations, tempêtes de neige fabriquées par ingénierie climatique : Agenda 21, réduction de la population.

  6. zorba44 dit :

    Fou au point de rêver d’un destin de martyr ?! On verra samedi prochain…

    Jean LENOIR

  7. brunoarf dit :

    « Gilets jaunes »: les Français appuient de plus en plus massivement le mouvement.

    Selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting, 84 % des Français trouvent désormais la contestation justifiée.

    Plus les jours passent, plus l’adhésion des Français aux «gilets jaunes» progresse. 84 % des Français trouvent le mouvement justifié, selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting réalisé avec Franceinfo. C’est 7 points de plus que lors de la dernière vague du 22 novembre, et 10 points de plus par rapport à la première mesure, du 16 novembre.

    «Ni les images de violences et de dégradations choquantes de ce week-end, ni surtout l’intervention d’Emmanuel Macron mardi n’ont permis d’atténuer le soutien au mouvement. Bien au contraire, il semble même que l’intervention d’Emmanuel Macron et ses annonces n’ont fait que renforcer la colère», analyse Gaël Sliman, le président d’Odoxa.

    Les sympathisants du Rassemblement national (96 %) sont ceux qui soutiennent le plus les «gilets jaunes», suivis des Insoumis (92 %) et des socialistes (90 %).

    L’adhésion tombe à 77 % chez les sympathisants Les Républicains.

    Les macronistes sont partagés: 50% trouvent le mouvement justifié, autant pensent le contraire.

    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/28/01002-20181128ARTFIG00245-gilets-jaunes-les-francais-adherent-de-plus-en-plus-massivement-au-mouvement.php

  8. Jean-Marc SIMIAND dit :

    Triste monde ! Le gouvernement tente de sauver la planète quand d’autres tentent de sauver leur peau ! Ils n’ont pas de solution à part celle de laisser la place !
    Manu ! T’es foutu ! Le peuple est dans la rue !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s