Le peuple, pour gagner, doit faire sécession

Parce que les élites elles-mêmes ont fait sécession depuis des décennies ! J’ajoute que la sécession, pour être efficace, doit aller si besoin jusqu’au boycott de l’ensemble du système : boycott des banques, du consumérisme, des médias, des sondages, des élections faussement démocratiques, etc. A ce moment-là, le peuple français verra ceux d’en haut admettre leur défaite. Car il s’agit bien d’une guerre… Une guerre dans laquelle le camp d’en face nous annonce déjà qu’il y aura des morts. OD

La réponse de Bruno Bertez à un lecteur sur la représentation des Gilets jaunes :

« Monsieur,

Les gilets jaunes auraient tort de se faire représenter ;

Les gilets jaunes auraient tort d’aller se faire planter sur les médias

Les gilets jaunes auraient tort d’aller à l’Elysée ou à Matignon

Les gilets jaunes auraient tort de faire un cahier de doléances

etc.

Pourquoi ? Parce que accepter tout cela c’est accepter de se battre sur le terrain où l’adversaire est sûr de gagner.

L’adversaire plante le champ de bataille, il le balise, afin d’être sûr d’être le meilleur sur ce terrain.

Accepter d’y aller c’est accepter la défaite.

Les gilets jaunes n’ont aucune chance en négociant, aucune chance en allant sur les médias, aucune chance dans aucun domaine sauf celui qui est le leur : la rue.

La seule stratégie gagnante est celle de la sécession.

Les élites n’existent pas sans le peuple, voilà ce qu’il faut comprendre.

Elles dominent le peuple mais elles en dépendent totalement. Le peuple n’est dominé que de son acquiescement à sa domination. Le peuple est dominé par sa névrose de servitude, le peuple est victime de son imaginaire de soumis.

Le peuple pour gagner doit faire sécession, il doit dire aux élites, vous avez fait sécession et nous ne nous en étions pas aperçu, vous nous avez baisés, nous cessons de jouer, faites des propositions pour essayer de prouver que vous allez vous amender.

Nous vous donnerons notre accord ou non.

C’est aux élites de se dévoiler, de montrer combien elles sont disposées à payer pour le rester.

Le discours c’est : C’est vous qui nous avez baisés, c’est à vous de montrer que vous faites « mea culpa » et que cela ne va pas continuer ».

Bruno Bertez, le 6 décembre 2018

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Le peuple, pour gagner, doit faire sécession

  1. Absolument d’accord !

    Les zélites fonctionnent sur le principe d’Être pour avoir, les oppresseurs/dominants et la flicaille est le fer de lance du pouvoir, veulent nous dominés/possédés pour AVOIR…

    BOYCOTT total, bien sûr sans arme ni haine ni violence, notre réflexion critique est une action efficace hors État et ses institutions.

    C’est modestement, ce que Résistance 71 explique depuis 2010, date de leur création, et qui est retranscrit dans ce tout dernier PDF que j’ai réalisé ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/12/05/entre-mon-travail-de-jo-la-fourmi-et-lessentiel-des-mouches-du-coche-r71-depuis-2010/

    Je suis en cours de réalisation du tout dernier PDF de l’année 2018, mais il est majeur, car il permet, aux opprimés de la terre, de comprendre que nous pouvons nous émanciper, nous libérer, ensemble, de l’oppression constante et mortifère des zélites dont Macron et son orchestre son les Biens-Zélés qui veulent continuer à être pour avoir !

    Négocier avec le pouvoir dominant en place, revient à accepter encore d’être dominé, alors qu’il nous suffit de dire NON, et en tout et pour tout ; oui…
    Jo

    • cesaropapiste dit :

      Toute négociation est non seulement inutile, mais contre-productive. Ce régime pourri doit purement et simplement être renversé et ses représentants les plus corrompus (la majorité) passés par les armes. Il faut réapprendre aux Français avides de liberté, une aspiration parfaitement légitime, à quel point celle-ci a été bafouée depuis des décennies !

      Pour les parasites au pouvoir ni pitié, ni pardon, le peloton d’exécution ! Histoire de mettre du plomb dans la tête à tous ceux qui auraient encore des velléités de saccage de la France éternelle ! Vive la France et mort aux cons !

      • Je pense que le chef des tas vous a reçu 5/5 puisqu’il a été encourager les chargés de charger demain en blindés que Castagneur ne reconnait pas comme des chars, ou l’armée…

        Mort aux cons, oui, peloton d’exécution… nan, car alors vous reproduirez le même schéma que nos oppresseurs, qui nie notre humanité, qui ne la reconnaisse même pas…

      • cesaropapiste dit :

        Eux n’hésiterons pas une seule seconde à établir un régime dictatorial fort. Avant qu’il ne soit trop tard, il faut (c’est une nécessite vitale !) leur couper l’herbe sous les pieds. C’est une Blietzguerrilla dont nous avons besoin. Je le répète et ne cesserai de le répéter toujours : compassion envers les faibles et les victimes du Système, mais absence totale de pitié (ce qui ne signifie pas absence d’humanité) envers tous eux qui continuent de le maintenir en place dans ses rouages les plus fondamentaux. Un siècle de pacifisme larmoyant ça suffit ! Retour à la réalité de l’Histoire.

      • sam edi dit :

        il ne faut pas oublié ceux d’avant depuis 40 ans

  2. leducmichael dit :

    retirer 90% des sommes de TOUS vos placements sans les clôturer , car si vous les fermer ils peuvent vous rembourser à 3 mois et VOUS les avez autorisés à ne pas vous livrer votre argent si il y a « trop de demandes » … RELISEZ VOS CONTRATS !
    videz vos comptes ….. avant que l’etat le fasse, car VOUS avez AUTORISE l’etat à vous prendre l’argent qui est sur votre compte lorsque vous avez rempli votre déclaration de revenu 2017 en bas de la page (2); vous avez donné procuration sur vos comptes et VOUS vous etes engagé à discuter d’une «  »erreur » » directement avec votre banquier ! c’etait initialement une autorisation pour vous faire un rembourser par l’etat ….. vous n’avez pas bien lu la petite petite ligne !

    Le POGNON c’est la seule chose qui importe à l’état ……

  3. Fatie dit :

    OD c’est quoi le peuple pour vous ? Je croyais bêtement jusqu’ici que c’était tout le monde riches et pauvres, élites classes moyennes et classes défavorisées, instruits et analphabètes, bref, tout le monde quoi. Et vous nous apprenez que le peuple ce sont les gilets jaunes et que les élites ne font pas partie du peuple. D’où vous sortez ça. Je regrette d’avoir à vous dire que les gilets jaunes, même s’ils sont une composante du peuple au sens propre du terme, ne représentent dans ce cas précis que la foule, une foule sans queue ni tête.

    • Le peuple, ça devrait en effet être tous les Français sans exception, qui se reconnaissent dans la nation française. Sauf que pour les « élites » autoproclamées, le peuple ça ne sent pas bon et ça a des exigences inacceptables… c’est ce qu’elles appellent le « populisme ».

      Comprenez que si les élites ne croient plus dans la nation et s’excluent elles-mêmes du peuple, nul ne peut les forcer à en faire partie.

      • Jean-Loup Izambert dit :

        Réponse à Bruno Bertez:
        Je ne peux pas être d’accord avec ce texte.
        D’accord avec vous quand vous écrivez que  » Les gilets jaunes n’ont aucune chance en négociant (…) La seule stratégie gagnante est celle de la sécession. »
        Au passage, pourquoi se priver des médias s’ils donnent la parole à des représentants du mouvement des GJ? Encore faudrait-il savoir qui ils sont, par qui sont-ils désignés et comment et que ceux-ci connaissent au moins un peu la réalité économique…
        Par contre lorsque vous écrivez que « Le peuple pour gagner doit dire aux élites (…) faites des propositions pour essayer de prouver que vous allez vous amender », là, c’est un doux rêve.
        Auriez-vous oublié, entre autre chose, que les représentants de ce système ont jeté à la poubelle le vote du peuple contre le Traité de Lisbonne? Que Macron et les « élites » que vous dénoncez ont fait passer en force – sans vote du parlement – plusieurs textes de lois qui organisent la spoliation et la destruction du contrat et du tissu social français?
        Quelles propositions attendez-vous de ces gens-là sinon des mesurettes poudre aux yeux pour mieux vous « baiser » comme vous dites?!
        Il n’y a aucune proposition à attendre de ceux qui organisent la destruction et le pillage de la nation. Autant de mander à un « maquereau » de lutter contre la prostitution.

      • zorba44 dit :

        @ Jean-Loup, le pouvoir, effectivement, est en train de manipuler la Jacline …pour faire passer un saupoudrage de mesurettes qu’on annulerait passé le typhon.

        Jean LENOIR

    • Elnatt dit :

      Les « zélites » c’est une tête malade, sans corps ni queue…

    • Jean-Loup Izambert dit :

      Ce que l’on nomme « les élites » ne font pas partie du peuple dans le système capitaliste. On désigne généralement sous ce vocable les dirigeants et l’administration haute de l’appareil d’Etat c’est-à-dire celle qui a en charge d’organiser l’exploitation du peuple et sa soumission aux règles du pouvoir. La main qui écrit que les gilets jaunes « sont une foule sans queue ni tête » n’a jamais connu ni la misère ni la détresse du peuple qui est lui, bien conscient, que rien ne peut plus durer comme avant même s’il a, pour le moment, du mal à exprimer comment en finir avec le pouvoir de ces « élites ».

    • Grosjean dit :

      « Le poisson pourrit par la tête » (proverbe chinois)

  4. Eric83 dit :

    Encore un général qui se dit prêt à apprendre aux branquignols au pouvoir à gouverner ou à prendre le pouvoir car ceux qui gouvernent ne sont plus là pour longtemps.
    Du coup, à entendre ses propos sur le fait que des généraux sont prêts, c’est à se demander si ces généraux sont totalement étrangers au mouvement des GJ.
    https://fr.sputniknews.com/france/201812071039214247-tauzin-gilets-jaunes-manipulation/
    Sa vidéo : https://www.facebook.com/story.php?story_fbid=2237575739831268&id=1627303204191861 ou le lien via Sputnik

  5. Antoine dit :

    « Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! vous vous êtes trompés, il n’a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande »
    Ansèlme Bellegarrigue (l’Anarchie)

  6. zorba44 dit :

    Le boycott généralisé a pour conséquence la destruction du flux des ponctions…
    Le pain sec financier voilà une piste intéressante et productrice pour assécher les finances dont l’état se gave…

    Jean LENOIR

  7. Marianne debout dit :

    La sécession doit être de la résistance passive, ultradéterminée. Sans violence mais sans concession.
    Pour les faire partir et récupérer le pouvoir.
    Et si ces salopards ne s’en vont pas et tirent dans le tas pour provoquer le chaos, hé bien là on les écrase.
    On a le nombre, la légitimité et la durée pour nous.

  8. Adriano T dit :

    Programme en 2 points :

    – Ecraser l’hydre anarcho-mondialiste incarnée par Rothschild, Soros, Attali, BHL, Macron etc.
    – Revenir à la nation souveraine – qui n’est PAS incarnée par Marine Le Pen…

  9. parole au peuple ! dit :

    Onfray a donné la meilleure réponse :

    « L’organisation non-violente : voilà c’est ce que les gilets-jaunes devraient faire pour éviter les écueils qui se profilent : à savoir la récupération par les jacobins et les professionnels de la politique, ou bien le basculement dans le chaos spontanéiste, le tout signifiant à coup sûr la mort de cette énergie insurrectionnelle.

    …..

    Les gilets-jaunes gagneraient à réactiver cette démocratie directe à laquelle Proudhon aspirait : c’est une question de vie ou de mort pour eux car ils sont nombreux, pas forcément là où on le croit, les charognards qui attendent le pourrissement, la décomposition, la fin, la disparition, la mort de ce mouvement sur lequel ils ne peuvent rien. Il n’est qu’à regarder les commentaires de la classe politique, médiatique et intellectuelle…

    Concrètement : le principe susceptible d’être activé est celui de la coordination et de la coopération. A l’ère d’internet et des réseaux sociaux, le dispositif est facile à mettre en place. Il permet à la base, sur le lieu de chaque présence des gilets-jaunes, rond-point et route, bretelles d’accès ou parking de supermarché, dépôts ou entrée de magasins, lycées ou usines, villages et communes, de constituer un collectif qui s’exprime là où il est. Ces collectifs doivent se fédérer et ces fédérations doivent se fédérer elles-aussi afin d’élire des représentants. Chaque délégué est un élu soumis au mandat impératif : il porte le message d’un groupe et ne parle pas pour lui ; il donne voix au collectif dont il formule la parole : il est le ventriloque du groupe. Là où il est, quand il parle, il doit être vu et entendu par ceux qui, en regard de sa faculté à représenter véritablement, ou pas, lui conserveront ou lui retireront son mandat.

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/michel-onfray-l-insurrection-et-210464?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

Répondre à Antoine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s